"La Grande Librairie" : Une auteure victime de viol témoigne du pouvoir libérateur de l'écriture

Partager l'article
Vous lisez:
"La Grande Librairie" : Une auteure victime de viol témoigne du pouvoir libérateur de l'écriture
Adelaïde Bon sur France 5 © Dailymotion
"La Grande Librairie" sera diffusée ce jeudi soir sur France 5. Un numéro qui ne sera exceptionnellement pas en direct.

Moment d'émotion dans "La Grande Librairie". Le rendez-vous littéraire de France 5, qui sera diffusé ce soir à partir de 20h55, a été exceptionnellement enregistré mercredi en raison des grèves prévues aujourd'hui. Parmi les invités de la semaine, François Busnel recevra une auteure, Adelaïde Bon, qui publie son premier livre, "La petite fille sur la banquise". La jeune femme a été victime de viol à l'âge de 9 ans, un épisode traumatique qu'elle a longtemps refoulé, avant de mettre un mot sur ses maux à l'âge adulte.

À lire aussi
"T'es quoi, toi ?" : Daniel Riolo et Christophe Dugarry manquent d'en venir aux mains sur RMC (màj)
Sport
"T'es quoi, toi ?" : Daniel Riolo et Christophe Dugarry manquent d'en venir aux...
"13 Heures" : Quand Leïla Kaddour se laisse surprendre par le direct
TV
"13 Heures" : Quand Leïla Kaddour se laisse surprendre par le direct
"C à vous" : Anne-Elisabeth Lemoine décontenancée par les conseils d'hygiène intime d'un invité
TV
"C à vous" : Anne-Elisabeth Lemoine décontenancée par les conseils d'hygiène...

Elle raconte ce cheminement douloureux dans son ouvrage, entre récit à la troisième personne et témoignage. "J'ai cherché pendant des années ce qui allait si mal avec moi (...). Pourquoi j'étais si nulle", témoigne-t-elle en plateau, dans un extrait que puremedias.com a pu visionner en avant-première. Les autres invités - David Foenkinos, Dany Laferrière, François Morel, David Goudreault et Antoine Audouard - ont écouté avec attention et émotion le récit de son parcours. Adelaïde Bon choisit par exemple l'image de la méduse pour évoquer le syndrome de stress post-traumatique dont elle a souffert. Elle réalisera plus tard que Méduse, figure de la mythologie grecque, a été une jeune fille innocente violée par Poséïdon, avant de devenir une des trois Gorgones.

"Il n'y a que des périphrases pour parler des violences sexuelles"

Au-delà du fait que son agresseur ait pu être appréhendé plus de vingt ans après les faits, c'est l'écriture qui a permis à la jeune femme de se reconstruire. Adelaïde Bon fait également la distinction entre "les mots qui mentent" et "les mots qui réparent" en prenant pour exemple le mot "pédophile", qui, comme elle le rappelle, a vu le jour au XIXe siècle pour désigner un mouvement intellectuel. Mais l'auteure estime qu'il faudrait cesser d'employer ce terme qui, étymologiquement signifie "ami des enfants". Elle aimerait le voir remplacé par une périphrase : "pédo-criminel sexuel". "C'est comme le viol sur un enfant, c'est une périphrase. Il n'y a que des périphrases pour parler des violences sexuelles. Il manque terriblement de mots", regrette-t-elle.

Adelaïde Bon a alors pris à partie son voisin, l'Académicien Dany Laferrière, qui fait partie de la commission du dictionnaire, pour faire évoluer le champ lexical actuel. "Je compte sur vous !", a-t-elle lancé à l'intellectuel, déjà convaincu. François Busnel a qualifié "La petite fille sur la banquise" d'"ode à l'écriture". "Les mots nous meuvent, les mots nous agissent, les mots nous transforment", a confirmé l'intéressée, envahie par l'émotion. puremedias.com vous propose de découvrir un extrait de la séquence qui sera diffusée ce jeudi soir sur France 5.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Oui mais je crains que la prochaine fois que Pure Médias osera consacrer une pleine page à "LGL", il faudra que Busnel invite Rocco Siffredi, Loana ou Francis Heaulme... Pas assez racoleur ni putaclics sinon!



Backpacker

Oui sauf que je ne serais pas aussi élogieux que toi!!! En effet, pour la première et unique fois Pure Médias parle de "La Grande Librairie"... mais uniquement parce qu'une auteure évoque son viol! Et donc dans le seul but d'attirer la curiosité malsaine et les clics... une fois de plus! Mais jamais pour des raisons littéraires innocentes...



bigtv

Et en plus une des seules émissions en direct en temps normal ...



ElRom16

Bravo Ozap de parler d'une émission d'aussi grande qualité que celle-ci !
Et surtout à renouveler comme news.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Incident dans "Destination Eurovision 2019" : Des manifestants envahissent la scène en direct
TV
Incident dans "Destination Eurovision 2019" : Des manifestants envahissent la...
"Qui veut gagner des millions ?" : Jean-Pierre Foucault présente son dernier numéro ce soir sur TF1
Programme TV
"Qui veut gagner des millions ?" : Jean-Pierre Foucault présente son dernier...
Audiences : Le deuxième débat marathon d'Emmanuel Macron en baisse sur les chaînes d'info
Audiences
Audiences : Le deuxième débat marathon d'Emmanuel Macron en baisse sur les chaînes...
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Christophe Dechavanne et Laurence Boccolini favoris pour l'animation
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Christophe Dechavanne et Laurence...
"Vous êtes surtout un connard !" : Bernard Tapie revient sur son accrochage avec un Gilet jaune
TV
"Vous êtes surtout un connard !" : Bernard Tapie revient sur son accrochage avec...
Audiences access 20h : "Quotidien" devant "TPMP", "28 minutes" au top
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" devant "TPMP", "28 minutes" au top
Vidéos Puremedias