Un baiser lesbien affole les réseaux sociaux

Partager l'article
Vous lisez:
Un baiser lesbien affole les réseaux sociaux
Deux filles s'embrassent à Marseille, sous l'objectif d'un photographe de l'AFP.
Deux filles s'embrassent à Marseille, sous l'objectif d'un photographe de l'AFP. © Gérard Julien/AFP
Un cliché lesbien, en marge des manifestations anti-mariage gay à Marseille, affole depuis plusieurs heures les réseaux sociaux.

Mardi 23 octobre, lors d'une manifestation anti-mariage et adoption gay à Marseille, deux jeunes femmes s'embrassent, en réponse aux revendications des manifestants. Un photographe de l'AFP est là, saisit l'instant. Le cliché est beau, joyeux. Julia et Auriane se roulent une pelle tout sourire, sous le regard médusé des anti-mariage, qui ne manquent pas de les insulter. En quelques heures, le cliché fait le tour du web et des réseaux sociaux. La photo a déjà été partagée 1.500 fois sur la page Facebook du Monde et a récolté près de 4.000 "J'aime". L'emballement est identique sur les pages de l'AFP ou de l'Huffington Post. Sur Twitter, le baiser a été retweeté des milliers de fois.

À lire aussi
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
Radio
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy
TV
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy
Clash dans "On n'est pas couché" : Laurent Ruquier s'adresse aux téléspectateurs
TV
Clash dans "On n'est pas couché" : Laurent Ruquier s'adresse aux téléspectateurs

"On est allé leur demander pourquoi ils étaient là, et là ils nous ont expliqué qu'ils étaient contre le mariage gay et l'adoption, on les a un peu écoutés... Pas très loin d'eux on a rencontré une poignée de contre-manifestants. Ils avaient envie de répondre au rassemblement mais ils ne savaient pas comment", explique Julia au site Têtu.com qui a retrouvé les deux jeunes femmes, âgées de 17 et 19 ans.

Hétérosexuelles

Ce baiser, "qui a tenu près de 15 secondes", sera donc leur seule et unique réponse aux 75 manifestations qui se sont tenues dans la France ce jour là. Mais Julia et Auriane ne sont pas lesbiennes, leur baiser était une forme d'acte militant. "C'est un geste de solidarité pure et simple. Je suis pour ce que ces manifestants ne veulent pas. Face à eux on était tellement peu... Ça ne servait à rien de leur parler car ils campent sur leur position. Et ça ne servait à rien non plus de crier ni de les insulter au risque qu'ils se braquent", détaille Auriane.

"Cette image, c'est un peu l'histoire de l'arroseur arrosé, un détournement de symbole à l'insu de leur plein gré !", explique à nos confrères de L'Huffington Post le photographe Gérard Julien, agréablement surpris par le succès de sa photo. Une photo virale, "culte" disent certains qui la comparent déjà au baiser de l'hôtel de ville par Robert Doisneau.

> Le making-off du baiser de Marseille, raconté par Gérard Julien.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
"SNL" transforme Kellyanne Conway en clown de "Ça"
TV
"SNL" transforme Kellyanne Conway en clown de "Ça"
"Valeurs actuelles" victime d'un détournement de fonds massif
Presse
"Valeurs actuelles" victime d'un détournement de fonds massif
Affaire Weinstein : La société du producteur sur le point d'être vendue
Cinéma
Affaire Weinstein : La société du producteur sur le point d'être vendue
Frédérique Bel rejoint "Demain nous appartient"
TV
Frédérique Bel rejoint "Demain nous appartient"
Anne-Elisabeth Lemoine répond aux attaques d'Omar Sy : "Nous n'aurions pas dû faire ça, c'était une bêtise"
TV
Anne-Elisabeth Lemoine répond aux attaques d'Omar Sy : "Nous n'aurions pas dû...
"On n'est pas couché" : Claire Chazal remplace Christine Angot le 4 novembre
TV
"On n'est pas couché" : Claire Chazal remplace Christine Angot le 4 novembre