Laurent Delahousse sur son interview critiquée d'Emmanuel Macron : "Notre profession n'aime pas l'audace"

Partager l'article
Vous lisez:
Laurent Delahousse sur son interview critiquée d'Emmanuel Macron : "Notre profession n'aime pas l'audace"
Laurent Delahousse
Laurent Delahousse © DECOIN Benjamin / FTV
Le journaliste de France 2 est revenu pour "TV Mag" sur cet entretien diffusé en décembre 2017.

Laurent Delahousse trop en avance sur son temps ? Le 17 décembre 2017, dans le "20 Heures" de France 2, le président de la République avait accordé au titulaire de l'information du week-end un entretien de 40 minutes, enregistré à l'Elysée. Cet entretien n'était pas passé inaperçu puisqu'il avait consisté - au lieu du face à face habituel entre l'intervieweur et l'interviewé - en une longue déambulation entre les deux hommes dans les couloirs du château. La forme comme le fond de cette interview politique - jugée trop courtoise par certains observateurs - n'avaient pas manqué d'être critiqués.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...

Pas vocation à être diffusé dans le "20 Heures"

Interrogé ce mercredi à ce sujet par nos confrères de "TV Mag", Laurent Delahousse assume et estime même qu'il a été précurseur en la matière. "Si on revoyait aujourd'hui cette interview, on serait peut-être surpris de sa pertinence", avance-t-il. Son seul regret porte sur l'horaire choisi par France 2 pour diffuser cette séquence. "J'ai le regret de l'avoir diffusée dans le '20 Heures' car elle avait vocation à l'être dans '19 heures, le dimanche'", confie-t-il en référence à son magazine d'actualités proposé la saison dernière. Et de conclure : "La leçon à retenir est que notre profession n'aime pas l'audace. Être indépendant aujourd'hui, c'est être une cible".

En décembre 2017, dans une longue tribune publiée dans "Le Figaro", Jean-Michel Carpentier, le rédacteur en chef de Laurent Delahousse, avait adopté la même ligne de défense, arguant : "Fallait-il l'audace, voire l'arrogance, d'oser briser le sacro-saint totem, celui d'un journalisme assis à la table de son hôte, à son étiage en quelque sorte ? Oser se lever, se mouvoir, échanger, tenter de comprendre plutôt que d'accabler, s'entretenir plutôt que de coincer, converser plutôt que d'agresser, se frôler, se toucher même", avait-il écrit notamment.

"Il n'y a pas de fâcherie"

De leur côté, des humoristes tels que Matthieu Noël sur Europe 1 ou Charline Vanhoenacker sur France Inter s'en étaient donné à coeur joie pour moquer cet exercice d'un genre nouveau. A ce jour, il s'agit de la dernière interview accordée par Emmanuel Macron à France 2. Premier invité de la saison de #QHM, l'émission de puremedias.com, Yannick Letranchant, directeur de l'information de France Télévisions, avait réagi sur cette absence remarquée du chef de l'Etat sur la deuxième chaîne. "Le dialogue avec l'Elysée existe. Il est permanent. C'est France Télévisions qui a produit les voeux du 31 décembre. Il n'y a donc pas de fâcherie si c'est la question. Après, c'est le président de la République qui décide de là où il veut s'exprimer. On fait des propositions. On a des échanges. Notre heure viendra, je ne suis pas inquiet", avait commenté le responsable.

Yannick Letranchant dans #QHM © Puremédias
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Malaika

Oh oui alors, il ose tout celui-là, c'est à ça qu'on le reconnaît!!!



Szut

ça va décembre 2017, on peut encore en parler...



bigtv

Lui je trouve qu'il devient un peu has been ......



Jonathan

Delahousse a perdu une belle occasion de se taire. Il n'a jamais été un bon meneur d'entretiens. Faire passer sa complaisance pour de l'audace, il fallait oser ! ;-)



karima

peut etre que la profession n'aime pas la manipulation



REDJOHNLEROUGE

L'audace, un grand mot



tikeum75

L’audace de descendre un escalier en Weston vernis ?



Paul Florent

Okay donc c'est ça, la nouvelle ligne de défense des gens ? Retourner complètement ce dont on vous accuse ? C'est justement le manque d'audace, de courage, de férocité, qu'on lui reproche !



Samantha Dumont

Si lécher le cul est de l'audace... Meilleure critique de son film "Monsieur" sur D'Ormession qui a fait un flop au box-office. https://uploads.disquscdn.c...



FPth

Pas vraiment l'impression que l'audace soit le leitmotiv de ses nouveaux "concepts" contrairement à ses débuts sur F2 et ce qui a contribué à " la patte Delahousse " .



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"In the Dark" : RMC Story lance la mini-série britannique ce soir
Programme TV
"In the Dark" : RMC Story lance la mini-série britannique ce soir
Premières séances : "Hors Normes" démarre fort devant "Abominable", "Terminator" au plus bas
Cinéma
Premières séances : "Hors Normes" démarre fort devant "Abominable", "Terminator"...
"Le bêtisier des Camille(s)" : Camille Lacourt devient animateur dès ce soir sur NRJ 12
Programme TV
"Le bêtisier des Camille(s)" : Camille Lacourt devient animateur dès ce soir sur...
Stéphane Plaza invité d'"Alice Nevers" sur TF1 !
Séries
Stéphane Plaza invité d'"Alice Nevers" sur TF1 !
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
Politique
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le 14 novembre
Programme TV
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le...
Vidéos Puremedias