Jérôme Commandeur : "Il n'y a jamais eu de séparation avec Europe 1"

Partager l'article
Vous lisez:
Jérôme Commandeur : "Il n'y a jamais eu de séparation avec Europe 1"
Jérôme Commandeur
Jérôme Commandeur © EUROPE 1
puremedias.com s'est entretenu avec l'humoriste qui fait son retour demain sur les antennes de la station du groupe Lagardère.

Europe 1 a besoin de rire. Dans une situation difficile, la station du groupe Lagardère pourra à nouveau compter dès demain sur un atout qu'elle connaît bien : Jérôme Commandeur. Éloigné quelques mois des ondes, cet enfant de la maison bleue fera son retour dans la matinale de Patrick Cohen demain à 7h25 avec sa pastille "Commandeur News". À l'occasion de son grand retour à l'antenne, puremedias.com s'est entretenu avec Jérôme Commandeur.

À lire aussi
Propos injurieux de Cyril Hanouna : TF1 va saisir le CSA
TV
Propos injurieux de Cyril Hanouna : TF1 va saisir le CSA
Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des extraits non-diffusés de "LTD"
TV
Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des...
Thierry Ardisson : "Si Hapsatou Sy souhaite quitter 'Les Terriens du dimanche', qu'elle nous en informe rapidement"
TV
Thierry Ardisson : "Si Hapsatou Sy souhaite quitter 'Les Terriens du dimanche',...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

puremedias.com : "Commandeur News" reprend sur Europe 1 ce lundi après plusieurs mois d'absence. Pourquoi il y a-t-il eu cette coupure ?
Jérôme Commandeur : En fait, j'avais deux films dans lesquels je jouais, qui étaient "Cendrillon" et "Les Emojis" qui sortaient, et d'un autre côté, je devais écrire le spectacle puis tourner en province pour le roder. J'ai donc fait une cinquantaine de dates entre septembre et décembre. Donc la chronique du matin, ça aurait vraiment été physiquement impossible.

Il n'y a donc jamais eu de séparation avec Europe 1 ?
Non, pas du tout ! Dès que la nouvelle direction est arrivée, elle a d'ailleurs été très attentive et bienveillante à mon égard et nous avons parler très vite de mon retour.

Vous reprenez "Commandeur News" lundi puis les représentations de votre spectacle, "Tout en douceur", débuteront mercredi à La Gaîté Montparnasse. Prêt pour un rythme d'enfer ?
Je l'avais déjà fait il y a quelques années. Il suffit juste de segmenter la journée. Ça arrive d'ailleurs à plein de gens dans ce métier qui mènent différentes activités dans une seule journée. Après, c'est sûr que je ne vais pas faire la fête dans ma loge jusqu'à 1 heure du matin. Dans l'idéal, j'aimerais bien rentrer chez moi vers 23 heures pour entamer la journée suivante à 6 heures. Ça me semble raisonnable.

À quel moment préparez-vous le "Commandeur News" ?
La veille. Quand j'étais programmé à 7h50, je le faisais le matin. Mais c'est quand même mieux de gratter une ou deux heures de sommeil en plus le matin (rires).

Ils ont dit
"Il y a un côté très bonne franquette dans 'Commandeur News'"
Jérôme Commandeur

Est-ce que vous avez prévu de nous faire découvrir de nouveaux personnages ?
Oui, j'espère ! Je vais aussi essayer de réinstaller les précédents aussi mais en fait je ne me pose pas vraiment la question car je ne suis pas un imitateur. Je n'ai pas l'impératif de la voix, contrairement à mes camarades Nicolas Canteloup et Laurent Gerra. J'ai la chance d'avoir des personnages sortis de mon imagination qui peuvent être de sombres inconnus avec des voix complètement tordues. Il y a vraiment un côté très "bonne franquette" dans tout cela. Imiter des ministres et autres, ce n'est pas tellement mon registre. Par contre, je vais continuer à croquer des gens à côté de la photo comme l'assistante, l'hôtesse d'accueil, le vigile...

Rassurez-nous, on va retrouver Virginie Choupard, Amanda Macron et Geneviève de Fontenay ?
Bien sûr, tout le monde sera là ! Sans oublier Bernard Fisard du service des sports...

Jusqu'en juin, votre interlocuteur était Thomas Sotto. C'est désormais Patrick Cohen. Ça change quelque chose ?
Ça ne change rien. Déjà, je connais bien Patrick car je suis un fidèle de "C à vous". J'adore aussi bien les regarder qu'y aller. Je le croise souvent. Après, en qui concerne le "Commandeur News", c'est plus un ping pong avec Julie. Le matinalier est plus observateur durant l'exercice.

