"Star Academy", "Prodiges", "Lego Masters", "Les Enfants de la télé"... Jean-Louis Blot se livre sur les défis de la saison 2024/2025 d'Endemol France

Partager l'article
Vous lisez:
"Star Academy", "Prodiges", "Lego Masters", "Les Enfants de la télé"... Jean-Louis Blot se livre sur les défis de la saison 2024/2025 d'Endemol France
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
Le générique de la "Star Academy" 2022. © Endemol France
Après avoir dressé le bilan de ses trois premières années de présidence à Endemol, Jean-Louis Blot revient pour puremedias.com sur les défis de la saison 2024/2025 de la société de production.

Le point commun entre "Star Academy", "Les 12 coups de midi", "Prodiges", "Lego Masters" ou encore "Secret Story" ? Endemol France ! Lancée en 1995, la société de production connait une deuxième jeunesse depuis plusieurs années.

Trois ans après son arrivée en décembre 2020, Jean-Louis Blot a multiplié les coups et les relances ("Star Academy", "Secret Story", "Masterchef"). Résultat : en trois ans, la société de production a vu son catalogue de programmes s'épaissir comme aucune autre société sur la place de Paris et son "volume de production a doublé". Pour puremedias.com, le président d'Endemol a accepté de revenir sur les challenges de la rentrée 2024/2025 de la société de production.

À lire aussi
"La destination importe peu, c'est la rencontre qui compte" : Philippe Gougler réagit au succès "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"La destination importe peu, c'est la rencontre qui compte" : Philippe Gougler...
Laurent Ournac : "La force de 'Camping paradis' sur TF1, c'est d'avoir des castings populaires"
Interview
Laurent Ournac : "La force de 'Camping paradis' sur TF1, c'est d'avoir des...
"Il y a des gens que je quitte le coeur gros" : Philippe Gougler lance la saison 14 "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Il y a des gens que je quitte le coeur gros" : Philippe Gougler lance la saison...

A lire aussi : Jean-Louis Blot : "En termes de rentabilité, cette saison de 'Secret Story' a été compliquée pour Endemol"

Propos recueillis par Benjamin Rabier

puremedias.com : L'un des événements de la rentrée pour Endemol France, ce sera évidemment le retour de la "Star Academy" pour une saison 3. La saison 2 a été un phénomène qui a dépassé le cadre de la télé...
Jean-Louis Blot : On a fait Bercy quand même, c'est fou.

Comment allez-vous réussir à faire mieux que la saison 2 ?
La question ne se pose pas. On ne va pas faire mieux ou moins bien, on va faire une saison 3. Une nouvelle saison qui sera la suite de l'histoire de la "Star Academy" en France avec toutes les saisons précédentes dans le rétroviseur. La saison 3 sera différente. On est vraiment sur l'idée de faire une "Star Academy" attachante et qui met en lumière des personnes d'une façon dont elles ne sont pas dévoilées habituellement.

L'année dernière, avant le lancement de la saison 2, TF1 avait déprogrammé 3 candidats pour raccourcir le nombre de semaines de diffusion de l'émission. Après le succès de la saison 2, cette année vous êtes plus serein ?
On y va en toute humilité. On a envie de faire une émission où on raconte de belles histoires et on espère que le public aura envie d'écouter les histoires qu'on va raconter.

Vous aviez annoncé une émission spéciale sur les coulisses de la tournée "Star Academy". Puis finalement, elle a été annulée du jour au lendemain. Que s'est-il réellement passé ?
On s'est rendu compte que ça ne rentrait pas. Ça ne rentrait pas dans cette tournée qui avait explosé en termes de timing et de dates et on n'avait absolument aucune possibilité de filmer quoi que ce soit parce que les élèves n'arrêtaient pas. En fait, en 4 mois, ils ont fait 75 dates. Au début, c'était une date par week-end, 20 dates en tout. Puis on est arrivé à 4, 5, 6 concerts par semaine, parfois 2 concerts par jour. Donc au final, c'était très compliqué d'imaginer une quotidienne avec leur timing.

