Interview d'Emmanuel Macron : Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin très critiqués par leurs confrères

Partager l'article
Vous lisez:
Interview d'Emmanuel Macron : Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin très critiqués par leurs confrères
Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce matin
Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce matin © DR
L'entretien mené par les deux journalistes dimanche soir sur BFMTV a été très commenté et critiqué par la profession.

Des journalistes trop agressifs ? Le long entretien accordé dimanche soir par Emmanuel Macron à Edwy Plenel de "Mediapart" et Jean-Jacques Bourdin, de BFMTV et RMC n'a pas laissé indifférent. Sur les réseaux sociaux, les avis ont été très partagés. Et de nombreux commentateurs politiques se sont insurgés contre la forme de cette interview de 2h39, jugeant notamment que les journalistes sont sortis de leur rôle à plusieurs reprises, avec des questions qui étaient parfois plus des démonstrations que de vraies interrogations. Le fait qu'Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin aient tout au long de l'interview appelé le président de la République par son prénom et par son nom, au lieu du "M. le Président" habituel a aussi agacé.

À lire aussi
Camille Combal : "L'aventure 'TPMP' va prendre fin pour moi en juin"
TV
Camille Combal : "L'aventure 'TPMP' va prendre fin pour moi en juin"
"C dans l'air" : Les éditorialistes outrés par l'interview d'Emmanuel Macron
TV
"C dans l'air" : Les éditorialistes outrés par l'interview d'Emmanuel Macron
"The Voice" 2018, épisode 12 : "Je vais partir, Nikos"
TV
"The Voice" 2018, épisode 12 : "Je vais partir, Nikos"

Sur Europe 1 ce matin, le matinalier Patrick Cohen a qualifié l'entretien mené depuis le Théâtre national de Chaillot à Paris de "bagarre de rue". Pour le "Huffington Post", l'exercice s'est davantage apparenté à un "débat politique" qu'à une interview. "Ce n'était pas une interview d'ailleurs, c'était un combat de coqs", a déploré pour sa part Albat Ventura sur RTL. Sur Twitter, Jean-Michel Aphatie a commenté en temps réel le débat, usant d'un ton volontiers sarcastique, notamment au début de l'entretien : "Discussion générale, vaseuse, pinailleuse, pas une info, la SNCF pas encore abordée : c'est une interview vraiment originale", a-t-il tweeté. "Libération" s'est montré plus nuancé, parlant d'un échange "opiniâtre, vigoureux, parfois querelleur. Et tellement bienvenu, face à un pouvoir souvent abrité derrière le rideau de la communication".

"Je sais que toute la profession va nous tomber dessus"

Ce matin, Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin étaient sur RMC pour debriefer cet exercice inédit. A contre-courant des critiques, les deux journalistes se sont déclarés satisfaits de la manière dont l'interview a été conduite. "Sur la forme, ça a été réussi, sur le fond, chacun jugera", a ainsi estimé Jean-Jacques Bourdin. Et d'ajouter, avec un brin de provocation, à l'adresse de ses confrères : "Ma fierté, c'est d'avoir cassé les codes de l'interview politique. (...) Je sais que toute la profession va nous tomber dessus. Et alors ? Je m'en moque".

l A LIRE : Interview d'Emmanuel Macron : Carton d'audience pour BFMTV

Le président de la République, lui, semble avoir goûté l'exercice puisque, répondant à une question d'Edwy Plenel en ce sens, il a donné rendez-vous à ses deux interlocuteurs en 2019 pour un nouvel entretien. Et comme l'a confié Edwy Plenel ce matin sur RMC, les journalistes ont même prolongé hier soir l'échange hors caméra avec le président de la République autour d'un verre.

Au cours de l'interview, Emmanuel Macron a envoyé une petite pique à Edwy Plenel :

La petite pique d'Emmanuel Macron à Edwy Plenel © Dailymotion
Jean-Jacques Bourdin
Jean-Jacques Bourdin
Alexis Corbière félicite Jean-Jacques Bourdin pour son interview d'Emmanuel Macron
France/Colombie : Jean-Jacques Bourdin aux commentaires du match sur RMC
La pêche à la turlutte provoque un fou rire chez Jean-Jacques Bourdin
Voir toute l'actualité sur Jean-Jacques Bourdin
Autour de Jean-Jacques Bourdin
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Philippe Single

et ben.....le p'tit jeune à l'Elysée qu'on appelle parfois l'président il leur a foutu une sacrée dérouillée aux vieux journalistes hi hi hi.....Ni Zorro et ni Bruce Lee n'aurait fait mieux.....en plus ma fille le trouve charmant le p'tit jeunot de l'Elysée......



Jean-paul Jullien

Quand on se veut en dehors des règles de bienséance,il faut au moins être bon dans son métier.Les deux zouaves ont fait dans la démagogie politicienne, sans avoir su profiter de la chance qu'ils avaient de mener ce débat.
Ils voulaient se ""faire""Macron ( Mr le Président) et dans la pauvreté de leur question ils ont été ridicule...Leur prestation est une insulte à la profession de journaliste..Stop à bourdin.plus de rmc, plus de Bfm, fini bourdin, ne parlons pas de plenel qui incarne juste le néant journalistique, le néant philosophique,le néant politique....



Papy Octo

Enfumage & clowneries !!!! La Dictature en Marche..... pauvre Pays... que deviens tu ???



EiffelNord

La bien-pensance de gauche existe.

Les retours sur cette interview permet d'identifier et de s'interroger
sur pas mal de bien-pensants de droite.



EiffelNord

Si tu re-regardes l'émission et étudies les temps de paroles et les coupes, tu te rendras compte que Macron a été assez peu coupé, qu'il fait de trop longues phrases/paragraphes pas spécialement pour argumenter/développer la question (mais se protéger, surdéfinir le/son contexte, gagner du temps...), qu'il a vraiment répondu à environ 1 question sur 2.

Tout le monde a plutôt bien réussi son - difficile - exercice (mieux que la moyennes des interviews précédentes) mais c'est encore très perfectible. Exemple : ça manquait - et c'est pas toujours facile - de rebond, de questions fermées, d'insistance... voire de forte coopération entre les 2 journalistes.



Ysabel

Oh les jaloux !!!!! Pour une fois qu'on ne servait pas la soupe à E macron........ca fait du bien.... mais le lendemain, très peu de commentaires à l'inverse de son interview précédente.........



Nyyy

Ah la France ... qu'importe qui aurait fait l'itw, sa n'aurait pas ete assez bien .. trop homme, trop vieux, trop jeune, trop mechant, trop complesant, toujours quelques choses a redire..
Pernault presente l'un des JT les plus regarde au monde, plus haute cible sur les jeunes et retraite > ca va pas
Bourdin reconnu pugnasse avec les politique depuis des annees > ca va pas
Plenel, fondateur d'un journal libre et independant de tout puissance economique > ca va pas
Decidement..



eviradnus

bizarrement on en apprenait plus avec pernaut qu'avec les deux dingos... bourdin seul aurait suffi à obtenir de l'info ... mais plenel c'est une caricature en permanence



Hyace

Il est président de la république et il l'a pas volé.
Au delà de ça dire simplement Monsieur Macron était au delà de ce que leur coeur pouvait supporter



salies64

Le pire ayant été été le débrief de la soirée sur BFM avec FN et Insoumis fidèles à eux-mêmes. Faut pas embêter Poutine, il veut le bonheur des peuples. Moi je crois qu'il respecte plus un Macron qui ose le contredire que ceux qui courbent l'échine par lâcheté.ou intérêt économique. Le gaz naturel russe est une arme plus efficace que le chlore syrien.



salies64

L'an prochain on veut des filles ou au moins la parité. Face à un président sans fiches les deux journalistes n'ont pu rivaliser malgré leur niveau d'agressivité qui a aucun moment n'a déstabilisé le président. Celui qui ose contrarier Poutine n'allait pas trembler devant eux. Il y a surement une possibilité intermédiaire entre cette entrevue et celles plus convenues de DELAHOUSSE et PERNAUT.



Hacheff Fabien

On parle du même Apathie qui passe son temps libre à injurier les hommes politiques de gauche sur tweeter ? C'est cet Apathie-là qui serait "plus objectif" que Cohen ? Patrick Cohen a des parties pris que je déteste, mais vous vous méprenez.



Zonzonzon

Cohen a clairement les boules, et c'est normal au vu de ses résultats d'audiences. Lui et Philippe Vandel sont de escrocs. Vivement qu'ils dégagent, et que Jean Marc Morandini revienne bouster les audiences.



Aston85

Oui je suis d'accord sur le fait qu'ils aient tentés quelque chose de différent, et que pour le coup ça a fonctionné puisque cela fait beaucoup parler. La forme est donc réussie comme le dit Bourdin.
Mais le reste, c'est à c...., dommage !



A French

Une question reste une question même si elle est engagée idéologiquement.
Par ailleurs, à moins qu'on ait appelé Macron par son seul nom ou prénom, je ne vois vraiment pas où est le manque de respect à l'appeler Emmanuel Macron..



Hyace

"Tu ne critiques que la forme et non le fond"
C'est bien ça le problème le vrai. Ils ont tellement été agressif à un point où cette agressivité a nuit au fond. Ça brouille le véritable message et même la pertinence de la question (qui n'en était plus d'ailleurs et Macron le dit plusieurs fois c'est une question ou un plaidoyer ?)

"T'es pour que les journalistes s'inclinent devant le président, ce petit roi."
C'est aussi un problème le mélange des genres, l'amalgame, ça ça dessert tout le monde le président comme les (soit disant) journalistes. Que ça nous plaise ou pas (moi perso j'approuve pas la com version Macron) il est président, il a gagné (même si comme l'a très bien rappelé Monsieur Plenel avec 18% des inscrits au 1er tour), est ce qu'il a mérité cette victoire ça c'est un autre débat mais très franchement moi je suis pour une société où on respecte la place le titre et le rang de chacun (c'est d'ailleurs pour cela qu'il y a des règles).
Personne n'appelle son prof par son nom ou son prénom sans rajouter un "Monsieur" Devant ou un prêtre pareil il y a la pugnacité la ténacité et il y a l'irrespect



A French

Je suis pour un capitalisme étatique, régulé et contrôlé par l'Etat. Et pour une redistribution qui permettent à chacun de vivre décemment et pourquoi pas de ne pas "gagner sa vie", tout en permettant à chacun de trouver librement mais sûrement sa place et son rôle dans la société. Evidemment, l'UE aurait pu avoir ce rôle de régulateur, mais s'est dirigée vers la voie néolibérale appauvrissant ses peuples qui du coup se défient d'elle.



L'Œil

Tu vois quand tu veux.
C'est tout de suite plus intéressant présenté comme ça.
Ce n'est certes pas le meilleur système du monde (doux euphémisme) mais je me demande si nous avons encore la possibilité de faire marche arrière.
Pour ce faire, il faudrait que tous les pays de la zone euro soient d'accord et mettent en place le même type de libéralisme "à l'ancienne".
J'suis pour en tout cas.



A French

Je connais le monde du travail, arrête un peu de parler de moi sans me connaître..



A French

Le capitalisme néolibéral veut s'affranchir de toute régulation de l'Etat. Il a instauré l'actionnariat au profit des salariés, les marchés financiers dématérialisés capables par effet de masse d'ébranler une économie entière et la mondialisation du commerce qui justifie la concurrence, la compétition entre Etats et l'exploitation des peuples par la baisse des prix qui permettront aux pays développés de consommer toujours plus. Tout ça dans un but de croissance infinie qui n'a aucun sens. Personnellement je ne vois pas en quoi ce système économique peut apporter de la prospérité aux Français si ce n'est à ceux qui profitent de ce système (les plus riches) ou à l'Etat lorsqu'il fait en sorte de bien gérer son budget et son économie. Concernant le programme économique de LFI, je n'ai aucune certitude mais je pense qu'il apporterait plus de prospérité aux Français.



Arnaud

Autant pour moi, tout va bien alors

L'Œil

Il m'arrive parfois d'être d'accord avec toi.
Si si, c'est vrai.
Mais là, tu m'avais tendu une perche un peu trop belle.



L'Œil

La prochaine fois, je mettrais des smileys.
Promis.



Aucunavis

Vous vous attaquez à un gauchiste, le petit french qui ne connait pas encore le monde du travail, qui est lui même soumis a un pantin faut pas s’étonner d'avoir des remontrances.



A French

Ah c'était ironique? Tu me déçois aussi alors.. À croire que toutes les fois où tu disais être d'accord avec moi étaient ironiques. On ne sait plus quoi croire à force de trop user de l'ironie..



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Minute par minute" : W9 revient sur l'affaire DSK pour lancer son nouveau magazine le 15 mai
TV
"Minute par minute" : W9 revient sur l'affaire DSK pour lancer son nouveau...
Droits de la Ligue 1 : La Ligue de football professionnel met la pression sur les diffuseurs
TV
Droits de la Ligue 1 : La Ligue de football professionnel met la pression sur les...
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 15 le 17 mai
Séries
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 15 le 17 mai
"Traqués" : Le téléfilm avec Jenifer le lundi 14 mai sur TF1
TV
"Traqués" : Le téléfilm avec Jenifer le lundi 14 mai sur TF1
"Safe" : La série avec Michael C. Hall dès le 15 mai sur C8
Séries
"Safe" : La série avec Michael C. Hall dès le 15 mai sur C8
"The Island : Célébrités" débarque sur M6 le mardi 15 mai
TV
"The Island : Célébrités" débarque sur M6 le mardi 15 mai
Ce soir que regardez-vous ?
157
Votes
Capitaine Marleau
Je regarde
67
Votes
Babysitting 2
Je regarde
42
Votes
L'arme fatale
Je regarde
39
Votes
Football
Je regarde
32
Votes
Secrets d'histoire
Je regarde
7
Votes
Big Game
Je regarde
4
Votes
Le vrai visage des...
Je regarde
3
Votes
Une terre deux fois...
Je regarde
3
Votes
Sur la piste du...
Je regarde
2
Votes
Au coeur de l'étrange
Je regarde
2
Votes
Pawn Stars, les rois...
Je regarde
1
Votes
Mon meilleur ami
Je regarde
0
Votes
Crocodile Dundee 2
Je regarde
0
Votes
Tempête de boulettes...
Je regarde
0
Votes
Kung Fu Panda
Je regarde