"Ça m'a posé un problème" : Apolline de Malherbe condamne fermement les propos d'Emmanuel Macron sur Gérard Depardieu

Partager l'article
Vous lisez:
"Ça m'a posé un problème" : Apolline de Malherbe condamne fermement les propos d'Emmanuel Macron sur Gérard Depardieu
Par La rédaction Rédaction
Apolline de Malherbe sur les propos d'Emmanuel Macron concernant l'affaire Depardieu, dans "Quelle époque !" sur France 2, le samedi 20 janvier 2024. © France 2
Sur le plateau de "Quelle Époque !", la journaliste de RMC a évoqué les propos tenus par Emmanuel Macron au sujet de Gérard Depardieu, accusé de viol et agressions sexuelles.

Apolline de Malherbe n'y va pas par quatre chemins. Depuis la diffusion du portrait de "Complément d'enquête" consacré à Gérard Depardieu, les personnalités sont nombreuses à condamner le comportement déplacé et les propos tenus par l'acteur, alors filmé par Yann Moix lors d'un voyage en Corée du Nord. Sur ces images jamais diffusées avant l'émission de France 2, les téléspectateurs du service public ont pu entendre le comédien de 75 ans tenir des propos polémiques face notamment à une mineure.

À lire aussi
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore incertaine sur M6
TV
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore...
Épinglé lui-aussi par l'Arcom sur son traitement de Crépol, Pascal Praud se permet de critiquer Patrick Cohen sur CNews
TV
Épinglé lui-aussi par l'Arcom sur son traitement de Crépol, Pascal Praud se permet...

"Il a remis une très lourde pièce dans la machine"

En décembre 2023, dans une émission exceptionnelle de "C à vous" à l'Élysée, le président de la République, Emmanuel Macron, avait évoqué cette affaire en réagissant en ces termes : "Il y a une chose dans laquelle vous ne me verrez jamais, ce sont les chasses à l'homme. Je déteste ça", avait-il fait savoir, avant d'estimer qu'il fallait éviter tout "emballement" sur des propos qui pourraient être sortis de leur "contexte". "J'ai compris qu'il y avait des polémiques sur des (passages) du reportage", avait-il par ailleurs constaté avant de défendre la présomption d'innocence en refusant de juger l'acteur : "Vous pouvez accuser quelqu'un, il y a peut-être des victimes, mais il y a aussi une présomption d'innocence qui existe (...). J'ai simplement envie que Gérard Depardieu puisse défendre ses droits comme tout un chacun et continuer à travailler, à créer", avait-il déclaré, ajoutant que Gérard Depardieu faisait la fierté de la France.

Des propos qui ont fait couler beaucoup d'encre et sur lesquels Emmanuel Macron était revenu lors d'une conférence de presse XXL organisée la semaine dernière. Le Président de la République avait alors confié n'avoir "aucun regret d'avoir défendu la présomption d'innocence pour une personnalité publique, un artiste en l'espèce", mais il s'était reproché "de ne pas avoir assez dit combien la parole des femmes qui sont victimes de ces violences est importante" et de ne pas avoir dit "combien ce combat est important" pour lui.

"Il y a aussi des images qui m'ont écoeurée, qui m'ont dégoûtée"

Ce samedi 20 janvier 2024, sur le plateau de "Quelle Époque !", Apolline de Malherbe a vivement condamné l'attitude d'Emmanuel Macron : "Je pense qu'il a remis une très lourde pièce dans la machine en prenant trop de temps..." a-t-elle dénoncé face à Léa Salamé, ajoutant qu'elle n'avait aucun problème à ce qu'il "défende la présomption d'innocence, qu'il défende l'immense acteur, qu'il défende aussi ce qu'il incarne du cinéma français".

Le problème pour la journaliste de RMC repose sur le fait qu'Emmanuel Macron n'ait pas pensé aux femmes qui se disent victimes : "Il y a aussi des images qui m'ont écoeurée, qui m'ont dégoûtée. Je ne comprends pas qu'Emmanuel Macron, lorsqu'il était interrogé là-dessus ne dise pas les deux (...) Il aurait pu le faire, il aurait pu dire : 'Écoutez je trouve que la présomption d'innocence est trop lourdement bafouée (...) mais la parole des femmes et aussi les propos de Depardieu... Dire simplement : 'C'est des propos dégueulasses. C'est juste des propos dégueulasses, ça n'enlève rien à l'acteur. Puis aller jusqu'à la fierté de la France, moi ça m'a posé un problème aussi en tant que président de la République", ajoute-t-elle afin de conclure ses propos. Puremédias.com vous propose de découvrir la séquence dans la vidéo ci-dessus.

l'info en continu
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes "dénoncent la brutalité de ces méthodes"
Presse
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo qui l'ont inspirée
SVOD
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo...