Attentats : Les médias vent debout contre les sanctions du CSA

Partager l'article
Vous lisez:
Attentats : Les médias vent debout contre les sanctions du CSA
Les médias vent debout contre le CSA
Les médias vent debout contre le CSA
Plusieurs médias ont fait savoir aujourd'hui leur mécontentement après les sanctions prononcées hier contre eux par le CSA concernant la couverture des récents attentats ayant visé la France.

C'est peu dire que les médias n'ont pas apprécié les récentes sanctions du CSA à leur encontre. Hier, l'institution présidée par Olivier Schrameck a rendu son verdict sur la couverture par les médias français des récents attentats ayant frappé la France. Après avoir analysé 500 heures de programmes, les Sages de l'audiovisuel, réunis en formation plénière mercredi 11 février, ont finalement relevé 36 manquements dont 15 ont donné lieu à mise en garde et 21, plus graves, ont justifié des mises en demeure.

À lire aussi
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements
TV
Canular homophobe dans "TPMP" : Le CSA a reçu des centaines de signalements
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la rédaction
Mercato
David Pujadas écarté du "20 Heures" : Delphine Ernotte s'explique devant la...
Une quinzaine de rédactions signent une lettre ouverte à Emmanuel Macron
Presse
Une quinzaine de rédactions signent une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Dès ce matin, Radio France a fait part de "sa surprise" et de "son étonnement" après sa mise en demeure par le CSA. La radio publique se voyait reprocher d'avoir annoncé que des affrontements contre les terroristes avaient lieu à Dammartin-en-Goële alors qu'Amedy Coulibaly était encore retranché à la Porte de Vincennes. "Nous contestons cette mise en demeure. Nous ne la comprenons pas et nous envisageons des recours pour faire revenir le CSA sur cette sanction que nous jugeons parfaitement injustifiée", a ainsi annoncé sur France Info ce matin, Erik Kervellec, le patron de la rédaction de la station.

Sanctionnée pour le même motif, Europe 1 a aussi vivement réagi par le biais de sa société des rédacteurs. Dans un communiqué publié en fin de matinée, cette dernière s'est déclarée "totalement solidaire du travail de la rédaction lors de ces événements", et a dénoncé une "sanction injuste" .

"Ça va devenir compliqué, si on ne peut plus informer en direct"

"Les décisions du CSA soulèvent des questions majeures pour le droit à l'information dans notre pays", a pour sa part commenté dans Le Monde, Thierry Thuillier, directeur de l'information de France Télévisions. Le journaliste a annoncé dans la foulée son intention d'être reçu par le CSA pour lui demander des explications. Rappelons que France 2 a écopé de pas moins de quatre sanctions hier (deux mises en garde et deux mises en demeure) de la part du CSA, soit autant que TF1 et BFMTV.

Le gros des critiques des médias français se concentrent sur la décision du CSA de les sanctionner pour avoir annoncé que des affrontements contre les terroristes avaient lieu à Dammartin-en-Goële alors qu'Amedy Coulibaly était encore retranché à la Porte de Vincennes. Une information qui "aurait pu avoir des conséquences dramatiques pour les otages de l'Hyper Cacher (...), dans la mesure où Amedy Coulibaly avait déclaré lier leur sort à celui de ses complices de Dammartin-en-Goële", a estimé hier le régulateur de l'audiovisuel.

"Ça va devenir compliqué, si on ne peut plus informer en direct", a réagi aujourd'hui dans Le Monde, Catherine Nayl, directrice de l'information du groupe TF1. "Que fait-on ? On met un écran noir ? Des 'bips' pour cacher les sons ?", s'est-elle interrogée, rejoignant ainsi le point de vue de France Info exprimé ce matin. Visiblement largement d'accord sur l'analyse, les patrons des principaux médias français pourraient d'ailleurs prochainement prendre la parole de manière commune sur ce sujet des sanctions du CSA.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Eiphel Labéy

Merci, je suis d'accord. Ce n'est pas dramatique de ne pas avoir accès à l'information en "direct". Avoir l'info au JT de 20h n'a pas tué nos parents. Alors oui des flash info, des évocations, mais certainement pas des images en direct d'une tuerie, même de très loin. C'est ridicule, c'est une course à la carotte rien de plus.



Spontex

Si ce n'était rien, il n'y aurait pas eu de réactions.



claude34

Il n'y a plus de médias,il n'y a que des merdias.



Marmotin666

Non elles n'ont pas fait leur devoir ! Quand l'un des preneurs d'otages annonce clairement qu'il tuera ses otages si les forces de l'ordre donnent l'assaut contre les 2 autres, le devoir des journalistes est de ne pas informer ledit preneur d'otage que l'assaut a été donné !



l-oeil-de-moscou2

Une mise en demeure ne sert strictement à rien. Cette "sanction" est aussi stérile qu'une peine de prison avec sursis ou un blâme. Ce n'est que du vent pour donner le sentiment que le CSA sert à quelque chose et que son coût (une quarantaine de millions d'euros par an mine de rien) n'est pas injustifié. La bonne blague. Les chaines d'info incriminées auraient mérité une vraie punition. Pourquoi pas un écran noir d'une ou deux journées ? Là, elles auraient compris la leçon.



Gor@

Sont marrants de vouloir se défendre sur le fait le moins grave pour camoufler le reste qui est pour ma part indéfendable. Rien que le fait de les voir montrer la position des snipers à République le Dimanche de la manif justifie une VRAIE sanction et pas une caresse comme ici...



prof2tout

.t'as rien compris toi ! pfff...

Savoir lire n'est pas que déchiffrer des mots , ça implique aussi une certaine compréhension de ce que l'on lit .



nic

elles nont fait aucune erreur je suis désolé sur ce sujet précis, ce que tu parles est hs avec l'article, tu parles des autres reprimandes or sur celle que les medias s'insurgent il n'y a eu aucune erreur elles ont fait leur devoir !



nic

Japprouve à un milliard de pourcent ces déclarations des chaines qui rejoignent ce que jai dit hier concernant le fait de les sanctionner pour avoir annoncé que des affrontements contre les terroristes avaient lieu à Dammartin-en-Goële alors qu'Amedy Coulibaly était encore retranché à la Porte de Vincennes..
Elles etaient toutes là en plus à 1km du lieu, on ne voyait rien, cetait de LEUR DEVOIR de relater EN DIRECT ce quil se passait , sur le sujet elles nont fait aucune faute , les fautes cest davoir révélé la présence des otages dans la cave, de diffuser les extraits de litw du terroriste etc ça oui mais certainement pas de montrer ce quil se passe en direct



Alicia Pleure

D'autant qu'ils pleurent pour des sanctions... qui n'en sont pas !!! Une mise en demeure ?!? So what ? C'est comme si tu recevais un blâme quand un radar te flash à 180 km/h ! Pathétique



Pseudo007

Complètement d'accord. Pour chercher de l'audience, ils sont prêts à mettre la vie de personne en danger.
Ils savaient, car c'était évident, qu'avec 2 prises d'otage en même temps et d'un même "réseau" (ou proche), ils savaient qu'ils devaient fermer leur gueule.



eyes-blue3

Mes collègues de boulot se souviennent encore du jour où j'ai pesté si fort contre les présentateurs de JT que je regardais en direct (vendredi 9 janvier) et qui insistaient dans leurs questions : mais combien y-a-t'il d'otages ?, certains se sont cachés ?, Ils sont où ?, Combien d'enfants ?, etc,....



squashman

Le CSA a tout à fait raison. Les médias doivent réfléchir avant de divulguer certaines informations. C'est la base du journalisme...

Je ne comprends même pas qu'ils remettent en doute la mise en demeure du CSA. Il aurait été préférable qu'ils reconnaissent leur erreur plutôt que d'argumenter sur l'information en direct...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Veep" et "Silicon Valley" renouvelées par HBO
Séries
"Veep" et "Silicon Valley" renouvelées par HBO
Canal+ : Isabelle Ithurburu reste au "Tube" et au "Canal Rugby Club" à la rentrée
TV
Canal+ : Isabelle Ithurburu reste au "Tube" et au "Canal Rugby Club" à la rentrée
"The Get Down" : La série musicale de Netflix n'aura pas de saison 2
Séries
"The Get Down" : La série musicale de Netflix n'aura pas de saison 2
Rugby : France Télévisions et beIN Sports conservent les droits de diffusion des coupes d'Europe
Sport
Rugby : France Télévisions et beIN Sports conservent les droits de diffusion des...
Audiences : Nouvelle meilleure journée historique pour L'Équipe
Audiences
Audiences : Nouvelle meilleure journée historique pour L'Équipe
"L'Amant double" : "Le Parisien" étrille François Ozon
Cinéma
"L'Amant double" : "Le Parisien" étrille François Ozon
Ce soir que regardez-vous ?
53
Votes
Candice Renoir
Je regarde
37
Votes
Koh-Lanta
Je regarde
10
Votes
10
Votes
5
Votes
Joséphine, ange gardien
Je regarde
4
Votes
Tout l'accuse
Je regarde
4
Votes
Mentalist
Je regarde
3
Votes
La relève du dinosaure
Je regarde
2
Votes
Thalassa
Je regarde
2
Votes
Au nom du fils
Je regarde
2
Votes
Enquête d'action
Je regarde
2
Votes
Père et maire
Je regarde
1
Votes
La maison France 5
Je regarde
1
Votes
0
Votes
Barbie et la magie des...
Je regarde