CGV TV 2024 : les stratégies des régies publicitaires des groupes TF1, M6, France Télévisions, Canal+ et Altice

Partager l'article
Vous lisez:
CGV TV 2024 : les stratégies des régies publicitaires des groupes TF1, M6, France Télévisions, Canal+ et Altice
Par Thierry Amar Journaliste
Ex-professionnel du conseil média et de l’achat d’espace publicitaire. Il a fondé le média professionnel en ligne 100%MEDIA, newsletter de référence destinée aux professionnels de la publicité liés au business média. Après 17 ans à la tête de ce média, il est devenu récemment journaliste indépendant
Dossier CGV TV 2024 par Puremédias
Dossier CGV TV 2024 par Puremédias © Image by anthonyboyd on Freepik
Jour J pour les régies des groupes TV avec la publication des conditions générales de vente des espaces publicitaires en 2024. Tour d'horizon des politiques des principaux groupes en France.
Logo TF1 Publicité
Logo TF1 Publicité © TF1 Publicité

TF1 PUB multiplie les initiatives et les partenariats pour poursuivre sa conquête Total Video

Total vidéo. Le mot d'ordre de TF1 PUB reste plus que jamais de mise en 2024. La régie prend concrètement acte de la généralisation de la TV connectée dans les foyers français en nouant un partenariat stratégique avec Samsung. Désormais la régie publicitaire du groupe TF1 sera un vendeur privilégié des espaces publicitaires des chaînes Samsung TV+. La TV connectée touche 88% des foyers en France, soit +7 pts en un an.
L'hybridation TV/digitale est également à l'oeuvre sur la TV segmentée (TVS) grâce à un autre partenaire, Google, et sa plateforme d'achat d'espace (DV 360) permettant de diffuser au plus grand nombre d'acheteurs les offres de la régie pour la TVS. En même temps, les inventaires de la TV segmentée gagnent du terrain en investissant LCI ou les espaces encadrant l'émission Quotidien sur TMC.

À lire aussi
Que disent les conditions commerciales 2024 de la pub TV sur les stratégies des chaînes ?
Publicité
Que disent les conditions commerciales 2024 de la pub TV sur les stratégies des...
Sylvia Tassan Toffola, DG de TF1 PUB : "2024 sera une année charnière pour le marché publicitaire"
Publicité
Sylvia Tassan Toffola, DG de TF1 PUB : "2024 sera une année charnière pour le...
Marché publicitaire : Petit à petit, la TV segmentée fait son nid
Publicité
Marché publicitaire : Petit à petit, la TV segmentée fait son nid

TF1 PUB développe également ses actions dans le domaine des enjeux de responsabilité environnementale avec l'offre Autopilot Carbon qui ajuste la pression de la publicité en ligne en fonction de la consommation d'électricité.
Les enjeux liés aux données restent au générique des CGV 2024 avec une solution de " data clean room " construite en partenariat avec LiveRamp.

TF1 PUB reste quotidiennement connectée avec le marché publicitaire dans son ensemble pour mettre en oeuvre, enfin, la monnaie d'échange unique de la publicité TV/vidéo sur la base du CPM (coût pour 1000 contacts) traditionnellement utilisé dans l'univers digital.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de TF1 PUB.

Logo M6 Publicité
Logo M6 Publicité © M6 Publicité

M6 Publicité : continuité et simplification accrue

Ne pas renforcer la complexité du média, c'est le mot d'ordre chez M6 Publicité. En effet, la régie a sondé ses clients pour connaître leurs attentes et adapter ses conditions commerciales 2024. Convergence des écrans, cacophonie des chiffres annoncés par certains opérateurs de plateformes, attentes RSE, indices formats, etc. La régie s'attache, cette année, à simplifier ses produits publicitaires sans les bouleverser en attendant le reboot de 2025 vers un étalon unique TV/digital. Par exemple, une offre phare de la régie, "Puissance TNT", package qui associe des spots sur les chaînes TNT du groupe (W9 et 6ter), va intégrer les chaînes du câble comme Teva ou Paris Première afin de renforcer sa couverture. Même mécanique pour les enfants et les familles. L'offre qui mettait en avant Gulli va intégrer les chaines Tiji et Canal J. L'idée est de réduire les strates de négociation et l'administratif post-campagne.

Sur le parrainage, la régie ajoute un palier d'intégration. Sur les programmes emblématiques des chaînes, comme "L'Amour est dans le pré" sur M6, le parrainage TV pourra être accompagné de communications sur tous les médias associés à l'émission : 6play, X, Snap, TikTok, etc.

La simplification est en marche, également sur la plateforme servicielle My6 qui va donner la possibilité de briefer sur la TV segmentée ou la radio. La publicité segmentée va continuer de se déployer. Après avoir signé un accord commercial avec Free il y a quelques mois, la régie devrait être prête à activer les premières campagnes sur les box Free d'ici la fin de l'année 2023.

Enfin, M6 Publicité entend accélérer sur sa stratégie data. Elle souhaite s'ouvrir, sans exclusivité, à d'autres acteurs de la grande distribution après son partenariat avec Unlimitail (association des groupes Carrefour et Publicis).

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de M6 Publicité

Logo FranceTV Publicité
Logo FranceTV Publicité © FranceTV Publicité

FranceTV Publicité creuse son sillon olympique et renforce sa conquête des publics jeunes

L'an dernier, la flamme olympique éclairait déjà les CGV de 2023. Il est donc logique que les CGV 2024 aient une forte connotation sportive. Dès septembre 2023, 7 nouvelles offres TV + vidéo seront mises sur le marché avec une priorité d'achat pour les partenaires officiels de l'événement. Ces offres seront catégorisées par objectif : puissance (2 offres avec le top des écrans TV et vidéo), émergence (3 offres qui soignent particulièrement la visibilité) et performance (3 offres qui misent sur la fréquence et la contextualisation). Ces offres seront présentes sur la plateforme ADspace, outil phare de simplification des transactions que la régie met à la disposition du marché.

Simplification, autre ligne directrice des CGV 2024 revendiquée de FranceTV Publicité. Et puisque la dimension sportive de FranceTV ne s'arrête pas aux JO, ADspace comportera un hub dédié à toutes les offres sport de la régie. Le groupe FranceTV a, en outre, sécurisé tous les droits de ses compétitions majeures telles que le Tour de France, Roland Garros, la coupe de France de Football et les JO, pour les années à venir.

Le sport sera également un atout pour atteindre un autre objectif annoncé du groupe : renforcer la conquête des jeunes générations. Les investissements pour les contenus dédiés aux jeunes de moins de 30 ans seront triplés dans les 5 prochaines années, promet le groupe. Au niveau publicitaire, FranceTV Publicité, régie publicitaire de Brut., va lancer une nouvelle offre nommée Brut.Pub. Concrètement, Brut. va s'emparer des spots classiques des marques pour les transformer et les diffuser avec ses codes narratifs.

Autre objectif poursuivi, la performance. La régie amplifie ses travaux sur l'attention avec, en point de mire, l'installation des critères d'attention publicitaires dans les outils de médiaplanning du marché. FranceTV Publicité reste également active sur la convergence à venir des étalons de mesure TV/Video. A ce titre, les offres de TV segmentée permettant d'amplifier ou de moduler les couvertures des campagnes de pub sont étendues. En matière de convergence, FranceTV Publicité réaffirme son objectif d'être la première plateforme de streaming gratuite en France.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de FranceTV Publicité.

Le logo de Canal+ Brand Solutions.
Le logo de Canal+ Brand Solutions. © Cana+

Canal+ Brand Solutions étend ses territoires et mise sur les contextes

3,5 milliards d'euros, c'est le budget qui sera consacré aux contenus en 2024 dans le Groupe Canal+. C'est 300 millions de plus qu'en 2022 estime Canal+ Brand Solutions, la régie du groupe. " Nous croyons au pouvoir du contexte " insiste-t-elle. Ainsi, grâce à l'IA, les marques pourront voir les images de leurs spots publicitaires s'adapter à un contexte (Halloween, Noël, etc...). Autre exemple, la dernière image d'un spot pourra faire l'objet de morphing pour se transformer vers un thème proche de l'émission qui suit l'écran.

