• Accueil »
  • News
  • »
  • Mia Frye : "Je veux être la professeur d'expression scénique de la Star Academy de NRJ 12"
14H26 Le 24/01/12 News 17
Mia Frye : "Je veux être la professeur d'expression scénique de la Star Academy de NRJ 12"

Mia Frye : "Je veux être la professeur d'expression scénique de la Star Academy de NRJ 12"

Ce soir et pendant six semaines, NRJ 12 diffuse "Encore une chance - les plus belles voix de la téléréalité" à 20h45. Pour son grand retour, Mia Frye a accepté de répondre aux questions de puremedias.com. Interview.
Mia Frye
Mia Frye

She's back ! Ce soir et pendant six semaines Mia Frye retrouvera son rôle de jurée dans "Encore une chance – les plus belles voix de la télé-réalité" sur NRJ 12. Dans cette nouvelle émission, la chorégraphe, accompagnée de Morgan Serrano, Richard Cross et Stéphane Joffre-Roméas, va offrir à 32 candidats issus d'émissions musicales comme la "Star Academy", "Popstars" ou "Nouvelle Star", une deuxième chance. A la clé : un single signé K.Maro et Corneille, disponible en téléchargement légal dès le lendemain de la finale. Pour puremedias.com, Mia Frye revient sur cette nouvelle expérience, sur le retour de la "Star Academy" sur NRJ 12 et sur ses projets. Interview.

Pourquoi avez-vous accepté de participer à "Encore une chance" ?

Être coach, être chorégraphe, ça fait partie de mon métier. Il y a toujours quelque chose de fort à l'idée d'être là, de donner son savoir-faire et ses années d'expérience à quelqu'un qui souhaite se réaliser. Ce sont toutes ces choses qui m'ont donné envie de participer à cette émission. Puis, en face de nous, nous avions les plus belles voix de la "Star Academy", de "Nouvelle Star" ou de "Popstars". Je n'ai pas toujours compris que le public ne fut pas touché par certaines de ces voix. Je trouvais dommage qu'on les laisse partir. J'étais naïve, je pensais qu'on les mettait sous contrat, qu'on les suivait et qu'on s'occupait d'eux pendant deux ans.

"Cyril Cinelu était la victime de la Star Academy"

D'ailleurs dans le premier épisode, on vous voit face à Cynthia (Star Academy 6). Vous lui dites même que vous n'avez pas compris pourquoi elle n'avait pas gagné face à Cyril Cinélu. Que s'est-il passé selon vous ?

On l'avait rendu froide, sure d'elle, limite arrogante. Et si on regarde bien, Cyril Cinelu était la victime dans cette saison de la "Star Academy". Il était gentil, sensible mais tous les autres se moquaient de lui. Cynthia, elle, était la bosseuse. Elle s'est consumée au fil des primes.

Dans "Encore une chance", vous avez auditionné 32 anciens de la télé-réalité. Quels ont été vos critères pour sélectionner le ou la gagnant(e) ?

La voix. Principalement. Puis l'aisance de l'artiste sur une scène. Est-ce qu'il va être capable de se dépasser ? J'aime le travail. Je ne suis pas la copine. Je suis plutôt la maman.

Dans les candidats, vous en avez retrouvés de "Popstars" comme Jessie par exemple. Comment avez-vous fait pour rester objective ?

Tu ne fais pas ce métier si tu ne restes pas professionnelle. J'enseigne la danse tous les jours au "Café de la Gare" à Paris. Mon fils est un des élèves. Personne ne le sait. Être professionnel, c'est pouvoir travailler avec ses amis mais leur dire les choses. Il faut distinguer l'affectif du professionnel.

"Je travaille beaucoup pour le cinéma"

Beaucoup de candidats d'"Encore une chance" on une voix, pourquoi n'ont-ils pas encore percé ?

Je crois que certains n'ont pas compris, vocalement, pour quel genre et pour quels titres ils sont faits. C'est un vrai souci. Il y a ceux qui veulent absolument chanter du rock alors qu'ils n'en ont pas l'énergie par exemple. Dans ce cas-là, c'est très compliqué. Moi qui travaille beaucoup pour le cinéma, je vois certains acteurs qui ne comprennent pas pourquoi ils accumulent les petits rôles. Tout est une question de rencontre. Il faut trouver LE film, LA chanson. C'est pour ça que cette émission est formidable. Il fallait être visionnaire. Trouver l'artiste qui allait le mieux correspondre aux univers de nos deux parrains, K.Maro et Corneille.

Quatre ans après l'arrêt de la "Star Academy", NRJ 12 va relancer le programme culte de TF1. Bonne idée ?

Bien sûr. J'adorais les premières saisons du programme car on voyait les professeurs exercer leur métier. Puis, vers la fin, la Star Ac' était devenue une sitcom et le chant n'était plus la priorité des élèves et des programmateurs. Pour le coup, "Popstars" était différent. On ne parlait pas de la "vie privée" des candidats. On ne voyait que leur travail. Dans l'émission, ils n'avaient pas le temps de glander et de faire des batailles de Nutella. D'ailleurs, vous remarquerez qu'avec moi, ils ont vraiment travaillé. J'ai fait tous les "Popstars" où les gens ont réussi.

Quels sont les changements que NRJ 12 va devoir apporter pour que cette "Star Academy" 2.0 fonctionne...

NRJ 12 va devoir se réorienter vers le côté musical du programme. J'espère qu'ils le feront. Bien évidemment, il faudra faire d'autres changements pour être dans l'air du temps. Mais je crois que NRJ 12 est une des chaînes qui crée le plus. Je pense que leur version va être très moderne, que le public va retrouver ce qu'il aimait dans les premières saisons. Ce qui va être très fort c'est que, grâce à la force de frappe du groupe NRJ, ils ont déjà un listing d'artistes exceptionnel. J'entends par ci, par là, que la Star Ac' de NRJ 12 va être "cheap". Tout n'est pas une question d'argent. On a eu la chance de visiter la Star Ac' canadienne. Elle n'a rien à voir avec celle de TF1. Elle est intime et elle cartonne.

"Si je sens que j'ai vraiment ma place, que je serai respectée, je ferais partie de la Star Academy de NRJ 12"

Vous semblez bien au courant. On se dit que NRJ 12 vous a forcément proposé le poste de professeur de danse ?

Ils ont eu l'élégance de le faire. Je veux être la professeur d'expression scénique en plus du professeur de danse. Je leur ai demandé. C'est déjà le cas sur "Encore une chance". Je pense que c'est un très beau projet. Ils vont redonner ses lettres de noblesse à la Star Ac'. Pour moi, les nouveaux candidats devront savoir chanter mais surtout être musiciens. Et il faudra que ça bosse dès le début. Pour l'instant, rien n'est sûr. Stéphane Joffre-Roméas nous réunira au moment fatidique pour nous dire sa vision du programme. Si je sens que j'ai vraiment ma place, que je serais respectée et que les élèves vont bosser, j'en ferais partie. Il faut aussi que le château soit à une distance raisonnable de Paris pour que je puisse m'y rendre presque tous les jours.

Vous revenez à la télévision avec "Encore une chance". J'ai une question basique. Que fait Mia Frye quand elle ne travaille pas pour la télévision ?

Elle danse, elle danse, elle danse. J'enseigne ma méthode de danse au "Café de la gare" dans le Marais à Paris. C'est une chose très importante pour moi. Depuis octobre 2010, je travaille sur le biopic de "Cloclo" de Florent Emilio Siri avec Jérémie Renier. J'ai fait des Fashion Week à Dubaï. J'ai été animatrice d'une émission pour AB1 qui s'appelait "Live to Dance".

"Pas besoin d'être Zemmour, Naulleau, Polony ou Pulvar pour avoir le droit de dire ce qu'on pense à la télévision"

Lors de la dernière saison de "Popstars", la presse avait relayé la relation tumulteuse que vous aviez avec Ophélie Winter...

Pas du tout. Au contraire, on était solidaires face aux deux garçons du jury. On en rigolait. On se demandait où la presse avait été imaginer cela...

Vous êtes le seul coach féminin d'"Encore une chance". Vous avez joué de vos atouts pour séduire les garçons et garder vos candidats préférés ?

Tout à fait. Ce fut dur mais les battements de cils et les yeux de biches ont fonctionné. Pour le plaisir de Mia, ils donnaient parfois encore une chance à certains candidats. C'était assez agréable d'être la seule femme dans le jury.

Vous êtes un personnage télévisuel. Est-ce que vous en rajoutez ? Est-ce que vous faites exprès de faire le show devant les caméras ?

Je suis comme ça dans la vie. Je ne vois pas ce qu'il y a d'exubérant à être vrai. Je suis franche et authentique. Il y a beaucoup de faux-culs à la télévision, ça ne m'intéresse pas. Je suis moi. Quand je ne suis pas d'accord, je le dis. Pas besoin d'être Zemmour, Naulleau, Polony ou Pulvar pour avoir le droit de dire ce qu'on pense à la télévision.

Qu'en pensez vous ?
  • Génial0
  • Incroyable !0
  • Prévisible0
  • Déprimant1
  • Rien à faire0



comments powered by Disqus
l'infoen continu
17/04 "Adieu au langage" de Godard : la très improbable bande-annonce
17/04 "The Americans" renouvelée pour une saison 3
17/04 "Le Grand Journal" ne lâchera pas l'actu à Cannes
17/04 Programme TV : La "Perception" "Impitoyable" d'Alice Nevers
17/04 Bande-annonce : Tommy Lee Jones dans le western "The Homesman"
17/04 "Heroes Reborn" : Hayden Panettiere n'a pas été contactée
17/04 Kim ("Les Marseillais à Rio") : "Il n'y a pas qu'une lune, c'est statistiquement impossible"
17/04 Charts US : "La Reine des neiges" égale "Le Roi Lion", Ed Sheeran démarre fort
17/04 Prise d'otage dans une radio à Troyes, le suspect prend la parole à l'antenne
17/04 Le garçonnet disparu n'existait que sur Facebook
17/04 Castaldi, Nagui, Sébastien... : les projets de France 2 pour son access
17/04 Audiences US : "NCIS" et "NCIS : Los Angeles" proches de leurs pires scores historiques
17/04 "Valeurs actuelles" s'excuse, Pierre Moscovici retire sa plainte
17/04 "Madame Doubtfire" va avoir une suite
17/04 Festival de Cannes 2014 : Marion Cotillard, Meryl Streep et Robert Pattinson en compétition officielle
17/04 "La Parenthèse inattendue" : la gérante du bar tacle Kev Adams et Sheila
17/04 Box-office : "Rio 2" devance "Noé", "Divergente" moins fort que "Twilight" et "Hunger Games"
17/04 Audiences : "Les Experts" leader en hausse, petit démarrage pour "Pékin Express", "K2000" booste NRJ 12
La newsletter quotidienne


Ce soir que regardez vous ?

L'oeuf ou la poule

Je regarde 16

The Best, le meilleur...

Je regarde 6

Candice Renoir

Je regarde 5

Thalassa

Je regarde 1
Tout afficher