"Le Pen, la politique en héritage" : Qu'apprend-on dans le doc de LCI sur la famille Le Pen ?

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Pen, la politique en héritage" : Qu'apprend-on dans le doc de LCI sur la famille Le Pen ?
"Le Pen : La politique en héritage" ce soir sur LCI
"Le Pen : La politique en héritage" ce soir sur LCI © LCI
La chaîne info du groupe TF1 propose un nouveau long-format ce soir.

Nouvelle enquête sur la dynastie Le Pen. Ce soir, à 20h45, LCI proposera "Le Pen, la politique en héritage", un nouveau long format de 52 minutes consacré aux relations entre Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen et Marion Maréchal. Une programmation qui intervient deux mois après celle de l'enquête "Le Pen : Secrets, pardons et trahisons" sur BFMTV. Pour rappel, à l'époque, celle-ci avait été suivie par 513.000 téléspectateurs (2,1% de PDA), selon Médiamétrie.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

Contrairement à l'enquête de BFMTV, qui ne proposait que le témoignage de Jean-Marie Le Pen, le principal atout de l'enquête de LCI est qu'elle repose à la fois sur celui-ci du patriarche de la famille Le Pen et sur celui de sa fille. En revanche, contrairement à ce qu'annonce la chaîne, elle n'a pas obtenu de prise de parole de Marion Maréchal. Pour les besoins de ce documentaire, LCI a simplement recyclé un témoignage déjà diffusé et daté de décembre 2016 et que l'ex-députée française avait à l'époque accordé à Christophe Jakubyszyn. À cette date, Marion Maréchal ne s'était pas encore retirée de la vie politique.

"Ça a été horrible"

Les équipes de LCI ont pourtant bien tenté d'avoir un mot de Marion Maréchal, en la poursuivant notamment lors de son déplacement à l'université d'Oxford en janvier dernier. Mais la jeune femme décline fermement devant la caméra de LCI : "Pas d'interview". En son absence, c'est Marine Le Pen qui commente sa relation avec sa nièce, rappelant qu'elle l'a "littéralement vue naître" et qu'elle a été pour elle une sorte de père de substitution. Jamais dans ce documentaire, Marine Le Pen ne reconnaît la moindre rivalité avec sa nièce et écarte tout clash avec elle après le congrès de 2014, contrairement à ce que soutient Florian Philippot. Celui-ci était pourtant à l'époque précisément au coeur de la bisbille supposée entre la tante et la nièce. "J'ai vu Marion Maréchal passer en pleurs", se délecte à ce sujet Florian Philippot, aujourd'hui persona non grata du RN.

Abordée dans la dernière partie du documentaire, la relation entre Marine Le Pen et Marion Maréchal est plus vite expédiée que ne l'est celle entre Marine Le Pen et son père. Les deux principaux intéressés ne sont d'ailleurs pas avares sur le sujet. La patronne du RN évoque les dérapages à répétition de son père, comment par exemple elle a été "folle de rage" et a voulu "tout arrêter" après l'interview de ce dernier dans "Rivarol" en 2005. "Ça a été horrible" raconte-t-elle à propos de l'exclusion de son père, viré du parti en 2015. Une décision qu'elle assume pleinement malgré "la souffrance causée". "Tout le monde disait que c'était Philippot. Je ne collerai pas cette décision sur le dos de Philippot. Je l'ai prise en mon for intérieur" explique la présidente du RN.

De l'appétit de Marine Le Pen pour la politique

À propos de ses saillies, Jean-Marie Le Pen, fidèle à lui-même, ne regrette rien. "C'est banal, je ne vois pas en quoi ça a pu perturber qui que ce soit", élude "le menhir", après avoir vanté sa capacité à "faire le buzz". "J'exprime ma pensée... peut-être parfois un peu maladroitement", concède du bout des lèvres celui qui serait aujourd'hui "en paix" selon Marie-Christine Arnautu, l'une de ses proches. "Il aime rappeler qu'il est là. Pour le meilleur... et, parfois, pour le pire !", sourit Marine Le Pen. Si les relations avec sa fille sont redevenues "normales" selon cette dernière, le patriarche, mimant le bruit d'un coeur qui bat, jure, lui, qu'il "décrochera le jour où on (le) mettra dans une caisse en bois".

Le plus intéressant dans ce documentaire est peut-être finalement le rapport, semble-t-il parfois complètement dépassionné, à la politique de Marine Le Pen, elle, qui voulait être commissaire de police et ne surtout pas marcher dans les traces de son père. Elle raconte ainsi comment en 2002 elle est allée "à contre-coeur" sur les plateaux de télévision après la qualification de son père au second tour et dit avoir longtemps pensé que la politique "est la raison de tous (ses) malheurs". "Elle est venue à la politique par facilité", commente Carl Lang, tandis qu'elle reconnaît avoir plusieurs fois songer à "tout arrêter" - ce que Florian Philippot confirme en évoquant "l'épuisement" de Marine Le Pen - et assure n'avoir "aucune fascination" pour le pouvoir.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
salies64

Non pas du tout ce n'est pas mon genre. Je ne fais pas partie des haters qui sur les réseaux asociaux déversent leur fiel. Et je respecte tous les électeurs même quand je ne partage pas du tout leurs idées. J'écrivais en gros que certains ont trouvé le bon filon pour vivre très confortablement en faisant croire aux Français qu'ils sont proches d'eux et de leurs préoccupations.



ramu59

Et ? Il faut les appeler comment ? Médor ? Raté, c'est déjà pris ......



