franceinfo:, la petite nouvelle des chaînes infos

Partager l'article
Vous lisez:
franceinfo:, la petite nouvelle des chaînes infos
franceinfo: la nouvelle offre globale de service public.
franceinfo: la nouvelle offre globale de service public.
La chaîne info de service public prend le nom de la radio. Lancement le 1er septembre à 18h.

Cela sentait le neuf, ce matin, au troisième étage de France Télévisions. Le groupe avait réuni quelques journalistes pour présenter les studios de la nouvelle chaîne publique d'information, qui sera lancée le 1er septembre prochain. Du bois, des écrans géants, des caméras nichées dans les recoins du plafond, un plateau ouvert vers l'extérieur, des ordinateurs... Cette newsroom sera le poumon de "franceinfo:", la nouvelle chaîne commune à France Télévisions, Radio France, France 24 et l'INA.

À lire aussi
Miss France 2019 : Des candidates filmées seins nus en coulisses
TV
Miss France 2019 : Des candidates filmées seins nus en coulisses
"T'es ridicule ! T'es nul !" : Vif accrochage avec Mathieu Kassovitz chez Frédéric Taddéï sur RT France
TV
"T'es ridicule ! T'es nul !" : Vif accrochage avec Mathieu Kassovitz chez Frédéric...
Laurence Boccolini : "Pourquoi je quitte Europe 1"
Interview
Laurence Boccolini : "Pourquoi je quitte Europe 1"

Une offre globale (radio, tv, web) qui emprunte son nom à l'antenne tout-infos de Radio France, malgré les nombreuses résistances internes ces derniers mois. Un logo a été présenté par l'état-major de cette super-production publique : la marque en un seul mot, accolée à deux points qui marquent la nouvelle identité graphique de l'ensemble. L'habillage sonore a été confié au compositeur Jean-Michel Jarre... Woodkid devait être en vacances. Cette nouvelle identité annule et remplace les anciennes, France Info la radio perdra donc son logo carré jaune et noir à la rentrée !

"On préfère louper un scoop que raconter n'importe quoi"

Le web sera "le centre de gravité" selon Michel Field, où franceinfo.fr et francetvinfo.fr fusionneront à la rentrée. Mais l'url www.francetvinfo.fr survivra pour ne pas fâcher Google, qui assure l'essentiel du trafic. franceinfo: entend se démarquer dès son lancement des chaînes infos traditionnelles, comme BFMTV et iTELE. "On va éviter systématiquement les boucles d'informations, un journaliste qui traite un événement pendant des heures, c'est ce qu'on va proscrire, a assuré Delphine Ernotte, présidente du groupe. On préfère louper un scoop que raconter n'importe quoi". franceinfo: entend créer de nombreux modules pédagogiques, avec des infographies et des formats courts facilement partageables sur le mobile. L'INA , avec son stock considérable d'archives, sera un fournisseur privilégié. Plusieurs formats data verront le jour, grâce aux millions de métadonnées liées aux archives.

Quand l'actu l'imposera, chaque antenne sera capable de breaker. France 24 assurera les directs si elle dispose d'une équipe sur place. En France, un journaliste de France 3 ou France Info la radio prendra l'antenne s'il est mieux renseigné ou positionné. "Il est possible qu'une spéciale continue à la radio et s'interrompe à la télévision", a expliqué Laurent Guimier, patron de France Info. L'objectif est aussi "de garder l'indépendance de chaque antenne". franceinfo: produira ses propres reportages mais puisera aussi dans les images tournées par toutes les équipes de France Télévisions pour les éditions nationales. France Info (la radio) fournira un rappel des titres de 1'30 toutes les dix minutes sur France Info (la télé) et co-produira grâce à un studio installé à Radio France l'interview politique quotidienne, entre 8h30 et 9h. La radio publique déclinera aussi son rendez-vous "Les Informés" ou encore un talk sur le sport chaque soir.

Un effort financier de 18,5 millions d'euros

Germain Dagognet, numéro deux de l'info du groupe public, a promis des "conférences de rédaction en direct" entre les différents partenaires pour expliquer aux téléspectateurs les choix éditoriaux de cette nouvelle chaîne. Une équipe dédiée de 176 personnes (techniciens et journalistes) a été créée pour ce projet, composée à 50% de recrutements extérieurs. Coût supplémentaire pour France Télévisions, 15 millions d'euros et pour Radio France, 3,5 millions d'euros. Le montant des synergies entre toutes les structures publiques n'a pas été évalué.

