Jean-Michel Aphatie : "Le 'Grand Journal' est démodé, c'est Eric Zemmour qui est dans l'air du temps"

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Michel Aphatie : "Le 'Grand Journal' est démodé, c'est Eric Zemmour qui est dans l'air du temps"
Jean-Michel Aphatie est resté 9 ans au "Grand Journal".
Jean-Michel Aphatie est resté 9 ans au "Grand Journal". © CANAL+
Interrogé par "Télé Obs", Jean-Michel Aphatie revient sur son éviction du "Grand Journal" de Canal+ en juin dernier.

Ecarté du "Grand Journal" avant le tsunami Bolloré, Jean-Michel Aphatie rebondira dès lundi sur Europe 1, aux commandes de "Europe Midi". Interrogé longuement dans Télé Obs cette semaine, l'ex-intervieweur politique de la matinale de RTL revient sur son éviction du talk de Canal+. Un départ contraint mais aujourd'hui digéré. "Ces dernières années, le côté rance, vieillot et nauséabond de la culture française a refait surface. Et RTL a en son sein un représentant de cette culture rance pour qui Canal+ et 'Le Grand Journal' n'est rien d'autre que l'expression de la bien-pensance, de l'esprit bobo et d'un certain gauchisme", lâche-t-il. Visé sans le nommer, Eric Zemmour, son ex-confrère sur RTL.

À lire aussi
"On n'est pas couché" : Christine Angot dézingue violemment Gauvain Sers
TV
"On n'est pas couché" : Christine Angot dézingue violemment Gauvain Sers
Gauvain Sers répond aux critiques de Christine Angot dans "ONPC"
Musique
Gauvain Sers répond aux critiques de Christine Angot dans "ONPC"
"ONPC" : Christophe Willem critique Christine Angot... et Gauvain Sers !
TV
"ONPC" : Christophe Willem critique Christine Angot... et Gauvain Sers !

Jean-Michel Aphatie avoue regarder "avec un peu de tristesse" la récente reprise en mains de Canal+ par Vincent Bolloré, après l'éviction de Rodolphe Belmer, le patron de la chaîne, et de Renaud Le Van Kim, producteur historique du talk d'access. Mais il consdière, après neufs ans sur le fauteuil de l'émission, "avoir fait son temps". Il revient aussi sur le déclin de cette marque emblématique de Canal+, qui sera reprise à la rentrée par Maïtena Biraben et produite par une autre société, Flab.

"L'émission représentait l'élégance individualiste"

"L'âge d'or de l'émission, c'est la saison 2006/2007. A cette époque, l'émission est le reflet de l'élégance individualiste. Elle résonne avec l'époque car la société française est sur ces rails-là, analyse-t-il. Nicolas Sarkozy en 2007 affirme quelque chose de cet ordre (...) La société tient une occasion historique de prendre un virage qu'elle a toujours refusé de prendre : mondialisation et compétitivité".

Selon le journaliste, la crise de 2008 a tout changé dans la perception qu'ont les téléspectateurs de l'émission. "La France se replie. 'Mon véritable ennemi, c'est la finance', dit Hollande. Mais la finance, c'est l'étranger ! Ce type de discours, ça veut aussi dire que 'Le Grand Journal' est passé de mode, explique-t-il. C'est désormais Eric Zemmour qui est à la mode. C'est l'antithèse de l'émission (il y sera pourtant très régulièrement invité, ndlr). Ce que représente l'émission, cette élégance individualiste, la tolérance, a été rejeté au profit des peurs qui montent et laissent penser qu'une forme de solidarité ("Les Français d'abord") doit désormais primer."

LIRE AUSSI l "Europe 1 ne souhaitait pas que j'aille sur BFMTV"

"J'ai longtemps été dans la vitrine, c'est comme ça"

Jean-Michel Aphatie revient aussi sans langue de bois sur son éviction de RTL, où il a mené très exactement 2.582 interviews depuis 2003. "Ce poste ne m'a jamais appartenu. Je n'ai rien à objecter au choix d'Olivier Mazerolle, cette décision me semble légitime, la discussion s'arrête là". Malgré la baisse d'audience de son quart d'heure, dépassé par Léa Salamé sur France Inter, Jean-Michel Aphatie estime que "ce n'est pas un argument pertinent". Pour lui, Christopher Baldelli, patron de la station, voulait du changement et il était le seul à pouvoir être remplacé. "Ca tombe sur moi, j'ai longtemps été dans la vitrine, c'est comme ça", conclut-il.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
ZEPLING