Jacques

Votre commentaire devait comporter trop de vulgarité. Vous êtes prié de cirer les pompes du président en restant courtois avec les méchants qui critiquent son œuvre.



walter

On se le demande en effet.



A French

LCI essaie de concurrencer BFM dans la série de reportages racoleurs.



A French

Un peu trop royaliste dans sa façon de se reproduire.. ;)



Mr.Eddy

C'est pas vrai, moi dans ma famille, tout le monde s'adore. Sauf peut-être mon beau-frère Marcel qui est un sacré blaireau.



Mr.Eddy

Et puis, le Président du RN est élu en interne démocratiquement.

*Tousse* Tu sais, les élections interne..



Mr.Eddy

Debré !



Mr.Eddy

C'est pas gentil pour Raquel et Alexis.



Mr.Eddy

Oh pas que dans l'oeil !



salies64

Créateur dans le sens de celui qui agit, réalise des choses concrètes. C'est toujours plus facile de démolir que de présenter un projet réalisable. Autrefois on disait je crois : la critique est aisée mais l'art est difficile.



salies64

Non créateur au sens agir, faire, réaliser des choses concrètes. Qu'a laissé le grand insoumis durant ces décennies de vie politique ? Rien ou si peu. Quant au père Le Pen il est malin.Il vit bien de sa rente de situation. Il s'est toujours débrouillé pour ne pas être éligible à la présidentielle sauf la surprise de 2002 où la division Taubira Jospin a eu le même effet que Hamon Mélenchon à savoir pas de gauche au second tour ! a fille est moins maline et s'est laissée monter le bourrichon de croire qu'elle pouvait gagner. On a vu lors du débat combien elle en était incapable.



L'Œil

Le vieux Le Pen est quand même dix fois plus passionnant que Mélenchon.
Créateur ?
Genre Dieu ?



Jonathan

Mentalité française... M'est avis que c'est la même chose dans maintes civilisations occidentales. N'est-ce pas le propre de l'Homme de s'avilir ?



Jonathan

Créateur ?



Yvonne Pras

Je suis d'accord avec vous, on ne va rien apprendre de plusnavec ce documentaire!



Camille Nales

Encore de la propagande pro Le pen. Rien que la bande annonce, ils appellent les Le pen uniquement par leurs prénoms.



ben-jamin2

Ah parce que la politique est passionnante? Perso, je n'y crois plus du tout et ce tous partis confondus.



salies64

Mon commentaire a disparu. On ne peut donc pas écrire que ceux aux deux extrêmes qui se disent défenseurs du petit peuple vivent de ce filon comme des grands bourgeois ? Personne n'est dupe mais c'est plus facile d'être opposant que créateur.



L'Œil

Non, c'est pas la seule, y'a aussi la famille Asselineau !



L'Œil

Un sérieux outsider !



L'Œil

Je vois pas trop le rapport avec la démocratie.
Cela ne concerne que la vie d'un parti politique, pas la France.
Et puis, le Président du RN est élu en interne démocratiquement.
Bien sûr, on peut se demander pourquoi il n'y a pas plus de choix.



arno2marcq

Qu'apprend-on dans le doc de LCI sur la famille Le Pen ? Rien d'autre qu'on ne sait déjà et qui a été répété mille et une fois. Vous pouvez faire un doc sur n'importe grande famille française, vous y trouverez querelles, messes basses, jalousie, rivalité... et des amis ou ex-amis qui tiennent avec tel ou tel camp ou qui en profitent pour balancer. C'est la mentalité française comme cela, hélas...



EiffelNord

C'est pas la seule ? Seule famille politique actuelle avec 3 membres ayant un certain poids ?

Très étonné que cela ne choque pas plus que cela le grand public qu'un partie soit tenu depuis plusieurs décennies par une seule famille avec une possibilité que cela dure avec Marion... c'est très dérangeant et tellement pas démocratique.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
Sport
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre Jean-Jacques Bourdin et Jordan Bardella sur RMC
TV
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre...
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Interview
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite" à un bon niveau
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite"...
Audiences access 19h : "DNA" leader en baisse, "Objectif Top Chef" et "Quotidien" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader en baisse, "Objectif Top Chef" et "Quotidien"...
Audiences : "Balthazar" très large leader devant "Envoyé spécial", petit démarrage pour "Chef contre chef" sur M6
Audiences
Audiences : "Balthazar" très large leader devant "Envoyé spécial", petit démarrage...
Vidéos Puremedias