Est-ce que le corps professoral va évoluer ?
On se donne rendez-vous dans 2 ou 3 semaines avant le kick-off (il rigole).

Pour finir sur la 'Star Academy', en décembre 2022, lors de votre dernier entretien à puremedias.com, vous expliquiez qu'en termes de rentabilité, la saison 1 du télé-crochet n'était pas "une bonne affaire" pour Endemol. Est-ce que c'est enfin une opération gagnante pour vous ?
Oui, heureusement qu'en saison 2, on gagne un petit d'argent quand même (il sourit).

Ils ont dit
"Oui, heureusement qu'en saison 2, on gagne un petit d'argent avec la 'Star Academy'"
Jean-Louis Blot

Dans votre catalogue, vous avez également "Les enfants de la télé" sur France 2. Après le départ de Laurent Ruquier, Laurence Boccolini achève sa première saison à la tête de l'émission dans quelques semaines. Les audiences ont légèrement fléchi. Quel bilan tirez-vous de cette saison ?
Quand je suis arrivé il y a trois ans, l'émission était aux alentours des 10-11% de part de marché. Aujourd'hui, on est entre 14 et 15%. Avec Laurent Ruquier, la dernière saison, on était plus aux alentours de 15. Franchement, on est pratiquement dans les mêmes eaux avec Laurence (Boccolini). Donc moi, j'estime qu'il n'y a absolument pas de différence. On continue à être sur une tendance hyper positive avec une émission qui a gagné 25% d'audience en 3 ans.

Ça veut dire que Laurence Boccolini sera toujours à la tête de l'émission en septembre ?
Je ne vois pas pourquoi on changerait.

A lire aussi : Audiences : Six mois après son arrivée, Laurence Boccolini a-t-elle fait mieux que Laurent Ruquier dans "Les enfants de la télé" sur France 2 ?

L'une des autres marques fortes d'Endemol, c'est "Les 12 coups de midi" qui cartonne chaque midi sur TF1. À la rentrée, vous aurez un nouveau concurrent, Cyril Féraud, ça vous effraie ?
Je pense qu'on est chacun dans notre couloir de nage. Ce qu'on a pu montrer et démontrer ces dernières années, c'est qu'à chaque changement d'animateur sur France 2, les audiences des "12 coups de midi" n'ont pas bougé. Cyril Féraud est le quatrième animateur face à nous en cinq ans (Nagui, Laurence Boccolini, Jarry avant lui). À chaque fois, ça n'a pas changé grand-chose. On a notre public de fidèles, qui vient chercher à se divertir, qui vient chercher de la culture populaire, et qui a ce rendez-vous avec Jean-Luc Reichmann, qui est important. Tous les jours, il y a 4 millions de personnes qui votent Jean-Luc Reichmann avec leur télécommande

Ils ont dit
"'Prodiges Pop' ? On a proposé quelque chose qui était trop proche du 'Prodiges' classique"
Jean-Louis Blot

L'année dernière, vous aviez lancé "Prodiges Pop", une version pop de "Prodiges". Est-ce que l'émission va revenir ?
J'aimerais beaucoup. On n'a pas démérité, on était face à la Coupe du monde de rugby mais je pense qu'on a fait quelques erreurs avec cette émission. On a proposé quelque chose qui était trop proche du "Prodiges" classique, avec juste un changement de musiques plus actuelles. Si on repart, il faudra être plus éloigné de ce qu'est "Prodiges".

"Prodiges" sera de retour sur France 2 ?
Oui, "Prodiges" sera de retour. L'émission sera toujours animée par Faustine Bollaert.

Dans vos programmes d'hiver, il y avait aussi "Lego Masters" sur M6. La dernière saison a connu des résultats compliqués. Ça reviendra ?
On a fait de bonnes audiences les premières saisons mais c'est vrai que la saison dernière, où on a été programmé deux jours de suite et deux semaines de suite à Noël, ça a été un peu compliqué. "Lego Masters" est l'émission la plus regardée par les enfants en prime-time. Le 25 décembre, les enfants se sont levés excités à 7h du matin pour ouvrir les cadeaux donc forcément à 21h ils étaient tous couchés. On a vraiment beaucoup souffert sur cette dernière saison. On espère que si "Lego Masters" revient, on sera programmé de manière un peu différente.