Tiens !! Apathie qui nous a saoulés pendant des années dans le grand journal maintenant que c'est fini, de toute façon il était viré, maintenant il crache dans la soupe !! Comme ce monsieur est élégant !! Je ne l'ai jamais aimé, mais là ça ne va pas s'arranger.



se7en

Il a l'art de cracher dans la soupe ce garçon. Celle qui l'a nourri durant des années ! Serait-il aigri lorsqu'on le vire ? Son égo en prend un coup en tout cas



SAM -scorzoni

APATHIE ?? on se demande comment avec cette voix et ses questions peudos -provocatrices....il a pu durer et meme se prendre pour un bon.
canal + en effet est dépassé ,mais à cause des Apathie et autres incompétents venus prendre de l'oseille!



Greengan

C'est en tout cas l'argument de Zemmour. Et quand on parle de finance, on parle très souvent d'investissement étranger à la télé. Ca ne veut pas dire que la télé a raison ou qu'il faut y croire mais ce sont des associations d'idées fortes.



pupuce

La libéralisation de la Femme et sa Liberté individuelle est une évolution sociétale encore en marche et non aboutie,
car elle s'inscrit après + de 2000 ans de Patriarcat.
Vous voyez, au moins sur ce point, nous sommes d'accord.
En revanche, ce que beaucoup de Femmes n'ont pas vu, imaginé ou prédit, c'est que leur Liberté à un prix...
car quoi qu'il arrive, ce sont elles qui font les enfants et pour l'éternité, qu'elles en seront responsables (de près ou de loin) et que cela impactera de toute façon leur choix de vie :
Impact financier, impact psychologique, impact affectif, impact social etc etc....
à contrario de l'Homme qui peut semer à tout vent mais n'enfante pas et qui peut, à tout moment, faire ce qu'il veut...où il veut... comme il veut (s'il le souhaite évidemment)
et cela depuis la nuit des temps.
Donc NON (malheureusement et je le déplore mais c'est un constat terrible) : la Femme n'est pas l'égale de l'Homme biologiquement, ce qui est quand même définitivement déterminant.
ou autre façon de le dire, l'Homme n'est pas égal à la Femme.
Après que sociologiquement, la Sté essaye de redresser la
barre, pourquoi pas !.



Jean Tata

Aphatie a oublié une chose : s'il a été viré, c'est peut-être qu'après tant d'années tout le monde avait fini par se rendre compte qu'il était totalement incompétent !



Mlle_N

Je pense que cela ne sert a rien de débattre sur ce sujet vu qu'on a des vues opposées, mais je finirai juste sur ce point de réponse a cette idée que je trouve hallucinante, et qui consiste peu ou prou a dire que la femme se retrouve dans la précarité financière parce qu'elle a voulu la liberté (notamment celle de divorcer).

La femme se retrouve dans cette précarité financière parce que dans la société patriarcale dans laquelle on vit, c'est a la femme d'assumer les gosses, et que ça coûte plus cher quand on est tout seul. On couple ce fait au fait que les femmes ont moins accès aux postes plus élevés (et donc mieux payés), on une expérience professionnelle plus limitées et sont notamment plus employées dans des positions modestes ou précaire (hello les part-time jobs), et on se retrouve dans la précarité.

La féminisation de la pauvreté est un fait. Le truc, c'est que la pauvreté féminine a toujours été la, mais était cachée par le fait qu'avant de pouvoir divorcer, la femme était en grande partie, voire totalement dépendante de son mari financièrement, ce qui donnait une véritable domination du mari sur sa femme; forcément cela ne se voit pas dans les chiffres. Le divorce n'a fait que mettre au grand jour cette précarité de la femme, elle ne l'a pas provoqué: la société patriarcale et ou les femmes sont désavantagées dans le partage des taches et dans le monde du travail l'a provoqué. Et personnellement je pense que beaucoup préfèrent être "dépendantes" de l'Etat (pour lequel elles payent des impots) que d'un mari dont elles ne veut plus pour X ou Y raison, mais surtout je pense que toutes voudraient ne dépendre que d'elles-même, sans pour autant qu'on remette en cause leur liberté de se mettre en couple avec qui elles veulent.



