Lorie : "Bosser avec RedOne ? C'est quand il veut !"

Partager l'article
Vous lisez:
Lorie : "Bosser avec RedOne ? C'est quand il veut !"
Lorie dans "Un mari de trop"
Lorie dans "Un mari de trop" © TF1/Julien Cauvin
Lundi prochain, Lorie signera son retour dans "Un mari de trop", un téléfilm sur TF1 écrit pour elle et dans lequel elle donne notamment la réplique à Alain Delon. La jeune femme nous parle de son expérience, et évoque aussi sa carrière et ses projets.

Elle est de retour, mais pas dans les bacs. Lundi prochain, Lorie sera l'héroïne du téléfilm Un mari de trop sur TF1, une fiction écrite sur mesure pour elle après le succès de son premier rôle dans une fiction de la chaîne, De Feu et de glace. La chanteuse, âgée de 28 ans, y incarne Stéphanie, une rédactrice en chef d'un magazine de mode qui retourne dans sa ville natale afin de divorcer de son mari, après s'être reconstruit une vie à Paris, basée sur des mensonges. Elle donne notamment la réplique à Alain Delon, qui joue un petit rôle dans le téléfilm.

A l'occasion de la promotion de ce téléfilm, Lorie a accordé un entretien à Ozap la semaine dernière. Elle y évoque son expérience, sa rencontre avec Alain Delon, mais aussi les scènes les plus difficiles à jouer et son attitude face aux critiques qu'elle risque de recevoir. Puis, dans un second temps, Lorie revient sur son dernier album, sorti il y a deux ans, et qui avait marqué une transition difficile dans sa carrière. Elle évoque les salles moins remplies, les ventes moindres, mais aussi ses projets pour un nouvel album et son attitude face à la presse et les dérapages de certaines personnalités. Entretien.

« On m'a écrit le rôle sur mesure »



Ça fait deux ans qu'on te voit moins, il n'y a plus vraiment de promotion tout du moins, là tu t'y remets à fond, ça va, tu n'as pas perdu le rythme ?

À lire aussi
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
TV
"Quotidien" : Yann Barthès insulte Donald Trump et tacle Canal+
Audiences Europe 1 : Aliagas, Noël, Roumanoff, Delacroix, Bouchard, Boccolini... le détail de la grille
Audiences
Audiences Europe 1 : Aliagas, Noël, Roumanoff, Delacroix, Bouchard, Boccolini......
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés
TV
NRJ Music Awards 2018 ce soir sur TF1 : La liste des nommés


(Rires) Ça revient vite ! Je pense que c'est comme faire du vélo. Ça ne se perd pas en fait. Je n'ai pas perdu le rythme intensif. Et ça fait du bien de se remettre un peu au travail !

Comment ça s'est présenté, ce projet de téléfilm ?
Bah en fait, comme De feu et de glace, mon premier téléfilm, avait cartonné il y a quelques temps, TF1 s'est dit, on va recommencer. Moi aussi, j'étais prête à recommencer parce que j'avais adoré l'aventure. Une équipe s'est formée et j'ai eu la chance qu'on m'écrive sur mesure le rôle de Stéphanie.

Vu que ça a été écrit pour toi, tu as eu ton mot à dire sur certaines choses ? Est-ce que pendant l'écriture tu as été impliquée, tu as dit "c'est hors de question que je fasse ça", par exemple ?
Oui, enfin pas des choses du genre "Il est hors de question que je fasse ça". Mais plus je travaillais avec mon coach le personnage, son caractère, sa psychologie et tout ça, plus je me disais "Ah tiens, là, il n'y a pas un problème, par rapport à ce qu'elle dit, il n'y a pas un décalage par rapport à ce qu'elle vient de faire ?". C'était plus des choses comme ça en fait.

Et après, ça a pu être intégré ou modifié ?
Des fois on se parlait, et on me disait "bah non, si j'écris ça, c'est pour ceci celà..." ou sinon "ah bah ouais, tu as raison, c'est pas forcément vrai...".

« Les scènes de mensonge n'étaient pas évidentes »



Entre la préparation et le tournage, combien de temps ça a pris ?
En fait le projet s'est construit en peut-être huit mois, donc ça a été très rapide et après moi, pour mon travail personnel, pour me mettre dans la peau du personnage, c'est deux mois avant le tournage. Ensuite, le tournage a pris cinq semaines.

