L'année médias 2017 vue par... la rédaction de puremedias.com

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2017 vue par... la rédaction de puremedias.com
L'année médias vue par puremedias.com
L'année médias vue par puremedias.com © PM
Pour finir la série entamée le 1er décembre, la rédaction dresse son bilan de l'année médias.

Que retenir de cette année médiatique ? Pour la cinquième saison, puremedias.com propose sa série d'interviews des personnalités du PAF, qui vous livrent leurs coups de coeur et coups de gueule. Et pour la troisième année, en guise de conclusion, c'est la rédaction du site qui se prête au questionnaire et dresse son bilan d'une année riche en actualité.

À lire aussi
Propos injurieux de Cyril Hanouna : TF1 va saisir le CSA
TV
Propos injurieux de Cyril Hanouna : TF1 va saisir le CSA
Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des extraits non-diffusés de "LTD"
TV
Affaire Zemmour : Thierry Ardisson flingue Hapsatou Sy, la chroniqueuse publie des...
Thierry Ardisson : "Si Hapsatou Sy souhaite quitter 'Les Terriens du dimanche', qu'elle nous en informe rapidement"
TV
Thierry Ardisson : "Si Hapsatou Sy souhaite quitter 'Les Terriens du dimanche',...

La personnalité médiatique de l'année ?

Kevin Boucher : Emmanuel Macron. Peu loquace mais présent au mois une fois par jour dans un journal, d'actualité ou non !

Charles Decant : Les "délateurs". Ceux qui osent comparer les signalements au CSA à ce qui se passait en 40 vont beaucoup trop loin, mais cette année, les indignés ont fait preuve d'un pouvoir inédit, poussant à une vraie réflexion sur ce qu'il est possible de faire et de dire dans les médias et ailleurs. Parfois, ils ont aussi servi de prétexte derrière lequel certains médias se sont cachés pour justifier des décisions.

Pierre Dezeraud : Twitter. Un (tout petit) monde qui se referme sur lui-même à force de passer son temps à s'auto-observer. Tristement devenu le catalyseur de toutes les polémiques, des plus visibles certes en passant surtout par les plus insignifiantes. L'air y est malheureusement de plus en plus souvent irrespirable.

Christophe Gazzano : Thomas Pesquet, l'astronaute connecté. En près de 200 jours passés dans l'espace, il nous a fait rêver avec des photos incroyables partagées sur les réseaux sociaux. Avant et après son retour sur Terre, il s'est toujours rendu sur les plateaux télé avec le sourire pour partager son expérience.

Florian Guadalupe : Jack Lang. Il dégaine ses hommages plus vite que son ombre.

Benjamin Meffre : Kim Jong-Un, dit "Rocket-Man".

La personnalité politique de l'année ?

Kevin Boucher : Donald Trump, malheureusement. Pas un jour sans qu'il ne fasse parler de lui, et jamais pour les bonnes raisons.

Charles Decant : Jean-Luc Mélenchon. D'orateur redouté à deuxième homme potentiel à la présidentielle, il est devenu après sa défaite un sniper qui semble toujours tirer à côté et incapable de la moindre autocritique. Une caricature de lui-même.

Pierre Dezeraud : Tartuffe.

Christophe Gazzano : Valéry Giscard d'Estaing. 36 ans après son départ de l'Elysée, il est toujours là, prêt à se rendre sur les plateaux télé pour donner son avis. Les médias lui ont même fait parler de son ami d'enfance, Jean d'Ormesson, mort à 92 ans ! Il n'est donc pas prêt de nous redire "au revoir".

Florian Guadalupe : François Fillon. Meilleur feuilleton de l'élection présidentielle. Emmanuel Macron peut le remercier.

Benjamin Meffre : Le porc.

Le coup médias de l'année ?

Kevin Boucher : Le débat à cinq de TF1. Malgré les tentatives de parasitage, la Une a créé l'événement et éclipsé le débat à 11.

Charles Decant : Le rachat d'une partie des actifs de Fox par Disney. Entre l'annonce du lancement de son service de streaming, son retrait à venir de Netflix et ce rachat, sans oublier ses succès phénoménaux au box-office, l'empire Disney promet à nouveau de secouer tout le monde des médias.

Pierre Dezeraud : La naissance de mini Yuan Zi. En plein été, alors que les équipes de "Zone Interdite" et "90' Enquête" bûchaient, la mort dans l'âme, sur leur prochain sujet sur Disneyland, la dame panda de Beauval se décidait à mettre bas à la surprise de tous. Un coup de génie !

