Yann Goazempis (M6) : "Les téléspectateurs attendent que nous les bousculions un peu"

Partager l'article
Vous lisez:
Yann Goazempis (M6) : "Les téléspectateurs attendent que nous les bousculions un peu"
Yann Goazempis, directeur de l'Unité Fiction & Humour du Groupe M6
Yann Goazempis, directeur de l'Unité Fiction & Humour du Groupe M6 © Nicolas GOUHIER/M6
(4/5) Le directeur des fictions du Groupe M6 fait le point sur les nombreuses nouveautés attendues en fiction française cette saison.

4/5. Quatrième jour de la "grande semaine de la fiction française" de puremedias.com, organisée en marge du festival de la fiction TV de La Rochelle. Après Anne Viau de TF1 lundi, Fabrice de la Patellière pour Canal+ mardi et Anne Holmes, de France Télévisions, hier, c'est au tour de Yann Goazempis, directeur de l'unité fiction du Groupe M6, de faire aujourd'hui le point avec puremedias.com sur la saison écoulée et les projets de son groupe cette saison.

À lire aussi
"Sept à Huit" : Catherine Laborde évoque pour la première fois sa maladie
TV
"Sept à Huit" : Catherine Laborde évoque pour la première fois sa maladie
"Balance ton post" : Karim Zeribi très agacé face à une femme en burqa
TV
"Balance ton post" : Karim Zeribi très agacé face à une femme en burqa
France 2 va se séparer de Patrick Sébastien
TV
France 2 va se séparer de Patrick Sébastien

Semaine de la fiction française sur puremedias.com : Tout au long de la semaine, retrouvez dans nos colonnes des entretiens exclusifs avec les responsables de la fiction française de TF1, France Télévisions, Canal+, M6 et Arte.

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : Un temps délaissée, la fiction française revient en force sur M6. Est-ce la bonne santé du genre chez vos concurrents qui vous a poussé à revenir sur ce créneau ?
Yann Goazempis : C'est aussi une stratégie qui nous est propre. Pendant longtemps, nous avons creusé le sillon des fictions courtes, avec certaines incursions en prime time, et nous voyons que la fiction de prime time est un genre très apprécié des téléspectateurs. Et lorsque vous voulez être une chaîne généraliste, il faut creuser ce sillon. Nous n'avons pas le même historique que les autres chaînes, nous construisons petit à petit. Toutefois, nous avions déjà commencé, à notre rythme et à notre vitesse, avec "Glacé", "Les beaux malaises", "Souviens-toi" ou encore "Quadras".

Ils ont dit
"Nous avons le sentiment sur M6 que nous bénéficions d'une certaine attente et d'une certaine légitimité sur la comédie"
Yann Goazempis

L'un des événements de la saison pour M6 est l'adaptation de "Papa ou maman" avec Florent Peyre et Emilie Caen (6x52'). La comédie est un genre difficile.
Nous sommes sur l'adaptation de films qui ont été des succès en salles - et à l'antenne pour le premier volet, en attendant le deuxième. Ce que nous avons récupéré de ces films, c'est le concept mais aussi le ton, irrévérencieux. En revanche, les personnages ont changé. Nous avons le sentiment sur M6 que nous bénéficions, grâce aux fictions courtes depuis "Caméra Café" en 2001, d'une certaine légitimité sur la comédie mais aussi j'ai l'impression d'une certaine attente concernant les comédies. Là, nous allons rire avec une espèce de fraîcheur dans le ton. Ce qui est très réussi est le fait que tous les personnages sont attachants alors qu'ils sont peu reluisants.

Quelles sont les différences avec le film ?
Nous avons simplement le même point de départ du film : un papa, une maman, des enfants. Le couple se connaît depuis très longtemps. Mais ce ne sont pas les mêmes personnages, ils n'ont pas la même histoire, le même bagage émotionnel ni le même background culturel que ceux campés par Laurent Lafitte et Marina Foïs. Emilie Caen joue le rôle d'une jeune fille de bonne famille, fille de notaire à la retraite, tandis que Florent Peyre joue le rôle d'un fils de famille portugaise, à la tête d'une entreprise de BTP. Par ailleurs, ce qui est fondamental, c'est que nous sommes à l'inverse des films : le personnage joué par Emilie Caen va reprendre sa vie en main et un nouveau travail. Sauf que lorsqu'elle demande le divorce, elle demande la garde des enfants qu'elle a élevés pendant que le père s'occupait principalement de son entreprise. Par esprit de compétition mais aussi par souci d'ego, le divorce ne va pas se jouer à l'amiable et tous deux vont se tester.

