Enfant caché : "Paris Match" gagne contre Albert de Monaco devant la CEDH

Partager l'article
Vous lisez:
Enfant caché : "Paris Match" gagne contre Albert de Monaco devant la CEDH
Albert de Monaco
Albert de Monaco © Abaca
La Cour européenne des droits de l'homme a contredit la justice française, qui avait condamné en 2005 "Paris Match" pour atteinte à la vie privée d'Albert II de Monaco.

Cette Une avait fait grand bruit. En 2005, "Paris Match" avait révélé l'existence d'un enfant illégitime qu'avait eu deux ans plus tôt Albert de Monaco avec Nicole Coste, une hôtesse de l'air. Le prince avait à l'époque engagé des poursuites contre "Paris Match" sans démentir l'information, avant de reconnaître officiellement l'enfant le 6 juillet 2005.

À lire aussi
Clovis Cornillac à propos de Niels Arestrup : "Je déteste cet homme"
Cinéma
Clovis Cornillac à propos de Niels Arestrup : "Je déteste cet homme"
"Affaire Hulot" : "Le Canard Enchaîné" se paie "Ebdo"
Presse
"Affaire Hulot" : "Le Canard Enchaîné" se paie "Ebdo"
Laurent Baffie s'en prend à Christine Angot dans "ONPC" : "Vous n'aimez pas les blagues ni les comiques"
TV
Laurent Baffie s'en prend à Christine Angot dans "ONPC" : "Vous n'aimez pas les...

Le mois précédent, Albert II avait obtenu la condamnation pour atteinte à la vie privée de "Paris Match" et de son éditeur Hachette-Filipacchi. Le tribunal de grande instance de Nanterre les avait ainsi condamnés à verser 50.000 euros de préjudice moral au prince Albert. L'hebdomadaire avait aussi été contraint d'imprimer sur la couverture le jugement du tribunal. Cette sanction avait été confirmée en appel en novembre de la même année.

"Intérêt légitime du public"

Mais comme le rapporte l'AFP aujourd'hui, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) vient finalement contredire neuf ans plus tard la justice française. Dans un arrêt rendu par quatre voix contre trois et qui est susceptible d'appel, les juges européens ont estimé qu'"il y avait un intérêt légitime du public à connaître l'existence de cet enfant et à pouvoir débattre de ses conséquences éventuelles sur la vie politique de la principauté de Monaco". Ces derniers ont ainsi conclu que la condamnation du magazine avait constitué une violation de sa liberté d'expression.

La Cour a par ailleurs fait valoir que l'existence de cet enfant revêtait une "importance politique", même si, "en l'état actuel de la Constitution monégasque", ce dernier "ne peut prétendre succéder à son père". Les juges européens ont enfin estimé qu'"il ne s'agissait pas seulement de la vie privée du prince, mais également de celle" de Nicole Coste et de son fils. Selon la CEDH, la préservation de la vie privée du prince ne doit ainsi pas faire obstacle à la volonté d'Alexandre "d'affirmer son existence" et de "faire reconnaître son identité".

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"The Voice" 2018, épisode 4 : "Tu es très moche, ce n'est pas de ta faute"
TV
"The Voice" 2018, épisode 4 : "Tu es très moche, ce n'est pas de ta faute"
Radio France choisit Jean-Luc Vergne comme président de transition
Radio
Radio France choisit Jean-Luc Vergne comme président de transition
"Quotidien" : Après la diffusion d'une séquence polémique, Laurent Wauquiez menace l'émission de "suites judiciaires"
TV
"Quotidien" : Après la diffusion d'une séquence polémique, Laurent Wauquiez menace...
"C'est de la communication, pas du journalisme" : Le coup de gueule d'une journaliste de France 3 contre Matignon
TV
"C'est de la communication, pas du journalisme" : Le coup de gueule d'une...
Hugo Clément sur son départ de "Quotidien" : "Nous ne voulions pas faire une fausse cérémonie en live"
TV
Hugo Clément sur son départ de "Quotidien" : "Nous ne voulions pas faire une...
"Samedi c'est parodie" : Michel Drucker se moque de la télévision ce soir sur France 2
TV
"Samedi c'est parodie" : Michel Drucker se moque de la télévision ce soir sur...