Christophe Gazzano : La présidentielle 2017 et ses multiples rebondissements. Emmanuel Macron a bénéficié d'un alignement des planètes incroyable. J'ai une pensée pour Jean Lassalle et ses interventions lunaires lors des débats télé. "Mes chers compatriotes...".

Florian Guadalupe : SFR rafle les droits de la Ligue des champions de 2018 à 2021. Un match remporté par Patrick Drahi avec 350 millions d'euros.

Benjamin Meffre : Le tracé brillant du Tour de France 2017.

Le mensonge médiatique de l'année ?

Kevin Boucher : Ce jeune candidat de "La France a un incroyable talent" qui a prétendu avoir perdu un ami au Bataclan. Une honte de jouer avec un événement si tragique.

Charles Decant : François Fillon. Un homme qui se présente comme un modèle de vertu, se révèle autant voire plus corrompu que les autres, et enchaîne mensonges, maladresses et attaques pour essayer de s'en sortir.

Pierre Dezeraud : Jeremstar qui se refait une beauté médiatique en prétendant désormais pourfendre la télé-réalité alors qu'il en est la plus redoutable émanation. C'est complètement malsain.

Christophe Gazzano : Les 1,5 million d'euros promis aux candidats de "The Wall" sur TF1. Comme l'a relevé un site spécialisé, le gain possible dépasse en réalité les 1,8 million d'euros. Mais la probabilité pour faire à la fois un sans-faute dans les réponses et pour que les boules tombent pile dans la case la plus forte sont quasi nulles. Même pour un habitant de Lourdes !

Florian Guadalupe : "Il n'y a qu'une seule chose qui m'empêcherait d'être candidat, c'est si mon honneur était atteint, si j'étais mis en examen". Le 21 janvier 2017, sur TF1, François Fillon signe son arrêt de mort.

Benjamin Meffre : "Je suis par définition déontologique", Raquel Garrido.

L'émission télé de l'année ?

Kevin Boucher : "Affaire conclue". Une simple émission sur des enchères qui se révèle addictive et un succès d'audience croissant dans une case sinistrée depuis des années. Incroyable.

Charles Decant : Déçu par ce que la télé a proposé cette année en matière de flux, j'opte pour une série, "The Handmaid's Tale". Dérangeante, effrayante et fascinante.

Pierre Dezeraud : Objectivement et sans affection démesurée pour le contenu - qui m'agace un jour sur deux -, "Quotidien". Pour ses performances remarquables et pour sa capacité à créer l'événement.

Christophe Gazzano : "C à vous". Qui aurait cru que la transition entre la courtoisie d'Anne-Sophie Lapix et le rire d'Anne-Elisabeth Lemoine serait aussi facile, avec des records d'audience à la clé ?

Florian Guadalupe : "C Politique" sur France 5. Réussir à faire une émission politique sans personnalités politiques, c'est fort. Et proposer une émission politique le dimanche soir, hors période électorale, c'est osé.

Benjamin Meffre : "O.J. Simpson : Made in America" d'Ezra Edelman

L'émission radio de l'année ?

Kevin Boucher : "Les Grosses Têtes" de Laurent Ruquier sur RTL, encore et toujours.

Charles Decant : La matinale d'Europe 1 et plus particulièrement les "figures libres", l'irrésistible Matthieu Noël, Marion Lagardère pour sa revue de presse et le "fin mot de l'info" de Raphaël Enthoven.

Pierre Dezeraud : Comme l'année dernière, "Hondelatte raconte". J'aime le récit en radio et Christophe Hondelatte est, à mes humbles petits yeux, le meilleur conteur actuel des ondes.

Christophe Gazzano : "Ça peut vous arriver", animée par Julien Courbet sur RTL, toujours leader sur sa tranche horaire. Si l'émission est parvenue à trouver le juste équilibre entre conseils et divertissement, il faudrait désormais se pencher sur les coupures publicitaires intempestives qui cassent le rythme.

Florian Guadalupe : La chronique de Guy Carlier dans "Rien ne s'oppose à midi" sur Europe 1. Un bonbon quotidien.

Benjamin Meffre : "Le discobonheur", sur Radio Bonheur.

Le dérapage médias de l'année ?

Kevin Boucher : La gestion du clash Angot/Rousseau dans "On n'est pas couché". Cacher la réaction complète de la chroniqueuse mais pas de l'invitée, censurer "Vu"... Tout ce qu'il ne fallait pas faire.

Charles Decant : Le coming out de Kevin Spacey, écran de fumée foireux pour tenter d'étouffer les accusations à l'encontre de l'acteur. Comment se tirer une balle dans le pied et salir ce qui aurait dû être un geste marquant.

Pierre Dezeraud : Il y a du choix cette année mes aïeux ! Entre le tweet irresponsable d'Hugo Clément et la Une indécente des "Inrocks" sur Bertrand Cantat, mon coeur balance.

Christophe Gazzano : Le canular homophobe de Cyril Hanouna au printemps dernier, un tournant dans l'histoire de "Touche pas à mon poste". L'émission n'a jamais vraiment réussi à se remettre de cette affaire.

Florian Guadalupe : Le sketch de Nicolas Canteloup assimilant le viol présumé de Théo par des policiers à l'homosexualité.

Benjamin Meffre : "PARCE QUE C'EST NOTRE PROJET !!!!!"

Le flop TV/radio de l'année ?

Kevin Boucher : Europe 1. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

Charles Decant : "Nouvelle Star". Cette version revue et corrigée a exploré certaines bonnes pistes, a déniché de bons candidats, mais il était beaucoup trop tôt pour relancer la marque, et il est incroyable que personne chez Fremantle ou M6 n'ait eu le bon sens de le réaliser. Quel gâchis... ! La marque est désormais sans doute morte, ou en tout cas au placard pour de longues années.

Pierre Dezeraud : La fin d'année ratée de M6. Alors que Nicolas de Tavernost a réaffirmé l'objectif d'atteindre les 10% de PDA cette saison, la chaîne n'a fait que s'en éloigner depuis septembre. Essoufflement durable ou fatigue passagère ?

Christophe Gazzano : "Les Guignols" sur Canal+, inaudibles pendant la présidentielle, comme l'a souligné une excellente enquête du site "Les Jours". Le "mangez des pommes" de Chirac semble très loin... Même l'hommage rendu à Johnny Hallyday était pathétique. Vincent Bolloré, en vidant le programme de sa substance (allant jusqu'à même supprimer le direct !) a réussi son travail de sape. On attend maintenant l'annonce de l'arrêt de l'émission. Ce n'est qu'une question de mois...

Florian Guadalupe : Vanessa Burggraf dans "On n'est pas couché". Après Léa Salamé, le déluge.

Benjamin Meffre : L'arrêt de la carrière de Chuck Norris.

Le/la journaliste de l'année ?

Kevin Boucher : David Pujadas. Remercié du 20 Heures de France 2 et qui décroche la première interview du président de la République. Joli pied de nez.

Charles Decant : Jake Tapper de CNN, ce journaliste américain qui s'est illustré toute l'année par son professionnalisme et sa pugnacité face à des politiques ou porte-paroles incompétents ou experts en "faits alternatifs".

Pierre Dezeraud : Pascale de la Tour du Pin. En rejoignant le groupe TF1, elle est devenue la successeur toute désignée de Jean-Pierre Pernaut le jour où celui-ci décidera de partir. Un pari d'avenir plutôt malin.

Christophe Gazzano : Jean-Pierre Pernaut, l'artisan journaliste, qui fêtera ses 30 ans de "13 Heures" en 2018. C'est la force tranquille de TF1, le dernier présentateur de JT à travailler sans prompteur. Il y a un côté rassurant, apaisant dans son journal avec ses reportages sur la France éternelle et ses territoires. Si le public est si fidèle, ce n'est pas un hasard.

Florian Guadalupe : Marc Fauvelle. Le meilleur journal des ondes françaises.

Benjamin Meffre : Véronique Robert, Stephan Villeneuve et Bakhtiyar Addad.

L'animateur/animatrice de l'année ?

Kevin Boucher : Shy'm, vraie révélation de la piètre "Nouvelle Star" version 2017 de M6. Pleine d'empathie, souriante et à l'aise devant la caméra. Bien plus impressionnante que David Ginola.

Charles Decant : Plus journaliste qu'animatrice, mais aux commandes de la matinale de LCI depuis septembre, Pascale de la Tour du Pin y brille par son professionnalisme et sa bonne humeur.

Pierre Dezeraud : Évelyne Dhéliat. Elle me rassure.

