Rachat de D8 par Canal+ : Le Conseil d'Etat annule l'autorisation

Partager l'article
Vous lisez:
Rachat de D8 par Canal+ : Le Conseil d'Etat annule l'autorisation
Bertrand Méheut, le président de Canal+, lors de la présentation de la relance de D8.
Bertrand Méheut, le président de Canal+, lors de la présentation de la relance de D8. © Abaca
Comme prévu, le Conseil d'Etat a suivi l'avis du rapporteur public dans le dossier du rachat par Canal+ de la chaîne D8 au groupe Bolloré.

A J-2 de Noël, c'est le cadeau fait par le Conseil d'Etat à Canal+. Sans grande surprise, la plus haute juridiction administrative vient de suivre l'avis du rapporteur public et annule l'autorisation donnée à Canal+ de racheter la chaîne D8 au groupe Bolloré. Le groupe dirigé par Bertrand Méheut devra donc demander, au CSA et à l'Autorité de la concurrence, une nouvelle autorisation en présentant un nouveau dossier. Date butoir fixée pour le nouvel accord : le 1er juillet 2014, soit six mois (lire le communiqué du Conseil d'Etat).

À lire aussi
Audiences Europe 1 : Aliagas, Noël, Roumanoff, Delacroix, Bouchard, Boccolini... le détail de la grille
Audiences
Audiences Europe 1 : Aliagas, Noël, Roumanoff, Delacroix, Bouchard, Boccolini......
"Moi, je rends l'antenne !" : Pascal Praud excédé par ses invités sur CNews
TV
"Moi, je rends l'antenne !" : Pascal Praud excédé par ses invités sur CNews
Audiences : M6 leader, "Une famille formidable" démarre au plus bas, catastrophe industrielle pour France 3
Audiences
Audiences : M6 leader, "Une famille formidable" démarre au plus bas, catastrophe...

Ce processus devrait permettre aux deux instances de régulation de muscler les contreparties du rachat en matière de droits télévisuels. Au moment du rachat de D8 et D17 par Canal+, TF1 et M6 avaient saisi le Conseil d'Etat car ils redoutaient que le très large catalogue de films et de séries dont dispose Canal+ sur la diffusion payante, ainsi que les droits sportifs, ne profitent à D8.

Plus de films français et vice de forme

Le Conseil d'Etat a retiré son autorisation pour principalement une question de forme. En effet, l'Autorité de la concurrence n'a pas respecté les textes de procédure avant de donner son accord au rachat. Car l'Autorité s'est bien réunie, comme prévu, mais avant de recevoir la liste des obligations de Canal+. Une seconde réunion du collège après examen des éléments transmis par la chaîne cryptée était nécessaire. Sur le fond, le Conseil d'Etat demande à Canal+ de renforcer ses obligations en matière de diffusion de films français sur D8.

Ce n'est pas la première fois que le groupe Canal+ est confronté à une telle décision. Pour rappel, en 2012 et en 2013, Canal+ avait dû renégocier certaines de ses obligations imposées lors de la fusion avec de CanalSat avec TPS.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Catastrophe de "Premier de cordée" : Fanny Agostini estime avoir "peut-être une longueur d'avance"
TV
Catastrophe de "Premier de cordée" : Fanny Agostini estime avoir "peut-être une...
"L'aventure Robinson" : Vincent Lagaf' et Marine Lorphelin partent sur une île déserte le 14 décembre sur TF1
Programme TV
"L'aventure Robinson" : Vincent Lagaf' et Marine Lorphelin partent sur une île...
Tous les programmes du 8 au 14 décembre 2018
Programme TV
Tous les programmes du 8 au 14 décembre 2018
"Martin Weill et les nouveaux gourous" arrive en prime time le 11 décembre sur TMC
Programme TV
"Martin Weill et les nouveaux gourous" arrive en prime time le 11 décembre sur TMC
"La révolte des innocents" : Une fiction historique sur les enfants maltraités ce soir sur France 3
Programme TV
"La révolte des innocents" : Une fiction historique sur les enfants maltraités ce...
Marco Lamensch : "Refaire 'Strip Tease' aujourd'hui serait très compliqué"
Interview
Marco Lamensch : "Refaire 'Strip Tease' aujourd'hui serait très compliqué"
Vidéos Puremedias