Anne-Marie Peysson, le premier sourire de la télévision

Partager l'article
Vous lisez:
Anne-Marie Peysson, le premier sourire de la télévision
Anne-Marie Peysson
Anne-Marie Peysson © Perrau, Norbert / INA
"Anne-Marie Peysson est la première speakerine souriante et pétillante de la télévision française. C'est le premier rayon de soleil du petit écran. Elle séduit très rapidement les téléspectateurs" nous raconte ce dimanche Jacques Sanchez.

Anne-Marie Peysson est la première speakerine souriante et pétillante de la télévision française. C'est le premier rayon de soleil du petit écran. Elle séduit très rapidement les téléspectateurs.

À lire aussi
C8 : Jean-Luc Lemoine perd (temporairement) le prime du vendredi, Cyril Hanouna le remplace dès ce soir
Programme TV
C8 : Jean-Luc Lemoine perd (temporairement) le prime du vendredi, Cyril Hanouna le...
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
TV
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés
TV
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés

J'ai aimé passionnément les speakerines. Elles sont les premières vraies stars de la télévsion, les toutes premières à faire la Une des magazines. La France entière se passionne pour ces jolies jeunes femmes qui annoncent les programmes et accompagnent les téléspectateurs. Elles sont aussi chargées de les faire patienter dans les premières années de la télévision car les moyens techniques ne sont pas encore vraiment performants et les incidents sont nombreux. Les interludes et le célèbre "Petit train de la mémoire" sont créés dans les années 50 et réjouissent les premiers téléspectateurs. Elles ne sont pas seulement jolies nos premières speakerines, elles sont aussi intelligentes, cultivées et maîtrisent parfaitement la langue française. Les liaisons appropriées n'ont aucun secret pour elles. Elles prennent toutes des cours de théâtre et de diction.

Anne-Marie Peysson, speakerine souriante

Anne-Marie démarre en 1954 à Télé-Marseille à l'âge de 19 ans. Elle est une gamine pleine d'enthousiasme lorsqu'elle gagne un concours de speakerines présidé par l'Académicien Marcel Pagnol. Elle se passionne très tôt pour le petit écran. Elle est la toute première, bien avant Denise Fabre, à sourire et à rire à la télévision. Après 4 années passées à Télé-Marseille, l'une des premières télévisions régionales, elle monte à Paris pour faire quelques remplacements dans l'émission "Paris Club" créée en 1947 sous le titre "Télé Paris" et animée par Jacques Chabannes et Roger Féral. "Paris Club" est la toute première émission de la mi-journée. C'est un talk-show avant l'heure dans lequel sont reçus les artistes et les intellectuels qui font l'actualité. L'émission est remplacée en 1969 par "Midi magazine" et le célèbre duo Danièle Gilbert et Jacques Martin.

Anne-Marie devient une speakerine nationale en 1960 et, très rapidement, une grande vedette populaire. Sa fraîcheur et sa spontanéité en font la speakerine préférée des Français. Elle rejoint les premières speakerines, Jacqueline Joubert arrivée en 1949, Catherine Langeais en 1950, Jacqueline Caurat en 1953 et Jacqueline Huet en 1958.

Le Palmarès des Chansons

A partir de novembre 1965, Anne-Marie est la partenaire de Guy Lux dans "Le Palmarès des Chansons", une des toutes premières émissions de variétés. Elle devient une animatrice à part entière. C'est aussi le cas des premières speakerines. Jacqueline Joubert présente "La joie de vivre" et "Rendez-vous avec", Catherine Langeais est la voix de "La séquence du spectateur", Jacqueline Caurat se passionne pour la philatélie avec "Télé-Philatélie" puis "Philatélie Club" et Jacqueline Huet anime "Le monde de l'accordéon".

"Le Palmarès des Chansons" est une grande émission de variétés qui se déroule chaque semaine en direct en public depuis le théâtre 102 de la Maison de la Radio. C'est aussi la première émission à accueillir un grand orchestre, celui de Raymond Lefèvre. Toutes les stars de la chanson participent à l'émission. Pierre Perret, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Sheila, Gilbert Bécaud, Fernandel, Henri Salvador, Charles Aznavour, Charles Trenet sont des invités réguliers. Anne-Marie essaie de se faire une place, ce qui n'est pas chose facile avec Guy Lux.

Anne-Marie a été choisi par hasard pour accompagner Guy Lux. Le jour du premier "Palmarès", elle est la speakerine de service. C'est donc tout naturellement qu'elle se retrouve aux côtés de Guy. Sa meilleure amie Vonny, une des voix d'Europe 1, vit à ce moment-là une grande histoire d'amour avec Guy.

Anne-Marie fait la Une des magazines en épousant le cascadeur de cinéma Jean Falloux et en devenant la maman de Jean-Pierre le 9 mai 1966. Anne-Marie est d'ailleurs la première femme à apparaître enceinte à la télévision. Dans un premier temps, elle cache ses rondeurs derrière un pupitre pour présenter "Le Palmarès". Jusqu'au jour où Henri Salvador dévoile la nouvelle en criant "Anne-Marie a le melon. Anne-Marie a le ballon". Sa grossesse fait d'ailleurs scandale. A cette époque, une femme enceinte ne doit pas se montrer à la télévision.