Christophe Gazzano : Cyril Féraud. Je pense que Delphine Ernotte rêve d'une grille de France Télévisions composée uniquement d'animateurs comme Cyril Féraud, même si on l'imagine mal présenter "Cash Investigation" ! Trois signes le caractérisent : sa jeunesse éternelle (l'école Laurent Romejko !), son sourire et l'absence d'aspérité. Il réalise d'excellentes audiences avec "Slam" sur France 3 et le retour de "La Carte aux trésors", qu'il animera en 2018, pourrait être une des bonnes surprises de la saison télé.

Florian Guadalupe : Anne-Elisabeth Lemoine. Vous nous surprenez de semaine en semaine. Ce succès, "C à vous".

Benjamin Meffre : Le Stig de "Top Gear France", pour son expressivité.

La personnalité qui marquera 2018 ?

Kevin Boucher : Stéphane Rotenberg (pour le retour de "Pékin Express").

Charles Decant : Vincent Bolloré. Depuis le temps qu'on nous dit que sa reprise en main calamiteuse de Canal+ cache forcément un plan brillantissime qui va faire cartonner la chaîne et le groupe, ça va bien finir par arriver, non ?

Pierre Dezeraud : La vacuité. Encore et toujours.

Christophe Gazzano : Mimie Mathy. Le crossover entre "Joséphine ange gardien" et "Camping Paradis" marquera l'histoire de la fiction française. Netflix devrait prendre exemple sur notre super-héroïne française pour ses futures séries...

Florian Guadalupe : Yoann Riou de la chaîne L'Equipe. On l'a vu déchaîné pendant la Ligue des champions, imaginez-le pendant la Coupe du monde.

Benjamin Meffre : La déesse Emotion, comme tous les ans.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
A French

Ouais, je suis anti-système à ma façon.



A French

On parlait de personnalité médiatique ou politique? Parmi les médiatiques, oui, Garrido a pris une place importante vu à quel point on a parlé d'elle. Et pour les mensonges, les personnalités de droite étaient sur un autre level quand même.



L'Œil

Wauquiez a du boulot s'il veut être crédible.
Il est détesté même dans son propre camp, c'est dire.



L'Œil

Dans son genre, Raquel Garrido est l'une des grandes bouffonnes de l'année.
Ségolène Royal aussi.
Et Benoit Hamon bien entendu.
Sans parler de toutes ces personnalités de gauche (Genre Gérard Collomb) qui ont retourné leurs vestes pour Macron.

Ils devraient tous être radiés à vie de la politique.

Sans oublier Fillon. Évidemment.
Et je n'ai pas de tendresse particulière pour Wauquiez.



L'Œil

"Oui, j'utilise ses éléments de langage à l'encontre de ceux qui les utilisent."

Du tout. En fait, tu parles comme Zemmour parce que tu te considères aussi comme hors système. Et forcément, il y a un langage commun.

Le plus drôle, c'est que tu n'en as pas conscience.

"Mélenchon a travaillé toute sa vie pour son pays"

Lol.



A French

"Tu parles comme Zemmour !" Oui, j'utilise ses élements de langage à l'encontre de ceux qui les utilisent.
"Et que dire de ceux qui se laissent tenter par un millionnaire qui n'a jamais travaillé." Mélenchon a travaillé toute sa vie pour son pays, le travail n'est pas réservé qu'aux ouvriers.



A French

Avec des si, on pourrait refaire le monde! :) Tu n'as pas répondu à ma question, j'en déduis donc que j'ai raison.



A French

Haha, t'as l'air si sûr que toi! ^^ On aura qui face à Macron alors en 2022? Le clown Wauquiez? :)
Contrairement à Le Pen, Mélenchon n'a encore jamais participé à un second tour.



L'Œil

Bah oui, il faut garder une distance avec la politique sous peine d'être gravement déçu.
A. French est bien sympa, mais il parle comme un petit soldat.



L'Œil

Mélenchon ne participera plus à aucun second tour d'aucune élection présidentielle.
Il est passé du statut d'outsider vaguement crédible à celui de clown.
Et il gardera son nez rouge jusqu'à sa mort.
C'est game-over pour lui.
Et je ne te parle même pas de Marine Le Pen, alias la gesticuleuse dans l'inconscient collectif.
Faut tourner la page.



L'Œil

Le problème, c'est que même s'il y avait 10 000 personnalités de gauche qui se seraient comportées comme des porcs, tu ne les citerais pas.
Je te le dis, tu souffres d'un torticolis chronique !



