Publicité en ligne : L'Autorité de la concurrence inflige une amende de 220 millions d'euros à Google

Partager l'article
Vous lisez:
Publicité en ligne : L'Autorité de la concurrence inflige une amende de 220 millions d'euros à Google
Sergei Brin et Larry Page démissionnent d'Alphabet © Abaca
L'autorité administrative française sanctionne le géant américain pour avoir favorisé ses propres services.

Et de deux. Aujourd'hui, l'Autorité de la concurrence française a annoncé via un communiqué avoir infligé une amende de 220 millions d'euros à Google pour abus de position dominante sur le marché des serveurs publicitaires pour éditeurs de sites web et d'applications mobiles. Cette condamnation fait suite aux saisines de l'Autorité administrative indépendante par News Corp Inc., les groupes Le Figaro et Rossel La Voix.

À lire aussi
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité
Internet
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité
Twitter condamné à détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne
Internet
Twitter condamné à détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne
Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République
Internet
Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République
"Live présidentiel" : TF1 et "20 minutes" lancent une émission politique sur Facebook et Instagram
Internet
"Live présidentiel" : TF1 et "20 minutes" lancent une émission politique sur...

En 2018, le géant américain avait déjà été condamné à 150 millions d'euros d'amende par l'autorité de la concurrence pour des pratiques anticoncurrentielles. Cette première sanction concernait la publicité au sein des moteurs de recherche de Google ("Search"), tandis que la nouvelle décision vise le "Display", soit la publicité affichée sur les sites web et applications mobiles.

Google "n'a pas contesté les faits"

"La décision sanctionnant Google a une signification toute particulière car il s'agit de la première décision au monde se penchant sur les processus algorithmiques complexes d'enchères par lesquels fonctionne la publicité en ligne 'display'", a commenté Isabelle de Silva, la présidente de l'institution, dans son communiqué.

L'Autorité de la concurrence dit avoir "constaté que Google a accordé un traitement préférentiel à ses technologies propriétaires (...) au détriment de ses concurrents et des éditeurs". "Ces pratiques très graves ont pénalisé la concurrence sur le marché émergent de la publicité en ligne, et ont permis à Google non seulement de préserver mais aussi d'accroître sa position dominante", assène l'antitrust français.

L'Autorité de la concurrence révèle enfin que Google "n'a pas contesté les faits" et a "souhaité bénéficier de la procédure de transaction". Le géant américain a par ailleurs pris des "engagements" pour modifier ses pratiques.

l'info en continu
France Inter reconnaît une "erreur" après sa vidéo décalée avec Marine Le Pen
Radio
France Inter reconnaît une "erreur" après sa vidéo décalée avec Marine Le Pen
"Grey's Anatomy" : TF1 lance la 17e saison ce soir
Programme TV
"Grey's Anatomy" : TF1 lance la 17e saison ce soir
"L'amour est dans le pré" : 12 nouveaux et un ancien participant à découvrir dès le lundi 14 février sur M6
Programme TV
"L'amour est dans le pré" : 12 nouveaux et un ancien participant à découvrir dès...
Twitch : Samuel Etienne s'improvise conseiller en communication d'Anne Hidalgo en plein direct
Politique
Twitch : Samuel Etienne s'improvise conseiller en communication d'Anne Hidalgo en...
"Ozark", "Archive 81"... : Quels sont les contenus les plus regardés cette semaine sur Netflix ?
SVOD
"Ozark", "Archive 81"... : Quels sont les contenus les plus regardés cette semaine...
César 2022 : "Illusions perdues", "Annette" et "Aline" grands favoris, "Bac nord" et "Boîte noire" en embuscade
Cinéma
César 2022 : "Illusions perdues", "Annette" et "Aline" grands favoris, "Bac nord"...