Abandon des canaux bonus : M6 réclame une centaine de millions d'euros en réparation à l'Etat

Partager l'article
Vous lisez:
Abandon des canaux bonus : M6 réclame une centaine de millions d'euros en réparation à l'Etat
Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost © Abaca
Après l'abandon des chaînes bonus censées dédommager TF1, M6 et Canal+ des investissements consentis à l'occasion du passage au numérique hertzien, Nicolas de Tavernost va réclamer une indemnité à l'Etat.

En 2007, l'Etat a offert une chaîne bonus aux opérateurs privés historiques. Ces canaux compensatoires étaient censés voir le jour fin 2011 sur la TNT. Ils ont été octroyés par le gouvernement de Dominique de Villepin à TF1, Canal+ et M6 en "dédommagement" des investissements consentis lors du lancement du numérique hertzien, en mars 2005.

À lire aussi
"The Voice" 2018, la finale : "J'ai tout foutu en l'air"
TV
"The Voice" 2018, la finale : "J'ai tout foutu en l'air"
Sophie Davant sur le départ d'Alain Laugier : "C'est pitoyable"
TV
Sophie Davant sur le départ d'Alain Laugier : "C'est pitoyable"
"Koh-Lanta" : Le tournage de la nouvelle saison annulé après un "événement survenu entre deux participants"
"Koh-Lanta" : Le tournage de la nouvelle saison annulé après un "événement survenu...

Face à la menace de poursuites judiciaires et de lourdes sanctions économiques après que la Commission européenne a jugé ces canaux compensatoires "contraires au droit européen", le gouvernement de François Fillon a décidé de revenir sur ce privilège. Ansi, une loi prévoyant l'abrogation des chaînes bonus a été rédigée. Seul hic : elle n'a jamais été votée. Légalement, TF1, Canal+ et M6 sont donc en droit de réclamer leur canal compensatoire.

Selon Les Echos, M6 n'a pas laissé tomber l'idée d'une indemnisation. Ainsi, le groupe de Nicolas de Tavernost compte écrire au gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour réclamer non pas sa chaîne bonus, mais un dédommagement en numéraire de l'ordre d'une centaine de millions d'euros, affirment nos confrères. La Six se juge dans son bon droit, d'autant plus qu'en 2006, le Conseil d'Etat et le Conseil constitutionnel avaient reconnu dans son principe le préjudice subi par TF1, Canal+ et M6 avec le passage au numérique hertzien.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Patrick Sébastien : "Dans mon contrat, j'ai interdiction de dire du mal de France Télévisions"
Radio
Patrick Sébastien : "Dans mon contrat, j'ai interdiction de dire du mal de France...
Visé par une plainte pour viol, Luc Besson dénonce des "accusations fantaisistes"
Cinéma
Visé par une plainte pour viol, Luc Besson dénonce des "accusations fantaisistes"
Laurent Guimier sur Europe 1 : "Il n'y aura pas de purge"
Radio
Laurent Guimier sur Europe 1 : "Il n'y aura pas de purge"
Palmarès du Festival de Cannes 2018 : La Palme d'or à "Une affaire de famille" de Hirokazu Kore-Eda
Cinéma
Palmarès du Festival de Cannes 2018 : La Palme d'or à "Une affaire de famille" de...
Mariage de Harry et Meghan : Les audiences des éditions spéciales
TV
Mariage de Harry et Meghan : Les audiences des éditions spéciales
Audiences samedi : "On n'est pas couché" et "Salut les Terriens !" sont au plus bas de la saison
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" et "Salut les Terriens !" sont au plus...
Ce soir que regardez-vous ?
48
Votes
30
Votes
Inspecteur Barnaby
Je regarde
22
Votes
Un + une
Je regarde
15
Votes
Capital
Je regarde
9
Votes
Les grandes vacances
Je regarde
4
Votes
Notre-Dame de Paris
Je regarde
3
Votes
La sardine en boîte,...
Je regarde
3
Votes
Le tour du monde en 80...
Je regarde
2
Votes
1
Votes
Intérieur sport
Je regarde
1
Votes
22 Jump Street
Je regarde
1
Votes
Pawn Stars, les rois...
Je regarde
1
Votes
Princesse Mila et le...
Je regarde
0
Votes
Les experts : Miami
Je regarde
0
Votes
Tellement vrai : les...
Je regarde