L'Œil

"la critique formulée par les bien-pensants"

Tu parles comme Zemmour !
C'est amusant.

"Quant aux ouvriers qui ne votent plus à gauche mais pour une bourgeoise"

Et que dire de ceux qui se laissent tenter par un millionnaire qui n'a jamais travaillé.
Au moins, Marine Le Pen ne cherche pas à se faire passer pour ce qu'elle n'est pas.



L'Œil

Je sais bien que tu as des doutes là-dessus, mais le Front National est pour l'essentiel composé de républicains. J'ai voté FN car ne je n'ai aucune crainte d'une dictature si ce parti arrivait au pouvoir. Ce serait un régime dur, c'est certain, mais pas une dictature.
En revanche, je ne donnerai jamais mon bulletin de vote à des ex-trotskistes qui chantent l'Internationale et qui foutent le bazar à l'Assemblée Nationale. Ces gens-là sont des caricatures et de vrais dangers pour nos libertés.
Sans parler de leur fascination pour l'islam.



Plumeplume

Je ne partage pas l'avis de Kevin Boucher concernant EUROPE 1.



A French

Je sais bien que pour vous, ce sont les gentils manifestants contre le méchant Maduro. Désolé, je n'ai pas une vision aussi manichéenne. Il y a des torts des deux côtés à ce que je sache. Mélenchon a dit condamner la violence qui règne en ce moment là-bas, mais les médias et des gens comme toi veulent absolument le harceler sur ce sujet alors qu'il n'a aucune responsabilité sur la situation de ce pays. Tout ça est un moyen pour le basher aux yeux des Français. Oui, le régime chaviste, s'il a dérapé sous Maduro, a aussi apporté de bonnes choses à la population locale, comme le régime castriste. Ne pas le reconnaître, c'est faire preuve de sectarisme idéologique. Dire que le socialisme que préconise Mélenchon ne peut qu'amener à la situation du Vénézuela est de la manipulation éhontée. Déjà parce que notre pays n'a rien à voir avec le Vénézuela. De plus, parmi tous les régimes mis en place durant la guerre froide, de la part des Etats-Unis capitalistes et de l'URSS communiste, certains étaient des dictatures des deux côtés. On n'a eu que des dictatures du côté communiste parce que l'URSS était elle même une dictature et que sans une main de fer sur l'Etat en question le socialisme ne pouvait pas perdurer sous peine de coup d'Etat fomenté par la CIA (bon exemple au Chili). À présent les exemples de socialisme se comptent sur les doigts d'une main tellement le capitalisme américain a mis la main sur l'ensemble du monde et que tout écart à la politique recommandée par des institutions internationales comme l'UE ou le FMI sera fermement sanctionné. La néolibéralisme financiarisé est un présent la norme, et tout ce qui ne s'y apparente pas est qualifié d'extrême. D'énormes rapports de force sont en jeu et si le pouvoir en place n'est pas assez fort pour appliquer une politique différente ou alternative, il capitule ou s'effondre. Voilà pourquoi il faut savoir comprendre tous les tenants et aboutissants de chaque pays, leur contexte et savoir repérer le bien et le mal en chacun d'eux. Ça vaut pour le Vénézuela qui traverse actuellement une crise politique. Mais d'autres personnalités politiques françaises soutiennent ouvertement des dirigeants bien pires que Maduro. Espérons qu'ils vous dégoûtent encore plus.



Illiam Remil

J'adore les réponses de mr Dezeraud, ce sont les meilleures je trouve



Simple Remarque

Tu n'imagines même pas ce qui se passe là-bas et Mélenchon ne dit rien pour ne pas condamner ce régime, il se tait dans une complaisance facile et surtout ne pas dire qu'il a soutenu ce sombre personnage par contre il l'ouvre pour d'autres.... Il me dégoûte....



A French

Mélenchon ne soutient plus Maduro contrairement à ce que vous essayez de faire croire. "Crois-tu que toute l'Amérique du Nord s'est fermé ainsi ????" "Je te saupoudre un mensonge de la représente là-bas qu'ils nomme la "P***". Pas compris ces deux phrases. Pour le reste je ne peux que vous croire sur parole.



Simple Remarque

J'ai des amis là-bas qui ont fuit la dictature de Maduro et dire que Mélenchon le soutient me donne autant la gerbe... Crois-moi toutes les salades verbiales de Mélenchon pour accuser les USA ne sont que des mensonges.... Crois-tu que toute l'Amérique du Nord s'est fermé ainsi ???? Une assemblée constituante avec le dictate de Mélenchon, j'imagine même pas.... Je te saupoudre un mensonge de la représente là-bas qu'ils nomme la "P***". Je reçois tous les jours des messages de détresses.... Ils crèvent de faim..... sont sans médicaments,.... Alors, tu m'as compris !