Mlle_N

Tellement.



kinolo

"Mais la finance, c'est l'étranger!"
Raccourci plus débile et plus faux tu meurs. Ou comment ces "économistes" pseudo-experts incapables de remettre en cause ce dans quoi on les a baigné gangrènent nos pensées.



pupuce

C'est si vrai ......et cette liberté à laquelle la Femme a cru pouvoir accéder s'est retournée contre elle pour la projeter dans une précarité financière inextricable : loyer, enfant et boulot...
c'est exactement çà " la "féminisation de la pauvreté" et j'ajouterai de la société entière.
Ensuite, puisque l'Etat est incapable de faire payer le ou les responsables (père des enfants) il alloue une subvention et maintient donc un état de dépendance...
mais celui-là ... comment dire .... acceptable !.



Mlle_N

Comme je le disais, cette allocation s'appelle allocation PARENT isolé, donc elle s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes, donc je ne vois pas trop l’intérêt de stigmatiser les femmes en parlant d’égalité. D'autant plus que le parent qui se barre n'est pas forcément la seule possibilité.
Et si on pousse cette histoire de dépendance, on peut considérer que cela concerne toutes les aides, et qu'a ce moment la tout le monde doit assumer sa situation, et on supprime toutes les aides, quelles qu'elles soient. Tout le monde se débrouille comme il peut et tant pis pour les cas particuliers. C'est une vision qui peut se défendre (et un autre débat), mais au final ça n'a que peu de rapport avec les femmes, et le but de faire baisser les familles monoparentales.



l-oeil-de-moscou2

Bien sûr que les USA sont les champions du monde de la famille recomposée. Un seul chiffre pour en témoigner : entre 1970 et 1995 le nombre de familles monoparentales a doublé aux États-Unis d'Amérique. Avec à la clé, une précarité et une pauvreté qui ont également été revues à la hausse - marrant, mais pour des raisons qui ne font aucun doute à mes yeux, tu ne parles jamais du revers de la médaille. C'est ce que Greg J.Duncan appelait la "féminisation de la pauvreté" au milieu des années 90.
Personne n'a parlé d'un retour à la stabilité, mais d'une tentative de limitation de l'instabilité. Libre à toi de rire à gorge déployée devant le misérabilisme social. Moi, j'ai mieux à faire.



norbertgabriel

Pour clore, j'en suis fort marri, mais c'est comme ça, le bonapartisme, il faut aussi faire le tri, le rétablissement de l'esclavage, par exemple.. Quant aux USA qui doit être champion du monde des familles recomposées, c'est juste la démonstration de la décomposition de "la famille" et de la structure économique de "la famille"... Parler de stabilité de famille aux States, j'aime ton humour, camarade... ça va me faire la soirée...



pupuce

La femme est l'égale de l'homme non ?
Alors qu'elle assume sa vie, la gagne et c'est çà la LIBERTE.
Ensuite, si certains hommes se conduisent comme des lâches, font des gamins et se barrent, sans rien payer ....
c'est donc à eux que la Loi doit s'adresser et les obliger à contribuer à l'éducation et à la vie de leurs enfants et pas
mettre les femmes sous "perf" avec des subventions d'Etat qui recréent de nouvelles dépendances, non dites celles-là et bien ... comment dire....



l-oeil-de-moscou2

"Je vais vous choquer, je crois qu’il faut sanctionner les parents, il faut supprimer les allocations familiales pour les enfants qui deviennent des quasi délinquants. Il faut, je crois, avoir une action contre cyclique des familles monoparentales, il faut trouver un moyen financier, social ou autre, de limiter les familles monoparentales. Je sais qu’on va hurler ! Les familles monoparentales sont une plaie aujourd’hui. Aux États-Unis, avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité. Il n’est pas normal que l’état remplace le père, c’est ça qu’on fait depuis 20 ans."

Qu'on l'aime ou pas, Zemmour a le mérite de poser des vraies questions de société. En bon bonapartiste, il pense que la cellule familiale "éclatée" n'est pas bonne pour la société et que l’État doit tout mettre en œuvre pour limiter la casse. En vertu de quoi il envisage des solutions qui ont été appliquées avec un certain succès aux USA pour relancer la stabilité de ladite famille.
Zemmour n'étant pas un dictateur possédant les clés du pouvoir, je ne vois pas où elle est le problème.
Il s'exprime comme un citoyen lambda le ferait, et c'est très bien ainsi. Ses paroles ne seront suivies d'aucun décret (ouf, je sens que tu respires à nouveau), donc relax.



norbertgabriel

La Bible, puis le Coran puis Zemmour, ont une certaine obsession qui les conduit à mettre une partie, ou tous les maux de la société sur cet être inférieur qu'est la femme selon la logique masculine. Les premières lignes de la Genèse disent que le Créateur a créée un Adamah, un être à son image, qu'il a partagé en deux parties égales et complémentaires... Après, ça se gâte, l'être féminin est un sous produit, une côte.. (alors qu'au départ c'est un côté) et tout commence à foirer ... Et il faut lire la Bible en révisant pas mal de choses, comme la terre plate avec des luminaires qui tournent autour d'elle... Idem pour Zemmour, il faut "corriger" pas mal de ses expertises...



norbertgabriel

Zemmour texto " Aux États-Unis, avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité"



nanar

et puis il faut savoir lire, vraiment... et c'est un peu compliqué pour certains qui ne lisent que closer ou voici !



Blabladodo

Dire que c'est dans l'air du temps d'être anti-zemmour c'est un véritable comble. Mais bon, c'est la tactique favorite, déjà utilisée par Le Pen dans les années 90 pour critiquer "l'omerta" dont il était soi-disant victime. Zemmour n'a jamais été aussi encensé qu'aujourd'hui, on le voit bien sur ce forum. Il est devenu un phénomène de mode, une sorte de prophète de la fameuse déconstruction sociale dont il est le témoin éclairé. Il se veut légataire universel de l'histoire de France, en tentant de vous déstabiliser par sa connaissance partiale des faits historiques. Ce qui m'amuse, c'est que les supporters avisés de Zemmour, sont les premier à se lever contre le simple port du voile qui serait une soumission à l'homme, alors que justement, Zemmour nous dit que la femme est prédisposée à obéir à l'homme, par mimétisme. On vit quand même dans un monde de tordus. Car le principal problème de Zemmour, et ce qu'il n'a jamais comprit dans ses écrits, c'est que la société est toujours en perpétuelle évolution. Les moeurs d'une époque disparaisse, tandis que d'autres moeurs apparaissent. C'est comme lorsqu'il a balancé "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes" ... D'accord merci du constat et on fait quoi ? On enferme tout les noirs et arabes du pays ? Ou on tente d'expliquer les fondements sociologiques d'un tel phénomène et de l'enrayer dès que cela germe ? Voilà un autre problème chez Zemmour. Il y a des débuts d'idées très vagues, mais ensuite, plus rien, du vent !



Mlle_N

Je crois que c'est peine perdue, Norbert...
(Et juste pour info, j'ai lu son livre en entier, et j'ai aussi passé mon temps a faire des recherches pour démonter les conneries et autres partis pris qu'il pose en vérités. Ça a été extrêmement lourd).



Blabladodo

Je pense pas vraiment que "un père, une mère" soit réellement très intéressant d'un point de vue sociologique. Je veux dire par là, que si comme dit plus haut, le père est mort, et que la mère ne veut ni se remarier ni voir quelqu'un, l'enfant n'en souffrirait pas. On parle souvent d'image maternelle, paternelle. Mais pour moi, tout est basé sur les valeurs inculquées et le type de personne rencontrée.

Ensuite pour en revenir à Zemmour, c'est un imbécile éclairé. Il est vrai que la mondialisation doit être quelque chose dont on doit avoir peur, car aujourd'hui, l'individualisme comme le dit Apathie est quelque chose de très présent dans le monde. On le voit avec la Libye. La France est en partie responsable de ce qui se passe en ce moment, mais ferme les yeux sur les problèmes qu'elle a créé. Les migrants venant de Syrie, sont considérés comme des indésirables, alors qu'ils ne font que fuir la guerre et la mort. Mais la mondialisation, n'est pas un choix. Elle s'impose à nous, comme l'industrialisation s'est imposée à nous comme la civilisation s'est imposée à nous. Aujourd'hui, on peut aller à l'autre bout du globe en quelques heures. Comment ne pas penser mondialisation ? Les pays effectuent des transactions 10 000 fois plus importantes qu'il y a 20 ou 30 ans. L'internet permet à des étrangers de discuter instantanément. La mondialisation s'impose, on a pas le choix ! Alors autant vivre avec, et accepter la réalité de notre monde.



