Erika Moulet ("W9 d'or") : "Je ne supporte pas la dictature de l'audience !"

Partager l'article
Vous lisez:
Erika Moulet ("W9 d'or") : "Je ne supporte pas la dictature de l'audience !"
Erika Moulet
Erika Moulet © N. Gouhier/ W9
puremedias.com a rencontré l'animatrice des "W9 d'or".

En fin de saison dernière, Erika Moulet faisait ses adieux à la bande de "Touche pas à mon poste" dont elle n'aura été qu'un membre éphémère. Depuis, l'animatrice a trouvé refuge sur W9. Après une première apparition remarquée sur la chaîne du groupe M6 aux côtés de Bertrand Chameroy, Erika Moulet, accompagnée de Jérôme Anthony, prend ce soir les commandes des "W9 d'or", la toute première cérémonie musicale de l'histoire de la chaîne. Un pari qu'elle explique à puremedias.com.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Propos recueillis par Charles Decant.

Comment se passe votre arrivée sur W9 ?
Parfaitement bien ! Ça ne fait que quelques semaines que je suis arrivée et je me sens déjà très à l'aise. J'ai surtout un immense privilège, c'est d'arriver à l'antenne avec cette belle émission des "W9 d'or" sur laquelle je peux vous dire que la chaîne a mis le paquet.

Mais dès votre arrivée, prendre les commandes d'un tel barnum, ce n'est pas un peu risqué ?
C'est vrai que c'est une émission XXL. Mais je ne me suis pas sentie impressionnée. Je pense qu'avec Jérôme Anthony, mon partenaire sur la cérémonie, nous avons eu conscience de l'événement mais nous nous sommes sentis suffisamment légitimes pour ne pas y aller à reculons.

Demain matin, vous allez regarder l'audience ou ça vous est égal ?
Je vais être franche avec vous, je ne supporte pas la dictature de l'audience ! Moi, ce qui m'importe c'est que je sais que cette émission est intelligente, qu'elle peut vraiment apporter quelque chose au public. J'espère qu'il répondra présent au rendez-vous mais je n'accorde pas une grande importance aux chiffres en tant que tels.

Vous avez fait vos premiers pas à l'antenne de W9 aux côtés de Bertrand Chameroy, l'un de vos anciens partenaires dans "Touche pas à mon poste". Comment se sont passées les retrouvailles ?
J'étais ravie de retrouver Bertrand, c'est un joli clin d'oeil après le morceau d'année que l'on a passé ensemble dans "TPMP". Je suis très admirative du talent et de l'énergie qu'il déploie pour mener à bien son émission.

Vous allez renouveler cette collaboration ?
Pour l'heure, je ne sais pas, ce n'est pas encore calé. Pour être honnête, je me suis surtout concentrée sur les "W9 d'or". Après, il y a plein de choses à faire sur cette chaîne. Je pense qu'il y a pas mal de mouvements en ce moment et que je fais partie de ces petits cubes qui s'imbriquent les uns les autres.

"Sur W9, j'espère m'installer dans la durée"

Vous arrivez sur W9 après une seule saison sur C8. L'année précédente, vous n'étiez restée qu'un an sur NRJ 12. C'est difficile de se poser en ce moment sur la TNT ?
Non, pas du tout. Je suis aussi restée huit ans sur LCI. Pourquoi une telle longévité ? Parce que c'était une mission qui s'y prêtait parfaitement. Sur NRJ 12, la mission aurait pu durer plus longtemps mais il y a eu le changement de direction. Mon programme sur la chaîne n'avait plus aucune légitimité dans la grille donc c'était assez normal pour moi d'aller vers une autre chaîne. C'est à ce moment-là que Cyril m'a proposé de rejoindre la bande de "TPMP". Pour moi, les choses étaient claires dès le départ, je ne voulais faire qu'une seule saison sur l'émission. Maintenant, avec W9, j'espère m'installer dans la durée. Je pense que nous sommes partis pour une aventure au long cours.

Vous deviez arriver à l'animation de "Time's up" sur TéléTOON+. Qu'est-ce qui s'est passé ?
C'est une histoire de contrat... Ça ne s'est pas fait à temps, c'est dommage. L'idée de me retrouver dans un format avec des enfants me plaisait beaucoup, j'avais vraiment envie de le faire...

Vous avez fait partie de la bande de "TPMP" pendant une saison. La rentrée de l'émission a été chahutée par de nombreuses polémiques. Quel regard portez-vous là-dessus ?
Je suis sur une autre chaîne maintenant, je n'ai pas pour habitude de regarder ce qu'il se passe là où j'étais avant. J'espère juste que les équipes de H20 et le CSA vont réussir à s'entendre pour divertir le public dans de bonnes conditions et de la meilleure manière qui soit. Mais, pour le coup, ce n'est pas mon rôle de juger.

"Je ne regarde plus "TPMP", je suis passée à autre chose"

Donc vous ne suivez pas l'émission depuis la rentrée ?
Non, je ne regarde pas en arrière. J'avance !

Vous assumez tout ce que vous avez fait durant votre passage à "TPMP" ?
Je n'ai aucun regret, jamais. Quand je fais quelque chose, je me donne à fond. Tout ce que j'ai fait, c'était par volonté.

Vous vous fixez des limites quand même ?
Je vois déjà le titre "Erika n'a aucune limite" ! (rires) C'est vrai que je ne veux surtout pas m'en imposer. Je veux continuer de toucher à tout et je n'ai le sentiment qu'il faille se brider. Je pense que les téléspectateurs me reconnaissent cette honnêteté.

"Pendant "TPMP", je n'ai eu que des retours positifs !"

Vous étiez une animatrice plutôt discrète. Votre passage à "TPMP" a suscité de nombreuses réactions. Comment avez-vous reçu ces critiques ?
À dire vrai, je n'ai jamais senti un vent de critiques négatives durant ma saison à "TPMP". Je pense que les gens sont relativement bienveillants, de manière générale. En fait, je n'ai eu que des retours positifs ! Je reste à l'écoute de ceux qui veulent m'adresser leurs critiques mais, encore une fois, je suis passée à autre chose que "TPMP".

Vous avez été l'une des têtes d'affiche de LCI pendant huit ans. Quel regard portez-vous sur la chaîne depuis son passage en gratuit ?
C'est génial ce qu'il se passe pour LCI, je suis très heureuse pour les équipes de la chaîne, que je connais bien. Je sais que le passage en gratuit était une décision qu'elles attendaient depuis longtemps. Trop longtemps !

L'info c'est fini pour vous ?
Ça dépend de ce que l'on entend par le terme d'information. Le hard news, j'ai adoré en faire pendant huit ans mais ça ne fait plus partie de mes projets. Finalement, je ne vois pas d'incompatibilité entre l'information et le divertissement. Avant, j'informais les gens, maintenant j'essaie de les divertir. C'est une certaine forme de continuité...

Justement, "Une ambition intime", qui a été le programme phare de la rentrée répond à ce mélange de divertissement et d'information. Ça vous a plu ?
C'est un super pari cette émission ! J'ai surtout trouvé que c'était très malin d'aller se positionner sur ce créneau-là. Personne n'osait le faire alors que les gens avaient très envie de le voir. Moi, je dis chapeau !

"Le journaliste est avant tout un état d'esprit"

Vous vous considérez toujours comme journaliste ?
Je pense que le journalisme, c'est avant tout un état d'esprit, un petit quelque chose que l'on porte en soi. Être curieux de tout, creuser les sujets au-delà de ce que l'on entend ou voit... "Journalisme", c'est un terme assez vague finalement. Ça sonne très noble mais ça n'a pas vraiment de signification. Puis, moi, je suis nostalgique des journalistes à la Mourousi... J'aime les journalistes libres !

C'est parce que vous aimez les journalistes libres que vous avez soutenu les journalistes d'iTELE ?
Oui, j'étais à la soirée de soutien. Ça fait partie des combats salutaires que des gens peuvent mener à un moment donné de leur vie. Il faut se tenir à côté d'eux. Je connais bien le fonctionnement d'une chaîne comme iTELE. Il y avait un tel sentiment de perte de liberté. C'était important d'être là.

Pour finir, vous avez un projet télé un peu fou dans un coin de votre tête auquel vous rêveriez de participer ?
J'adorais "En aparté" avec Pascale Clark. Le jour où quelqu'un veut en faire une version 2.0, je suis partante !

Erika Moulet
Erika Moulet
"L'hebdo de la musique" : Erika Moulet aux commandes d'un nouveau magazine musical sur W9
L'année médias 2017 vue par... Erika Moulet
Erika Moulet débarque sur M6 pour l'after de "Nouvelle Star"
Voir toute l'actualité sur Erika Moulet
Sur le même thème
l'info en continu
"Elementary" : Déprogrammée sur M6, la saison 6 revient sur 6ter le 29 avril
Programme TV
"Elementary" : Déprogrammée sur M6, la saison 6 revient sur 6ter le 29 avril
Tous les programmes de la télé du 25 avril au 1er mai 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 25 avril au 1er mai 2020
"Les bracelets rouges" : Une saison 4 sur TF1... sans les acteurs principaux !
Séries
"Les bracelets rouges" : Une saison 4 sur TF1... sans les acteurs principaux !
Disney+ débarque aujourd'hui en France
SVOD
Disney+ débarque aujourd'hui en France
#TogetherAtHome : Lady Gaga et l'OMS organisent un concert contre le coronavirus
Musique
#TogetherAtHome : Lady Gaga et l'OMS organisent un concert contre le coronavirus
Le confinement vu par... Olivier Truchot
Confinement
Le confinement vu par... Olivier Truchot
Vidéos Puremedias