Accrochage entre Stéphane Guillon et Sonia Devillers sur France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
Accrochage entre Stéphane Guillon et Sonia Devillers sur France Inter
Echange tendu en fin d'interview entre Sonia Devillers et Stéphane Guillon. © France Inter
L'ancien chroniqueur de C8 était en promotion dans "L'instant M" pour la sortie de son ouvrage "Journal d'un infréquentable".

Une journée agitée pour Stéphane Guillon. Invité de "L'instant M" sur France Inter, l'ancien chroniqueur de C8 s'est accroché ce matin avec Sonia Devillers au sujet de sa critique de Thierry Ardisson dans son livre "Journal d'un infréquentable" (Grasset). Le comique avait déjà égratigné hier soir l'homme en noir sur le plateau de "C à vous". L'animateur de "Salut les Terriens !" a d'ailleurs riposté ce mercredi à travers une lettre ouverte très cash.

À lire aussi
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV dérape complètement...
TV
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV...
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un destin" et Laurent Delahousse
TV
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un...
"C'est pas une manifestation, c'est la guerre !" : Jean-Jacques Bourdin bouche bée face à la colère d'un auditeur de RMC
TV
"C'est pas une manifestation, c'est la guerre !" : Jean-Jacques Bourdin bouche bée...

"J'ai fait mon travail de résistant dans la chaîne"

"Quand vous retournez chez Thierry Ardisson en courant, vous connaissez ses 'Salut, ma poule', son bronzage, son surpoids... Quand vous racontez son invité de P4 avec qui il faut une histoire épouvantable, il faut faire chialer Thierry Ardisson au bon moment, il faut faire raconter l'histoire deux fois. Vous connaissez Ardisson...", a lancé Sonia Devillers. "Je suis l'invité quand même, laissez-moi répondre", a coupé Stéphane Guillon, avant de retracer à nouveau son passage à Canal+ jusqu'à son éviction.

Il a poursuivi : "J'ai fait mon travail de résistant dans la chaîne, à l'antenne tous les samedis. Moi, j'ai été manifester avec mes confrères journalistes d'iTELE et j'étais le seul. Les Ardisson, tout ça, ils n'étaient pas là". Le comique a ajouté qu'aujourd'hui Thierry Ardisson "a accepté les dérives de Bolloré", "la violence de Bolloré", et "n'a rien dit" et "a mangé son chapeau". "Moi ce qui me surprend, c'est que vous dîtes que le portrait est vulgaire et agressif. Je me dis qu'on n'a peut-être pas lu le même livre !", a lancé Stéphane Guillon.

"Je suis la très grande copine de Thierry Ardisson"

"Moi, j'aurais aimé de la part de vous, Sonia, journaliste, qui n'avez pas votre langue dans votre poche, que vous me disiez : 'Ouais, vous avez été à la grève d'iTELE. Ouais, vous avez résisté' Comment ça se fait que... Laissez-moi terminer !", a-t-il lâché, tandis que Sonia Devillers a tenté de reprendre la parole : "Oui, vous l'avez fait... Oui, ça a été médiatisé... Non, l'émission est terminée !". L'humoriste a enchaîné sa critique contre son intervieweuse : "Ca devrait vous choquer ! Quand je parlais tout à l'heure de l'entre-soi et du copinage, vous venez en faisant l'avocat de Thierry Ardisson de m'en donner une preuve flagrante."

Souhaitant mettre un terme à l'entretien, l'animatrice de France Inter a ironisé : "Je suis la très grande copine de Thierry Ardisson. Vous n'avez qu'à réécouter les émissions que j'ai faites". "Oui, je le sais. Il vous a reçu", a glissé Stéphane Guillon, avant d'être coupé par Sonia Devillers : "Moi j'ai été invitée chez Thierry Ardisson ? Bah non, pas du tout... L'émission est archi terminée."

"Vous travestissez gravement le livre, Sonia"

"Quand vous l'avez reçu, votre ton a été doucereux. Vous ne lui avez rien dit. Vous ne lui avez pas posé la question ! Pourquoi moi vous avez posé la question par rapport à mon rôle d'humoriste chez Bolloré et pourquoi Ardisson vous ne lui avez pas posé la question d'être dans la télé de Vincent Bolloré ? Vous n'avez rien dit", a surenchéri l'invité. "Vos attaques valent mieux qu'une description sur le physique", a glissé la présentatrice, alors que Stéphane Guillon a conclu : "Je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas le physique, vous n'êtes pas honnête. Ce n'est pas bien de faire ça (...) Ce n'est pas le livre. Vous travestissez gravement le livre, Sonia". puremedias.com vous propose de visionner la séquence à partir de 16'30.

France Inter
France Inter
Alexandre Benalla choisit France Inter pour faire sa com'
"Par Jupiter !" (France Inter) : Une humoriste termine sa chronique topless
"Vous êtes sérieux ?" : Léa Salamé stupéfaite par la démission de Nicolas Hulot sur France Inter
Laurence Bloch (Inter) : "C'est notre deuxième meilleure saison historique après un chambardement peu ordinaire"
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Jean-Luc Hees
  • Sophia Aram
  • Charline Vanhoenacker
  • Philippe Vandel
  • Philippe Val
  • François Morel
  • Isabelle Giordano
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Arnaud



NorbertGabriel

Vous écoutez cette radio de pervers gauchos ?? C'est du masochisme..



