Laurence Bloch (France Inter) : "On a traversé un mercato sauvage"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurence Bloch (France Inter) : "On a traversé un mercato sauvage"
Laurence Bloch
Laurence Bloch © Abaca
La patronne de France Inter commente pour puremedias.com les résultats enregistrés par sa radio lors de la dernière vague d'audience.

Belle rentrée pour France Inter. Sur la vague septembre-octobre 2017, la première radio publique s'envole à 6,00 millions d'auditeurs, sa deuxième meilleure rentrée historique. Sur un an, France Inter accuse une légère baisse de 64.000 paires d'oreilles et est stable par rapport à la vague de la fin de saison dernière. Deuxième radio de France devant NRJ, la station maintient une bonne dynamique enclenchée ces dernières années. Cette rentrée est aussi marquée par de nombreux mouvements au sein de la grille de France Inter et des départs importants, comme celui de Patrick Cohen, l'ex-matinalier de la station, vers Europe 1. puremedias.com a demandé à la patronne de la station, Laurence Bloch, d'analyser ces bons résultats.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
France/Croatie : Pierre Salviac étrille la couverture médiatique de la finale de la Coupe du monde
TV
France/Croatie : Pierre Salviac étrille la couverture médiatique de la finale de...
Coupe du monde 2018 : France/Croatie signe la 7e meilleure audience historique
Audiences
Coupe du monde 2018 : France/Croatie signe la 7e meilleure audience historique

Propos recueillis par Florian Guadalupe.

puremedias.com : Avec 6 millions d'auditeurs pour cette période septembre-octobre 2017, France Inter signe sa deuxième meilleure rentrée historique. Vous vous y attendiez ?
Laurence Bloch :
On a tout fait pour, en tout cas. On a retravaillé les programmes. On a mis les bons "anchormen" au bon moment. On a eu confiance en nos auditeurs. Donc je l'espérais très fortement.

Aviez-vous craint un effet lié au départ de Patrick Cohen vers Europe 1 ?
Aujourd'hui, ce n'est plus le sujet. Je me suis beaucoup exprimé là-dessus. Je me réjouis des très bons résultats de France Inter. Ils restent à un niveau extrêmement puissant, extrêmement solide et sur lequel on va pouvoir continuer de travailler. J'aimerais que ce soit une radio de plus en plus numérique. C'est ça ma préoccupation. Je ne m'occupe pas des autres.

Ils ont dit
"En audience cumulée, France Inter reste leader."
Laurence Bloch

En quart d'heure moyen, la matinale de France Inter est deuxième derrière RTL. Sur un an, elle perd 200.000 auditeurs. Comment l'expliquez-vous ?
Non. Elle reste leader. En audience cumulée, elle a 3.809.000 auditeurs et 240.000 auditeurs de plus que sa concurrente. Après, comment je l'explique, s'il y a des quarts d'heure qui bougent, c'est la vie d'une radio, c'est la vie d'une matinale.

Sur un an, il y a quand même une baisse significative. A quoi est-elle due ?
De toute façon, l'année dernière, c'était un record absolument historique pour France Inter. L'étiage de France Inter aujourd'hui, c'est 11 points depuis cinq Médiamétrie. Avant, ce n'était pas l'étiage normal de France Inter. Donc, l'année dernière, c'était une année d'audience record absolu. C'était une année présidentielle. Effectivement, les choses bougent lorsque ces deux paramètres-là changent.

Ils ont dit
"On a eu deux jours de grève qui ont bouffé 5% des quarante jours sondés."
Laurence Bloch

Avez-vous eu le sentiment qu'il y a eu un impact sur les audiences lié aux différents mouvements de la grille ?
Le fait que France Inter reste à 11,1 points, au-dessus de la barre d'étiage, et qu'on reste leader sur tous les grands carrefours d'audience, ça prouve que les choix que l'on a faits sont les bons. Nicolas Demorand et Léa Salamé ont maintenu la matinale à un très haut niveau, bien que ce ne soit plus une année politique forte. Le "18-20" reste leader, alors que l'on a installé une nouvelle "anchorman", Fabienne Sintes. "Popopop" avec Antoine de Caunes fait le meilleur score historique sur cette tranche. Quand on regarde les dimanches après-midi, ils sont en très forte hausse et c'est ce qu'on a le plus changé. Oui, les choix ont été bons. Après, la radio, c'est un mouvement perpétuel. Il faut continuer de travailler, d'améliorer et de regarder. C'est une mécanique, la radio. Franchement, je me réjouis de ce résultat qui est absolument formidable. Vous avez deux radios dans le paysage audiovisuel qui sont au-dessus de 11 points, dont France Inter. Effectivement, ce n'est plus une année présidentielle. On a traversé un mercato sauvage. On a eu deux jours de grève, qui ont bouffé 5% des quarante jours sondés. Je vous assure que je suis extrêmement contente et extrêmement fière de mes équipes.

