Les concurrents de Barilla surfent sur la polémique et draguent les gays

Partager l'article
Vous lisez:
Les concurrents de Barilla surfent sur la polémique et draguent les gays
La marque Garofalo surfe sur la polémique Barilla.
La marque Garofalo surfe sur la polémique Barilla. © DR
Les marques Buitoni et Garofalo se sont amusées sur Facebook de la polémique autour de l'homophobie du patron de Barilla. Objectif : séduire tous ceux qui boycottent la marque.
La marque Garofalo surfe sur la polémique Barilla.

Hier des internautes italiens ont appelé au boycott de Barilla suite à une déclaration jugée homophobe du patron de la marque. "Je ne ferai jamais une publicité avec une famille homosexuelle. Non pas par manque de respect, mais parce qu'ils ont une culture différente. La nôtre est une famille traditionnelle où la femme joue un rôle fondamental", a déclaré hier à la radio Guido Barilla, qui a ajouté que si des gens n'appréciaient pas la communication de sa marque ils pouvaient "toujours manger les pâtes d'un autre fabricant" !

À lire aussi
Quand Thomas Sotto mouche Jamel Debbouze sur France 2
TV
Quand Thomas Sotto mouche Jamel Debbouze sur France 2
Affaires sexuelles : Gros malaise lors de l'interview d'Isabelle Huppert dans "Quotidien"
TV
Affaires sexuelles : Gros malaise lors de l'interview d'Isabelle Huppert dans...
Gros malaise sur C+ Sport : "Il y a eu une plainte pour agression sexuelle. C'est pas 'basta' !"
TV
Gros malaise sur C+ Sport : "Il y a eu une plainte pour agression sexuelle. C'est...

Une suggestion qui n'a évidemment pas échappée aux concurrents de la Barilla. La marque Buitoni a diffusée immédiatement sur sa page facebook une photo de sa célèbre "casa Buitoni", les portes grandes ouvertes. "La Maison Buitoni est ouverte à tous", a perfidement écrit la marque, dans la légende de sa photo.

Farfalle ou macaroni ?

La marque Garofalo a également réagit sur sa page Facebook en publiant une photo avec trois couples de pâtes (la photo ci-dessus). "Peu importe que vous aimiez les farfalles ou les macaroni", s'amuse la publicité sur le réseau social avec un visuel explicite. Un peu plus tôt dans la journée, elle écrivait un statut très clair : "Les seules familles qui ne sont pas Garofalo sont ceux qui n'aiment pas les bonnes pâtes".

Hier, Guido Barilla a tenté de mettre fin à la polémique, en présentant ses excuses. "Je suis vraiment désolé d'avoir heurté la sensibilité de tant de gens. J'ai le plus profond respect pour toutes les personnes sans distinction d'aucune sorte.", a-t-il précisé via le compte twitter de sa marque. Des excuses qui n'ont pas calmé les Italiens. "Boycott Barilla" est toujours ce matin l'expression plus utilisée du pays sur Twitter !

L'actualité de la publicité vous intéresse ? Suivez notre rubrique Ecran Pub sur Twitter et sur Facebook !

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Affaire Mennel : "Il y a des gens qui ont fait dix fois pire", défend l'humoriste Kheiron
TV
Affaire Mennel : "Il y a des gens qui ont fait dix fois pire", défend l'humoriste...
Héritage de Johnny : Sylvie Vartan invitée de "19h le dimanche"
TV
Héritage de Johnny : Sylvie Vartan invitée de "19h le dimanche"
"Le Media" vire "brutalement" sa rédactrice en chef
Internet
"Le Media" vire "brutalement" sa rédactrice en chef
Eurovision 2018 : Christophe Willem remplace Marianne James aux commentaires sur France 2
TV
Eurovision 2018 : Christophe Willem remplace Marianne James aux commentaires sur...
"The Voice" : La prestation loufoque d'une candidate séduit les coachs
TV
"The Voice" : La prestation loufoque d'une candidate séduit les coachs
Audiences samedi : Les journaux souffrent face aux JO, "ONPC" signe un record de saison
TV
Audiences samedi : Les journaux souffrent face aux JO, "ONPC" signe un record de...