Hervé Morin

Actualité Hervé Morin

  1. 16/02/2012 Présidentielle 2012 20 JDC-81 : Le web d'Hervé Morin saboté, Nicolas Sarkozy tweeté, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan même combat ?
    Tous les jours, retrouvez sur puremedias.com le "Journal de Campagne", en partenariat avec i-TELE.
  2. 23/01/2012 Zapping 21 La boulette historique d'Hervé Morin lors d'un meeting
    Lors d'un meeting ce dimanche à Nice, le candidat centriste à la présidentielle Hervé Morin a expliqué qu'il avait "vu le débarquement en Normandie"... 17 ans avant sa naissance !
  3. 14/12/2011 Présidentielle 2012 19 Zapping : Hervé Morin agacé par une blague de Bruce Toussaint ?
    Sur Europe 1, Bruce Toussaint a comparé la candidature d'Hervé Morin au film "Mission Impossible". "Vous étiez à l'écoute et vous avez failli ne pas venir ?" a lancé le journaliste à son invité.
  4. 29/11/2011 Présidentielle 2012 20 Clash Morin/Cohen : Patrick Cohen persiste et signe
    Lundi soir sur France 5, Patrick Cohen est revenu sur son clash avec Hervé Morin. Rue89.com et Owni contredisent de leur côté la version de l'ex-ministre de la défense.

biographie Hervé Morin

Hervé Morin est un homme politique français. Il est né le 17 août 1961 à Pont-Audemer. Après une maîtrise de droit public il devient administrateur des services de l'Assemblée nationale de 1987 à 1993 puis en 1998. Entre 1989 et 1995, il est par ailleurs chargé de cours à Paris Descartes. En 1989, il devient conseiller municipal d'Épaignes puis il est élu au conseil général de l'Eure en 1992.

 

En 1993 il est conseiller technique chargé des relations avec le Parlement, des affaires domaniales et des questions d'environnement, au cabinet de François Léotard, ministre de la Défense. Deux ans plus tard il devient maire d'Épaignes et préside la communauté de communes du canton de Cormeilles à partir de 1995.

 

En 1998, il devient député dans la 3e circonscription de l'Eure. Hervé Morin devient ensuite secrétaire national puis vice-président exécutif de l'UDF de 1999 à 2007. Il est également porte-parole de la campagne présidentielle de François Bayrou en 2002.

 

De 2002 à 2007 il est ensuite président du groupe Union pour la démocratie française (UDF) à l'Assemblée nationale. Il crée la polémique entre les deux tours de la présidentielle en 2007, où après avoir soutenu François Bayrou, il appelle à voter Nicolas Sarkozy. Il fonde alors un nouveau parti de centre-droit, le "Nouveau-Centre" dont il est le président.

 

Il est par ailleurs nommé ministre de la Défense sous le premier gouvernement Fillon poste qu'il occupera jusqu'en 2010. Le 27 novembre 2011, il annonce officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2012 quelques jours seulement après son rival François Bayrou.

 

Dates clés :

 

1998 - 2002 : député de la 3 circonscription de l'Eure

2002 - 2007 : député (réélu le 16 juin 2002)

1999 - 2007 : secrétaire national, puis vice-président exécutif de l'UDF

2007 - 2010 : ministre de la Défense du gouvernement Fillon I

2007 : député (réélu le 10 juin 2007 puis cède son siège lors de son entrée au gouvernement)

depuis 2008 : président-fondateur du Nouveau Centre

Depuis 2010 : député de la 3e circonscription de l'Eure, il retrouve son siège après son départ du gouvernement