Canal+ Brand Solutions étend par ailleurs son territoire de commercialisation des espaces publicitaires. En plus de l'espace des chaînes du Groupe Canal+, d'autres chaînes du câble comme RTL9 ou Eurosport par exemple et des salles de cinéma UGC, la régie a récemment signé un accord avec Free pour vendre l'espace pub de la chaîne AVOD Oqee. Désormais, elle sera, en plus, la régie exclusive des formats premium de VIDAA, le système d'exploitation des TV connectées Hisense.

Un autre accord (conjointement avec les autres régies publicitaires du groupe Vivendi, Prisma Media Solutions et Dailymotion Advertising) va étendre la portée de la régie dans l'univers dynamique du retail media. Un partenariat a été établi avec Valiuz, opérateur de la base de données des enseignes du groupe Mulliez (Auchan, Boulanger, Leroy Merlin, Decathlon, Kiabi, Norauto, ...) pour réaliser des campagnes ciblées vers ces univers. Le traitement des données s'industrialise avec les dispositifs Inside+ et Connect+ en amont et en aval des campagnes. Côté RSE, Canal+ Brand Solutions indique que les émissions carbone des campagnes digitales ont pu baisser de 30% grâce à une IA qui adapte le débit des images en fonction du contexte de diffusion.

Enfin, la régie poursuit ses efforts de simplification avec une nouvelle plateforme servicielle nommée Canal+Partner.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site de Canal+ Brand Solutions.

Logo Altice Media Ads & Connect
Logo Altice Media Ads & Connect © Altice Media Ads & Connect

Altice Media Ads & Connect : être présent sur le téléviseur, quel que soit le mode de diffusion


TNT, box, Internet, console de jeu, smart TV, réseaux sociaux, Molotov, etc., la priorité c'est le téléviseur qui concentre encore la très grande majorité des audiences, d'après Altice Media Ads & Connect. Ainsi, le groupe Altice multiplie les modes de diffusion. Les contenus des chaînes du groupe vont faire l'objet de chaines FAST, une nouvelle chaîne BFM (nom de code BFM 2) va apparaitre en ligne et va poursuivre l'extension de la marque BFM après BFM TV, BFM Business et les 10 chaînes locales BFM.

Par ailleurs, l'appli RMC/BFM Play est déployée sur toutes les plateformes. Sur la TV segmentée, avec un volume de campagnes qui a plus que doublé au S1 2023, Altice Media Ads & Connect poursuit le déploiement de son offre avec l'arrivée de nouveaux segments exclusifs de consommation des chaînes et programmes Altice, notamment " Tech Viewer ", " Investisseurs Immobilier " ou encore " Banque Finance ". Le catalogue " données " s'étoffe en 2024 avec l'arrivée de la data retail activable en TV Segmentée via un partenariat avec Unlimitail sur les données Carrefour en complément de la donnée issue de BFM et RMC et celle issue de SFR.

Enfin, la stratégie d'hyperdistribution des programmes se reflète dans les offres commerciales de la régie avec par exemple l'offre " Golden week " qui permet aux annonceurs de diffuser leur spot sur les 13 matinales TV d'Altice (BFMTV, RMC Découverte, RMC Story, les 10 BFM Régions) en simultané pour une émergence maximale.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site d'Altice Media Ads & Connect.

Voir les CGV des groupes TV sur le site du SNPTV.

l'info en continu
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la mort de Nonce Paolini, ancien patron de TF1
Personnalités
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la...
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la scène qui l'a "marqué à vie" dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la...
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec celui de Julien Arnaud sur TF1
Audiences
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec...
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe pour "Des racines et des ailes" sur France 3
Audiences
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe...
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Personnalités
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo aura-t-elle une suite sur TF1 ?
TV
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo...