Eric Besson

Actualité Eric Besson

  1. 17/10/2013 Zapping 7 Eric Besson : "La politique ne me manque pas"
    Invité hier de l'émission "Enquêtes de foot" sur Canal+ Sport, l'ancien ministre de l'immigration, Eric Besson, a évoqué son ancienne vie politique.
  2. 08/05/2012 Présidentielle 2012 25 Eric Besson quitte Twitter
    Il était l'un des ministres les plus actifs du réseau social. Eric Besson a décidé lundi 7 mai, au lendemain de l'élection présidentielle, de lâcher son compte Twitter et ses 58.000 followers.
  3. 08/12/2011 Présidentielle 2012 17 Eric Besson : "Travailler et tweeter, il n'y a pas à choisir"
    Le ministre de l'Industrie Eric Besson répond aux informations relayées par Le Monde hier après-midi.
  4. 07/12/2011 Présidentielle 2012 29 Nicolas Sarkozy regrette qu'Eric Besson "passe ses journées sur Twitter"
    Le ministre de l'Industrie serait démotivé et envisagerait de quitter la politique. Nicolas Sarkozy aurait lui-même remarqué ce découragement à cause de l'activité d'Eric Beson sur Twitter.

biographie Eric Besson

Éric Besson est un homme politique français. Il est né le 2 avril 1958 à Marrakech, au Maroc. Il rejoint la France à l'âge de 17 ans, puis intègre l'IEP Paris. Malheureusement, il échoue au concours d'entrée de l'ENA, en 1982. A l'époque, il se fait connaître en empruntant de l'argent pour s'acheter un tiers de page dans Le Monde pour dire "J'ai échoué à l'ENA". Il intègre grâce à ce coup, l'entreprise Renault.

 

Il est ensuite brièvement à la tête du magazine "Challenges" puis rejoint la Fondation Vivendi. C'est en 1993, qu'il démarre en politique en adhérant au Parti socialiste. Il devient maire de Donzère en 1995, puis député en 1997 (jusqu'en 2007). Il devient secrétaire national à l'économie chargé de l'économie et de la fiscalité au pôle activités du PS après le Congrès du Mans en 2005.

 

En fort désaccord avec Ségolène Royal, au soir du premier tour de l'élection présidentielle de 2007, il rejoint l'équipe de campagne du candidat UMP, Nicolas Sarkozy. Après cette "trahison", il est nommé secrétaire d'Etat chargé de la Prospective. En janvier 2009, il succède à Brice Hortefeux au très controversé Ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire. Plus d'un an après, son ministère disparait et il devient Ministre chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique.

 

Dates clés :

 

- 1993 : adhésion au Parti socialiste

- depuis 1995 : maire de Donzère (Drôme)

- 1997 - 2007 : député PS puis sans étiquette (à partir de février 2007) de la Deuxième circonscription de la Drôme

- 2005 : secrétaire national à l'économie chargé de l'économie et de la fiscalité au pôle activités du PS

- 2007 : démission du PS

- 2007 - 2008 : secrétaire d'État chargé de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques, auprès du Premier ministre

- 2008 - 2009 : secrétaire d'État chargé de la Prospective, de l'Évaluation des politiques publiques et du Développement de l'économie numérique, auprès du Premier ministre

- 2009 : secrétaire général adjoint de l'Union pour un mouvement populaire

- 2009 - 2010 : ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire

- depuis 2010 : ministre auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique

 

Homme Politique