Le procès Marine Le Pen/Laurent Ruquier aura bien lieu

Partager l'article
Vous lisez:
Le procès Marine Le Pen/Laurent Ruquier aura bien lieu
Marine Le Pen va affronter Laurent Ruquier devant les tribunaux
Marine Le Pen va affronter Laurent Ruquier devant les tribunaux
Marine Le Pen et Laurent Ruquier s'expliqueront devant le tribunal correctionnel suite à la diffusion, en janvier 2012 dans "On n'est pas couché", d'une caricature peu flatteuse de la leader frontiste.

Marine Le Pen et Laurent Ruquier s'expliqueront devant les tribunaux. C'est ce qu'a décidé le procureur de la République qui, selon le site internet du Point, a renvoyé en correctionnelle les deux personnalités pour "injures publiques". Ils ne se retrouveront devant le juge que dans un an. Petit rappel des faits.

À lire aussi
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la rédaction
Mercato
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la...
Marine Le Pen à David Pujadas : "Vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir"
Politique
Marine Le Pen à David Pujadas : "Vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir"
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements
TV
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements

Les relations entre Laurent Ruquier et la dirigeante du FN sont mauvaises depuis des années. L'animateur a toujours refusé d'inviter la leader frontiste dans "On n'est pas couché". "Tant que rien ne m'y oblige, je choisis les invités politiques que je reçois comme bon me semble (...) Je ne souhaite pas livrer mon audience aux idées du Front National (...) C'est ma vision du service public", avait déclaré l'animateur de France 2 fin 2010. Egalité de traitement entre les candidats à la présidentielle oblige, Laurent Ruquier a fini par recevoir Marine Le Pen sur le plateau du talk show de France 2 en février 2012. "Une obligation" avait alors précisé l'animateur, fortement critiqué depuis plusieurs mois par le parti d'extrême droite.

Marine Le Pen "comparée à une merde"

Mais les relations ne se sont pas apaisées pour autant. En novembre 2011, Marine Le Pen a annoncé sa volonté de porter plainte après la diffusion d'une séquence où son arbre généalogique était présenté sous la forme d'une croix gammée. Mais c'est une autre allusion de l'animateur qui avait provoqué la colère du FN. En janvier 2012, Laurent Ruquier avait relayé dans la séquence revue de presse du programme quelques caricatures des affiches des candidats à l'élection présidentielle publiées la semaine précédente par Charlie Hebdo. L'une, signée Charb, montrait une crotte de chien au-dessous du slogan : "Le Pen, la candidate qui vous ressemble".

Dès la diffusion de l'émission, le directeur de la communication du parti avait écrit à Remy Pflimlin, le PDG de France Télévisions. "C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. La vulgarité de Monsieur Ruquier atteint son comble (...) Marine Le Pen est la seule candidate à être traitée ainsi sur le service public (...) D'ici le scrutin présidentiel, tout est à craindre de la part de cet animateur", avait écrit le porte-parole de la candidate, indiquant que la leader frontiste était "comparée à une merde".

"Une émission que vous n'avez pas vue vous-même"

"Je souhaite (...) vous inviter à visionner cette émission car le contenu de votre lettre prouve que vous ne l'avez pas vue vous-même", avait immédiatement répondu Remy Pflimlin . "Monsieur Ruquier a, au cours de cette émission, fait état des "différentes affiches que Charlie-Hebdo a proposées cette semaine pour tous les candidats" et a montré à l'antenne huit de ces affiches parodiées et publiées par le magazine, parmi lesquelles celle que vous incriminez. Laurent Ruquier n'a donc fait que lire ce qui était écrit (...) sans aucun autre commentaire. Il n'est donc pas l'auteur ni de l'affiche, ni de son texte", explique le président de France Télévisions.

"Vous avez aussi commis l'infraction"

"Votre lettre montre que vous ne connaissez pas les règles déontologiques et juridiques : en matière de diffamation ou d'injure, seule la publicité fait le délit. (...) Puisque l'émission n'est pas en direct, vous-même, directeur de la publication, avez pris la responsabilité de diffuser cette affiche et vous avez aussi commis l'infraction", lui avait répondu dans un nouveau courrier Bruno Bilde, directeur de la communication de la campagne de Marine Le Pen. Le procureur de la République a donc décidé que la plainte pour injure publique était bien recevable, et le tribunal correctionel sera chargé de trancher.

Marine Le Pen
Marine Le Pen
Marine Le Pen à David Pujadas : "Vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir"
Le FN interdit une quinzaine de médias à sa soirée électorale, d'autres médias boycottent
Fillon traité de "merde" : Imbroglio autour de propos de Marine Le Pen dans un journal italien
Débat : Louis Aliot tacle les journalistes "qui n'étaient pas à la hauteur"
Voir toute l'actualité sur Marine Le Pen
Autour de Marine Le Pen
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Cyril Hanouna publie une lettre d'excuse dans "Libération" : "J'avais tort"
TV
Cyril Hanouna publie une lettre d'excuse dans "Libération" : "J'avais tort"
TPMP : Aucune pub dans l'émission de ce soir
TV
TPMP : Aucune pub dans l'émission de ce soir
Canular homophobe de Cyril Hanouna : Le CSA ouvre une nouvelle procédure de sanction
TV
Canular homophobe de Cyril Hanouna : Le CSA ouvre une nouvelle procédure de sanction
"120 battements par minute" : Bande-annonce de la première sensation du Festival de Cannes
Bandes-annonces
"120 battements par minute" : Bande-annonce de la première sensation du Festival...
"Chicago Justice" annulée après une saison
Séries
"Chicago Justice" annulée après une saison
L'ex-acolyte d'Enora Malagré dénonce l'homophobie de Cyril Hanouna
TV
L'ex-acolyte d'Enora Malagré dénonce l'homophobie de Cyril Hanouna