"Le Nouvel Observateur" devient "L'Obs"

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Nouvel Observateur" devient "L'Obs"
"Le Nouvel Obs" change de nom et de logo.
"Le Nouvel Obs" change de nom et de logo.
L'hebdomadaire récemment racheté par "Le Monde" change le 23 octobre de nom, de logo et de formule.

Le changement, c'est maintenant au "Nouvel Observateur". L'hebdomadaire racheté par le groupe "Le Monde"' au début de l'année s'apprête à faire peau neuve. Le journal fondé par Claude Perdriel et Jean Daniel va ainsi changer de nom et abandonner son logo historique dès le 23 octobre prochain. Il s'appellera désormais "L'Obs" et sera doté d'un logo plus ramassé se voulant davantage percutant.

À lire aussi
Coup de gueule de Thomas Sotto : "Il y en a marre de la dictature des pisse-vinaigre !"
Radio
Coup de gueule de Thomas Sotto : "Il y en a marre de la dictature des...
Delphine Ernotte revient sur l'éviction de David Pujadas : "Il s'est emporté tout de suite, ça a été le feu"
TV
Delphine Ernotte revient sur l'éviction de David Pujadas : "Il s'est emporté tout...
Rentrée télé, quel ennui !
TV
Rentrée télé, quel ennui !

La nouvelle formule se caractérisera notamment par des couvertures "plus incarnées" et avec "beaucoup moins de marronniers" (immobilier, santé, ...) selon Matthieu Croissandeau le remplaçant de Laurent Joffrin à la tête de l'hebdomadaire, interrogé par Le Monde. Ce dernier annonce aussi qu'il y aura des Unes "Que sais-je" sur un sujet en particulier. L'identité visuelle de la nouvelle formule veut quant à elle s'inspirer des magazines anglo-saxons et haut de gamme et délaisser celle classiquement utilisée par les news français.

Plus de scoops et moins de journalistes

A l'avenir, "L'Obs" veut aussi miser davantage sur les scoops pour booster ses ventes et va créer une cellule d'investigation. Le numérique sera aussi l'un des chantiers prioritaires. La nouvelle équipe dirigeante compte notamment donner plus de cohérence aux différents sites du groupe (Nouvelobs.com, Le Plus, et Rue89).

Avec cette relance, l'hebdo espère bien enrayer la chute de ses ventes dont la diffusion devrait reculer de 5 % cette année, à 465.000 exemplaires par semaine en moyenne. Depuis son rachat par le groupe "Le Monde", "Le Nouvel Observateur" a engagé une réduction de ses frais généraux et d'impression. Le news magazine a également mis en oeuvre récemment une clause de cession ayant entraîné le départ de 36 journalistes, ramenant l'effectif de la rédaction à 115 personnes.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Furious Angel

Oui faudra voir si ça se confirme, mais là je changement d'image a l'air vraiment profond donc pourquoi pas... Mais bon ces maronniers se vendent donc c'est dur de les abandonner.



Till

Oui.



rhumanau

peut-on encore parler de logo quand il s'agit d'un texte brut, noir, avec une typo certes élégante mais classique ?



rhumanau

D'accord avec vous, à ceci près qu'à chaque nouvelle maquette pour un hebdo, on nous promet la fin des marronniers :)



Château de Boigne

En clair, Bergé, Niel et Pigasse vont tenter de passer, pour comparer avec les magazines d'information américains, de Time à The New Yorker. Audacieux. Je leur souhaite bien du courage.



yesmanseb

Superbe logo, mais qui me rappelle le dernier logo de "La Cinq", la chaîne de Berlusconi, avant qu'elle ferme, en 92 je crois. C'est le même genre de police.
Sinon c'est une bonne idée, c'est un journal intéressant mais le site est devenu brouillon, les articles de fond sont mélangés avec les contribution des gens du "Plus".



Alexandre Calvez

Le logo est vraiment classe! Hâte de voir ce que ça va donner!



Furious Angel

Assez audacieux ces changements, notamment la tentative de maquette "élégante" (ça se voit avec le logo) et d'abandonner les maronniers qui sont vraiment le fond de commerce des hebdos...



Spontex

Classe comme nom !



augustin1

Le problème c'est qu'on imagine mal un travail de qualité avec moins de journalistes. En général, ça finit par du copier / coller ou la course au scoop ou une tendance à la peoplisation.
On oublie un peu trop qu'écrire un article riche ou mener une vraie enquête journalistique ça prend du temps.
Et l'avenir de le presse écrite c'est offrir quelque chose de différent de ce que l'on trouve gratuitement partout sur le net.



comments powered by Disqus
l'info en continu
Marine Le Pen : "Nous devrons repenser nos rapports avec la presse"
Politique
Marine Le Pen : "Nous devrons repenser nos rapports avec la presse"
Julien Doré poursuivi par son panda pour "Les copains d'abord en Bretagne"
TV
Julien Doré poursuivi par son panda pour "Les copains d'abord en Bretagne"
"Le Média" : La France Insoumise lance son site d'information en janvier
Politique
"Le Média" : La France Insoumise lance son site d'information en janvier
Daphné Bürki s'incruste sur le plateau de "Quotidien"
TV
Daphné Bürki s'incruste sur le plateau de "Quotidien"
Audiences access : Nagui leader devant "Demain nous appartient", "Family Battle" démarre bien
TV
Audiences access : Nagui leader devant "Demain nous appartient", "Family Battle"...
Audiences : "Koh-Lanta" toujours leader, France 2 devant "NCIS" et le doc de Gérard Miller
TV
Audiences : "Koh-Lanta" toujours leader, France 2 devant "NCIS" et le doc de...
Ce soir que regardez-vous ?
1
Votes
Les enquêtes de Murdoch
Je regarde
0
Votes
Football
Je regarde
0
Votes
Night Run
Je regarde
0
Votes
Interstellar
Je regarde
0
Votes
A fond sur le champignon
Je regarde
0
Votes
Capital
Je regarde
0
Votes
Vacances à Venise
Je regarde
0
Votes
Jappeloup
Je regarde
0
Votes
Les infidèles
Je regarde
0
Votes
Les experts : Miami
Je regarde
0
Votes
Vous avez un mess@ge
Je regarde
0
Votes
Les fils du vent
Je regarde
0
Votes
Je fais le mort
Je regarde
0
Votes
Lucifer
Je regarde
0
Votes
C'est pas sorcier
Je regarde