Accor Hotels Arena : La campagne sexiste pour le nouveau Bercy va être retirée

Partager l'article
Vous lisez:
Accor Hotels Arena : La campagne sexiste pour le nouveau Bercy va être retirée
Par Marion Lécuyer Journaliste
La campagne Accor Hotels Arena
La campagne Accor Hotels Arena © Twitter
La mairie de Paris a jugé cette campagne "regrettable et malheureuse" et demandé son retrait.

A peine rouvert, déjà sujet à controverse. La campagne de publicité du tout nouveau AccorHotels Arena (le nouveau nom du Palais Omnisports de Paris-Bercy), accusée de sexisme, va être retirée aujourd'hui des panneaux publicitaires. C'est la mairie de Paris qui en a fait la demande et c'est Jean-François Martins, adjoint en charge des sports et du tourisme qui l'a annoncé.

À lire aussi
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...
"Top Chef" 2023 : Date de diffusion, chefs, candidats... Tout ce qu'il faut savoir sur la prochaine saison
TV
"Top Chef" 2023 : Date de diffusion, chefs, candidats... Tout ce qu'il faut savoir...

"Le seul lieu où les femmes sont à vos pieds". "Le seul lieu où on peut peloter les stars sans se soucier des conséquences". Le 14 octobre, des affiches portant ces slogans en très gros caractères ont été placardées dans le métro et sur les panneaux publicitaires à proximité de l'ancien Paris-Bercy. Très vite, les commentaires accusant la publicité de sexisme ont fleuri sur les réseaux sociaux.

Une pétition a aussi été lancée sur Change.org. Elle dénonce "ces messages qui contribuent à la continuation d'une violence intériorisée qui, ainsi affichée, devient une violence banalisée. Contre cette banalisation, contre ce renforcement d'un climat de misogynie et contre la pollution de notre espace public : cette campagne de publicité est choquante, elle remet en cause l'espace public, voulu neutre, collectif, et libre de droits".

Cette mauvaise publicité risque de nuire à l'image de la salle, entièrement rénovée et agrandie après deux ans de travaux.

l'info en continu
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de visionnage dans le monde
Audiences
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de...
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du 25 février au 3 mars 2023
Programme TV
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du...
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les feuilletons en avance ?
Plateforme
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...