Quelles ont été les scènes les plus difficiles à jouer dans ce téléfilm en particulier ?
Les scènes de mensonge n'étaient pas évidentes, d'ailleurs c'est pour ça que j'ai adoré ce scénario et ce personnage. En fait, pour jouer le mensonge, tout est dans des petits détails, dans des subtilités. La personne qui joue en face de toi ne doit pas voir que tu es en train de mentir, sinon il n'y a plus d'histoire, et en même temps, le téléspectateur, lui, il doit voir que tu es en train de mentir. Ce n'était pas évident mais en même temps super intéressant.

Et Alain Delon ? Tu partages deux scènes avec lui, ce n'est pas un peu impressionnant ? Tu l'avais déjà rencontré ?
Je l'avais rencontré une fois déjà, avant, à la sortie d'un restaurant. Et justement c'était quelques semaines après la diffusion de De feu et de glace. Moi, toute contente de voir Alain Delon, je suis allée lui dire bonjour et il me dit "Je sais qui vous êtes et je dois vous dire que vous m'avez impressionnée en tant que patineuse, je ne savais pas que vous patiniez comme ça, et vous m'avez impressionné, votre jeu, tout ça... super, continuez comme ça !"... Et là, je fais "Ouaaahhh !". Pour moi, tu vois, c'était quand même Alain Delon qui me faisait des compliments, sans savoir que pour mon prochain téléfilm, on allait jouer ensemble.

Donc tu avais un peu moins la pression quand tu l'as revu sur le plateau ?
On s'est revu avant dans les bureaux de la production, on s'est revu au pot de début de tournage. Tout de suite entre nous, ça a vraiment collé, on s'est super bien entendu, il y a eu un bon feeling. Il fallait que j'assure parce que voilà c'est Alain Delon quand même, mais en même temps, il m'a vraiment mise en confiance, il m'a donné des conseils, il a été bienveillant. Vraiment adorable !

« Je n'ai rien à me reprocher »



Tu es prête pour les critiques ? Parce que tu vas inévitablement être critiquée pour ce téléfilm...
Oui, parce que de toute façon quoi que tu fasses, tu ne peux pas plaire à tout le monde, il y a toujours quelqu'un pour ou te critiquer ou dire des choses désagréables. Après, à un moment donné, je fais des choses qui me plaisent. À chaque fois que je dis oui à un projet, c'est parce que j'en ai vraiment envie, ça me tient à coeur. Et quand je dis oui, je m'y mets vraiment à 200% donc je sais que je n'ai rien à me reprocher et dire après "si j'avais su, j'aurais un peu plus bossé...". Après ce sont juste des questions de goûts.

Est-ce que tu vas quand même lire dans les journaux pour voir si tout le monde a trouvé ça génial ou mauvais, et est-ce que tu vas quand même en tirer des conclusions ?
Oui, si c'est fondé et si ce n'est pas de la méchanceté gratuite, bien sûr que je vais lire pour apprendre. On apprend toujours de ses expériences, on apprend toujours de tout ça et moi je suis là pour avancer. Donc si à un moment donné, les gens trouvent que je n'ai pas été assez bonne dans telle situation et que ça revient et que mes proches aussi... Parce que j'ai une équipe aussi qui est là pour me dire les choses, ils ne sont pas là pour me dire "tu es la meilleure", ça je déteste. Donc si ça se rejoint, oui, là je vais écouter.

Le téléfilm est diffusé lundi soir, est-ce que mardi matin tu seras à côté de ton portable à attendre qu'on t'envoie les audiences ?
Oui, je pense que je serai très intéressée de savoir combien on a fait.

« Avec TF1, on parle déjà d'un troisième téléfilm »



Ça veut aussi peut-être dire que si ça fonctionne il y en aura un troisième ?
Oui, on est déjà en train d'en parler, d'un troisième. Je sais que chez TF1, ils sont super contents. C'est sûr que si les audiences sont bonnes, ça ne peut être que positif pour moi.

Donc la possibilité d'être sur une héroïne récurrente, de devenir personnage principal d'une série où on te verrait plusieurs fois par an...
Bah une série, ça me bloque un peu pour le moment. Je n'ai pas envie d'être un personnage récurrent, j'ai envie de m'éclater dans plein de personnages différents en fait. Je n'ai pas envie de me bloquer tout de suite dans une série...

Il faudrait que tu fasses un Alias à la française, comme ça tu ferais pleins de personnages !
Oui ce serait bien ça ! L'action, c'est génial, j'adore ça.

« Je n'avais pas fait de pause depuis 10 ans »



On en parlait tout à l'heure, ça fait donc deux ans qu'on te voit moins, qu'est-ce que tu as fait pendant deux ans ?
J'ai pris le temps de tourner deux téléfilms, ça prend du temps quand même. Du temps pour ma vie personnelle, j'avais besoin de ce moment, de respirer, de reprendre mes marques, de faire une petite pause.

