Dispositif pour la Présidentielle : TF1 et LCI veulent être au coeur des débats

Partager l'article
Vous lisez:
Dispositif pour la Présidentielle : TF1 et LCI veulent être au coeur des débats
TF1 et LCI lèvent le voile sur leur dispositif pour la Présidentielle
TF1 et LCI lèvent le voile sur leur dispositif pour la Présidentielle © DR
La Une a notamment annoncé qu'elle étudiait la possibilité de ne pas co-organiser le débat télévisé de l'entre deux-tours avec France Télévisions.

Proximité et débat d'idées. Ce sont les mots d'ordre édictés hier pendant plus d'une heure par la direction de l'information de TF1 à l'occasion de la présentation à la presse de son dispositif pour la présidentielle. Pour le groupe audiovisuel privé, les enjeux, éminemment stratégiques, sont loin d'être minces. En effet, la Une garde un goût amer de l'élection présidentielle de 2012, marquée par la déroute de son dispositif - on se souvient des contre-performances de "Parole de candidats" - et durant laquelle elle avait été systématiquement balayée par France 2 sur tous les temps forts de l'élection, des soirées électorales au débat d'entre-deux-tours en passant par la cérémonie d'investiture de François Hollande.

À lire aussi
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
Radio
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
Omar Sy annule sa promo après les polémiques avec Eric Zemmour
TV
Omar Sy annule sa promo après les polémiques avec Eric Zemmour
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy
TV
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy

Un coup dur dont la première chaîne ne s'est jamais vraiment remise. Aujourd'hui encore, lors de la diffusion de grands événements politiques, la Deux domine largement sa concurrente. Pour traverser la présidentielle à venir sans encombre et espérer retrouver de sa superbe, la direction de la Une a concocté un dispositif concentré autour des débats télévisés et de la complémentarité éditoriale entre TF1 et LCI. puremedias.com vous propose de découvrir le dispositif détaillé des deux chaînes pour la prochaine présidentielle.

LCI : Un baptême du feu "100% politique"

LCI, enfin dans le grand bain. Pour la première fois depuis 1994, la chaîne d'information du groupe TF1, dirigée par Thierry Thuillier depuis août dernier, couvrira en clair une élection présidentielle. L'occasion rêvée pour se faire une place au soleil dans un paysage ultra-concurrentiel dominé par BFMTV et asseoir son tout récent statut de deuxième chaîne d'information la plus suivie de France, devant CNews. À cet effet, le directeur général de la chaîne du canal 26 a imaginé une offre "100% politique" qui s'éloigne quelque peu de la grille annoncée en septembre dernier.

Désireuse de surfer sur l'air du temps, LCI veut, à l'instar de sa grande soeur, miser sur le débat d'idées. La chaîne qui réduit la cadence sur le hard news - un journal par heure uniquement et des rappels des titres espacés - compte notamment sur les interviews quotidiennes d'Audrey Crespo-Mara - avec la participation tous les mardis de l'éditorialiste Alain Duhamel -, le "Grand Soir Politique" autour de Julien Arnaud entre 20h et 22h ainsi que les débats journaliers entre éditorialistes, auxquels participent notamment Natacha Polony et Nicolas Beytout, en fin d'après-midi. Exclus de l'alliance qui lie CNews et BFMTV, la chaîne du canal 26 co-diffusera le débat organisé par TF1 le 20 mars prochain.

Thierry Thuillier, qui affirme vouloir miser sur "l'expertise" et "le décryptage", entend s'appuyer sur Adrien Gindre, le chef du pôle France de la chaîne. Depuis son arrivée en août dernier, le journaliste, chipé à BFMTV, a oeuvré pour renforcer le service politique de la chaîne en concrétisant notamment l'arrivée de Julien Arnaud. Celui qui officie dans l'interview "Objectif Élysée" aux côtés d'Audrey Crespo-Mara, promet une mobilisation maximale des journalistes politiques de LCI, dans l'optique de "ne rien louper et de tout décrypter". À noter également que la chaîne continuera à diffuser les meetings des candidats.

Enfin, parce que "la présidentielle se jouera plus que jamais sur les réseaux sociaux", LCI promet de "l'innovation" dans le domaine. La chaîne n'est ainsi pas peu fière de pouvoir compter sur le youtubeur Hugo Travers qui proposera prochainement des interviews des candidats en sus de sa pastille hebdomadaire "Hugo Décrypte". Last but not least, LCI se réjouit déjà du succès rencontré par le premier "Live Présidentiel" de Christophe Jakubyszyn, pensé comme un "immense Facebook Live". Conçu par les équipes de LCI.fr, celui-ci revendique quelque 350.000 vues sur Facebook à ajouter aux 212.000 téléspectateurs réunis ce dimanche devant LCI.

TF1, de la proximité dans ses journaux et des débats rien que pour elle

Trouver de "nouvelles formes d'écritures" pour "comprendre les attentes des électeurs". "Questionnée par l'élection américaine et le Brexit", la Une prétend vouloir répondre à la la défiance à l'encontre des médias, sur laquelle surfent de nombreux candidats à la présidentielle, en utilisant "le lien de proximité" que cultivent ses journaux télévisés, en particulier le 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut. En d'autres termes, la Une veut "sortir de l'entre-soi" et être la chaîne qui donne la parole aux oubliés de la France périphérique. Celle-la même que l'on dit prompte à voter pour les extrêmes et qui ne cache plus sa révulsion pour les médias. Catherine Nayl, patronne de l'information de la première chaîne, prévient cependant : "L'antenne de TF1 n'est pas un exutoire !".

En adoptant cette posture, la première chaîne espère se démarquer de sa rivale publique et redorer son blason en politique auprès de ses téléspectateurs-électeurs. Pour ce faire, la chaîne mise sur des modules pédagogiques spéciaux qui seront proposés dans ses éditions, parmi lesquels "Route Nationale", une série de reportages qui veut "sortir des centres urbains", "Si j'étais président" avec une personne de la société civile, "Des idées à la carte" qui se propose de revenir sur des initiatives citoyennes locales, ou encore "La France qui se bat".

Avec d'autres formats courts comme "L'école des candidats", la Une entend également "expliquer les programmes des candidats", se dispensant de facto d'une émission politique fleuve où les candidats viendraient eux-mêmes en parler. Si "Vie Politique" est renvoyée aux calendes grecques - Catherine Nayl jure cependant que l'émission "n'est pas morte" -, la chaîne mise tout sur les débats, dont elle revendique avoir été la première à travailler sur le sujet. Le 20 mars prochain, TF1 et LCI co-diffuseront ainsi un débat, animé par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau, entre les cinq "principaux candidats" à l'élection présidentielle.

En dépit de la levée de boucliers, largement alimentée par les saillies de Nicolas Dupont-Aignan, à l'encontre de son choix de retenir uniquement les candidats en tête des sondages pour participer à ce débat, Catherine Nayl, qui attend encore de connaître l'avis du CSA, assure que celui-ci "se fera dans le respect des règles d'équité des temps de parole" et qu'il n'a pas été pensé "au doigt mouillé". En compensation, la Une promet que les candidats qui ne participeront pas au débat du 20 mars seront tous invités, avant cette date, dans un module spécifique de 10 minutes, programmé dans le cadre du 20 Heures.

Vers un débat télévisé de l'entre deux-tours subdivisé en deux ?

Enfin, dès le démarrage de la campagne officielle, si la Une lancera un module intitulé "Demain Président", dans lequel les candidats seront reçus sur le plateau du 20 Heures transformé en bureau présidentiel, elle s'en tiendra à deux soirées électorales classiques animées par le tandem Gilles Bouleau/Anne-Claire Coudray. En revanche, pour le traditionnel débat télévisé de l'entre deux-tours, TF1 semble prête à faire exploser un vieux dogme daté de l'ORTF en annonçant qu'elle "examine d'autres pistes qu'une co-diffusion avec France 2".

"Je pense qu'il y a de la place pour deux débats" a expliqué Catherine Nayl, se disant favorable à ce que l'un soit diffusé sur TF1 et l'autre sur France 2. Si la chaîne va jusqu'au bout de cette démarche, ce serait la première fois, depuis 1974, date de diffusion du premier débat télévisé d'entre-deux tours, que celui-ci n'est pas co-diffusé par les deux premières chaînes. Reste maintenant à connaître la position de la Deux, qui révélera son propre dispositif dans les prochains jours.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
La Sardine

Journée pitoyable en effet avec un magnifique débat sur la chirurgie esthétique dès 9 heures. Il ne s'agit pas de dénigrer le travail des collaborateurs de la chaine qui font ce qu'ils peuvent mais l'équipe dirigeante est manifestement atteinte de pathologies psychiatriques qui méritent d'être soignées. Le groupe Bouygues qui a des intérêts stratégiques importants à défendre n'a jamais été aussi interventionniste dans la rédaction de la une, même s'il est arrivé quelques couacs mais jamais au niveau de Bolloré.

Concernant le débat on parle depuis hier dans la presse d'une collaboration BFMtv/Cnews pour un éventuel débat d'avant premier tour.



La Sardine

J'ose espérer faire mieux que le dernier logo !