La série a été écrite par les auteurs des deux films. C'était indispensable pour vous ?
Evidemment mais la question ne s'est pas posée puisque la proposition a émané du producteur, Dimitri Rassam, associé à EndemolShine, venu avec le package. Réussir ce numéro d'équilibriste qui consiste à mettre en scène des parents qui ne cochent aucune case de ce que peuvent être de bons parents, il n'y a qu'eux pour arriver à doser convenablement et à faire rire avec.

Vous avez également tourné "Remix", avec Grégory Montel, Julia Piaton et Nailia Harzoune notamment.
Vous remarquerez que nous avons toujours un dénominateur commun sur les fictions de M6, ce sont les problématiques quotidiennes, qui bien souvent naissent au sein des familles. "Remix" est donc une histoire de famille. Mais cette fois, ce n'est pas une famille en séparation comme dans "Papa ou maman" ou une famille multi-générationnelle comme "En famille", c'est l'histoire d'une famille recomposée, celle de Nicolas qui a déjà eu une vie avec son ex-compagne jouée par Julia Piaton, qui lui a donné deux filles. La série démarre le jour de l'accouchement de sa nouvelle compagne, Samia, qui elle aussi a déjà eu une vie passée avec Mohammed, dont elle a eu un fils. Cette famille recomposée devient un chouette bordel, entre les copains bizarres, les ex encombrants, les parents trop présents... (Rires)

Ils ont dit
"Historiquement, nous sommes les premiers à nous être intéressés à Michel Bussi !"
Yann Goazempis

Vous avez aussi deux thrillers bientôt à l'antenne : "La Faute", avec Valérie Karsenti et Natacha Lindinger, ainsi qu'"Un avion sans elle", avec Bruno Solo. Ce sont deux séries en 4x52 minutes, un format rare. Est-ce pour éviter la déperdition de précédentes séries au fil de la diffusion ?
Pas véritablement. Ce qui s'est passé sur "La Faute" comme sur "Un avion sans elle", c'est que ce sont deux livres à la base, l'un de Paula Daly et l'autre de Michel Bussi. Sauf que lorsque les producteurs ont venus nous proposer ces deux séries, ils nous ont proposé des livres. Sur "La Faute", nous nous sommes aperçus que nous n'avions pas un simple thriller mais quelque chose qui reposait sur une vraie problématique sociétale : la charge mentale. Ainsi, Valérie Karsenti oublie de récupérer la fille de son amie, Natacha Lindinger, une fille qui est ensuite portée disparue. Nous nous sommes dit que cela pouvait arriver - avec des conséquences beaucoup moins dramatiques - à tout le monde. Mais lorsque nous avons lu le livre, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas en faire trois soirées. Donc plutôt que de gonfler avec des intrigues qui auraient un peu rallongé la sauce et diminué le propos, nous nous sommes dit que nous allions le tenter sur deux soirées, une première pour nous que je trouve assez alléchante sur la base de la promesse puisque vous rentrez dans l'histoire sur la première soirée et avez la réponse sur la deuxième. Sur "Un avion sans elle", nous avons estimé que nous avions la même problématique. Nous aurions pu faire une longue saga mais nous avons envie d'avoir des choses plus nerveuses sur M6, plus rythmées, car nous pensons que c'est la signature de l'ensemble des programmes de la chaîne.

"Un avion sans elle" est donc adaptée du roman de Michel Bussi, un auteur que France 2 a déjà porté à l'antenne avec "Maman a tort" et qui le sera aussi bientôt sur TF1 avec "Le temps est assassin".
Je pense qu'historiquement, nous sommes les premiers à nous être intéressés à Michel Bussi ! (Rires) "Un avion sans elle" est son plus gros succès en librairies, traduit à travers le monde. Mais en revanche, je pense que c'est le plus compliqué à adapter puisqu'il repose sur un procédé littéraire où un journal retraçant une enquête est retruvé. Mais là où dans la vraie vie vous allez directement voir la fin, ici le héros prend son temps, et nous avec. Cela est injouable à la télévision. Donc il y a eu beaucoup d'éléments à adapter, tout en restant fidèle à l'histoire. Nous avons débuté il y a longtemps, avant même de faire "Glacé", mais avons eu beaucoup de mal au début. Et c'est un nouvel attelage d'auteurs qui est arrivé pour débloquer la situation.