Tu n'as pas fait de pause depuis tes débuts en fait ?
Depuis dix ans, non. Donc à un moment donné, je me suis dit "là, temps mort" ! Il fallait que je remette les choses en place dans ma tête, dans ma vie et voilà.

Et donc aujourd'hui, tu es une femme épanouie ?
Tout à fait ! (Rires) Ça se voit non ?

Quels sont tes projets, est-ce que tu peux me dire si tu as de nouvelles choses qui vont arriver en musique ?
Oui, on travaille sur le prochain album, le sixième. Je ne peux encore rien te dire parce qu'on en est encore au début tu vois, mais on travaille dessus.

Est-ce qu'en termes d'orientation, a priori l'intention de départ, c'est de poursuivre dans la dynamique dance que tu avais amorcée sur ton précédent album ?
(Rires) Tu verras !

« Mon dernier album n'était pas du tout un échec »



Parlons alors de l'album "2Lorenmoi", qui a été difficile je pense à plein de niveaux, c'était une transition que tu avais entamée avant, sur les albums précédents, et c'est toujours assez mal reçu les gens qui changent. Comment toi tu l'as vécu, et comment tu le regardes avec le recul de deux ans ?
Moi je l'ai bien vécu et j'en suis super contente, parce qu'effectivement c'était un album un peu de transition - même si moi personnellement je ne trouvais pas tant que ça, parce que ça suivait mon évolution.

Tu as quand même changé de collaborateurs, tu as arrêté de collaborer avec Johnny Williams !
C'est vrai qu'il n'y avait plus Johnny Williams. Il y a eu un gros changement. Mais d'un autre côté, je suis très contente de cet album-là. Ça me représentait vraiment bien à cette époque-là. On a fait un gros travail à ce moment-là avec l'équipe. Je suis contente de l'accueil du public aussi, tu vois. C'est sûr qu'il y avait certains journalistes qui disaient que je vendais moins... Effectivement la crise du disque, ça fait déjà quelques années qu'on la subit avant même la crise générale, donc ça n'était pas facile... Et en plus de ça moi j'arrive avec un changement radical pour certains, mais on en vend quand même plus de 150..000. Pour moi ce n'était pas du tout un échec, bien au contraire.

Quand tu es partie en tournée pour soutenir l'album, là aussi, l'atmosphère était assez différente. Dans la salle, ça répondait moins, il y avait quand même moins de monde qu'avant... Comment toi, sur scène, tu vis ça quand tu as connu les Bercy, les choses comme ça ?
Tu sais, quand tu es sur scène, tu es sur scène. Moi, quand je suis sur scène je ne me suis pas dit : "Oh ! la la !"... Non, au contraire, parce qu'il se passe chaque soir des choses différentes. Oui j'ai fait Bercy en 2004 et dans la même tournée "Week End Tour", j'ai fait des salles plus petites parce qu'il y avait moins de monde et l'atmosphère était différente et il y avait une ambiance... ça dépend vraiment. Donc voilà, quand je suis sur scène, je me donne à fond et je ne cherche pas à savoir combien de gens il y a dans la salle, je fais juste le show pour les gens qui sont venus me voir.

« Certains journalistes s'amusent à couper des phrases »



On parle beaucoup des dérapages homophobes de Sexion d'Assaut...
J'avoue que je ne suis pas au courant...

Dans une interview au International Hip Hop Magazine, ils ont expliqué être « 100% homophobes », et déclaré que l'homosexualité était une « déviance » qui n'était « pas acceptable »...
(Silence)

Quelle est ton opinion sur les dérapages de certains artistes, mais aussi sur le risque parfois de certaines interviews où on ne fait pas trop attention à ce qu'on dit ?
Il faut rester soi-même aussi. Si dans ta tête tu fais une interview en disant "Attention, il ne faut pas que je dise ça, attention...". A un moment donné, tu n'es pas sincère, tu n'es pas toi. Mais après, je ne sais pas, il faut se méfier parce qu'il y a des choses qui sont sorties du contexte, qui ne veulent plus dire du tout la même chose. Certains journalistes s'amusent à couper des phrases, donc c'est pareil, ce n'est plus du tout le même sens.

Tu as développé une méfiance justement vis-à-vis de ça ?
Bah oui, tu essayes toujours de faire attention mais à un moment donné, ça ne t'appartient plus, tu ne contrôles plus ça. Dans les émissions de TV aussi, je sais qu'il y a eu beaucoup de choses du genre.

Tu as un exemple en tête ?
Moi non, mais je me souviens de certaines émissions de Thierry Ardisson où c'était son grand truc de couper à certains endroits. Mais après oui, il y a des choses si tu sais que ça va créer la polémique, essaye de ne pas le dire mais je ne sais pas, venant d'un groupe comme ça, de dire ça... Il y en a qui disent des choses comme ça pour faire parler d'eux.

« Je n'ai rien à répondre aux attaques d'autres artistes ! »



Justement tu as tourné avec Delon, je pensais à un autre monstre sacré du cinéma qui a fait beaucoup parler ces dernières semaines avec ses dérapages, c'est Depardieu. Il a attaqué Juliette Binoche, notamment. Pour toi c'est une ligne de conduite de ne pas attaquer d'autres artistes ?
Oui, tout à fait. J'ai lu des propos de certains artistes à mon propos. Du coup, en interview, on me demande toujours si je veux répondre. Mais je n'ai rien à répondre ! Déjà, ces personnes-là, je ne les connais pas, donc je ne peux pas parler sur elles, et puis ça ne m'intéresse pas... Après ce qu'elles pensent de moi, elles pensent ce qu'elles veulent, et d'un autre côté je m'en fous !

Tu as l'air protégée des critiques...
Oui mais il y a dix ans, ce n'était pas ça ! J'ai appris à me faire une carapace et à faire le tri des choses essentielles ou pas.

Ça a été difficile justement, il y a dix ans ?
Au tout début, j'arrivais dans ce milieu, je me donnais à 100% dans ce que je faisais... Et des fois, je me prenais des trucs dans la tête et je me disais "Mais...". Tu vois comme je disais tout à l'heure, ce serait des choses vraies, fondées, d'accord, mais de la méchanceté gratuite, moi ce n'est pas mon truc.

« Bosser avec RedOne ? C'est quand il veut ! »



Je ne sais pas si tu étais debout devant ta radio ce matin à 7h, mais Mylène Farmer a dévoilé son nouveau single...
Oui je l'ai entendu sur RTL dans la voiture, dans les bouchons, parce que j'ai mis une heure et demi pour venir.

Et c'est produit par RedOne...
Voilà, qui est le producteur de Lady GaGa.

Alors, premières impressions ?
Bah écoute, j'étais en train de dormir dans la voiture, quand j'ai entendu les premières notes et j'ai dit "c'est qui ça ?". J'aime bien ! Franchement, ça se retient, c'est très efficace.

Et pour elle c'est un peu comme pour toi avec Johnny Williams, puisque c'est la première fois qu'elle se sépare de Laurent Boutonnat depuis quelques dizaines d'années...
Ça lui réussit bien, écoute !

Et toi bosser avec RedOne ?
Quand il veut ! (Rires). Moi je suis disponible, je finis la promotion le 11 octobre ! Justement, après je serai en studio donc s'il veut venir, s'il ne sait pas quoi faire, il peut venir en studio ! (Rires)

Lorie
Lorie
Lorie Pester annonce un nouvel album pour la fin de l'année
Clip : Lorie surprend avec la ballade "Gates of the Sun"
Lorie rejoint le jury de "La France a un incroyable talent" sur M6
Clip : Lorie signe un partenariat avec Tamagotchi grâce à "La TamaDance"
Voir toute l'actualité sur Lorie
Autour de Lorie
  • Shakira
  • Sheryfa Luna
  • Janet Jackson
  • Garou
  • David Ginola
  • Alizée
  • Larusso
  • Priscilla
  • Les feux de l'amour
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"TPMP" : Quand "Le Bureau de recherche" d'Andreas Kastrinos s'inspire un peu trop d'autres vidéos...
TV
"TPMP" : Quand "Le Bureau de recherche" d'Andreas Kastrinos s'inspire un peu trop...
Audiences : Jean-Jacques Bourdin au plus haut depuis mai 2017 sur BFMTV
Audiences
Audiences : Jean-Jacques Bourdin au plus haut depuis mai 2017 sur BFMTV
TFX : Magali Lunel quitte "Chroniques criminelles", Julie Denayer la remplace
TV
TFX : Magali Lunel quitte "Chroniques criminelles", Julie Denayer la remplace
La Maison Blanche restitue l'accréditation à CNN et modifie les règles des conférences de presse
International
La Maison Blanche restitue l'accréditation à CNN et modifie les règles des...
Audiences : Les Gilets jaunes boostent fortement "Le 19/20" régional, "C dans l'air" à nouveau au plus haut
Audiences
Audiences : Les Gilets jaunes boostent fortement "Le 19/20" régional, "C dans...
Ligue 1 : Mediapro refuse de vendre des matchs à Canal+
Sport
Ligue 1 : Mediapro refuse de vendre des matchs à Canal+
Vidéos Puremedias