"J'étais très fatiguée..." : Marine Le Pen explique pourquoi elle a perdu pied lors du débat d'entre-deux-tours

Partager l'article
Vous lisez:
"J'étais très fatiguée..." : Marine Le Pen explique pourquoi elle a perdu pied lors du débat d'entre-deux-tours
Marine Le Pen face à Thierry Ardisson dans "Les Terriens du samedi" © C8
Qualifiée au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen avait face à Emmanuel Macron pendant 2h30 sur de nombreuses chaînes de télévision.

C'était le 3 mai 2017. Ce soir-là, qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, débattaient en direct pendant plus de deux heures sous le regard de près de 16,4 millions de Français qui suivaient sa retransmission sur TF1, France 2, les chaînes parlementaires et les chaînes info. Suite au débat, qui avait été arbitré par Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn, la quasi-totalité des observateurs politiques avaient estimé que Marine Le Pen avait raté sa prestation, se montrant imprécise et même agressive vis-à-vis de son interlocuteur, resté imperturbable.

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

Ce soir, à 18h45, Marine Le Pen sera l'invitée de Thierry Ardisson dans "Les Terriens du samedi". Au cours de la soirée, la patronne du Rassemblement National, va s'exprimer pour la première fois sur son raté du débat d'entre-deux-tours. Dans un extrait que puremedias.com vous propose de découvrir, Thierry Ardisson rappelle que toutes les rumeurs ont couru sur son compte après le débat. "On a parlé de crise d'hystérie (...) Il paraît que vous avez regretté que vos amis politiques prennent la parole toute la journée, que vos fiches vous ont été livrées à la mi-journée et que vous étiez super énervée" annonce l'homme en noir.

"Tout a été fait au dernier moment"

"Deuxième hypothèse. Vous aviez pris des médicaments (...) Qu'est-ce qui s'est passé ce jour-là ?" l'interroge ensuite Thierry Ardisson, lui rappelant que "le jour où les gens vont mettre le bulletin dans l'urne, ils se disent que Marine Le Pen n'était pas terrible le soir du débat". "Non, ce n'est rien de tout ça !" réagit Marine Le Pen. "Il s'est passé que nous étions en fin de campagne, que nous n'avions peut-être pas l'expérience d'un second tour, en tout cas pas celle d'un débat" se défend la patronne du RN avant d'évoquer un "agenda qui a été surchargé dans les jours qui précédaient", contrairement à Emmanuel Macron.

Marine Le Pen reconnaît ensuite que "tout a été fait au dernier moment" et qu'elle était "très fatiguée", du fait de la fin de campagne. "La stratégie choisie n'était pas la bonne" admet-elle finalement. "Avec un peu de recul, sur la forme, je peux tout entendre. Objectivement, sur le fond, tout ce que j'ai pu dire pendant ces trois heures de débat s'est révélé parfaitement exact" estime-t-elle tout en regrettant avoir "raté un rendez-vous extrêmement important pour les Français".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Philox74

Pareil, je dois avouer que je suis fasciné par le développement économique de l'Asie ces 10 dernières années.
Je trouve incroyable qu'on continue à dépenser son énergie pour se tirer dans les pattes en Europe alors qu'une véritable super puissance, étendue aux pays voisins, va assurément dominer économiquement et stratégiquement la planète d'ici peu de temps, si c'est pas déjà le cas en fait.

On dirait que la Chine est à un point de bascule ou elle va passer d'exécutant à donneur d'ordres. Elle est le principal bailleur de fonds des USA, ses forces armées sont grandissantes, sa force spatiale progresse chaque jour, ils ne copient plus ils innovent, ils produisent autant qu'ils investissent y compris dans le renouvelable, le niveau de vie d'une grande partie de la population s'améliore et n'a plus rien à envier à l'Europe, sans compter que ce sont eux qui vont imposer la 4ème révolution industrielle.
Continuons comme ça et la seule ressource que l'ont pourra vendre en Europe, ce sont des visites guidées aux touristes chinois.

Trump harangue ses foules avec son 'America's first' et on dirait bien que la Chine commence à crier 'China's first' elle aussi. Et avec cette affaire, ils sont vraiment énervés.

La marque phare canadienne 'Canada's Goose' (les doudounes) vient de perdre 20% en bourse, les chinois boycottent la marque et désinvestissent suite à l'arrestation de la CFO d'Huawei et se reportent sur l'équivalent chinois Bosideng.
On en oublie que dans chaque pays il peut y avoir un fort sentiment nationaliste, et il faut pas se frotter à la Chine en la matière.

On se croirait dans un roman de John LeCarré, passionnant mais inquiétant tout de même.
Le 2ème point de bascule, ça sera quand les forces armées chinoises interviendront hors du pays et que les forces spatiales se poseront sur la Lune. Vol prévu en 2020, mais on pourrait être surpris.



A French

Pas que je sois pro-régime chinois, mais ce nouveau rapport de force est intéressant pour la géopolitique mondiale.. en espérant que ça ne dégénère pas, bien sûr. Les Etats-Unis vont devoir accepter de ne plus être les maîtres du monde.



Philox74

C'est lié, la responsable des finances a été arrêtée au Canada, suite à une demande des USA.
C'est assez logique, la Chine s'attaque directement au pays qui a incarcéré sa ressortissante, plutôt que les américains.

Ce soir un 2ème Canadien a été arrêté pour activité illégale (non déclarée, pas difficile de trouver des chefs d'accusation en Chine). Le Canada est sans nouvelles de lui.

Le Canada a déclaré ne pas vouloir faire intervenir de la politique dans cette affaire, alors qu'en Chine tout est politique.

Il y avait déjà la guerre commerciale, mais à cause de cette affaire, les journaux chinois sont encore plus virulents envers les USA et le Canada et ça commence à chauffer.
Parallèlement, un tribunal chinois a prononcé l'interdiction de vente des iPhone d'Apple (suite à un procès entre Qualcomm et la marque américaine), mais malgré tout les ventes semblent continuer...jusqu'à ce qu'ils interviennent réellement je suppose

Des organes officiels proposent désormais à leurs employés des primes pour acheter du Huawei ou d'autres marques chinoises (avec des réelles menaces de licenciement si ils achètent de l'Apple).

Il semblerait qu'ils veulent éjecter Apple du pays tout comme les USA l'ont fait avec Huawei.
Comme Trump semble vouloir exiger 25% de taxes sur les iPhones produits en Chine, la Chine commence à changer de ton.



A French

Pourquoi canadien? Ce n'est pas avec les Etats-Unis, la guerre commerciale? C'est un peu comme si les Américains arrêtaient un Japonais..



Philox74

Ca commence...
"Michael Kovrig, un Canadien travaillant pour le centre de réflexion International Crisis Group (ICG), basé à Bruxelles été arrêté lundi soir à Pékin par des agents de la Sécurité d'État"

Coïncidence disent les autorités chinoises, mais selon l'ancien ambassadeur du Canada en Chine, "Il n'y a pas de coïncidence en Chine, Le
gouvernement chinois veut mettre le maximum de pression sur le
gouvernement canadien." (AFP)



A French

C'est pas déjà le cas avec l'Allemagne? Plus sérieusement, il ne s'agit pas que la France impose sa politique à l'Europe, juste qu'elle soit respectée.



L'Œil

Je n'aime pas l'Europe, mais je ne comprends pas trop la logique d'une Union qui obéirait aux injonctions d'un seul pays.
Ça n'aurait aucun sens.



A French

L'Italie a-t-elle besoin de l'UE pour faire ce qu'elle veut? Sinon le Portugal a bien réussi à faire une politique de relance sans se faire taper sur les doigts. Bref cette hypothèse de quitter l'UE n'a jamais vraiment été envisagée car l'UE s'adapterait à notre politique.



A French

Les Anglais n'ont jamais vraiment été européens contrairement à nous.



L'Œil

Il faut se méfier des plans B.
Parfois, ils se réalisent.



Mr.Eddy

Tout comme il ne devait jamais y avoir de Brexit..



A French

Il s'agissait du fameux Plan B qui n'était pas envisageable car il sait que l'UE ne laisserait jamais partir la France.



Mr.Eddy

Tu as une vision singulière des choses toi. Tu veux juste pas quitter l'UE en gros. Je me demande bien pourquoi tu as voté pour Mélenchon qui exprimait clairement son désir de quitter l'UE en cas de désaccord. Fallait plutôt te tourner vers Hamon pour qui un retrait de l'UE était inenvisageable.



A French

Non, pourquoi? Au pire on fait ce qu'on veut sans la quitter, on risque quoi? Des sanctions? Et si on les paye pas?



Mr.Eddy

Donc si tu peux pas la changer, faut se soumettre ?



A French

En même temps, si tu quittes l'UE, tu peux plus la changer après..



Benji

https://blogs.mediapart.fr/...
il peut parler de bourgeois sent est un



Mr.Eddy

Notre départ ça serait sans doute la fin de l'UE, oui. Mais c'est comme ça, pour négocier, il faut avoir un truc à mettre dans le balance. Si on est pas prêt à quitter l'UE, ça devient compliqué de la transformer radicalement.



A French

Autrement dit je ne suis pas sûr qu'après le Brexit, l'UE (ou l'Allemagne) aurait supporté de voir partir la France. Elle n'a plus assez de marge de manœuvre pour nous imposer quoique ce soit.



A French

Oui enfin ce n'était qu'en dernier et ultime recours..



Mr.Eddy

Non. Tu as sans doute voté sans connaître son programme alors. Il est écrit clairement dans l'avenir en commun "L'Europe, on la change ou on la quitte". Et dans son plan B, il explique clairement qu'on sortira de l'union Européenne.



Mr.Eddy

Ben oui mais ils conditionnent ça à une baisse des charges patronales équivalentes. Donc opération neutre pour les entrepreneurs. Plus d'argent pour l'employé/le salarié.



Mr.Eddy

Moi aussi. Mais jsuis pas sûr qu'on soit majoritaire..



A French

Un affrontement à la fois excitant à suivre et inquiétant pour le monde.. Car si je me réjouis de la fin du "rêve" de grandeur américain, je trouve cet empire en déclin presque plus dangereux que la Chine!



A French

Le programme de Mélenchon ne prévoyait pas une sortie de l'Europe. Il avait encore espoir qu'une solution alternative existait entre "obéir à l'Europe" et "la quitter". On est la France quand même, deuxième économie de l'Union (et membre-fondateur). Et qu'on aime ou pas le gouvernement italien, on voit bien qu'un rapport de force est possible sans pour autant la quitter.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
L'acteur Jean-Pierre Marielle est mort
Cinéma
L'acteur Jean-Pierre Marielle est mort
Fabrice Bailly, directeur des programmes de TF1, invité de #QHM demain
#QHM
Fabrice Bailly, directeur des programmes de TF1, invité de #QHM demain
Premières séances : "Avengers : Endgame" explose des records, le dernier Téchiné déçoit, flop pour "Victor & Célia"
Box-office
Premières séances : "Avengers : Endgame" explose des records, le dernier Téchiné...
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace "Bienvenue en vacances" vendredi
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace...
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour sa saison 3 dès le 15 mai
Programme TV
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour...
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition spéciale demain
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition...
Vidéos Puremedias