"Acte IV" des Gilets jaunes : Plusieurs journalistes blessés à Paris

Partager l'article
Vous lisez:
"Acte IV" des Gilets jaunes : Plusieurs journalistes blessés à Paris
Des gilets jaunes à Paris le 8 décembre 2018
Des gilets jaunes à Paris le 8 décembre 2018 © Abaca
Plusieurs photographes et reporters ont rapporté avoir été victimes de tirs émanant des forces de l'ordre. Des heurts avec des manifestants ont aussi été observés.

La journée d'hier n'a pas été de tout repos pour les journalistes mobilisés au coeur de "l'acte IV" des manifestations des Gilets jaunes. Si les violences matérielles ont été globalement contenues à Paris, les rues de certains quartiers de la capitale ont été le théâtre de nouvelles tensions entre manifestants et forces de l'ordre. Au milieu de cet affrontement, des journalistes, dont la plupart avaient pourtant pris des dispositions spécifiques, ont été pris pour cible. Ainsi, "Le Parisien" a rapporté hier que deux de ses photographes avaient été touchés par des tirs de lanceurs de balles automatiques sur les Champs-Elysées.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les élèves dès lundi
TV
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

"Très en colère, j'ai enlevé toutes mes protections et je suis allé lui dire qu'il venait de me tirer dans le dos à bout portant dans la nuque... Je pense qu'il a eu peur de m'avoir tué car je suis tombé au sol pendant quelques secondes. Il m'a dit 'Désolé je visais quelqu'un d'autre'", a témoigné l'un de ses photographes auprès de son journal. Boris Kharlamoff, un journaliste de l'agence de presse audio A2PRL, a également rapporté sur Twitter avoir été victime d'un tir des forces de l'ordre. Le journaliste a précisé avoir été touché alors qu'il avait son "brassard de presse en évidence".

Nombreux tirs de flashball

De son côté, "Le Journal du dimanche" fait savoir qu'Eric Dessons, l'un de ses photographes, "a été frappé à deux reprises par un CRS lors d'une échauffourée entre forces de l'ordre et gilets jaunes". Le journal, qui réclame des explications à la préfecture de police de Paris, a précisé qu'il avait été "transporté par les pompiers puis opéré dans l'après-midi". Selon un confrère présent à ce moment-là, le photographe avait, là encore, son brassard presse en évidence. Toujours à Paris, Paul Conge, reporter pour Explicite, a rapporté que le photographe présent à ses côtés a été victime d'un tir de flashball dans la cuisse. Le reporter a également témoigné avoir été victime d'un tir de flashball dans le dos. Lucas Léger, reporter pour RT France, a, lui, affirmé avoir été blessé à la joue par un "tir de la police".

En province, au Puy-en-Velay, un photographe de l'AFP a affirmé avoir été touché au bras par un tir tendu de grenade lacrymogène alors qu'il s'avançait, seul, vers un cordon des forces de l'ordre. Par ailleurs, des reporters ont affirmé avoir été pris en partie par des casseurs et des manifestants. À Paris et en province, plusieurs journalistes se sont aussi vus confisquer du matériel de protection par les forces de l'ordre. "Casques et masques de protection volés par les CRS parce que je prenais une photo" s'est ainsi offusquée la photographe de guerre Véronique de Viguerie sur son compte Twitter.

l'info en continu
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Confinement
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Séries
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été joués
TV
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été...
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Confinement
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Presse
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Audiences
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Vidéos Puremedias