Karine Le Marchand (TV Notes 2018) : "Je n'ai jamais sacrifié personne sur l'autel de l'audience"

Partager l'article
Vous lisez:
Karine Le Marchand (TV Notes 2018) : "Je n'ai jamais sacrifié personne sur l'autel de l'audience"
Karine Le Marchand
Karine Le Marchand © S. LANCRENON / M6
Elue animatrice de la saison aux TV Notes 2018 pour la quatrième fois de sa carrière, Karine Le Marchand répond aux questions de puremedias.com.

Elle est à nouveau l'animatrice préférée des internautes de puremedias.com, "20 Minutes" et RTL. Pour la deuxième année consécutive, et pour la quatrième fois au total, Karine Le Marchand s'impose comme le visage féminin le plus emblématique du PAF. Exposée à plusieurs polémiques cette saison, l'animatrice phare de M6 trace sa route et sera bientôt de retour aux commandes de la saison 13 de "L'amour est dans le pré", le rendez-vous estival incontournable de la chaîne. puremedias.com s'est entretenu avec Karine Le Marchand après sa victoire aux TV Notes 2018.

À lire aussi
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV dérape complètement...
TV
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV...
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un destin" et Laurent Delahousse
TV
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un...
"Samedi, il va y avoir des morts" : Un Gilet jaune au bord des larmes dans "L'heure des pros"
TV
"Samedi, il va y avoir des morts" : Un Gilet jaune au bord des larmes dans...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

puremedias.com : C'est votre quatrième victoire aux TV Notes dans la catégorie meilleure animatrice. Ça devient une habitude...
Karine Le Marchand : Non, ça ne devient jamais une habitude ! C'est même plutôt pernicieux puisqu'on a presque peur chaque année qu'une seconde place soit le début de la fin. Ça fait longtemps que je fais de la télévision, je peux vous dire que tant qu'on n'est pas dans les sondages, on s'en fiche un peu. Et quand on commence à y être, ce serait hypocrite de dire qu'on n'y prend pas goût. Être la première, dans le coeur des gens, c'est bien sûr une place agréable. Surtout quand ce sont eux qui votent. Puis, je n'appartiens pas à un sérail... Je ne suis pas dans les prix intellectuels. Donc, un prix populaire comme ça, c'est évidemment ce qu'il y a de plus important à mes yeux.

Comment expliquez vous cette victoire ? Seriez-vous une sorte d'équivalent féminin de Cyril Hanouna ?
Cyril est hyper populaire. C'est vraiment quelqu'un qui peut-être critiqué par les instances intellectuelles mais qui est aimé par le grand public. Je suis beaucoup moins présente que lui à l'antenne et je pense que les gens n'ont pas la même perception de moi. On oublie souvent que les gens ont une vie un peu difficile et que le divertissement est très important pour eux. Il y a plein de gens qui n'ont pas les moyens de se divertir autrement qu'en regardant la télévision. Je crois justement que les gens qui aiment Cyril l'aiment passionnément parce qu'il est authentique. Il a les défauts de ses qualités et inversement. On aime Cyril pour les mêmes raisons qu'on ne l'aime pas. Il est sans filtre. Il dit ce qu'il pense. C'est très rare à la télévision. Et je pense que nous partageons ce point commun.

Ils ont dit
"Je ne suis pas dans une course à la sympathie"
Karine Le Marchand

Est-ce que cette victoire est une bonne réponse à ceux qui ont véhiculé de vous l'image d'une animatrice star ?
Il est tellement facile d'essayer de faire croire que nous sommes différents dans la vie que ce qu'on montre à l'antenne. Mais les les téléspectateurs ont l'oeil aguerri et ils voient les mensonges. Je ne pense pas qu'on puisse trimbaler les téléspectateurs de cette manière. Au contraire, je crois que la presse qui essaie de nous inventer une personnalité se fait du mal à elle-même. Ce ne sont d'ailleurs pas des magazines qui se vendent beaucoup. Que voulez-vous qu'on dise sur moi ? Que je suis sympa et que mes émissions ont du succès ? Ça ne fait pas vendre. Après, je ne suis pas dans la course à la sympathie. Je ne vais pas à la sortie des églises pour caresser la tête des petits enfants blonds. Je ne cherche pas à être élue. Les gens qui m'aiment savent pourquoi ils m'aiment. Ils aiment ma liberté de ton, mon féminisme "Girl Power" mais aussi mon humour un peu cash et ouvertement en dessous de la ceinture.

