• Accueil »
  • News
  • »
  • Céline Pigalle (i-TELE) : "Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête"
17H56 Le 13/11/13 News 7
Céline Pigalle (i-TELE) : "Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête"

Céline Pigalle (i-TELE) : "Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête"

La directrice de la rédaction d'i-TELE, Céline Pigalle, commente pour puremedias.com les résultats d'audience du mois d'octobre et revient sur le traitement, sur son antenne, de l'affaire Minute/Taubira.
Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i>TELE.
Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i>TELE.

En octobre, i-TELE progresse de 0,1 point sur un mois et un an, à 0,8% de part d'audience selon le dernier Médiamat mensuel de Médiamétrie. La chaîne d'information du groupe Canal+, qui a initié en septembre dernier une refonte de sa grille dopée aux stars de l'info, progresse pour la première fois depuis plusieurs mois. En face, BFMTV est toujours à un haut niveau, en réalisant plus du double de sa rivale, à 1,9% en octobre. Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i-TELE, décrypte pour puremedias.com ces résultats.

Propos recueillis par Julien Bellver.

i-TELE gagne 0,1 point d'audience en octobre, c'est le début de la reconquête ?

J'espère bien ! Pour monter l'escalier, il faut franchir la première marche. Nous prenons 0,1 point et la concurrence perd 0,1 (BFMTV, NDLR). Donc non seulement on progresse mais on resserre l'écart avec le concurrent qu'on nous disait inaccessible. Par ailleurs, le mois d'octobre n'a pas été porté par une grosse actualité, c'est donc la nouvelle grille d'i-TELE, sa nouvelle structure, qui nous permet d'avoir ces résultats. On est heureux, cela nous donne de l'élan pour la suite.

Vous y voyez les effets de la nouvelle grille, mise en place en septembre ?

C'est une évidence ! Le pari, qui consistait à dire que nos téléspectateurs devaient savoir qui sont les visages qui les attendent à chacun des moments d'info de la journée, est payant. Chacun des carrefours sur lesquels nous avons misé sont ceux qui réalisent de belles performances. La tranche de Bruce Toussaint progresse de 14% en parts de marché, Laurence Ferrari de 25%, Olivier Galzi de 15%, Léa Salamé de 9%. Quand vous mettez tout ça bout à bout, il y a un effet levier.

"Ce que nous allons développer un peu plus chaque jour, c'est une ligne éditoriale différente"

On a beaucoup reproché à i-TELE d'avoir une identité brouillée ces dernières années. Est-elle en train de s'éclaircir ?

Je crois que notre identité s'affirme un peu plus chaque jour. Je veux m'élever contre le vocabulaire qui consiste à parler "des chaînes infos" comme si ce modèle nous empêchait d'avoir une ligne éditoriale. Ce n'est pas vrai ! Ce que nous allons développer un peu plus chaque jour, c'est une ligne éditoriale différente. Par exemple, on a pu contester le fait d'avoir souligné les huées contre François Hollande pendant les cérémonies du 11 novembre. Sur i-TELE, il y avait aussi cette séquence, d'un jeune historien, qui s'en prenait aux manifestants en regrettant qu'ils abîment un moment d'unité nationale. Ces images étaient chez nous, et pas en face. Elles racontaient aussi un autre aspect de ce pays. Elle a peut-être fait plaisir à ceux qui sont lassés qu'on ne soit que dans la colère.

Quand i-TELE ne relaie pas la Une nauséabonde de "Minute" sur Christian Taubira, c'est aussi un choix éditorial ?

Oui, c'est un choix ! Qu'est-ce que 'Minute' représente dans la presse française ? Rien ! Leur faire cette publicité, leur permettre d'être régulièrement cité dans nos éditions, mis en valeur... Mais pour quoi faire ? Pour faire la pub qu'ils recherchent ? Nous n'avons pas souhaité participer à cela. Voilà un exemple de notre ligne éditoriale. Nous essayons de nous imposer comme une marque d'info, qui fait des choix.

"Nous ne subissons pas les événements, nous ne sommes pas obligés de nous laisser hystériser"

Quand les chaînes d'infos sont attaquées, on dénonce une mécanique qui consiste à ne plus réfléchir. Il y a à i-TELE des journalistes qui réfléchissent, hiérarchisent l'information ! Quand Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls s'expriment sur le sujet de la Une de "Minute", vous pouvez choisir de faire toutes les ouvertures des JT là-dessus ou considérer qu'il y a d'autres événements plus importants. Nous ne subissons pas les événements, nous ne sommes pas obligés de nous laisser hystériser. Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête.

On a beaucoup moqué sur les réseaux sociaux "le stagiaire d'i-TELE", qui fait beaucoup de fautes dans les les bandeaux de titre... Vous l'avez enfin viré ?

Il n'y a pas eu UN stagiaire d'i-TELE à qui il a fallu couper la tête (Rires). Les fautes d'orthographe, additionnées sur le web, se sont en réalité produites sur plusieurs mois... C'est pour ça qu'on l'a appelé "le stagiaire d'i-TELE". Honnêtement, c'est drôle, ça peut m'arriver moi-même d'utiliser l'expression désormais. J'ai de l'humour mais je sais que tout ce qui est écrit à l'antenne compte énormément pour le téléspectateur. Dans l'oeuvre de crédibilité de notre travail, il est indispensable qu'on soit beaucoup plus vigilant là-dessus. J'ai demandé aux rédacteurs en chef d'être plus concernés par ce bandeau et j'espère bien qu'on va faire des progrès.


Qu'en pensez vous ?
  • Génial8
  • Incroyable !1
  • Prévisible0
  • Déprimant3
  • Rien à faire1


Plus sur
i-Télé

LANCER LE DIAPORAMA
Les erreurs du stagiaire d'i-TELE et des chaînes et programmes d'info

A force de vouloir aller vite, les chaînes d'info en continu vont parfois trop vite et laissent passer...

Gaza : un journaliste d'i-TELE surpris par une frappe israélienne juste avant un duplex

A quelques secondes d'un duplex, le journaliste d'i-TELE Guillaume Auda a été surpris par un missile...

Audiences before et after foot : i-TELE confirme son avance sur BFMTV, L'Equipe 21 bien placée

Hier soir, i-TELE s'est placée en tête des audiences de débrief avant et après la rencontre...

i-TELE retransmettra le débat européen le 15 mai

Alors qu'aucune des grandes chaînes publiques ne retransmettra le débat européen le 15 mai prochain,...

i-TELE diffuse par erreur... "Navarro" de D8

Les deux filiales de Canal+ se sont emmêlées les pinceaux cet après-midi.



Voir toute l'actualité sur i-Télé


comments powered by Disqus
l'infoen continu
30/09 Porno dans le DVD de "Qu'est-ce qu'on a fait..." : TF1 pourrait porter plainte
30/09 Charts UK : Jessie J en tête, Lady Gaga revient, Meghan Trainor réécrit l'histoire
30/09 Roselyne Bachelot (P4) : "Nicolas Sarkozy, c'est le Cyril Hanouna de la politique"
30/09 Rentrée télé 2014 : Les gagnants et perdants de l'access prime time
30/09 Doc de France 3 sur le FN : Un hashtag provoque la colère des internautes
30/09 Roselyne Bachelot (P3) : "Les propos de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous sont choquants !"
30/09 Les confessions secrètes d'Alain Juppé, en route pour 2017
30/09 Rentrée télé US : Les premiers gagnants et perdants
30/09 "Tigre et dragon 2" : Netflix s'apprête à co-produire son premier film
30/09 Roselyne Bachelot (P2) : "L'amitié entre les filles du 'Grand 8', c'est pas du chiqué"
30/09 "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" : Un porno vendu à la place du DVD chez LIDL
30/09 Stéphane Rotenberg fait la pub des dentifrices Colgate !
30/09 Clip : Adam Levine en psychopathe pour "Animals" de Maroon 5
30/09 Une troisième vague de photos de stars nues fuite sur le net
30/09 L'équipe de TPMP flingue "Rising Star"
30/09 Roselyne Bachelot (P1) : "Sur D8, on ne fait pas de la sous-télé"
30/09 Le fisc réclame 4,2 millions d'euros à "Médiapart"
30/09 Roselyne Bachelot, invitée spéciale de puremedias.com

Ce soir que regardez vous ?

Avant l'hiver

Je regarde 1

Les hommes de l'ombre

Je regarde 1

Blacklist

Je regarde 0

Des racines et des ailes

Je regarde 0
Tout afficher