A French

Notre pays fait déjà des courbettes à certains dictateurs. Et Mélenchon n'a aucune raison de faire des courbettes à Maduro à présent.. "L'ami du bien est le moins pire" C'est quoi le bien pour vous au juste? Vous êtes si manichéen que ça?



A French

Qu'est-ce qui tombe sous le sens au juste?..
Oui je suis l'actu internationale et elle ne se limite pas au Vénézuela! Qu'est-ce qui me fera réfléchir?? Vous croyez vraiment que Mélenchon = Maduro, et vous comparez son programme à ce que fait Maduro en ce moment?...



Simple Remarque

Prés de 11 M on votait pour MLP.... La France d'en bas en a ras le bol..... mais Melenchon ou Marine Le Pen en chef d'état quand même. !!!!.... pour diriger notre pays et faire des courbettes aux dictateurs comme Maduro. Macron a au moins la décence et l'intelligence diplomatique...... pour d'autres points, il m'exaspère.... L'ami du bien est le moins pire.....



A French

Il est peut-être détesté mais a pourtant été plébiscité par 7M de Français qui voulaient que la gauche soit au second tour. Vénézuela ou pas (la critique formulée par les bien-pensants qui ne sont pas capables de condamner les régimes dictatoriaux pourtant encore alliés à notre pays pour raisons diplomatiques). Quant aux ouvriers qui ne votent plus à gauche mais pour une bourgeoise, je ne vois pas pourquoi ce qu'ils reprochent à Mélenchon ne s'applique pas à l'autre. Mais en effet, il ne sera peut-être jamais chef d'Etat (ce que vous semblez souhaiter).



Simple Remarque

Vous vous rendez compte que vous imaginez untel ou untel pour diriger notre pays ???? c'est quand même dingue ! C'est une politique globale et internationale ! Que serait devenu notre pays avec MLP ou JLM au pouvoir ? Je ne suis pas fan de Macron mais quand même ce que dit l'Oeil tombe sous le sens...
Si vous suivez un peu l'actu internationale et ce qui se passe au Vénézuela vous ferons réfléchir.....



Simple Remarque

Melenchon est détesté à Gauche.... Il est très cultivé, un formidable Tribun mais ces prises de positions comme sur le Vénézuela ou sur les ouvriers en étant millionnaire ne passent plus..... et sans compter Corbière, Garido, et tous les autres dérapages..... qui expriment toute son aigreur... Chef d'état NON !



comments powered by Disqus
l'info en continu
La redevance audiovisuelle n'augmentera pas en 2019
TV
La redevance audiovisuelle n'augmentera pas en 2019
"Dans le cul !" : Se croyant hors antenne, une journaliste de BFMTV se lâche à la fin d'une chronique
TV
"Dans le cul !" : Se croyant hors antenne, une journaliste de BFMTV se lâche à la...
"Guyane" : Canal+ lance la saison 2 ce soir
Programme TV
"Guyane" : Canal+ lance la saison 2 ce soir
"10 couples parfaits" : Découvrez les candidats de la saison 2 de la télé-réalité de TFX
TV
"10 couples parfaits" : Découvrez les candidats de la saison 2 de la télé-réalité...
Prisma Media en négociations pour produire des programmes à la télévision
TV
Prisma Media en négociations pour produire des programmes à la télévision
"Take Two" : France 2 lance son nouveau "Castle" ce soir
Programme TV
"Take Two" : France 2 lance son nouveau "Castle" ce soir
Ce soir que regardez-vous ?
99
Votes
L'amour est dans le pré
Je regarde
80
Votes
Camping Paradis
Je regarde
58
Votes
Take Two : Enquêtes en...
Je regarde
27
Votes
Les sept mercenaires
Je regarde
19
Votes
19
Votes
11
Votes
Hunger Games
Je regarde
6
Votes
5
Votes
Football
Je regarde
5
Votes
La story des années 2000
Je regarde
4
Votes
Un homme et une femme
Je regarde
4
Votes
Zorba le Grec
Je regarde
4
Votes
Les enfants de la télé
Je regarde
3
Votes
Gladiator
Je regarde
2
Votes