Cette récompense est d'autant plus valorisante pour vous que vous avez été moins exposée cette saison. La diffusion de la saison 13 de "L'amour est dans le pré" n'a pas débuté et il n'y a qu'un seul numéro d'"Une Ambition intime"...
Oui mais c'est une émission que je mets six mois à faire. Mais je suis d'accord avec vous. Je suis très étonnée. Ça veut dire qu'il y aurait peut-être des amours qui durent (rires).

Vous préparez un second numéro d'"Une Ambition intime" avec Michèle Bernier. Le concept ne change pas ?
Non, on ne change rien. D'ailleurs, nous tournons en fin de semaine. On va passer quatre jours avec Michèle Bernier et ses meilleurs amis. Nous allons découvrir qui elle est vraiment.

Ils ont dit
"J'ai un autre projet avec M6 pour la saison prochaine"
Karine Le Marchand

Le premier numéro de cette nouvelle version, avec Franck Dubosc, avait bien fonctionné mais avait été accueilli assez froidement par la presse...
On a eu deux articles négatifs. Je ne vais pas changer mon concept pour ça ! Franchement, c'est le public qui compte. J'ai trouvé que c'était une émission élégante, digne et émouvante. On a vraiment le sentiment de le connaître mieux donc pour moi, la mission est accomplie.

Outre "L'amour est dans le pré" et "Une ambition intime", vous aurez d'autres émissions la saison prochaine sur M6 ?
Oui, on a un autre projet, mais je ne peux pas en dire plus.

À plus long terme, vous préparez également une émission autour des personnes obèses qui ont subi une opération de chirurgie. Pas encore diffusée, l'émission a déjà généré une polémique...
Je comprends l'inquiétude de certaines personnes qui se disent qu'une émission sur l'obésité, ce sera forcément trash. Je n'ai jamais, depuis vingt-trois ans que je fais de la télé, fait une émission qui ne respecte pas la dignité des personnes. Je ne vais pas changer à mon âge. Que les gens s'inquiètent, c'est très bien et qu'ils fassent leur beurre sur ma tête, c'est de bonne guerre.

Ils ont dit
"C'est très grave de demander l'interdiction d'une émission. C'est même totalitaire"
Karine Le Marchand

Le site "BuzzFeed" parle d'une "mise en scène trash" et d'"humiliations".
Vous me voyez faire quelque chose comme ça ? Je peux jurer sur la tête de ma fille que si les gens m'aiment aujourd'hui, c'est parce qu'ils savent que quand je fais une émission, c'est une garantie du respect de l'autre. Depuis ma première production, "Les Tabous de...", je n'ai jamais reçu une seule plainte de ce type. Même pas de la part des politiques qui m'ont livré des choses très personnelles, que je n'ai parfois pas utilisées. Personne ne peut dire que je l'aurais sacrifié sur l'autel de l'audience. Je ne le ferai jamais. Je n'ai jamais transformé une parole non plus, c'est ma grande fierté. Je ne dérape pas sur ces choses-là.

Une association, Gras politique, veut même tenter de "mettre un terme au projet". L'émission risque-t-elle vraiment de ne pas voir le jour ?
Certainement pas. C'est très grave de demander l'interdiction d'une émission. C'est même totalitaire. Donc, je ne leur réponds pas et je ne céderai pas à cet espèce de chantage d'une micro-association qui prend la parole pour dire des choses qu'elle ne connaît pas. Ils ont appelé tout le monde. Mais vous savez, tous les jours, il y a des demandes d'interdiction qui sont déposées, que ce soit auprès de M6 ou du CSA. Rappelons-nous qu'on a brûlé des effigies de mon patron (Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, ndlr) quand il a fait "Loft Story". Il y a eu une horde de gens qui voulaient brûler M6 et ses patrons ! Pourtant, c'était l'émission la plus populaire de tous les temps.

