"Charlie Hebdo" : 12 morts suite à une attaque d'hommes armés

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : 12 morts suite à une attaque d'hommes armés
"Charlie Hebdo"
"Charlie Hebdo" © Abaca
Le siège de l'hebdomadaire satirique, à Paris, a été la cible de tirs à l'arme automatique.

Selon nos confrères d'iTELE et 20 Minutes, le siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" a été la cible d'une trentaine coups de feu à l'arme automatique ce mercredi matin. Il y aurait au moins un blessé, précise la chaîne d'information en continu. Sur son compte Twitter, un journaliste de l'hebdomadaire a publié une photo des salariés regroupés sur le toit de l'immeuble et précisant que "deux hommes en cagoule" étaient dans les locaux.

À lire aussi
"CNews" ferme
Presse
"CNews" ferme
Prisma Media arrête la version magazine de "Néon"
Presse
Prisma Media arrête la version magazine de "Néon"
Rachat du "Figaro" par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les informations de "Mediapart"
Presse
Rachat du "Figaro" par Vincent Bolloré : Le groupe Dassault dément les...
"Menaces de l'extrême-droite envers des journalistes" : Une trentaine de rédactions demandent au gouvernement d'agir
Presse
"Menaces de l'extrême-droite envers des journalistes" : Une trentaine de...

Mise à jour - 12h04 : iTELE annonce un lourd bilan, d'au moins dix morts et cinq blessés. Il y aurait également un mort et cinq blessé parmi les policiers. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, devrait arriver sur les lieux sous peu.

Mise à jour - 12h20 : La préfecture de police de Paris a confirmé sur France Info le bilan de 10 morts et 6 blessés.

Mise à jour - 12h26 : Le président de la République, François Hollande, est en route vers le siège de Charlie Hebdo, selon le responsable adjoint du pôle presse et communication de l'Elysée, en charge du numérique.

Mise à jour - 12h33 : Selon l'AFP, le bilan s'élève à onze morts, dont deux policiers. Fleur Pellerin, ministre de la Culture et des Communications, se rend également sur place.

Mise à jour - 12h39 : Le plan vigipirate est relevé au niveau alerte attentat en Île-de-France, indique Matignon. Une réunion de crise autour de François Hollande, Manuel Valls et plusieurs membres du gouvernement va se tenir à 14h.

Mise à jour - 12h53 : Arrivé sur place, François Hollande s'est exprimé devant la presse. Dénonçant un acte "d'une exceptionnelle barbarie" commis contre "l'expression de la liberté", il a confirmé qu'il s'agissait bien d'un attentat terroriste. Le chef de l'état a par ailleurs confirmé le bilan provisoire de 11 morts, annonçant que quatre autres personnes se trouvaient "dans un état d'urgence absolue".

Mise à jour - 13h50 : Le bilan est monté à 12 morts, parmi eux les quatre dessinateurs Charb, Cabu, Tignous et Wolinski.

Ce n'est pas la première fois que le siège de Charlie Hebdo est victime d'attaques. En novembre 2011, après un numéro spécial intitulé "Charia Hebdo" et contenant notamment une caricature de Mahomet, l'hebdomadaire avait été la cible de cocktails Molotov. L'incendie avait alors contraint la rédaction à trouver refuge durant plusieurs jours dans les locaux de "Libération". En 2013, les sièges de BFMTV et "Libération" avaient eux été la cible d'un homme armé, qui avait blessé un assistant photographe du quotidien.

l'info en continu
Le Gorafi racheté par DC Company
Internet
Le Gorafi racheté par DC Company
Tous les programmes de la télé du 18 au 24 décembre 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 18 au 24 décembre 2021
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
TV
Delphine Ernotte prête à vendre ses parts dans Salto en cas de fusion TF1-M6
"Plus belle la vie" : puremedias.com dans les coulisses du tournage du prime "Black out" de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : puremedias.com dans les coulisses du tournage du prime...
Pourquoi LCI a coupé la déclaration de candidature d'Eric Zemmour avant sa fin
Politique
Pourquoi LCI a coupé la déclaration de candidature d'Eric Zemmour avant sa fin
"Quotidien" et Yann Barthès visés par Eric Zemmour dans sa vidéo de candidature
Politique
"Quotidien" et Yann Barthès visés par Eric Zemmour dans sa vidéo de candidature