Les patrons de l'audiovisuel public n'ont pas fixé d'objectif d'audience, rappelant qu'il n'y aura pas de publicité sur l'antenne TNT. Mais ce sera un bon moyen de vérifier si le public adhère à cette nouvelle offre très ambitieuse. franceinfo: pour s'imposer devra faire mieux que LCI (0,3% de PDA) et aussi bien que iTELE (1%). Mais le pari est ailleurs : avec ce projet titanesque commun, France Télévisions, Radio France, l'INA et France 24 sont condamnés à se parler et surtout à s'entendre. Rendez-vous le 1er septembre, à 18 heures, sur le canal 27 de la TNT.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
FranceTwo

Une simple quote d'un peu plus haut permet de comprendre "Comme écrit plus tôt dans la journée, une création ne porte pas que sur le logo lui-même, mais sur ses déclinaisons, ses utilisations, les traitements graphiques, les études d'impact et de perceptions, les brochures, entêtes, l'achat de la font et même du pantone et leurs droits d'utilisation et/ou d'exclusivité, l'enregistrement et la protection du logo à l'INPI voire au système de Madrid,...
La rémunération de l'agence ne correspond donc pas qu'au créatif..." smores



Backpacker

Et c'est bien pour cela qu'elle s'obstine. Il y a 90% de chances que la droite passe en 2017 et qu'elle en profite pour enterrer une nouvelle fois la chaîne info. Elle a donc raison de le faire. Mais j'imagine qu'on retiendra d'autres actions d'Ernotte...



Georges Salles

Encore une nouvelle chaîne pour servir la propagande de la gauche aux élections de 2017.



Alexxxx

Comment ça se fait que ce soit aussi cher??



guilem2

Je pense qu'on dit la même chose :)



Thomas de Borgoña

La typographie, aussi ronde soit-elle, n'a strictement rien à voir. Quant aux couleurs, ce sont les couleurs historiques de France Info, rien d'étonnant dans ce choix. Il faut arrêter de chercher du plagiat partout, ça en devient ridicule...



Thomas de Borgoña

"Théâtre et opéra"... une vision pas du tout élitiste et bobo de la culture, naiche pas ? #Sarcasme



albert sapin

Une télé porte l'élection présidentielle à venir mais encore avec nos impôts et notre redevance la honte continue!



Les flaques du Connemara

Même couleurs, police ronde proche, jeux sur la forme ronde à la fin...



geon33

FACILE A VERIFIER SUR LE NET



Alexxxx

500 000€ un logo???



gav

Au moins le logo n'a pas dû couté cher... enfin c'est à espérer.



geon33

pas trop fan de ce genre de chaîne sauf en cas de grosse catastrophe (attentats, accidents etc...) mais là c'est le désert tout le monde parle au conditionnel avec souvent une photo comme image... et cela multiplié bientôt par 6



geon33

le logo est naze et simpliste. Quand on sait combien coûte un logo c'est honteux... exemple logo pole emploi : 500.000 € !!!



Conige

J'ai hâte de découvrir cette nouvelle chaîne, je serai au rendez-vous le 1er Septembre 2016 à 18h sur le canal 27 !



guilem2

Laisser une trace dans le sens où cette chaine est clairement LE projet de son mandat, et qu'on le sens très bien. Avec le probable changement de majorité, on sait bien qu'elle ne sera probablement pas maintenue, donc c'est "son" grand projet, comme l'entreprise unique a été celui de son prédécesseur.



guilem2

La redevance est beaucoup plus élevée dans les pays que vous citez. Ou par ailleurs la redevance est multi-écrans, ce qui est du pur bon sens. Des évolutions semblables en France feraient hurler tous les Jean-Pierre Pernaut d'opérettes.

En 2017, la Droite va aller au plus simple, supprimer des antennes suffisamment sabordées pour qu'on puisse évoquer en temps utile leur inutilité ( France O, France 4, Mouv), et augmenter la durée maximale de publicité pour les chaine privées. On aura toujours plus une télévision de merde, mais on s'en fiche, les gens n'ont qu'à aller au théâtre et à l'opéra s'ils veulent se cultiver hein.



guilem2

Il va y avoir un mort de toute façon. Et TF1 s'est battu pour la survie de LCI pendant que Bolloré est en train de se battre pour tuer Itélé. C'est vite vu.



guilem2

La démagogie de base n'a apparemment pas de limite non plus. Vous étiez où quand la pub a été supprimée après 20 heures, privant France Télévisions de considérables ressources "non publiques"? Vous étiez où quand les contributions privées (télécoms et TV) qui devaient compenser cette décision majeure pour ne pas peser sur les finances publiques ont été gentiment enterrées?

Il ne faut pas gaspiller, l'argent public, et vous avez raison, il l'est bien trop souvent. Mais très souvent par des gens qui utilisent des arguments similaires aux vôtres :)

Ce qui ne signifie pas que ce projet est bien mené. Il est beaucoup plus dispendieux qu'annoncé pour des raisons qui ne me semblent pas légitimes. L'abus immodéré de recrutements extérieurs ou des excentricités comme l'habillage en font partie.



Backpacker

Oui et non. Mégalo ok mais pas "pour laisser une trace". Je ne pense pas qu'on jugera le bilan d'Ernotte et Field au choix de Jarre pour la musique!
C'est plutôt pour faire les choses en trop grand voire pompeux pour en jeter un max. Mais avec l'argent du contribuable. Et là, est-ce bien nécessaire? Je ne le pense pas. Ce sont des choix plus que criticables.



guilem2

Vous utilisez selon moi un terme judicieux. Ce qui ne marche pas dans ce projet c'est précisément qu'il renvoie une image "mégalo" qui est désastreuse, parce qu'elle offre un boulevard à tous les opposants idéologiques à un service public de qualité.

Au lieu de faire ressortir l'ambition de la chaine, sa mission de service public qui est pertinente et la qualité des équipes mobilisées, tout ce que la com' laisse voir c'est l'ambition personnelle de certains dirigeants qui veulent "laisser une trace".



guilem2

Exactement. On est en train d'y arriver doucement. Que la route est laborieuse cela dit. L'éclatement de l'ORTF est une erreur historique qui a affaibli le service public sans lui donner davantage d'indépendance éditoriale. A ce sujet d'ailleurs l'entreprise unique France Télévisions a été une réforme majeure.



Backpacker

Vous ne m'avez pas compris : je trouve ce projet fantastique car il va effectivement unifier tous les canaux d'information de tout le service public et va les empêcher de se marcher dessus et de faire des doublons. Mais ce que je reproche c'est d'abord le nom : "France Info" et "France TV Info" ok mais pas deux fois "France Info". Et puis il y a le choix de Jean-Michel Jarre (que j'admire cela dit) pour le fond sonore. N'est-ce pas mégalo et onéreux? N'y avait-il pas d'autres compositeurs plus modestes et qui auraient fait encore un meilleur job que lui? Je suis certain que oui.



guilem2

Ce message a été créé automatiquement par un générateur de poncifs.

L'existence même de la chaine est motivée par une volonté d'unifier à terme tout l'audiovisuel public français à l'image de la BBC. Ca veut dire créer des synergies en obligeant des boites avec une culture différente à travailler ensemble. L'objectif à terme, c'est d'économiser structurellement de l'argent. Et devinez quel argent?

Alors oui, c'est un premier pas timide parce que la mutualisation est un sujet hypersensible, et oui, c'est un premier pas très critiquable car Ernotte s'est éloignée de la feuille de route initiale qui devait privilégier les recrutements internes et compléter avec quelques arrivées extérieures.

Elle fait l'exact inverse, et ça, c'est réellement nase. Comme de ne pas faire réaliser l'habillage antenne en mutualisant aussi les compétences internes, et il y en a. La chaine avant même d'exister est devenue le jouet de France Télé au lieu d'être l'amorce de quelque chose d'important.



Château de Boigne

Non, au contraire, c'est très intelligent. Vous raisonnez encore en terme de médias séparés : la télé d'un côté, la radio de l'autre, le web dans son coin. Sauf que c'est fini, tout ça : la radio est filmée, les images sont retransmises sur Internet… Et cela permettra sans doute de pousser aux synergies et de reconstituer (enfin !) un grand pôle audiovisuel public unique, comme l'était l'ORTF avant 1975, et qui pourrait devenir une référence dans le domaine de l'information en français comme l'est la BBC.



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Missions" : La série d'OCS arrive sur TF1 Séries Films le 30 décembre
Programme TV
"Missions" : La série d'OCS arrive sur TF1 Séries Films le 30 décembre
"La télé de... Nelson Monfort" : "Ma première télé ? Un tournoi de tennis féminin au Cap d'Agde"
TV
"La télé de... Nelson Monfort" : "Ma première télé ? Un tournoi de tennis féminin...
L'année médias 2018 vue par... Jacques Vendroux
Année médias
L'année médias 2018 vue par... Jacques Vendroux
Audiences : BFMTV, CNews, LCI et franceinfo en baisse samedi pour leur édition spéciale Gilets jaunes
Audiences
Audiences : BFMTV, CNews, LCI et franceinfo en baisse samedi pour leur édition...
Radio Notes 2018 : Dernier jour pour voter pour vos stations, voix et émissions préférées !
Radio
Radio Notes 2018 : Dernier jour pour voter pour vos stations, voix et émissions...
Quand Michel Drucker fait l'éloge de... Laurent Delahousse
TV
Quand Michel Drucker fait l'éloge de... Laurent Delahousse
Vidéos Puremedias