Raphaël Lenglet ("Candice Renoir") : "Réaliser ces épisodes était un vrai challenge"

Partager l'article
Vous lisez:
Raphaël Lenglet ("Candice Renoir") : "Réaliser ces épisodes était un vrai challenge"
Raphaël Lenglet en interview sur puremedias.com © DR
L'interprète d'Antoine Dumas, qui réalise le final de la saison 7 de "Candice Renoir", est en interview sur puremedias.com.

Clap de fin pour la saison 7 de "Candice Renoir". Ce soir, France 2 diffuse les deux derniers épisodes de cette saison de sa série à succès, emmenée par Cécile Bois et Raphaël Lenglet. Et c'est ce dernier, interprète du personnage d'Antoine Dumas à l'écran, qui a réalisé ce final avec de nombreuses surprises. A cette occasion, puremedias.com s'est entretenu avec Raphaël Lenglet pour évoquer ce final, la suite de "Candice Renoir" mais également ses autres projets.

À lire aussi
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
TV
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : Vous réalisez le final de "Candice Renoir". C'est un petit cadeau d'avoir le final ?
La première fois, j'avais fait l'ouverture de la saison 6. Dans tous les cas, c'est un cadeau de réaliser des épisodes et je remercie Caroline Lassa et Olivier Bourdon, les producteurs, d'avoir eu cette idée parce que cela honore et engage.

La donne est différente par rapport aux précédentes fins de saison puisqu'on est davantage sur un ressort tragique qu'un ressort comique, avec en plus une intrigue sur une série... dans la série.
J'ai eu deux beaux sujets, c'est vrai. Le tournage de la série dans la série nous permettait à nous, aux équipes et surtout à Cécile de s'amuser et de jouer elle-même une fan comme elle en rencontre parfois dans les rues de Sète ou de Paris. On s'est vraiment beaucoup amusé à ça. Et ça m'a permis aussi de mettre des gens de l'équipe dans le champ, ce qui était un vrai plaisir. Pour le spectateur lambda, ce sera moins marquant mais c'était marrant.

Concernant le ressort tragique, c'est ce que j'aime aussi parce qu'il y a un peu de fantastique. En toute honnêteté, j'ai eu un peu peur en lisant le scénario. Je me suis dit qu'on allait peut-être aller vers quelque chose de Grand-Guignol et finalement, ça marche.

Ils ont dit
"C'était super d'être dans un autre domaine que la comédie"
Raphaël Lenglet

Mettre les techniciens à l'écran, c'était votre idée ?
Dès que j'ai pu oui, je leur ai demandé s'ils étaient d'accord. Dans le plan-séquence qu'on voit de la série apparaissent 5 ou 6 vrais techniciens de "Candice Renoir". C'était l'occasion ou jamais !

N'est-ce pas plus difficile de réaliser ces moments tragiques que les moments plus légers que l'on a l'habitude de voir dans "Candice Renoir" ?
Ce n'est pas plus difficile. C'est une émotion qui se doit d'être juste comme la comédie. Cela peut tomber à côté ou pas. Il ne faut pas être dans le pathos mais dans le vrai. C'était une gageure. Tout le monde m'attendait dans la comédie parce que c'est ce que j'avais beaucoup amené dans les premiers épisodes. Et là, c'était super d'être dans un autre domaine et de montrer autre chose, notamment toute la palette de jeu de Cécile et des autres comédiens. Enfin, je trouvais bien que le téléspectateur soit au courant de la maladie d'Antoine à l'inverse de Cécile qui le découvre très tard. Je trouve que l'ironie dramatique a très bien marché tout au long de la saison.

Quand vous réalisez ces épisodes, n'avez-vous pas la volonté d'être moins présent en tant que comédien ?
L'année dernière, en tant que comédien, je n'avais eu que 4 jours sur 20 de tournage. Là, j'en ai eu 18 sur 20 ! C'était, et pour l'équipe, et pour moi-même, super éprouvant. La première fois, j'ai eu des décors très simples. Là, j'ai eu une décharge, une déchèterie, un hôpital, des heures de maquillage, des fonds verts... tout ce qui était possible et imaginable en tant que difficultés pour un réalisateur, sans compter les 18 jours de comédie. Je sortais des journées de tournage totalement ravagé ! C'était un vrai challenge. Et cela a été difficile pour les équipes aussi parce qu'on ne peut pas se dédoubler. Il y a eu un moment surréaliste où on était en train de me remaquiller alors que j'avais sur les genoux un récepteur pendant qu'ils filmaient une autre séquence et je donnais les ordres de jeu à 40 mètres de distance... C'était assez surréaliste ! (Rires)

Ils ont dit
"Je vais réaliser les deux derniers épisodes de la saison 8"
Raphaël Lenglet

Vis-à-vis des autres comédiens, comment se passe le passage du Raphaël Lenglet comédien au Raphaël Lenglet réalisateur ?
J'ai de la chance, ils me font confiance. Je suis très, très, très dirigiste mais parce que je sais ce qu'ils ont sous le capot et que je pars du principe qu'un acteur doit être dirigé. Je savais précisément ce que je voulais dans les scènes. Parfois, je pouvais changer d'avis et je suis évidemment ouvert à la proposition mais je sais que suis très dirigiste et il faut qu'il y ait des comédiens réceptifs à cela. J'ai vraiment une idée de la scène et de ce qu'ils sont capables de donner. Je nourris beaucoup les comédiens pour qu'ils aient envie de jouer, j'essaie toujours de trouver du sous-texte.

Est-il prévu d'autres réalisations d'épisodes ?
Oui. Je fais les deux derniers cette fois de la saison 8.

Ils ont dit
"La saison 9 est déjà évoquée"
Raphaël Lenglet

N'y a-t-il pas une petite frustration de ne pas réaliser les deux premiers de la saison 8, dans la continuité des deux épisodes de ce soir ?
C'est une question très juste. On m'a proposé de réaliser les trois premiers et cela a été très dur de refuser parce que j'étais encore dans l'énergie du tournage. J'avais super envie mais j'ai eu la lucidité de refuser parce que si j'avais accepté, j'aurais littéralement enchaîné les 5 épisodes. A peine terminé la post-production du final, j'aurais dû immédiatement partir à Sète préparer les suivants, sans repos. Et vu l'état de fatigue dans lequel j'étais à la fin de ces deux-là, je n'aurais pas pu donner le meilleur de moi-même. J'avais l'envie, mais pas les capacités.

Le tournage de la saison 8 a démarré mercredi. Vous discutez déjà d'une saison 9 ?
On l'évoque, oui. Que ce soit Cécile, la production ou moi.

Donc la saison 8 ne sera pas la dernière ?
Absolument pas.

Cela fait déjà 8 ans que vous participez à "Candice Renoir". Le fait d'avoir par moments la double casquette acteur-réalisateur, c'est ce qui vous permet de souffler ?
C'est très juste. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles ils me l'ont proposé... En tout cas, c'est venu d'eux. Mais c'est une autre activité. C'est pour moi forcément beaucoup plus créatif, beaucoup plus engageant. Et encore une fois, surtout quand on est devant et derrière la caméra, cela amène un sentiment de travail bien fait et de plénitude en fin de journée - enfin, j'espère !. Et moi, c'est ce que j'aime vraiment, travailler avec l'équipe, être au contact des gens et faire que tout le monde donne le meilleur de soi-même.

Ils ont dit
"Je ne pense pas que la saison 2 des 'Ombres rouges' existe"
Raphaël Lenglet

Il y a quelques semaines, Cyril Hanouna a annoncé une saison 2 des "Ombres Rouges" sur C8, série à laquelle vous avez participé. Serez-vous de cette saison 2 ?
Je ne pense pas qu'elle existe, en fait. Je ne sais pas pourquoi il a annoncé cela. Personne ne sait. Je suis tombé des nues quand je l'ai appris.

Vous êtes aussi dans "Le Grand Bazar", prochainement sur M6.
J'ai un tout petit rôle dedans. C'est vraiment de l'ordre du clin d'oeil, de l'apparition avec seulement 2 jours de tournage. J'aime beaucoup la réalisatrice, j'ai eu un grand plaisir à travailler avec elle.

D'autres projets ?
Oui, bien sûr. La prochaine fois que le public nous retrouvera avec Cécile, ce sera pour "Nos terres inconnues" en septembre sur France 2. Et en termes de fiction, il y a un projet qui nous réunirait éventuellement avec Nicolas Gob et Mhamed Arezki, d'anciens "Bleus" comme moi de M6...

Justement, vous allez faire "Nos terres inconnues" avec Cécile Bois. Cécile est devenue indissociable de Raphaël et inversement ?
On devient un duo, c'est vrai. Même l'idée de Frédéric Lopez d'emmener pour la première fois deux personnes, c'est parce que nous avons une très belle complicité. C'est quelqu'un que j'aime beaucoup. Et même si la série s'appelle "Candice Renoir", nous la portons tous les deux quelque part puisque l'histoire entre Candice et Antoine revient tout le temps. Mais la série s'appelle "Candice Renoir", pas "Antoine Dumas". Mais comme il est là depuis le début, il fait presque partie du décor. Après, j'espère que nous aurons aussi plein d'autres projets ensemble. De toute façon, si je dois confirmer le fait d'être réalisateur, Cécile sera forcément une actrice avec laquelle j'aurai beaucoup de plaisir à travailler parce que c'est une actrice exceptionnelle et une amie. Si "Candice" doit s'arrêter, il y aura forcément un futur pour nous deux.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ludovic De Palo

Ne serait-il pas un peu aussi le Dieu des Dieux ?



blt

Et la participation de 13e rue (saison 3) ?



KN Pub Impériale

Pardon, il est dieu ou Dieu?



KN Pub Impériale

C'est pas bien de mentir comme ça aux fanzouzes Cyril :)



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
E-sport : Plus de 3,5 millions d'euros de dons récoltés par des streamers français ce week-end
Internet
E-sport : Plus de 3,5 millions d'euros de dons récoltés par des streamers français...
LCP envisage de quitter la TNT
TV
LCP envisage de quitter la TNT
Kad Merad ("La part du soupçon") : "C'est sûrement mon rôle le plus sombre"
Interview
Kad Merad ("La part du soupçon") : "C'est sûrement mon rôle le plus sombre"
Box-office US : "Downton Abbey" plus fort que "Ad Astra" et "Rambo: Last Blood"
Cinéma
Box-office US : "Downton Abbey" plus fort que "Ad Astra" et "Rambo: Last Blood"
Emmy Awards 2019 : Carton plein pour "Fleabag", "Game of Thrones" termine en beauté
TV
Emmy Awards 2019 : Carton plein pour "Fleabag", "Game of Thrones" termine en beauté
France 2 diffuse une version ratée de la météo de Chloé Nabédian
TV
France 2 diffuse une version ratée de la météo de Chloé Nabédian
Vidéos Puremedias