Ils ont dit
"J'aurais aimé être à l'antenne pendant la période 'Balance ton porc'"
Jérôme Commandeur

Là, vous êtes sûr de repartir sur Europe 1 jusqu'en juin ?
Oui. Mon absence était seulement liée à la préparation du spectacle et ça me manquait. Ces derniers mois, j'avais gardé le réflexe. Souvent, dans la journée, je me disais "Tiens, je vais faire ça demain" avant de me rappeler que la chronique n'existait plus. Par exemple, quand vous avez une passion comme moi pour Silvio Berlusconi, vous regrettez de ne pas avoir été à l'antenne pendant tout l'épisode "Balance ton porc". Je suis sûr qu'il aurait eu plein de choses à nous dire...

Qu'est ce qui compte le plus dans la préparation de "Commandeur News" ? L'actualité ou les personnages ?
L'actualité est inégale. Alors que les personnages, vous leur faites dire ce que voulez quand vous voulez. L'actualité compte mais ce n'est souvent qu'un cadre en ce qui me concerne et l'écriture des personnages est vraiment un exercice que j'affectionne.

Vous échangez un peu avec Matthieu Noël et Nicolas Canteloup, vos compères humoristes dans la matinale d'Europe 1 ?
On s'envoie les vannes qui nous font marrer, on s'écoute les uns et les autres et on sait le boulot que c'est pour chacun. Nicolas est un bon camarade et je suis très lié à Matthieu. J'ai démarré avec lui sur Europe 1 il y a sept ans. Je le connais par coeur et je suis un grand fan.

Ils ont dit
"Je suis attristé mais plein d'espoir pour Europe 1"
Jérôme Commandeur

Comment vivez-vous la situation très difficile dans laquelle se trouve Europe 1 ?
Forcément, ça me chagrine. C'est amusant mais quand les gens parlent d'Europe 1, ils rajoutent souvent "c'est la radio qu'écoutaient mes parents quand j'étais petit". Et bien, c'est mon cas. Du coup, il y a un attachement très fort. Donc aujourd'hui, je suis attristé mais plein d'espoir. Ce qui est peut-être un peu énervant, c'est qu'on a souvent peu de mémoire. Europe est une radio qui a connu des heures extraordinaires et elle en connaîtra d'autres. C'est un cycle.

Vous avez traversé plusieurs remaniements ces dernières années. Vous vous reconnaissez dans la nouvelle grille ?
J'aime beaucoup ! Ce n'est pas de la flagornerie, je trouve vraiment que cette grille est à la fois élégante et populaire. Les conneries sur le foot de Thomas Thouroude me font marrer, Daphné Bürki est l'une des plus talentueuses de sa catégorie et je suis un grand fan de Patrick Cohen... Je vais dire une banalité mais il faut juste du temps pour que les gens s'habituent.

Vous incarnerez René Angelil dans le prochain film de Valérie Lemercier sur Céline Dion. Vous allez avoir le temps de le tourner ?
Oui mais dans ces moments-là, on ne se projette pas à long terme. D'ailleurs quand je le fais, je me trompe. Je ne sais pas forcément ce que je ferai la saison prochaine. À instant T, je me concentre sur mon retour à la matinale et sur mes cent dates à la Gaité, c'est déjà pas mal (rires).

Ils ont dit
"Je me suis rendu compte que la scène me manquait"
Jérôme Commandeur

Un certain laps de temps s'est écoulé depuis votre premier seul en scène. C'était nécessaire ?
J'avais envie de remonter sur scène mais beaucoup de choses sont arrivées, notamment au cinéma, sans parler de la matinale d'Europe. Du coup, ça a reculé un peu l'échéance. Quand je me suis mis à roder mon deuxième spectacle, j'étais presque ému parce que c'est à ce moment-là que je me suis rendu compte que ça m'avait manqué.

En quoi ce second seul en scène est-il différent du premier ?
Mon premier spectacle était axé autour d'une galerie de personnages. Là, j'ai vraiment envie de m'adresser directement aux gens. Il se trouve qu'il y aura pas mal d'accessoires, de happenings, etc... Mais il y aura aussi beaucoup de réflexion sur notre société, la névrose du passé que l'on a tous, le "c'était mieux avant". Je laisse momentanément les personnages de côté.

Vous avez joué votre premier spectacle à plus de 800 reprises. On imagine que ce ne sera pas autant cette fois ?
Le deuxième one man, c'est toujours un peu moins. On me demande souvent pourquoi le premier spectacle a duré sept ans. En fait, vous démarrez en général dans des petites salles. Et si vous avez la chance que le public vienne, l'échelle change un peu. Surtout que le cinéma et la radio permettent une certaine visibilité. J'espère pouvoir me permettre de faire des salles un peu plus grandes avec ce second spectacle. Finalement, ce que vous ne faites pas en durée, vous le faites en taille de salles.

Ils ont dit
"Je n'ai pas spécialement envie de faire de la télé"
Jérôme Commandeur

Vous cumulez la radio, le cinéma et la scène. Mais il y a une grande absente. La télé, ça ne vous tente pas ?
On me pose souvent la question. J'en discute souvent mais je n'ai pas trouvé ce que j'aimerais y faire. D'abord, je n'ai pas de temps. Et je dois avouer que j'aime beaucoup ce triangle-là. Je m'en nourris. Après, je ferai peut-être de la télé un jour... Pour l'instant, y aller pour faire de la promo me suffit. Si j'ai une envie et qu'un diffuseur en a une également, pourquoi pas, mais ce n'est pas dans mes projets immédiats. Disons que ce n'est pas une porte fermée mais que ce n'est pas non plus une envie spécifique.

On a déjà parlé du prochain film de Valérie Lemercier. Vous avez d'autres projets pour le cinéma ?
Oui mais c'est encore un petit peu tôt pour en parler.

Notamment en tant que réalisateur ?
Oui, j'aimerais bien. Je me laisse du temps. On peut se dire que d'ici un an et demi ou deux ans, ce serait bien de faire un deuxième film.

Avec un peu plus d'un an de recul maintenant, quel regard portez-vous sur la sortie de votre premier film ?
Je ne me rendais pas compte de l'importance du barnum que peut représenter le fait de réaliser un film et ensuite de le porter de bout en bout. J'ai vraiment découvert ça. Aujourd'hui, je pense que je me mettrais moins sur un coin de nappe à lancer mille idées et je serais moins la fleur au fusil. Je serais plus averti. Je sais l'investissement et le temps que cela représente.

Jérôme Commandeur
Jérôme Commandeur
Sur Europe 1, Jérôme Commandeur se moque de Franck Ferrand et de l'arrêt de son émission
Jérôme Commandeur se prend pour Marion Maréchal-Le Pen devant le doc de France 5
Europe 1 : Jérôme Commandeur ironise sur les mauvaises audiences de la station
Voir toute l'actualité sur Jérôme Commandeur
Autour de Jérôme Commandeur
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Super humoriste de grand talent et discret, j'aime bien ce mec. Puisqu'il apprécie tellement "C à vous", pourquoi ne demande-t-il pas à y avoir une chronique quotidienne? Ce serait sympa.



Michael

Lagardère va t il vendre Europe 1 à Bolloré? Vu les audiences abyssales de la radio autant confier cette radio à celui qui a redressé Canal. Je précise que c'est de l'humour.



tikeum75

"Aujourd'hui, je pense que je me mettrais moins sur un coin de nappe à
lancer mille idées et je serais moins la fleur au fusil. Je serais plus
averti." : Vous avez embauché le Kevin ?



tout_le_toutim

Cette interview est très longue!



SP Spontex

À ton avis ? : €€€



bigtv

Encore un qui ne me fait pas du tout rire ...



Sir Tainly

Question : pourquoi y a-t-il si peu d'interviews de cette qualité sur le site ? Allez, en 2018, moins de papiers de 15-20 lignes, et plus d'entretiens et d'analyse.



Fab75o

"En fait, j'avais deux films dans lesquels je jouais, qui étaient "Cendrillon" et "Les Emojis"" : une année forte en qualité donc...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
La redevance audiovisuelle n'augmentera pas en 2019
TV
La redevance audiovisuelle n'augmentera pas en 2019
"Dans le cul !" : Se croyant hors antenne, une journaliste de BFMTV se lâche à la fin d'une chronique
TV
"Dans le cul !" : Se croyant hors antenne, une journaliste de BFMTV se lâche à la...
"Guyane" : Canal+ lance la saison 2 ce soir
Programme TV
"Guyane" : Canal+ lance la saison 2 ce soir
"10 couples parfaits" : Découvrez les candidats de la saison 2 de la télé-réalité de TFX
TV
"10 couples parfaits" : Découvrez les candidats de la saison 2 de la télé-réalité...
Prisma Media en négociations pour produire des programmes à la télévision
TV
Prisma Media en négociations pour produire des programmes à la télévision
"Take Two" : France 2 lance son nouveau "Castle" ce soir
Programme TV
"Take Two" : France 2 lance son nouveau "Castle" ce soir
Ce soir que regardez-vous ?
99
Votes
L'amour est dans le pré
Je regarde
80
Votes
Camping Paradis
Je regarde
58
Votes
Take Two : Enquêtes en...
Je regarde
27
Votes
Les sept mercenaires
Je regarde
19
Votes
19
Votes
11
Votes
Hunger Games
Je regarde
6
Votes
5
Votes
Football
Je regarde
5
Votes
La story des années 2000
Je regarde
4
Votes
Un homme et une femme
Je regarde
4
Votes
Zorba le Grec
Je regarde
4
Votes
Les enfants de la télé
Je regarde
3
Votes
Gladiator
Je regarde
2
Votes