Elle fait souvent la Une des magazines mais pas toujours pour des événements heureux. Jean Falloux meurt dans un accident de la route en 1967. Anne-Marie est soutenue par la France entière. Elle reçoit des milliers de lettres, de nombreux témoignages d'affection. Quelques 30 années plus tard, son fils Jean-Pierre se tue lui aussi dans un accident de moto alors qu'il venait d'apprendre une heureuse nouvelle, il venait d'obtenir un rôle au théâtre. Lorsque je rencontre Laurent Ruquier aux débuts des années 90, je me rends compte que nous partageons la même affection pour Anne-Marie et nous choisissons de l'inviter de temps à autre dans les émissions que Laurent anime le matin sur France-Inter. Elle vient d'être injustement licenciée de RTL.

RTL, sa deuxième famille

Fin 1968, Anne-Marie apprend que Claude Contamine, le directeur de la première chaîne souhaite se séparer d'elle. Jean Farran, fraîchement nommé patron des programmes de RTL, est informé de la nouvelle et décide de l'engager immédiatement. Elle devance la décision de Claude Contamine et l'informe de son départ pour RTL. Il lui dit que la radio n'a pas d'avenir. Une réflexion, pour le moins, intelligente...

Anne-Marie accompagne, dans un premier temps, Philippe Bouvard dans "RTL non stop" l'après-midi. Elle occupe ensuite tous les créneaux majeurs de la station luxembourgeoise. Elle est la première animatrice de "Stop ou encore", la plus vieille émission de RTL présentée aujourd'hui par Vincent Perrot. Elle devient une véritable star en occupant les matinées de RTL entre 8h30 et 11h. Patrick Sabatier lui succède en 1981 et elle devient la voix de l'après-midi jusqu'en juin 1990. Pour la petite histoire, Patrick Sabatier qui prend sa place le matin sur RTL en 1981 lui demandera d'être sa première invitée dans "Avis de recherche" en 1980 sur TF1.

Elle refait sa vie avec le journaliste de RTL Alain Krauss dès 1970. Jean Farran a l'idée de les réunir à l'antenne en 1973 dans la tranche info du matin. A partir de ce moment-là, RTL passe devant la revue de presse d'Ivan Levaï diffusée à la même heure sur Europe 1.,Ils animent ensuite à partir de 1981 "Les auditeurs ont la parole" toujours à l'antenne trente ans après sa création. Jean-Pierre Dusseaux, chargé de rajeunir l'antenne de RTL, décide de se séparer d'Anne-Marie en 1990. Il choisit Brigitte Simonetta, venue d'Antenne 2 pour succéder à Anne-Marie l'après-midi. Anne-Marie le vit très mal.

Une minute pour les femmes

Elle revient à la télévision en 1975 avec "Une minute pour les femmes", un programme court initié par une grande dame de la télévision, Eliane Victor. C'est la journaliste, écrivaine et future ministre de Valery Giscard d'Estaing, Françoise Giroud qui soumet le nom d'Anne-Marie à Eliane Victor. Je me souviens aussi d'un jeu "Les uns contre les autres" qu'elle anime au début des années 80 sur TF1 à 19h40. Le succès n'est pas au rendez-vous et l'émission s'arrête rapidement. Sa toute dernière émission, ce sera "Lundimoitout" sur France 3 après son licenciement de RTL.

Anne-Marie a beaucoup apporté à la télévision et à la radio. Son sourire, ses éclats de rire, ses fous rires, son enthousiasme et sa joie de vivre nous manquent aujourd'hui.

Je pense souvent à Anne-Marie que j'ai rencontré, pour la première fois, à RTL en 1985. Ma tendresse pour Anne-Marie est immense et je suis heureux de pouvoir parler d'elle aujourd'hui. Je pense aussi à Alain et à son petit-fils Jean.

Merci Anne-Marie.

La semaine prochaine, Michel Drucker.

Anne-Marie Peysson
Anne-Marie Peysson

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
CNN attaque en justice la Maison Blanche après le retrait de l'accréditation de l'un de ses journalistes
International
CNN attaque en justice la Maison Blanche après le retrait de l'accréditation de...
"Au Tableau !" : Matteo Salvini inaugure l'adaptation italienne
TV
"Au Tableau !" : Matteo Salvini inaugure l'adaptation italienne
"Histoire secrète de l'antiterrorisme" : Un doc événement ce soir sur France 2
TV
"Histoire secrète de l'antiterrorisme" : Un doc événement ce soir sur France 2
Tous les programmes de la télé du 1er au 7 décembre 2018
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 1er au 7 décembre 2018
"Le nom n'est pas facile" : Cauet recadre Aya Nakamura et défend Nikos Aliagas
Radio
"Le nom n'est pas facile" : Cauet recadre Aya Nakamura et défend Nikos Aliagas
"Game of Thrones" : La dernière saison arrivera finalement...
Séries
"Game of Thrones" : La dernière saison arrivera finalement...
Ce soir que regardez-vous ?
5
Votes
Esprits criminels
Je regarde
4
Votes
Dix pour cent
Je regarde
3
Votes
Le meilleur pâtissier
Je regarde
1
Votes
La tortue rouge
Je regarde
0
Votes
Battle of the Sexes
Je regarde
0
Votes
Des racines et des ailes
Je regarde
0
Votes
La grande librairie
Je regarde
0
Votes
0
Votes
Enquêtes criminelles
Je regarde
0
Votes
Burger Quiz
Je regarde
0
Votes
Joséphine, ange gardien
Je regarde
0
Votes
0
Votes
James Bond 007 contre...
Je regarde
0
Votes
Un aller pour l'enfer
Je regarde
0
Votes
Père et maire
Je regarde