L'une des surprises de la saison est le retour de "Péplum". La saison 1, en 2014, avait pourtant connu un bilan mitigé.
Comme toute audience mitigée, il y a quand même eu un démarrage en fanfare suivi d'une baisse sensible, que nous avons assez rapidement analysée en remarquant que le format d'écriture ne correspondait pas. Nous proposions aux téléspectateurs de venir voir une histoire... alors qu'il ne s'agissait que d'une compilation de petites histoires. Nous nous sommes trompés sur le mode de narration, qui a dérouté les gens, même s'ils ont passé un bon moment. Toutefois, il n'y avait pas d'urgence à revenir. La deuxième raison, c'est qu'il y avait du talent en écriture, à la direction artistique et au niveau des comédiens. C'était donc difficile pour nous d'abandonner... Si cela avait été un échec total, que personne n'était venu, nous aurions assumé. Mais là, nous avons démarré avec 3,60 millions de téléspectateurs. Donc il y a les prémices de quelque chose. Après beaucoup de réflexion et de temps, nous avons bien décortiqué les choses. Au-delà du mode de narration, nous avons retravaillé les vannes pour qu'elles ne s'adressent plus qu'aux personnes qui avaient une connaissance de l'Empire Romain mais à un public plus large, le tout sur une seule et même histoire en une soirée.

Ils ont dit
"Nous ne sommes pas à l'abri d'un retour de Tarek Boudali dans 'En famille', même si ce n'est pas à l'ordre du jour"
Yann Goazempis

Hors prime time, "Scènes de ménages" a signé un retour historique pour sa dixième saison, avec un nouveau couple.
C'est une agréable surprise, oui. Ce n'est pas pour dire que nous pensions que cela n'allait pas marcher, évidemment. Mais quand je regarde dans le rétroviseur il y a dix ans, lorsque nous avons démarré à travailler sur l'adaptation pour une case jusqu'ici réservée aux sitcoms américaines, je me souviens que nous espérions que cela marche mais jamais à ce point, dix ans plus tard.

Et vous pensez que la série sera toujours là dans dix ans ?
Je ne fais aucun pronostic. Vous m'auriez posé la question il y a dix ans, jamais je ne vous aurais dit que nous en serions là. (Rires)

Juste avant la rentrée de "Scènes de ménages", "En famille" a connu un bel été, le dernier pour Tarek Boudali.
Il est très occupé par ailleurs, bien qu'il soit très attaché à la série. Et si nous ne diffusons que l'été, les Kervelec sont en tournage toute l'année ! Gérer l'absence de quelqu'un est compliqué, en termes d'écriture, mais des nouveautés vont arriver, même si l'idée n'est pas de compenser l'absence de Tarek. La géométrie de la série va changer, tout en gardant son état d'esprit.

C'est un départ définitif ?
Rien n'est jamais vraiment définitif en télévision. Nous partons du principe que oui, car cela signifierait que cela marcherait très bien pour lui à côté. Mais nous ne sommes pas à l'abri qu'il revienne faire un coucou... même si ce n'est pas à l'ordre du jour.

Ils ont dit
"La série librement inspirée de l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès aura une fin"
Yann Goazempis

Depuis plusieurs mois, une éventuelle suite de "Quadras" est évoquée. Concrètement, où en sommes-nous ?
Elle est en écriture. Nous venons de débuter. Comme pour "Peplum", nous avons fait une analyse artistique avec les auteurs pour essayer de corriger ce qui avait moins séduit les téléspectateurs lors de la saison 1. Mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment.

Dans les autres projets, une série sur l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès a également été évoquée.
Elle sera librement inspirée de l'affaire. Nous sommes en écriture également, avec un bon rythme jusqu'à présent, et nous avons bon espoir de le tourner rapidement, si tout va bien. Comme pour "La Faute" et "Un avion sans elle", nous serons sur deux soirées de diffusion.

N'est-ce pas un peu difficile d'adapter une affaire toujours en cours, et sans résolution pour le moment ?
Oui, c'est bien pour cela que nous disons que la série sera "librement inspirée de...", puisque c'est une histoire qui n'a pas de fin. L'objet de fascination que peut avoir cette affaire pour beaucoup de gens, c'est la personnalité de Xavier Dupont de Ligonnès. Globalement, nous sommes sur un Monsieur Tout-le-monde qui paraît irréprochable. Et donc nous souhaitons traiter ce moment de basculement dans l'horreur absolue, en partant du principe qu'il serait coupable - et c'est pour cela que c'est librement adapté de l'affaire. Autre élément important : sa disparition mystérieuse. Mais contrairement à l'affaire, nous aurons bel et bien une fin.