NorbertGabriel

Et en plus c'est rien qu'une bonne femme, qu'elle la ferme ... Et qu'elle retourne faire du tricot.. C'est à peu près le fond de votre pensée?



gauthier

Journaleuse imbuvable avec son ton de maitresse d'école gauchiste !!!
Au fait,elle a fait une pub éhontée à l'antenne pour la web TV de ses amis gauchos, "Le média" en les invitant à son émission.
Par contre la web TV de Brunet,Goldnadel et Bercoff pas un mot !!!
A part ça,France Inter est une radio pluraliste,dont l'impartialité ne se discute pas...



bigtv

Les 2 sont imbuvables , pitoyable ........



Beber

en même temps, il faut avouer que c'est plus facile de faire grêve quand on ne craint rien financièrement ... pas sûr que les journalistes avec qui il faisait grêve touchaient 10.000€ par semaine...



La Sardine

Pareil de Furious Angel, je pense que Bolloré et Canal Plus est un problème actuel.

J'ajoutes que je pense que le Groupe Canal Plus a encore de l'avenir et que l'avenir est conditionné par la revente de C+ à un autre groupe comme Orange qui a souvent été cité. Une revente qui ne résoudra rien si le nouvel actionnaire n'investi pas massivement dans la refonte d'un groupe en grosse perte de vitesse, quitte à fermer des antennes, restructurer le groupe etc. Qui peut imaginer que Cnews puisse retrouver des couleurs avec les options prises par l'actuelle direction ?

Ce qui reste a venir va être passionnant. Le dossier est loin d'être clos. Et V. Bolloré très très très loin d'être fini dans l'univers industriel.



Fab75o

En général dans un "clash" médiatique, j'arrive toujours plus ou moins à épouser la cause d'un des deux...

Là non.



ritch14

le boulot de guillon , c est pas de s accrocher avec un max de personnes ? afin qu on parle de lui ?



Florian

Mais bien sûr que si on a le droit, où ai-je dit qu'il n'avait pas le droit ? J'ai bien précisé sur mon propos que Bolloré "avait fait beaucoup de conneries à Canal". Bolloré n'est pas irréprochable. Mais Guillon commence à me gonfler à se positionner en victime de la société. Faut qu'il se calme : il a gagné 500 000€ en une seule saison, alors qu'il ferme sa gueule. Un peu de décence.



Furious Angel

Comment nier la destruction d'iTele, la fin de l'investigation sur Canal, l'audience de l'access divisé par 5, la pertes d'abonnés, les censures, les pleins pouvoirs donnés à Hanouna, les reportages en mode copinage, etc ? Le problème Bolloré est loin d'être réglé.



Baptiste

Guillon fut bon. Je le suivais. Depuis, il est médiocre, se victimise, se prend pour le Che et a un boulard pas possible. Du moins dans les médias car ses spectacles restent intéressants. L'artiste, pourquoi pas (sans les imitations malaisantes, please!), mais l'homme médiatique, j'en peux plus, je ne supporte plus, je ne veux plus entendre. Et malheureusement, ça entache le reste. Tant pis pour lui.



Baudouin alias Poenszs

Ou quand l'arrogance s'adresse à la suffisance = Guillon vs Devillers.



Arnaud

Ah oui et pourquoi n'aurait on pas le droit de critiquer Bolloré?



Arnaud

Elle est franchement insupportable. D'une arrogance sans nom.



Deal With It

Franchement il faut arrêter avec Bolloré par ci, Bolloré par là. Guillon en manque d'inspiration. A part taper sur les autres il sert à quoi ce mec ?



Florian

Il ne s'arrête pas. Il ne la laisse pas parler. Quel grossier personnage. C'est honteux.



Florian

Il commence à nous casser les couilles le grand défendeur de l'anti-censure. Bolloré a fait plein de conneries à Canal. Mais si y a bien une chose qu'il a réussie, c'est de limoger ce trou du cul.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Radio Notes 2018 : Votez pour votre matinale généraliste préférée !
Radio
Radio Notes 2018 : Votez pour votre matinale généraliste préférée !
Premières séances : "Une affaire de famille" plus fort que "Spider-Man", "Rémi sans famille" déçoit
Cinéma
Premières séances : "Une affaire de famille" plus fort que "Spider-Man", "Rémi...
Attaque à Strasbourg : Un journaliste de LCI tenu en joue par un membre des forces de l'ordre
TV
Attaque à Strasbourg : Un journaliste de LCI tenu en joue par un membre des forces...
La saison 2 de "This Is Us" arrive le 2 janvier sur 6ter
Programme TV
La saison 2 de "This Is Us" arrive le 2 janvier sur 6ter
"Deuxième étoile" : TF1 consacre à nouveau un documentaire aux Bleus le 2 janvier
Programme TV
"Deuxième étoile" : TF1 consacre à nouveau un documentaire aux Bleus le 2 janvier
Attaque à Strasbourg : Pourquoi "Les dernières nouvelles d'Alsace" n'a pas été imprimé ce mercredi ?
Presse
Attaque à Strasbourg : Pourquoi "Les dernières nouvelles d'Alsace" n'a pas été...
Vidéos Puremedias