Ils ont dit
"Si je peux relancer 'La Fureur' avec Arthur, je serai ravi de le faire avec lui"
Jean-Louis Blot

Dans plusieurs interviews, vous avez évoqué l'envie de relancer "La fureur", le divertissement musical des années 90. Arthur aussi. Où en est le projet ?
(il rigole) Il n'y a pas de discussions avec un diffuseur autour d'un retour de "La fureur". Après, nous on pense que cette espèce de bonne humeur, de légèreté qu'il y avait autour de "La fureur" ferait du bien à tout le monde aujourd'hui. Se dire qu'on va se retrouver sur un plateau, à chanter en karaoké du Céline Dion, en chantant faux avec des potes, et en faisant n'importe quoi... On a envie de vivre ça. Surtout en ce moment. Après, il faut convaincre les diffuseurs. C'est vrai que si je peux le faire avec Arthur, je serai ravi de le faire avec lui.

A relire aussi : Arthur : "J'ai envie de refaire 'La fureur' et si TF1 me proposait 'A prendre ou à laisser', je le ferais"

Lors de votre dernier entretien avec puremedias.com, en décembre 2022, vous indiquiez votre envie de relancer "Loft Story". Avec le retour de "Secret Story", y a-t-il toujours une place pour le "Loft" à la télévision ?
Ça dépend. Le genre de la télé-réalité d'enfermement est vaste. L'émission la plus célèbre a 25 ans et s'appelle "Koh-Lanta". Ils sont sur une île déserte, mais ils sont enfermés sur cette île donc ça reste une télé-réalité d'enfermement. Il y en a une autre, c'est "Star Academy" et puis il y a "Secret Story". Je pense qu'il y a de la place pour un projet entre un 'Secret Story' et un 'Koh-Lanta".

Il y a un an et demi, vous évoquiez vos envies de développer vos activités sur une plateforme de streaming comme Twitch. On a l'impression que c'est retombé comme un soufflé...
Je pense qu'il y a toujours quelque chose à faire. Les dernières expériences de TF1 l'ont démontré ("Danse avec les stars d'Internet"). Après, on est sur un système où nous accompagnons le diffuseur. Si le diffuseur veut aller sur Twitch, on ira sur Twitch. Mais seul, c'est impossible. Nos marques, on les co-exploite avec un diffuseur. On ne peut pas décider d'aller seul sur Twitch par exemple. C'est assez complexe, mais nous sommes volontaires pour faire beaucoup de choses sur Twitch et autres réseaux sociaux. Depuis trois ans, on a considérablement développé notre présence sur le digital. On a 11 millions de followers sur nos différents comptes (YouTube, Instagram, X, TikTok). On essaie vraiment de développer cet aspect-là.

l'info en continu
"On voit une ministre qui prend l'eau" : En direct sur BFMTV, la ministre des Sports plonge dans la Seine
TV
"On voit une ministre qui prend l'eau" : En direct sur BFMTV, la ministre des...
Audiences pré-access : Combien de téléspectateurs ont célébré la dernière de la saison de "C à vous" sur France 5 ?
Audiences
Audiences pré-access : Combien de téléspectateurs ont célébré la dernière de la...
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara s'offre un record pour sa première de l'été au "20 Heures" de TF1
Audiences
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara s'offre un record pour sa première de...
Audiences : Quel score pour le lancement de "Ninja Warrior, le choc des Nations" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour le lancement de "Ninja Warrior, le choc des Nations"...
Guillaume Meurice tacle Adèle Van Reeth, visée par une motion de défiance à France Inter : "À ta dispo si tu as besoin de conseils pour ta réinscription à Pôle Emploi"
Radio
Guillaume Meurice tacle Adèle Van Reeth, visée par une motion de défiance à France...
"Loft Story" : Prime Video dévoile les premières images de "Culte", la série d'Alexia Laroche-Joubert sur les coulisses du programme de télé-réalité de M6
SVOD
"Loft Story" : Prime Video dévoile les premières images de "Culte", la série...