-
- © Abaca
Flash

"Ebdo" : Un nouvel hebdomadaire dans les kiosques dès aujourd'hui

Partager la brève
Cet hebdomadaire est commercialisé au prix de 3,50 euros.

L'année 2018 commence par une naissance pour la presse française. Ce vendredi, le newsmagazine hebdomadaire "Ebdo" fait son entrée dans les kiosques. Commercialisé au prix de 3,50 euros, "Ebdo" se revendique comme "indépendant" et entend proposer chaque semaine "100 pages d'actus, d'enquêtes de reportages et de conseils pratiques". Sans publicité, "Ebdo" a été créé par l'équipe des revues "XXI" et "6 mois" et s'appuie sur une rédaction d'une vingtaine de journalistes, dont cinq en régions. Le premier numéro a été tiré à 200.000 exemplaires et est disponible dans 22.000 points de vente.

La revue, dont le lancement a été financé par une souscription des lecteurs sur le web et en levant des fonds auprès d'investisseurs - dont Bayard Presse -, ambitionne de se constituer un public qui ne lit plus la presse papier. "Nous voulons être simples, parler clairement, réexpliquer des choses que l'on considère à tort comme acquises" explique ainsi Constance Poniatowski, co-directrice de la rédaction, interrogée par "Le Figaro". Dans le premier numéro, les lecteurs d'"Ebdo" pourront notamment retrouver un sujet sur la SNCF, la PMA, la fin de vie, l'intelligence artificielle ou encore un dossier thématisé sur le loup.

le 12/01/2018 à 12h23
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Ca pour être intouchable, effectivement, la SNCF est intouchable. N'importe quel CEO d'une entreprise privée de transports se serait fait virer dans la minute. Mais à la SNCF, on dirait que c'est la prime à l'incompétence la plus crasse! Hormis dans certains pays de l'est, la SNCF est sans nul doute la pire des entreprises publiques ferroviaires de toute l'Europe. Il suffit d'y voyager pour s'en rendre compte : les trains en Allemagne, au Danemark, en Suisse, en Espagne et même en Italie fonctionnent 1000 fois mieux que la SNCF. A celle-ci, je lui offre très volontiers ce nouveau slogan : "SNCF, à nous de vous faire préférer l'avion!".



comments powered by Disqus