Ils ont dit
"Quand nous copions les autres, c'est assez catastrophique"
Yann Goazempis

Avant l'été, M6 évoquait, en plus des séries dont nous avons parlé, 12 projets en développement : 6 dramas et 6 comédies.
Il y en a un peu plus, maintenant. A chaque fois, le dénominateur commun, comme je vous le disais, est de raconter des histoires vécues et narrées par des personnes du quotidien, et à travers cela des histoires qui reposent et sont structurées sur des sujets qui peuvent être concernants. Nous avons donc un projet sur l'amitié, un autre sur l'ascenseur social...

Ces projets ne sont que pour M6 ?
Ils sont principalement pour M6, oui. Aujourd'hui, à part quelques incursions avec "SODA" ou "La petite histoire de France" - où nous terminerons la diffusion par un prime time -, nos formats originaux inédits sont en primeur sur M6.

La rentrée a connu l'arrivée d'un nouveau soap avec "Un si grand soleil" sur France 2 en plus de "Plus belle la vie" sur France 3 et "Demain nous appartient" sur M6. Allez-vous vous lancer dans la bataille ?
Nous avons "Scènes de ménages", même si ce n'est pas un feuilleton comme ceux que vous évoquiez. Pour le moment, nous n'avons pas prévu d'aller sur ce créneau. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt d'être suiveur sur ce coup, même si je n'en ai pas discuté avec mes collègues. Contrairement aux autres chaînes, et ce n'est pas un jugement de valeur, nous avons obligation de nous distinguer, de faire différemment et de singulariser. Souvent on innove et ce sont les autres qui nous copient un peu... Mais quand on fait l'inverse, c'est assez catastrophique. Les gens le voient et ce n'est pas ce qu'ils espèrent de notre chaîne. Ils attendent que nous les bousculions un peu, que nous leur présentions de nouvelles choses. Si nous nous posons la question d'un feuilleton, il n'y a rien de contre-indiqué mais il faudra être résolument singulier et différent de ce qui se fait, et c'est quand même très difficile. D'autant plus qu'aujourd'hui, nous ne pouvons pas être sur les fronts non plus. Il faut qu'on installe une légitimité en prime time.

A LIRE AUSSI l

- Anne Viau (TF1) : "Série fantastique, film catastrophe... Nous ne nous interdisons rien !"
- Fabrice de la Patellière (Canal+) : "Netflix n'a pas prouvé qu'il sait faire de la bonne série française"
- Anne Holmes (FTV) : "L'exposition des fictions françaises sur France Télévisions va augmenter"

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
chocotop

Il veut dire "ce qui reste de téléspectateurs", parce que ça fait un moment qu'on a arrêté d'attendre quoi que se soit de M6 (et du PAF en général), vive internet, vive youtube, Netflix, Amazon ect



Maxime-9

Non‚ pas tout le monde. Je pense que 95% des gens s'en foutent qu'il n'y ait pas de couple homo dans "Scènes de ménages".



Jon75

6ter vous plaisantez.



Jon75

Autrefois, il y avait des séries françaises innovantes il y a 10 ans comme Les Bleus, premiers pas dans la police, ça marchait là c'est un peu raté.



Nihilistic girl

MDR!!!
En ajoutant un nouveau couple à Scènes de ménage et une nouvelle émission culinaire???!
Wahou!!
Faut avouer que ça bouscule, effectivement...
Quand TF1 veut bousculer, elle aussi, elle dégaine des redif d'Esprits criminels, et fait des cross-over de Joséphine Ange gardien et Camping Paradis...
ça ça dépote!!!
Arrêtez avec vos discours managériaux...
Vous nous prenez pour des portefeuilles avec des yeux et une télécommande
Vos seuls vrais programmes, les seuls qui comptent, c'est les pages de pub : 20 minutes par heure!!!
Et ça c'est immuable



Karima Atlaoui

On est d'accord donc. Ils sont prisonniers de la FRDA. D'ailleurs pour le coup c'est clairement FTV qui se distingue sur le créneau de la fiction. Et c'est bien parce qu'ils ne cherchent pas à plaire à tout prix.



DansTonTube

Très bonne série, qui marchait pas mal du tout.
Visiblement, il y a quelqu'un à M6 qui a décidé de la saborder en la programmant n'importe comment.



guilem2

Bon, on a compris: M6 c'est la chaîne de la VRAIE VIE du quotidien. Il a dû le répéter 20 fois, je pense qu'on a l'idée.

