"Ma télé/radio demain" : France Télévisions et Radio France lancent une consultation sur l'audiovisuel public

Partager l'article
Vous lisez:
"Ma télé/radio demain" : France Télévisions et Radio France lancent une consultation sur l'audiovisuel public
Spot de pub pour la campagne "Ma télé demain" diffusé sur les antennes de France Télévisions © DR
Jusqu'à fin octobre, France Télévisions et Radio France attendent les retours de leurs téléspectateurs et auditeurs.

L'audiovisuel public inventé collectivement. C'est le souhait de Delphine Ernotte-Cunci et Sibyle Veil, respectivement patronnes de France Télévisions et de Radio France, qui ont lancé conjointement, hier, une "consultation citoyenne" sur l'avenir des radio et télévision publiques. Celle-ci intervient alors que l'offre des programmes de France Télévisions sera repensée dans les années à venir, dans le sillage de la réforme de l'audiovisuel public et notamment de la disparition annoncée de France 4 et de France Ô. "C'est un énorme chantier qui prendra du temps", avait déclaré à ce sujet Delphine Ernotte-Cunci dans "Le Parisien" en juin dernier, tout en annonçant son intention de consulter les téléspectateurs.

À lire aussi
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
TV
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas depuis 2000 sur TF1
Audiences
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas...
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au point d'Anne-Elisabeth Lemoine
TV
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au...

Très concrètement, la consultation se passe sur la plateforme dédiée "Matélémaradiodemain.fr". Sur ce site, après s'être exprimé sur ses usages et ses modes de consommation, l'internaute pourra répondre à un ensemble de questions sur la télévision et/ou sur la radio, les deux entités étant distinctes dans la navigation. Selon ses goûts, il pourra répondre à des questions sur les thématiques qui l'intéressent le plus : information, jeunesse, culture, séries, sport ou encore Outre-mer. Des espaces de réponse libre sont également laissés à l'internaute, invité à faire des propositions concrètes à Delphine Ernotte-Cunci, Sibyle Veil ainsi qu'aux patrons des chaînes et stations, ou encore à envoyer une image censée représenter sa vision de l'audiovisuel public de demain.

Un dispositif "à la carte"

Au total, l'internaute a accès à plus d'une centaine de questions. "Il n'y a aucune obligation de répondre à chacune. On a voulu éviter de faire un long questionnaire rébarbatif qui aurait pu lasser les répondants. L'idée, c'est vraiment que les gens puissent s'exprimer sur les thématiques qui leur tiennent à coeur. C'est un dispositif à la carte", explique Florent Dumont, directeur des études et du marketing antennes de France Télévisions. Avec ses homologues de Radio France, il a supervisé la mise en place de cette consultation, dont l'analyse des résultats sera confiée à IPSOS. Imaginée cet été, la consultation durera jusqu'à la fin du mois. Quant aux résultats, d'abord partagés en interne, ils seront ensuite rendus publics en début d'année prochaine.

Mais que deviendront-ils concrètement ? "Nous voulons écouter les attentes du public, identifier les thématiques les plus concernantes, et prendre les bonnes idées qu'ils ont à nous proposer", assure Florent Dumont qui insiste sur le fait que la consultation n'est pas qu'un "un simple bilan d'image des chaînes". Selon lui, les résultats auront ainsi une incidence concrète dans les choix opérés par la présidence concernant l'offre de programmes. "Ça nous permettra de conforter certaines de nos décisions et de nous améliorer dans le sens des attentes du public", poursuit-il, rappelant les engagements préexistants de France Télévisions dans le dialogue avec son public à travers notamment les "rencontres téléspectateurs" organisées régulièrement en région.

Pour s'assurer la participation d'un maximum de personnes, la consultation sera évoquée dans les émissions de France Télévisions et de Radio France. Depuis hier soir, des bandes annonces sont également diffusées sur les antennes du service public pour inviter téléspectateurs et auditeurs à faire connaître leur vision de l'audiovisuel public.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
DarkLink 74

L'information sportive de la radio de demain pourrait parler un peu (beaucoup) moins de football au profit de sportifs tellement plus méritants et tellement moins fortunés .... Les jours de "vache maigre" en ligue 1 française qu'avons nous à faire de l'interview de l'entraîneur d'une équipe de ligue 2, du championnat anglais de foot, du championnat espagnol de foot ... etc. Arrêtez de nous étouffer avec le foot, le foot, le foot ! Il existe bien d'autres sports qui méritent bien plus de couverture médiatique. Pourquoi ne pas parler de la gymnastique, de l'athlétisme un peu plus qu'a l'occasion d'une médaille ou d'un record, le judo, le canoë kayak, ... etc, tous ce sportifs individuels contraints de travailler à côté leur activité pour s'en sortir faute de sponsor et de notoriété parce-que pas assez de couverture médiatique. Le foot n'intéresse que 30 % des français tout au long de l'année, parlez nous d'autre chose dans le journal des sports !



Thierry Person

La télévision de demain... Celle d'aujourd'hui montre déjà bien le chemin qu'elle va prendre...

Marre des jeux d'argent idiot a 2 ou 3€ où l'on doit téléphoner pour donner la réponse une ou deux...

Marre d'une émission ou d'une série qui vous annonce avant ce que vous verrez après la pub et de la même annonce après ce que vous avez vu avant.

Marre de ces campagnes publicitaires qui défilent 4, 5, voir 6 fois par jour.

Marre de ces pages de Pub qui une fois terminées avec le logo de pub de la chaine, rajoute deux ou trois annonceurs...

Marre de ces supposés émissions de variétés ou de divertissements qui sont surtout là pour faire la promo de l'actualité de ses invités....

Marre de ces bobos qui ne reflètent pas votre quotidien...

Marre de ces journaux télévisés qui sont plus anxiogène et de faits divers que d'informations réelles...

Marre de ces soi disant magasines d'informations que affolent les téléspectateurs tant ils sont anxiogènes et qui n'apportent aucune solutions...

Marre aussi de ces présentateurs (Michel Drucker, Nagui, ils ont du talent, certes) mais qui ne veulent pas laisser la place aux plus jeunes...

Pour finir par un avis positif sur les documentaires, les séries, les téléfilms, leurs contenus sont de qualités mais tellement de choses entre qui polluent France Télévision.
Merci de m'avoir permis de m'exprimer



jacques

L'argent public devant revenir au public et non a des chaines de production privées.



jacques

Si le projet consiste à la création d'un audio visuel public réuni, n'est-ce pas pour une fois de plus supprimer des emplois et faire des économies budgétaires ?
Attention fausse route. J'attends des réponses s'il vous plait.



jacques

la question doit traiter de la sauvegarde de l'audiovisuel public s'il existe encore.
Les budget publicitaires sont tels qu'il devient impossible pour les chaines d'être libres. Nous n'arrêtons pas de payer la redevance et nous sommes aveuglés par les
publicités.



jacques

la liberté de création est indispensable dans l'intérêt culturel. La télévision se doit de transmettre des sujets qui élèvent la pensée. Il n'existe pas de télé ou de radio
indépendante avec des fonds privés.
Le poids des annonceurs et le budget publicitaire pèse très lourd sur la liberté des programmes. Actuellement, nous pouvons dire adieu aux programmes qui visent à la liberté de l'auditeur ou du téléspectateur. L'état a un rôle "sauvegarder la séparation
des pouvoirs" argent public pour l'audoivisuel public". Comme il est dit l’enfer est pavé de bonnes intentions".



Gilles MARTINEAU

Je vous demande de garder cette merveilleuse émission "le plus grand cabaret du monde".



Levesque c

Trop d’emission politique qui ne serve à rien car elle ne sont pas menées à leur terme et les mensonges ne sont pas démontrés en présence de celui qui les dit .la diffusion de pièces de théâtre serait la bien venue.la diffusion de bon film un peut plus récent serait la bienvenue



Godilhaire

La télévision de demain (télévision d'État) respectera les chartes qu'elle signe, par exemple le thème des dites "langues de fRance" et leurs emplois dignes ou
simplement un emploi digne.
La télévision de demain ne sera plus décidée TOUTE à Paris, mais aussi à Bordeaux, Lyon, Marseille, Strasbourg, Lille, Brest, Bastia, Fort-de-France, etc.
La télévision de demain ne pensera pas héxagonite, mais pensera là ou la rédaction sera....bien sûr si elle est hors de Paris ; l'héxagonite est une maladie typiquement des rédactions parisiennes ou provincialistes en « région », les territoires dominées ou provinces...
la télévision de demain ne sera plus parisienne, elle ne fabriquera pas des programmes en ouvrant seulement les fenêtres de leurs gentils bureaux parisiens pour produire pour tous !

la télévision de demain, d'État, aura sa télévision régionale parisienne ; ça nous ferait du bien en régions...



Starlight

En région, ça va être la même chose que pour Franceinfo. Les personnels de France 3 régions et France Bleu vont être dans l'obligation de collaborer car l'union fait la force. D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi ce qui se fait déjà en outremer serait impossible en métropole. Des émissions communes commencent à voir le jour cela dit (par exemple à Nancy il y a quelques semaines pour un salon du livre) : https://twitter.com/Olivier...



victornewman

oh oui ! oh oui ! oh oui !



tikeum75

Alors la Bergé : "Son père, Alain Bergé (dit Alain Dorval), est la voix française de Sylvester Stallone et sa mère, Dominique Dumont, prête sa voix à Katherine Kelly Lang dans la série Amour, Gloire et Beauté".

Sinon, a fait Sciences-Po Paris, mariée puis divorcée de Nicolas Bays, ancien député PS. Bachelot et Moscovici sont les témoins de mariage.

Adhérente UMP de 2002 à 2015, puis de LR de 2015 à 2017.

Soutient Nathalie Kosciusko-Morizet pour la primaire de la droite et du centre de 2016. Cependant, elle apparaît dans l'organigramme de la campagne d'Alain Juppé, au sein duquel elle est responsable de la veille et de l'activisme sur les réseaux sociaux au sein du pôle numérique. Sa participation à cette campagne et son soutien à Nathalie Kosciusko-Morizet lors des élections municipales de 2014 à Paris, deux scrutins qui se sont soldés par des défaites, amènent Le Lab (Europe 1) à la qualifier de « chat noir ».

En janvier 2017, elle participe au lancement de Droite-lib, « un mouvement pro-Fillon et anti-Macron », fondé par Virginie Calmels (quelques mois plus tard, elle nie en avoir fait partie). Par la suite, elle refuse de rejoindre le groupe « Les femmes avec Fillon » et décide de ne plus renouveler son adhésion aux Républicains.

En février 2017, elle assiste à un meeting d'Emmanuel Macron à Lyon et rencontre son équipe pour finalement rejoindre son équipe de campagne.

Magnifique, elle est super fidèle LOL



HeyBro

"Et pour avoir des contacts à la maison de la radio"

Mort de rire, le tocard qui s'invente une vie hahahhaaaahh excellent



victornewman

Oulalala, sé rigolo !



Starlight

Ah non, ce ne sont pas deux syndicats distincts. C'est le même syndicat. Et oui, il faut forcer à ce que ces deux maisons travaillent ensemble.
Par ailleurs, je n'ai pas dit que l'immobilisme primait dans le service public. L'immobilisme ne prime jamais quand il y a une forte volonté au niveau de la direction de faire aboutir les réformes. Les deux groupes publics travailleraient encore chacun dans leur coin à l'heure qu'il est si la présidente Ernotte, femme à poigne s'il en est, n'avait pas enclenché le mouvement de rapprochement.



Starlight

Les sources, on peut en trouver par exemple du côté du SNJ et ses tracts publiés avant et même après le lancement de la chaîne en 2016. C'était le syndicat le plus réfractaire à voir les deux maisons se rapprocher pour lancer le média global. D'un côté le SNJ-RF s'y opposait car il craignait que la radio en sorte affaiblie. De l'autre, le SNJ-FTV craignait lui pour les éditions de France TV et de France 3 en particulier. Et les deux branches du syndicat se partageaient leurs liens, notamment sur Twitter...
Par conséquent, quand tu dis que les journalistes se détestent et ne se parlent pas, ce n'est pas vrai. Ils se parlent et partagent les mêmes idées et n'avaient pas envie de voir un média global émerger. Fort heureusement, le mouvement de rapprochement étant ce qu'il est, inéluctable, tous ces journalistes sont obligés de participer à ce mouvement. Et ce n'est que le début.



Bénichou Rouge

Qu'on coupe cette gabegie maintenant que tout le monde va sur Youtube et Netflix !



Starlight

Ah non, je ne confirme pas. Pour la simple et bonne raison que les journalistes des deux maisons se retrouvent dans les mêmes syndicats.
(j't'ai bien eu là).



Jeff Costello

Pierre Bergé ? J'ai des doutes !



NorbertGabriel

de qui ?



tikeum75

Je ne pense pas. Faudrait vérifier, confirmer ou infirmer. Mais, fille de ou non, elle reste une mauvaise.



Thierry

C'est sa désolé pour pas l avoir mis merci



vincetv

Je vous conseil d'avoir le temps, un bon ordi ou téléphone et surtout une bonne imagination pour répondre au questionnaire. Il est intéressant mais il est complexe et demande de s'impliquer vraiment (écriture de texte, envoi de photos...)



Starlight

Deux navigations distinctes (radio/TV) mais plateforme commune. Je ne vois pas comment il aurait pu en être autrement.



Geo

L'absence des points et des virgules rend la lecture difficile. Un souci de clavier peut-être ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
Cinéma
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des matchs de sumos à l'Elysée
TV
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des...
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec l'ARCEP et la HADOPI
TV
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec...
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les Etats-Unis !
Séries
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les...
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur Canal+
Séries
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur...
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des téléspectateurs en une semaine ?
Audiences
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des...
Vidéos Puremedias