Du coup, vous avez peut-être de nouvelles ambitions, comme aller chercher la place de leader de RTL ?
Je ne vais pas chercher RTL. Mon boulot est de faire de cette radio une radio de service public et qu'elle propose des programmes qui soient différents, exigeants, de qualité. J'aimerais qu'on reste sur le triptyque qui est l'humeur, l'humour, l'info et la culture, et que l'on gagne de plus en plus d'auditeurs autour de ce triptyque. On n'essaye pas d'aller chercher qui que ce soit.

Ils ont dit
"Les humoristes de France Inter, ça n'existe pas."
Laurence Bloch

A la fin du mois d'octobre, Elisabeth Lévy avait critiqué "la pensée unique" des humoristes de France Inter. Qu'avez-vous à lui répondre ?
Je lui réponds que les humoristes de France Inter, ça n'existe pas. Il y a 25 humoristes sur la station. Personne ne vient du même endroit. Personne n'a la même personnalité. Personne n'a le même humour. D'ailleurs, Elisabeth Lévy qui était invitée par Sonia Devillers dans "L'instant M", s'est exclamée "Vive France Inter" à la fin de l'émission. Donc, je pense qu'elle a réalisé qu'il fallait partir du réel de France Inter et pas d'une sorte de position pour faire le buzz.

France Inter
France Inter
Laurence Bloch (Inter) : "C'est notre deuxième meilleure saison historique après un chambardement peu ordinaire"
France Inter : Bernard Guetta fait ses adieux à la matinale, Laurence Bloch lui rend hommage
France Inter : Rachida Dati prise en défaut par la station après son coup de gueule
Cheminots "terroristes" : Nicolas Demorand recadre un auditeur de France Inter
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Jean-Luc Hees
  • Sophia Aram
  • Charline Vanhoenacker
  • Philippe Vandel
  • Philippe Val
  • François Morel
  • Isabelle Giordano
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Elle a des idées vachement contemporaines pour une "mamie zinzin"...



bigtv

Et oui , que veux tu , a mes yeux grand ou petit un sujet reste un sujet , pas de discrimination entre sujets ....................



NorbertGabriel

Je vois que les grands sujets sont au centre de ta réflexion.. Tu serais pas du genre à couper les cheveux en quatre ? :)



NorbertGabriel

C'est comme les Trois mousquetaires. ;)



NorbertGabriel

Faut bien reconnaitre qu'après les tribulations suite au départ de Cohen et Schlesinger, elle a toutes les raisons de se réjouir, les écarts pour la matinale sont très faibles, à se demander même si c'est vraiment significatif..



gloups

Heuuu Bloch invente le triptyque à 4 ! C'est énorme



bigtv

MDR....



Aucunavis

Mamie zinzin
https://uploads.disquscdn.c...



bigtv

En parlant de sauvage , c'est quoi cette coiffure ???



Fab75o

"Sur un an, elle perd 200.000 auditeurs. Comment l'expliquez-vous ?
Non. Elle reste leader. En audience cumulée, elle a 3.809.000 auditeurs"

La caricature de ce que je déteste dans la comm suite à publication des audiences radio. Triste que ça vienne (aussi) de Radio France. "Partir du réel" comme elle le dit à juste titre sur E. Lévy -> à s'appliquer à soi-même.

Pour le reste, concernant le chantier du numérique, cela aurait été intéressant de savoir quelles priorités elle a fixé car en l'état cela reste creux.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Alerte Contagion" : TF1 déstocke "Containment" dès ce soir
Séries
"Alerte Contagion" : TF1 déstocke "Containment" dès ce soir
"Buffy contre les vampires" : Un reboot avec une héroïne noire en développement
TV
"Buffy contre les vampires" : Un reboot avec une héroïne noire en développement
"C'est quoi cette question ?" : Un programme court contre les préjugés sur TF1
TV
"C'est quoi cette question ?" : Un programme court contre les préjugés sur TF1
"N'oubliez pas les paroles" : Le "maestro" Kevin décroche un record historique de gains
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Le "maestro" Kevin décroche un record historique de...
Audiences access : Nagui décroche un nouveau record historique, "Demain nous appartient" en forme sur TF1
TV
Audiences access : Nagui décroche un nouveau record historique, "Demain nous...
Audiences : "Bull" et "Chérif" se disputent le leadership, "Un village à la diète" faible sur TF1
Audiences
Audiences : "Bull" et "Chérif" se disputent le leadership, "Un village à la diète"...
Ce soir que regardez-vous ?
117
Votes
Fort Boyard
Je regarde
53
Votes
Alerte contagion
Je regarde
31
Votes
NCIS : Nouvelle-Orléans
Je regarde
17
Votes
Echappées belles
Je regarde
11
Votes
Le sang de la vigne
Je regarde
7
Votes
Fred Testot : Presque...
Je regarde
5
Votes
Teotihuacán
Je regarde
2
Votes
Les Chevaliers du fiel...
Je regarde
2
Votes
Chroniques criminelles
Je regarde
1
Votes
Football
Je regarde
1
Votes
Les grandes histoires
Je regarde
1
Votes
Pawn Stars, les rois...
Je regarde
1
Votes
G ciné
Je regarde
0
Votes
Les 30 ans du Top 50
Je regarde
0
Votes
Jack Wilder et la...
Je regarde