Le tout pour donner d'incommensurables débilités comme Scènes de Ménages qui a pour unique propos de dire au spectactateur "hey hey, regardez, ils sont comme vous, ce sont des vrais gens hey hey hey c'est drôle hein, parce que ça vous ressemble hein".

Et le pire c'est que cette connerie cartonne.

Non content de regarder de plus en plus de pub, les gens plébiscitent des programmes construits comme des pubs.



DansTonTube

A vrai dire, le public n'attend rien du tout.
Qu'on le surprenne tout en plus... mais qu'on le bouscule, certainement pas.



Sid

"Quand nous copions les autres, c'est assez catastrophique"
-> Il fait allusion à quelles séries d'après vous ?

- Dock 13, copie de Sous le soleil ?
- Pas de secret entre nous, copie de Plus belle la vie ?
- Victoire Bonnot, copie de Mademoiselle Joubert ?
- Eternelle, Laura, La légende des trois clefs, La lance de la destinée, qui tentaient de reproduire les sagas de l'été de TF1 ?



Karima Atlaoui

Certes mais est ce que M6 bouscule tant que cela ? Ils sont tellement prisonniers de la FRDA-50 qu'ils ne peuvent pas oser...



Karima Atlaoui

La plus chiante de toutes les interviews....
L'offre en la matière est assez pauvre et M6 connait malheureusement beaucoup d'échecs (dont le dernier avec "Qu'est ce qu'on attend pour être heureux").

C'est M6 qui aurait dû être pionnière en matière de soap. Elle a clairement raté le coche et maintenant elle ne peut se reposer que sur ces formats hyper courts.



Sid

A quand un retour de la série "Les Bleus, premiers pas dans la police" ?
C'était pas mal je trouve !
"Elodie Bradford" et "Cellule Identité" étaient aussi deux bonnes séries dans mon souvenir.



DansTonTube

On attend l'adaptation de "Tangy", l'histoire d'un jeune homme qui veut quitter au plus vite ses parents.

Ou la série "un jour sans fin", l'histoire d'un homme qui ne vit jamais deux fois la même journée.



Nina Ritchie

Rien sur W9 ,6ter ? ou TEVA ?



MauriceO

De quoi tu parles ?



jojo

"Sauf que lorsqu'elle
demande le divorce, elle demande la garde des enfants qu'elle a élevés
pendant que le père s'occupait principalement de son entreprise."
Dans le film, les parents se battent justement pour ne pas avoir la garde des enfants... A quoi ça sert de reprendre l'idée du film pour faire totalement l'inverse et aplatir toutes les aspérités au passage ??



tout_le_toutim

Si cet homme me bouscule, je porte plainte.



comments powered by Disqus
l'info en continu
Audiences access 20h : Le JT de TF1 boosté par Laeticia Hallyday, "Les Marseillais..." au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : Le JT de TF1 boosté par Laeticia Hallyday, "Les...
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" en forme, "Quotidien" devant "TPMP people"
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" en forme, "Quotidien"...
Audiences : "The Voice Kids" leader en hausse, France 2 en forme, débuts difficiles pour Jean-Jacques Bourdin
Audiences
Audiences : "The Voice Kids" leader en hausse, France 2 en forme, débuts...
Entre "Demain nous appartient" et "Danse avec les stars", 48 heures avec Clément Rémiens
TV
Entre "Demain nous appartient" et "Danse avec les stars", 48 heures avec Clément...
Jean-Luc Mélenchon s'énerve en conférence de presse après une question sur sa vie privée
TV
Jean-Luc Mélenchon s'énerve en conférence de presse après une question sur sa vie...
"Demain nous appartient" : Drame en vue dans la série de TF1, bientôt des morts ?
TV
"Demain nous appartient" : Drame en vue dans la série de TF1, bientôt des morts ?
Ce soir que regardez-vous ?
23
Votes
Danse avec les stars
Je regarde
16
Votes
Le mort de la plage
Je regarde
4
Votes
NCIS : Los Angeles
Je regarde
3
Votes
Un âge de fer, la...
Je regarde
3
Votes
Columbo
Je regarde
2
Votes
N'oubliez pas les paroles
Je regarde
2
Votes
Les Simpson
Je regarde
2
Votes
Chroniques criminelles
Je regarde
1
Votes
DC : Legends of Tomorrow
Je regarde
0
Votes
0
Votes
Echappées belles
Je regarde
0
Votes
La télé de Laurent...
Je regarde
0
Votes
The Big Bang Theory
Je regarde
0
Votes
0
Votes
Barbie : aventure dans...
Je regarde