"Louis(e)" : puremedias.com a vu la première série de TF1 sur un personnage transsexuel

Partager l'article
Vous lisez:
"Louis(e)" : puremedias.com a vu la première série de TF1 sur un personnage transsexuel
"Louis(e)"
"Louis(e)" © PHILIPPE WARRIN / CINETEVE / TF1
TF1 lance ce soir "Louis(e)", une série sur un personnage transsexuel emmenée par Claire Nebout.

Une héroïne transsexuelle au coeur de la nouvelle série de TF1 ! Ce soir, la Une diffuse le pilote en deux parties de "Louis(e)", une nouveauté signée Fabienne Lesieur et Thomas Perrier. Pour incarner Louise, ce personnage transsexuel, la chaîne et la production ont jeté leur dévolu sur Claire Nebout, vue dernièrement dans "La vie devant elles" et "Capitaine Marleau" sur France 3. A ses côtés, les téléspectateurs retrouveront Helena Noguerra ("L'Arnacoeur", "Fiston") et Jean-Michel Tinivelli ("Alice Nevers, le juge est une femme").

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Et dès les premières minutes du pilote diffusé ce soir, la transsexualité est au coeur de la série : sept ans après avoir quitté le domicile familial, Louise revient s'installer en face du domicile de son ex-femme, le jour de l'anniversaire de leur jeune fils Sam. Et de là se pose le premier obstacle de la nouvelle vie de l'ex-Louis : être accepté par son ex-femme... et ses enfants. Ainsi, dès le premier épisode, Louise - qui officie dans un hôpital - se retrouve confrontée à sa fille, sans que celle-ci ne sache qu'elle se confie à un parent.

Pas de caricature

Dans l'ensemble, la quasi-totalité de ce premier épisode tourne autour de l'acceptation de la transsexualité d'un proche, sur fond de petite guerre entre parents séparés. La transsexualité en est même parfois accessoire. L'ensemble est toutefois traité sans caricature, avec bienveillance, parfois trop. Mais celle-ci est moins présente dans le deuxième épisode, où le ciel se noircit pour Louise qui doit cette fois faire face à la transphobie et à certaines absurdités de l'administration lors d'un dépôt de plainte avec une carte d'identité au nom de Louis.

Dans l'ensemble, "Louis(e)" est globalement plus proche des fictions habituelles de TF1 que d'un "Transparent", la série américaine d'Amazon qui aborde la transsexualité de manière plus franche. Ainsi, si la nouvelle série de TF1 ne bouleverse pas les codes des fictions occupant habituellement cette case du lundi soir, elle a le mérite de faire évoluer le genre en abordant une thématique jusqu'ici peu évoquée - et surtout sans tomber dans les clichés grâce à un jeu d'acteur en douceur de Claire Nebout. A voir désormais sur la durée si "Louis(e)" saura convaincre sans tomber dans le répétitif ou le cliché.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
galuchat57

Excellent Olivier Minne, oui... mais... un jeu ringard avec des "peoples" de 3e zone qui font semblant de se croire drôles...



BA TF1 2018

Tu t'es trompé. Lol



Plouf

bingo !



Marcel Bouchu

Ils en ont parlé avant et ils vont probablement republier leur article tout à l'heure.



fun

Apparement puremedias n aime pas parler de France 2 alors que aujourd hui a 18 h il y a le nouveau jeu " tout le monde a son mot a dire" présente par l excellent olivier minne



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
TV
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000 d'euros d'indemnités
Radio
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000...
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
SVOD
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur France 2
Programme TV
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur...
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
TV
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Séries
"Better Call Saul" : La saison 6 du spin-off de "Breaking Bad" sera la dernière
Vidéos Puremedias