Il suffisait de faire évoluer le tout premier logo de la chaine au niveau des couleurs et c'était très bien. La Gill était plus équilibrée que la Gotham (si c'est bien celle la).



nic

OUi un bon œil bien partisan, vu qu'ils sont anti le pen, anti fillon, anti mélanchon, anti dupont aignant, ça promet....



nic

OVERDOSE OVERDOSE les gens vont en avoir ras le bol de la politique

LCI devient vraiment une chaine de merde, 0 info telle est sa devise, quelle tristesse

Ridicule cette idée de faire 2 débats, déjà qu'un est casse gueule pour l'image des candidats alors 2 faut pas rever ! ET AU PASSAGE QUI VOUS DIT QUIL Y AURA UN DEBAT au 2e TOUR ? Avec Le Pen au 2e tour le finaliste va probablement le refuser comme Chirac en 2002



Laliberté

Et je te signale que le logo LCI a été changé et est beaucoup plus moderne ! Je pense que tu ne ferais même pas le quart de ce que font eux en terme de graphisme !



Laliberté

France TV est une production public qui appartient à l'état, donc ils mettent pas forcément d'autres programmes que la politique hein .. TF1 n'essayent pas forcément d'ennuyer leur téléspectateurs avec 15h de politique à la TV .. Je pense que les gens peuvent se détendre devant un bon programme TV



Laliberté

Il serait bien aussi à TF1 d'utilisé Quotidien pour voir aussi la présidentielle d'un autre oeil :) Mais en tout cas, un bon moyens que TF1 s'offre pour la présidentielle, il se sont vraiment préparer et je pense que ça sera une grande réussite !



Antoine

2 débats d'entre-deux tours c'est quand même étonnant. Ou dans ce cas il faut sacrément en réduire la durée, 1h30 maximum chacun.



Tnec

Un seul débat est suffisant.



Valou

2 débats pour départager LePen/Macron ou LePen/Fillon ?
Aucun débat ce serait pareil, 100% des électeurs auront déjà choisi leur camp.



norbertgabriel

Et donné la pitoyable première journée de C News, on sait déjà qui sera absent du débat dans ces élections....



La Sardine

Le logo LCI qui a été crée en 1994 était très équilibré et très élégant. Depuis le passage sur la TNT ils nous ont fait un travail de boucher qui est un cas d'école de ce qu'il ne faut pas faire en matière de graphisme.



La Sardine

Je vois mal en effet deux candidats prendre un double risque.



La Sardine

Le succès de la "2" est aussi peut être lié au fait que TF1 ne fait de la politique que par opportunité alors que France tv le fait toute l'année avec des émissions politiques en soirée, des émissions politiques le dimanche soir sur France 5 etc.



SKMBlake

C'est pas cool de laisser le petit neveu en stage de 3ème faire les visuels



arlouf

En tout cas il y a eu du travail chez TF1 à l'approche de la présidentielle. Un peu plus de préparation qu'à France 2 également. Ils semblent se donner les moyens de leur ambition, à savoir repasser premier sur la politique. France 2 avait repris le leadership grâce à ses efforts en 2012, mais aussi grâce à la médiocrité du dispositif de TF1 de l'époque. Reste à savoir si France 2 fera le même cadeau à TF1 cette année, rien n'est moins sûr.



Jules754

Evidemment que le débat entre les deux tours sera co-diffusé par TF1 et France 2. Les candidats, l'entourage, ne laisseront pas le choix.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Game of Thrones" : Kit Harington en larmes à la lecture de l'épisode final
Séries
"Game of Thrones" : Kit Harington en larmes à la lecture de l'épisode final
"Aaaaahhh !!!" : Des youtubeurs à Europa-Park ce soir sur Gulli
TV
"Aaaaahhh !!!" : Des youtubeurs à Europa-Park ce soir sur Gulli
Élisabeth Lévy étrille les humoristes de France Inter
TV
Élisabeth Lévy étrille les humoristes de France Inter
Affaire Weinstein : Christine Angot tacle l'hypocrisie du monde du cinéma
TV
Affaire Weinstein : Christine Angot tacle l'hypocrisie du monde du cinéma
"Danse avec les stars" : En larmes, Tatiana Silva bouleverse les jurés
TV
"Danse avec les stars" : En larmes, Tatiana Silva bouleverse les jurés
Audiences samedi : Record de saison pour "ONPC", Anne-Claire Coudray devance facilement Thomas Sotto
TV
Audiences samedi : Record de saison pour "ONPC", Anne-Claire Coudray devance...
Ce soir que regardez-vous ?
45
Votes
Paddington
Je regarde
30
Votes
Les dents de la mer
Je regarde
25
Votes
Les enquêtes de Murdoch
Je regarde
19
Votes
Le Hobbit : un voyage...
Je regarde
11
Votes
Gremlins
Je regarde
7
Votes
Football
Je regarde
5
Votes
La liste de mes envies
Je regarde
4
Votes
Zone interdite
Je regarde
3
Votes
Quinoa, prenez-en de...
Je regarde
3
Votes
Minuscule : la vallée...
Je regarde
3
Votes
Lucifer
Je regarde
1
Votes
Flic ou voyou
Je regarde
1
Votes
Les experts : Miami
Je regarde
0
Votes
G.I. Joe : le réveil...
Je regarde
0
Votes
S.O.S. ma famille a...
Je regarde