Qu'est-ce qui vous a poussée à quitter Twitter ? Les critiques sur votre tweet sur la journée de la femme ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ?
Non, ça a commencé à me déranger avec "Une ambition intime". À ce moment-là, je me suis vraiment rendu compte à quel point Twitter était devenu un déversoir de haine. Notamment de la part des gens qui prônent une tolérance totale sur certains comportements mais qui voulaient me faire écarteler sur la place publique parce que je mets en avant des choses qu'ils détestent. Au départ, je m'étais mise sur Twitter pour commenter "L'Amour est dans le pré" avec les téléspectateurs. Malheureusement, la presse ne faisant plus recette, je me suis aperçue que mes tweets étaient instrumentalisés. Pour me préserver, je suis partie. Je peux vous dire que ça procure un vrai sentiment de liberté.

M6 n'a pas tenté de vous convaincre de rester sur Twitter ?
Non, ils n'en ont rien à faire. Ils savent qui est leur animatrice. M6 ce n'est pas George Orwell, ils n'essayent pas de me contrôler !

Ils ont dit
"Présenter 'L'amour est dans le pré' jusqu'en 2020 ? C'est dans mon contrat !"
Karine Le Marchand

Cette semaine, Anne-Sophie Lapix a tenté de quitter Twitter après une formulation mal interprétée sur les footballeurs. Elle est revenue dans les heures suivantes...
Si elle avait été sur M6, elle aurait pu ne pas revenir du tout sur Twitter ! C'est une population qui est dans le clash immédiat. Ils vous pointent du doigt et disent "C'est honteux ! Brûlons la sorcière !" et deux secondes après, ils recommencent avec quelqu'un d'autre. Entre temps, ils ont complètement oublié Anne-Sophie Lapix et ce qu'ils lui reprochaient. Il ne faut absolument pas céder à ça !

Vous êtes sociétaire dans "Les Grosses Têtes" de Laurent Ruquier sur RTL, radio qui appartient au groupe M6. Avoir votre propre émission de radio, ça vous plairait ?
Malheureusement, c'est quelque chose que l'on a souvent envisagé mais qui est impossible parce que je vais souvent à la campagne pour "L'Amour est dans le pré". Ce n'est pas un rythme de tournage compatible avec une émission quotidienne. J'adore la radio et "Les Grosses Têtes" me convient tout à fait mais ma priorité reste "L'amour est dans le pré". Puis, si je faisais une quotidienne, il y aurait un effet d'annonce qui ferait de nombreux articles mais tout le monde s'en ficherait.

Vous avez signé avec M6 jusqu'en 2020. Vous continuez donc "L'amour est dans le pré" jusqu'à cette date ?
Oui, ça fait partie de mon contrat. J'espère que les gens m'aiment suffisamment pour me voir jusqu'en 2020 (rires).

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Barry

Il y avait une question à lui poser : votre présence régulière dans les Grosses Têtes, comme celle des horribles (l'adjectif est facultatif) Stéphane Plaza et Christina Cordula est elle une injonction plus ou moins explicite du groupe M6 ?



zop

C'est une bonne idée cet Ambition Intime avec Michèle Bernier à priori.
ça devrait bien fonctionner (entre 2,5 et 3 millions).



Super Power

Je veux bien.



Kiki

Y a personne pour lui donner à manger ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"La chanson secrète" : TF1 lance un nouveau concept musical le 29 décembre
Programme TV
"La chanson secrète" : TF1 lance un nouveau concept musical le 29 décembre
"OPJ, Pacifique Sud" : France Ô lancera une nouvelle série quotidienne en 2019
Séries
"OPJ, Pacifique Sud" : France Ô lancera une nouvelle série quotidienne en 2019
L'année médias 2018 vue par... Pascal Praud
Année médias
L'année médias 2018 vue par... Pascal Praud
Attentat à Strasbourg : CNews piégée par un faux proche du terroriste ?
TV
Attentat à Strasbourg : CNews piégée par un faux proche du terroriste ?
Radio Notes 2018 : Votez pour votre humoriste préféré !
Radio
Radio Notes 2018 : Votez pour votre humoriste préféré !
Le journaliste sportif Jean-René Godart quitte France Télévisions
Sport
Le journaliste sportif Jean-René Godart quitte France Télévisions
Vidéos Puremedias