"Charlie Hebdo" : La répartition du capital fait débat au sein de la rédaction

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : La répartition du capital fait débat au sein de la rédaction
<span>La Une de "Charlie Hebdo", datée du 18 mars 2015.</span>
La Une de "Charlie Hebdo", datée du 18 mars 2015.
Onze salariés de l'hebdomadaire souhaitent que les collaborateurs soient actionnaires à parts égales.

Deux mois après l'attentat des frères Kouachi qui a fait onze morts dont huit membres de la rédaction, "Charlie Hebdo" tente de retrouver un rythme normal. Mais comme le rapporte l'AFP, onze salariés du journal satirique souhaitent que les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales, alors que les parents de Charb - tué dans l'attentat - détiennent actuellement 40% des parts, tout comme Riss, et que le co-gérant Eric Portheault détient les 20% restants.

À lire aussi
Une de &quot;Têtu&quot; avec Bilal Hassani : La SNCF et la RATP refusent son affichage dans les gares
Presse
Une de "Têtu" avec Bilal Hassani : La SNCF et la RATP refusent son affichage dans...
&quot;CNews&quot; ferme
Presse
"CNews" ferme
Prisma Media arrête la version magazine de &quot;Néon&quot;
Presse
Prisma Media arrête la version magazine de "Néon"
Rachat du &quot;Figaro&quot; par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les informations de &quot;Mediapart&quot;
Presse
Rachat du "Figaro" par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les...

"Nous prenons acte des souhaits des salariés d'être associés à la vie du journal. Mais nous sommes encore très loin de la réflexion sur l'actionnariat", a indiqué l'un des avocats de "Charlie Hebdo" à l'AFP, précisant que le journaliste Laurent Léger avait "annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital". "Tout cet argent fait plus de mal que de bien. Cela fait penser à ces enterrements où on se bat déjà en revenant du cimetière pour les bijoux de la grand-mère", a-t-il ajouté, rappelant que Riss était toujours hospitalisé.

L'avocat indique que la priorité reste de publier toutes les semaines et de s'occuper de la fiscalité autour des dons. "Les dons iront aux familles des victimes. Le produit des ventes ira dans la caisse du journal. Il servira aussi à créer une fondation, notamment pour enseigner la liberté d'expression à l'école", a-t-il rappelé. De son côté, Patrick Pelloux, collaborateur de l'hebdomadaire satirique, a assuré qu'il n'y avait "aucun conflit avec qui que ce soit". "Mais par rapport à ce qui s'est passé, les salariés veulent être davantage acteurs de l'entreprise", a-t-il expliqué.

l'info en continu
Castaldi explose dans &quot;TPMP&quot;, Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s&#039;accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
&quot;District Z&quot; : L&#039;émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Programme TV
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu&#039;en 2025
Cinéma
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Audiences access 20h : &quot;Les princes et les princesses de l&#039;amour&quot; au plus bas sur W9, &quot;Quotidien&quot; large leader des talks
Audiences
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur...