"L'interview qui tue" : Sony choque Hollywood et annule la sortie du film à cause des pirates

Partager l'article
Vous lisez:
"L'interview qui tue" : Sony choque Hollywood et annule la sortie du film à cause des pirates
Sony annule la sortie de "L'interview qui tue"
Sony annule la sortie de "L'interview qui tue" © Sony Pictures
Suite à la décision de plusieurs chaînes de cinémas de ne pas projeter le film "L'interview qui tue" en raison de menaces terroristes, Sony a tout simplement décidé de ne pas sortir le film.

Depuis plusieurs semaines, Sony gère les conséquences d'une attaque terroriste massive. Plusieurs films très attendus du studio se sont retrouvés disponibles sur le net plusieurs semaines avant leur sortie, les e-mails des dirigeants de la chaîne ont été publiés, révélant des propos peu tendres envers des stars de Hollywood et même le président américain, et le salaire de nombreux acteurs a été dévoilé pour leurs récents projets.

À lire aussi
Box-office : "Adieu les cons" en tête devant "The Father", petit début pour "Chacun chez soi"
Cinéma
Box-office : "Adieu les cons" en tête devant "The Father", petit début pour...
Premières séances : "Des hommes" petit leader devant "Villa Caprice", début poussif pour le biopic sur Billie Holiday
Cinéma
Premières séances : "Des hommes" petit leader devant "Villa Caprice", début...
Box-office US : Excellent démarrage pour "Sans un bruit 2", début timide pour "Cruella", "Saw" fait de la résistance
Cinéma
Box-office US : Excellent démarrage pour "Sans un bruit 2", début timide pour...
Box-office : "Adieu les cons" et les nouveautés se partagent le top 5, le cinéma fait le plein d'entrées
Cinéma
Box-office : "Adieu les cons" et les nouveautés se partagent le top 5, le cinéma...

La Corée du Nord derrière tout ça ?

Si l'identité des pirates n'a pas encore été déterminée, CNN annonce que les Etats-Unis s'apprêtent à officiellement blamer la Corée du Nord pour cette attaque informatique. Le pays avait en effet fait part de sa colère face à la sortie imminente de la comédie "L'interview qui tue", dans laquelle Seth Rogen et James Franco campent deux journalistes qui font équipe pour aller tuer le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un. Des représailles avaient été promises.

Alors que Sony se débattait avec les conséquences du piratage massif dont le studio avait été victime, un groupe baptisé les Gardiens de la paix a publié un message annonçant que les cinémas qui projetteraient "L'interview qui tue" pourraient faire l'objet d'une attaque terroriste rappelant le 11 septembre 2001, et que leurs spectateurs seraient mis en danger. Ces deux derniers jours, plusieurs chaînes de cinémas ont donc annoncé leur intention de ne pas proposer le film à leurs clients.

"Une attaque criminelle sans précédent"

Face à ces décisions, Sony a donc décidé de ne pas sortir "L'interview qui tue" le jour de Noël, comme prévu, et d'en annuler purement et simplement la sortie. Aucune exploitation en VOD n'est prévue. "Nous respectons et comprenons la décision de nos partenaires et, évidemment, nous partageons totalement l'intérêt qu'ils accordent avant tout à la sécurité de leurs employées et des spectateurs", a expliqué le studio dans un communiqué.

"Sony Pictures a fait l'objet d'une attaque criminelle sans précédent envers nos employés, nos clients et nos affaires (...) Nous sommes profondément attristés par ce geste qui avait pour but d'empêcher la sortie d'un film que ceux qui nous ont attaqué n'aimaient pas. Nous soutenons nos cinéastes et leur liberté d'expression, et sommes extrêmement déçus par cete issue", a affirmé le studio.

Les stars atterrées

Sur Twitter, de nombreux acteurs et cinéastes ont fait part de leur tristesse ou colère face à cette décision. "Wow. Tout le monde abandonné. Les pirates ont gagné. Une victoire totale", a regretté Rob Lowe. "Il suffit de ça ? Une menace anonyme et les chiffres 11/9 pour tuer la liberté d'expression ?", a pour sa part interrogé l'animateur Bill Maher. "Annuler la sortie de 'L'interview qui tue', c'est établir un précédent horrible", a de son côté noté Zach Braff tandis que Steve Carell a estimé qu'hier était "un triste jour pour l'expression créative". L'acteur est d'ailleurs lui aussi touché par l'attaque dont Sony a fait l'objet : le studio New Regency a décidé de ne pas tourner son prochain film "Pyongyang", un thriller dont l'action se déroulait en Corée du Nord. Le tournage devait débuter en mars.

l'info en continu
Guy Bedos et Sophie Daumier : Quand le duo comique se confiait sur sa vie privée et son succès
INA/MADELEN
Guy Bedos et Sophie Daumier : Quand le duo comique se confiait sur sa vie privée...
"Les maternelles" : La quotidienne d'Agathe Lecaron débarque sur France 2 la saison prochaine
TV
"Les maternelles" : La quotidienne d'Agathe Lecaron débarque sur France 2 la...
"Comme en 18" : La Une de "L'Equipe" surprend Bruce Toussaint et Daniel Riolo sur BFMTV
TV
"Comme en 18" : La Une de "L'Equipe" surprend Bruce Toussaint et Daniel Riolo sur...
"Les auditeurs ont la parole" : Pascal Praud resigne jusqu'en 2023 sur RTL
Radio
"Les auditeurs ont la parole" : Pascal Praud resigne jusqu'en 2023 sur RTL
"Le meilleur pâtissier - Célébrités" : La saison 5 sera diffusée sur Gulli avec un duo inédit
TV
"Le meilleur pâtissier - Célébrités" : La saison 5 sera diffusée sur Gulli avec un...
"Les plus belles vacances" : Valérie Damidot revient pour une saison 4 dès le lundi 5 juillet sur TF1
Programme TV
"Les plus belles vacances" : Valérie Damidot revient pour une saison 4 dès le...