Mlle_N

""Il faut trouver un moyen financier, social ou autre, de limiter les familles monoparentales. Je sais qu'on va hurler, les familles monoparentales sont une plaie aujourd'hui. Aux États-Unis, avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité. Il n'est pas normal que l'État remplace le père, c'est ça qu'on fait depuis 20 ans."

C'est en effet une extension de ce qu'il dit dans son livre, mais oui il a suggéré l'idée en prenant en exemple les USA.

Le pire c'est que considérer que l'Etat remplace le pere est une betise en soi, car d'une ce n'est pas au pere d'apporter la stabilité financière (sauf dans le monde machiste de Zemmour), et de deux l'aide de l'état aux parents isolés est une aide a une population en difficulté et non une aides aux "mères" (les hommes y ont aussi droit).



pupuce

NON - il écrit, s'exprime et explique des sujets difficiles.
C'est seulement ensuite que ces vautours (les médias) se "dépêchent" de raccourcir, résumer en slogan donc mentir
la + part du temps (c'est le cas ici).

Vous oui.... vous avez balancé pour le buzz ici...
en sachant très très très très très bien que le simple mot de Zemmour vous vaudrait le ralliement universel des non-lecteurs de ce site, mais très suivistes et friands de linchage démagogique où enfin on peut se lâcher et se donner l'impression de paraître bon.



The Tenth Doctor

Le microcosme parle au microcosme, dans le monde réel tout le monde se fout de Zemmour et du Grand Journal.



l-oeil-de-moscou2

Tu devrais savoir que les violences conjugales ne représentent qu'une infime partie des divorces - moins de 10 %.
En revanche, savais-tu qu'un homme mourait tous les dix jours à la suite de violences conjugales ?
Un chiffre certes tabou, mais qui en dit long sur l'évolution de la société, notamment l'inversion progressive du statut homme/femme.
La femme a toujours voulu être l'égale de l'homme. La violence incarne sans doute le stade ultime de cet égalitarisme forcené.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Une ambition intime" : Karine Le Marchand lance la version célébrités avec Franck Dubosc le 6 février sur M6
TV
"Une ambition intime" : Karine Le Marchand lance la version célébrités avec Franck...
"C'était écrit" : France 5 inaugure le 4 février sa nouvelle collection de documentaires
TV
"C'était écrit" : France 5 inaugure le 4 février sa nouvelle collection de...
"Une famille formidable" : TF1 commande une saison 15 malgré des audiences en baisse
TV
"Une famille formidable" : TF1 commande une saison 15 malgré des audiences en baisse
"La Guerre des Trônes" : France 5 commande une saison 2 de sa série documentaire avec Bruno Solo
TV
"La Guerre des Trônes" : France 5 commande une saison 2 de sa série documentaire...
Luc Besson réalisateur français le mieux payé en 2017
Cinéma
Luc Besson réalisateur français le mieux payé en 2017
Coca-Cola, L'Oréal, Danone : 28 marques s'engagent contre les clichés dans la pub
Publicité
Coca-Cola, L'Oréal, Danone : 28 marques s'engagent contre les clichés dans la pub
Ce soir que regardez-vous ?
65
Votes
Quelque chose a changé
Je regarde
58
Votes
Star Wars Episode VI :...
Je regarde
55
Votes
Cash investigation
Je regarde
14
Votes
P.R.O.F.S.
Je regarde
12
Votes
Chez nous
Je regarde
7
Votes
Patron incognito
Je regarde
5
Votes
Poutine contre les USA
Je regarde
3
Votes
Supergirl
Je regarde
2
Votes
Angkor dévoilée
Je regarde
1
Votes
1
Votes
90' Enquêtes
Je regarde
1
Votes
Joséphine, ange gardien
Je regarde
1
Votes
Le dernier Cheyenne
Je regarde
1
Votes
Stars 80 triomphe !
Je regarde
1
Votes
Robodog
Je regarde