"De grâce" : Pourquoi la production de la série d'Arte avec Olivier Gourmet et Panayotis Pascot n'a pas eu le droit de tourner au Havre

Partager l'article
Vous lisez:
"De grâce" : Pourquoi la production de la série d'Arte avec Olivier Gourmet et Panayotis Pascot n'a pas eu le droit de tourner au Havre
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
"On a dû tourner en Belgique" : Pourquoi la série d'Arte, "De Grâce" n'a pas eu les autorisations pour tourner dans le Port du Havre
Le tournage de la mini-série, diffusée sur la chaîne franco-allemande à partir de ce jeudi 8 février 2024, ne s'est pas tout à fait passé comme prévu.

"Zone interdite". Ce jeudi 8 février 2024, Arte diffusera les trois premiers épisodes de "De grâce", une série dans le milieu des dockers du Havre (Seine-Maritime) qui mêle rivalités familiales sur fond de trafic de drogue. Invité de "Culture médias" sur Europe 1 ce mardi 6 février 2024, Olivier Gourmet, l'une des têtes d'affiche, a révélé que le tournage de la série, réalisée par Vincent Maël Cardona ("Les magnétiques"), ne s'était pas déroulé comme prévu.

À lire aussi
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série britannique événement en prime-time
Séries
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série...
"Quand la production a 'merdé'..." : Claudia Tagbo révèle les véritables raisons qui l'ont poussé à quitter la série "Le crime lui va si bien" sur France 2
Séries
"Quand la production a 'merdé'..." : Claudia Tagbo révèle les véritables raisons...
Netflix dégaine aujourd'hui une nouvelle série française ambitieuse et addictive avec Marina Foïs
Séries
Netflix dégaine aujourd'hui une nouvelle série française ambitieuse et addictive...
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme en cumulant 153 millions d'heures vues
Séries
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs...

"Le syndicat des dockers a refusé que l'on tourne au Havre"

"On a dû tourner une partie de la série à Anvers parce que le syndicat des dockers a refusé que l'on tourne au Havre. Ils avaient peur d'être salis davantage. Or, au bout du compte, je pense que la série ne les salit pas du tout. Elle explique leurs problèmes et leur réalité concrète de vie", a raconté l'acteur révélé dans "La promesse" des frères Dardenne en 1996.

Conséquence, précise l'interprète du respectable patriarche du clan Leprieur : "La production a dû se tourner vers un autre port. C'est la raison pour laquelle on a tourné les scènes qui se déroulent à l'intérieur du port en Belgique", le pays natal d'Olivier Gourmet. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Dans cette tragédie familiale, le comédien ("Ceux qui travaillent", "L'établi"...) donne la réplique à Margot Bancilhon, lauréate du prix d'interprétation à Séries Mania 2023, Xavier Beauvois, Astrid Whettnall, Philippe Rebbot, Pierre Lottin et Panayotis Pascot. L'auteur du livre confession "La prochaine fois que tu mordras la poussière" – également au générique de "Enterrement de vie de garçon" sur Canal+ – s'est, lui aussi, confié sur son personnage, celui de Simon, un fils de docker, qu'il incarne dans la série.

À LIRE AUSSI : "Enterrement de vie de garçon" : Panayotis Pascot héros d'une mini-série dès le 14 février sur Canal+

"C'est la première fois que je fais de la composition pure. C'est un personnage à l'opposé de moi, très timide, renfermé, agité par une colère, une haine dont il n'arrive pas à trouver la source. Je suis plus ouvert à la discussion et à la confrontation. Ce qui m'a touché chez lui, c'est qu'il ose fuir. Moi ça m'effraie ! Je n'ai que rarement ce courage...", a-t-il confié dans un entretien fleuve à "Télérama", publié ce lundi 5 février 2024.

"En regardant la série, je me suis dit qu'il fallait que j'apprenne à me lever et partir un peu plus souvent. J'y suis parvenu une fois, quand j'ai quitté la télévision en 2017, mais ça a été très difficile", conclut l'ancien chroniqueur du "Petit journal" sur Canal+ et de "Quotidien" sur TMC.

Arte
Arte
Agnès Olier, nouvelle directrice de la fiction d'Arte France : "Arte doit être là où elle n'est pas attendue"
"Voilà, '27', c'est fini !" : Nora Hamadi fait des adieux sobres à son magazine sur Arte
Sonia Devillers, Jean-Mathieu Pernin, Élisabeth Quin... Comment Arte remanie son "19-21" dès ce soir
Voir toute l'actualité sur Arte
l'info en continu
Pas vu à la télé dans Les Enfoirés 2024 : Ce duo qui a fait "pleurer tout le monde en coulisses" a été coupé au montage
TV
Pas vu à la télé dans Les Enfoirés 2024 : Ce duo qui a fait "pleurer tout le monde...
Pourquoi l'Arcom a-t-elle autorisé France 3 à insérer des écrans publicitaires dans le "Jeu des 1.000 euros" et "Météo à la carte" ?
TV
Pourquoi l'Arcom a-t-elle autorisé France 3 à insérer des écrans publicitaires...
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série britannique événement en prime-time
Séries
"It's a Sin" : À l'occasion des 30 ans du Sidaction, France 2 va diffuser la série...
Netflix : 24 heures après sa sortie, la suite de ce film d'action survitaminé fait un carton et s'impose au sommet du top dans 45 pays
Plateforme
Netflix : 24 heures après sa sortie, la suite de ce film d'action survitaminé fait...
"Danse avec les stars" : Michou recrute 6 influenceurs pour lancer une version "internet" sur TF1+ et sur Twitch
SVOD
"Danse avec les stars" : Michou recrute 6 influenceurs pour lancer une version...
"12.45" : Karine Le Marchand va co-présenter le JT de M6 en direct du Salon de l'Agriculture avec Dominique Tenza ce midi
TV
"12.45" : Karine Le Marchand va co-présenter le JT de M6 en direct du Salon de...