"Je vais leur coller deux procès": François-Marie Banier menace de porter plainte contre Netflix pour le documentaire sur l'affaire Bettencourt

Partager l'article
Vous lisez:
"Je vais leur coller deux procès": François-Marie Banier menace de porter plainte contre Netflix pour le documentaire sur l'affaire Bettencourt
Par Bruna Fernandez Journaliste
Née à l’époque des “Inconnus”, Bruna grandit entre le Brésil et la France. Enfant, elle enrichit son imaginaire devant le grand et le petit écran. Devenue journaliste, elle passe derrière la caméra et travaille pour plusieurs émissions. Un petit monde qu’elle se plaît à décortiquer pour puremedias.
François-Marie Barnier menace Netflix suite au documentaire sur l'affaire Bettencourt © France Inter
Au micro de Léa Salamé sur France Inter, le photographe et écrivain s'est offusqué de son portrait dans la série documentaire arrivée sur la plateforme en novembre. En 2015, il avait été condamné pour abus de faiblesse avant de signer un accord de gré à gré avec la fille de héritière de L'Oréal.

Souvenez-vous. En 2010, l'affaire Bettencourt, un scandale politico-financier, faisait la Une des journaux. Treize ans plus tard, en novembre 2023, Netflix mettait en ligne "Affaire Bettencourt : Scandale chez la femme la plus riche du monde". Cette série documentaire en trois épisodes retrace les grandes lignes de cette affaire qui s'est invitée jusqu'au plus haut sommet de l'État. Invité au micro de Léa Salamé sur France Inter ce mardi 20 février, l'un des protagonistes de l'affaire, François-Marie Banier, a donné son avis pour le moins tranché sur la série documentaire. "Je viens de le voir, et je vais leur coller deux procès, et en plus un autre pour contrefaçon", assure le photographe et écrivain, venu parler de son dernier livre, "Dialogues interrompus". puremedias.com vous propose de visionner la séquence dans la vidéo ci-dessus.

À lire aussi
Audiences Netflix : En une semaine, cette mini-série française cartonne et s'inscrit dans le top 5 mondial
Plateforme
Audiences Netflix : En une semaine, cette mini-série française cartonne et...
Netflix : 5 jours après sa sortie, un documentaire glaçant sur un meurtre prend la tête du top mondial
Plateforme
Netflix : 5 jours après sa sortie, un documentaire glaçant sur un meurtre prend la...
"Nouvelle École" : Netflix annonce la date de lancement de la saison 3 et dévoile un teaser impressionnant avec Aya Nakamura
Plateforme
"Nouvelle École" : Netflix annonce la date de lancement de la saison 3 et dévoile...
Après un premier documentaire qui a fait grand bruit, Harry et Meghan préparent deux nouvelles séries pour Netflix
Plateforme
Après un premier documentaire qui a fait grand bruit, Harry et Meghan préparent...

"Les gens qu'on prend pour des cons, ils ont tout compris"

Tout avait commencé quand la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt-Meyers, a attiré l'attention du fisc. Celle-ci accusait le photographe et écrivain d'avoir extorqué de somptueux cadeaux à sa mère qu'il considérait comme son amie et bienfaitrice.

En juin 2010, l'affaire avait été rendue publique lorsque le média d'investigation "Mediapart" avait publié des bandes d'enregistrement de la milliardaire, mettant en évidence de possibles conflits d'intérêt entre la principale actionnaire de L'Oréal et Eric Woerth , alors ministre du Travail, ainsi qu'un possible financement illégal de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Au total, dix hommes sont soupçonnés d'avoir profité de la vulnérabilité de l'héritière afin de lui extorquer d'immenses sommes d'argent.

À LIRE AUSSI : "Un coup de pression qui coûte de l'argent" : Hugo Clément attaqué pour diffamation après une chronique sur France Inter

Parmi ceux-ci, François-Marie Banier, donc. Condamné en 2016 pour "abus de faiblesse" sur Liliane Bettencourt et quatre ans d'emprisonnement avec sursis, il signe l'année suivante un accord de gré à gré avec Françoise Meyers. "Vous n'avez pas le droit de vous exprimer publiquement sur cette affaire, vous le faites un peu quand même", lui rappelle Léa Salamé.

Mais l'auteur refuse pour autant de raconter sa version des faits dans un livre. "Parce que les gens, qu'on prend pour des cons, ils ont tout compris. Et donc ce n'est pas la peine. Ils savent qui elle était, et ce n'est pas la peine". "Dans ce documentaire, que vous avez vu, on dit que Banier n'aime pas l'argent, il adore l'argent", rappelle alors la journaliste. "Qui dit ça ? Quelqu'un qui n'y connaît rien. Qui me voit quand ? Qui sait quoi ? Évidemment, quelqu'un qui reçoit beaucoup d'argent se dit 'mais pourquoi ? Je serais une femme, il aurait été un homme, il n'y aurait pas eu toutes ces histoires".

l'info en continu
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes "dénoncent la brutalité de ces méthodes"
Presse
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo qui l'ont inspirée
SVOD
Amazon Prime : Cette série numéro 1 dans 104 pays booste les ventes des jeux vidéo...