Syrie : les journalistes pris à partie par des rebelles

Partager l'article
Vous lisez:
Syrie : les journalistes pris à partie par des rebelles
Armée syrienne libre dans un quartier d'Alep
Armée syrienne libre dans un quartier d'Alep
Les journalistes syriens travaillant pour des agences ou des chaînes pro-Assad sont de plus en plus pris à partie par l'opposition.

Touchée par une vague de protestations depuis début 2011, dans le prolongement des révolutions arabes égyptiennes, tunisiennes et libyennes, la Syrie est désormais en proie à une véritable guerre civile entre fidèles et opposants au régime du président Bachar al-Assad. Alors que l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme a fait état de plus de 23.000 morts depuis le début de la révolte, le pays reste très fermé aux journalistes étrangers. Après le décès de Gilles Jacquier tué à Homs en janvier dernier et de la journaliste britannique Marie Colvin en février, ce sont désormais les journalistes syriens qui sont la cible d'attaques.

À lire aussi
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la rédaction
Mercato
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la...
Marine Le Pen à David Pujadas : "Vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir"
Politique
Marine Le Pen à David Pujadas : "Vous ne pensez qu'à lécher le cul du pouvoir"
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements
TV
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements

Depuis plusieurs jours, plusieurs reporters syriens ont en effet été enlevés voir assassinés par des rebelles qui remettent en cause la version des faits qu'ils dépeignent dans les médias publics du pays. Dans la nuit de vendredi à samedi, Ali Abbas, journaliste pour l'agence officielle syrienne Sana, a ainsi été tué à son domicile aux alentours de Damas, quelques heures avant que trois autres journalistes travaillant pour la chaîne privée pro-gouvernementale Al-Ikhbariy, accompagnés de leur chauffeur, soient enlevés dans un faubourg de la capitale. Un nouvel enlèvement a par ailleurs été signalé aujourd'hui : journaliste de la télévision iranienne en langue arabe Al-Alam, Ahmad Sotuf est en effet porté disparu depuis plusieurs jours et aurait été enlevé "par des groupes terroristes armés" selon sa direction.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Cyril Hanouna publie une lettre d'excuse dans "Libération" : "J'avais tort"
TV
Cyril Hanouna publie une lettre d'excuse dans "Libération" : "J'avais tort"
TPMP : Aucune pub dans l'émission de ce soir
TV
TPMP : Aucune pub dans l'émission de ce soir
Canular homophobe de Cyril Hanouna : Le CSA ouvre une nouvelle procédure de sanction
TV
Canular homophobe de Cyril Hanouna : Le CSA ouvre une nouvelle procédure de sanction
"120 battements par minute" : Bande-annonce de la première sensation du Festival de Cannes
Bandes-annonces
"120 battements par minute" : Bande-annonce de la première sensation du Festival...
"Chicago Justice" annulée après une saison
Séries
"Chicago Justice" annulée après une saison
L'ex-acolyte d'Enora Malagré dénonce l'homophobie de Cyril Hanouna
TV
L'ex-acolyte d'Enora Malagré dénonce l'homophobie de Cyril Hanouna