"Charlie Hebdo" : La BBC refuse de qualifier les frères Kouachi de "terroristes"

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : La BBC refuse de qualifier les frères Kouachi de "terroristes"
Les frères Kouachi le mercredi 7 janvier
Les frères Kouachi le mercredi 7 janvier © Abaca
Selon le patron de la version arabophone du groupe britannique, le mot serait trop "lourd de sens".

Les frères Kouachi doivent-ils être qualifiés de "terroristes" ? Non, selon Tarik Kafala, le patron du service arabophone de la BBC, le plus important service hors langue anglaise du groupe de télévision britannique, suivi chaque semaine par près de 36 millions de téléspectateurs.

À lire aussi
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et Georges Pernoud
TV
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et...
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou, Alex Goude au plus bas
TV
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou,...
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
TV
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"

"Lourd de sens"

Dans The Independent dimanche dernier, ce dernier a ainsi estimé que le terme "terroriste" ne devait pas être appliqué à ceux qui ont commis l'attaque contre les locaux de "Charlie Hebdo" le mercredi 7 janvier dernier. "On essaye d'éviter de décrire quelqu'un comme 'terroriste' ou un acte comme étant 'terroriste'", a expliqué Tarik Kafala au journal britannique.

La raison ? Le terme serait trop "connoté" et "lourd de sens". "Ce qu'on essaye de dire c'est que deux hommes ont tué 12 personnes dans une attaque contre les bureaux d'un magazine satirique. C'est assez, on sait ce que ça veut dire et ce que c'est", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Nous savons ce qu'est la violence politique, nous savons ce que sont des meurtres, des attentats et des fusillades et nous pouvons les décrire. Et cela explique bien plus de choses, à nos yeux, que d'utiliser le mot 'terroriste'". Avant de rappeler : "Les Nations Unies ont bataillé pendant plus d'une décennie pour tenter de définir le mot et ils ont échoué. C'est très difficile de le faire", a estimé Tarik Kafala.

Selon Tarik Kafala, on peut très bien rendre compte de "l'horreur" et "des conséquences humaines" d'un "acte de terreur" sans employer le fameux mot. Le patron de la version arabophone est ainsi assez proche des règles strictes d'emploi de ce mot définies par la BBC. La charte utilisée par le groupe de télévision britannique, si elle ne bannit pas le terme, invite ainsi ses journalistes à "bien réfléchir" avant de l'utiliser à l'antenne, comme le rapporte The Independent.

"Politiquement correct"

"Il n'y a pas d'interdiction du mot 'terroriste à la BBC'. Nous préférons cependant une description la plus précise possible", a précisé un porte-parole du groupe audiovisuel au Daily Mail. Et d'ajouter : "Le patron de la version arabophone ne faisait que rappeler les directives éditoriales de la charte de la BBC".

Les propos de Tarik Kafala n'ont en tout cas pas manqué de créer un début de polémique outre-Manche. "J'ai déjà entendu du politiquement correct mais même selon les critères de la BBC en la matière, c'est scandaleux", s'est énervé le député conservateur Peter Bone dès hier soir. "C'est encore un nouvel exemple de l'utilisation du langage orwellienne type '1984' de la BBC, qui sert davantage à masquer plutôt qu'a éclairer", a pour sa part commenté le député conservateur Conor Burns, cité par le Daily Mail.

l'info en continu
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et Georges Pernoud
TV
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et...
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
Justice
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
"Plus belle la vie" : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou, Alex Goude au plus bas
TV
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou,...
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
TV
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"