"Télérama" veut rattraper son retard sur le numérique

Partager l'article
Vous lisez:
"Télérama" veut rattraper son retard sur le numérique
Logo de "Télérama"
Logo de "Télérama" © DR
Trop dépendant du papier, le titre culturel du groupe "Le Monde" adapte son modèle.

"Télérama" fait son aggiornamento numérique. Le titre culturel, propriété du groupe Le Monde, veut refaire son retard en la matière. Ce matin, "Télérama" a officiellement présenté sa nouvelle application mobile. Celle-ci doit lui permettre d'accélérer fortement son recrutement d'abonnés numériques qui est pour l'heure d'à peine 2.000 selon Catherine Sueur, présidente du directoire de "Télérama", citée par "Les Echos". La dirigeante explique que le titre vise la barre ambitieuse des 100.000 abonnés numériques d'ici cinq ans.

À lire aussi
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Presse
"Le Monde" n'a pas été distribué au Maroc cette semaine
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Presse
Patrick Montel rejoint "Le Point" pour les Jeux olympiques de Tokyo
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis" écarté de ses fonctions
Presse
Impliqué dans une arnaque de sans-papiers, le rédacteur en chef de "Politis"...
Kurt Westergaard, dessinateur danois d'une des caricatures de Mahomet, est mort
Presse
Kurt Westergaard, dessinateur danois d'une des caricatures de Mahomet, est mort

Pour tenter d'y parvenir et donc de recruter environ 20.000 abonnés par an, "Télérama" mise sur une application refondue et adaptée aux nouveaux usages. En plus des programmes des chaînes de télé, la rédaction sélectionnera désormais des contenus venus des plateformes comme Netflix, Amazon voire même YouTube. Outre une sélection de programmes, réalisée sans algorithme, pour les lecteurs, l'application proposera à ses utilisateurs abonnés de regarder des films. "Télérama" a ainsi signé un partenariat avec plusieurs partenaires, dont Canal VOD, pour constituer un catalogue de 300 films et documentaires par an, proposés entre trois et six mois après leur sortie dans les salles et accessible sans surcoût pour l'abonné.

Adaptation aux nouveaux usages

"On s'adapte aux nouveaux usages. Jusqu'ici on passait plus de temps à chercher un programme qu'à le regarder. Aujourd'hui, on choisit ses programmes lors de la pause déjeuner ou dans les transports avec pour guide une sélection", explique Catherine Sueur dans "Le Monde". L'enjeu n'est pas mince pour "Télérama", dont le modèle, encore très dépendant de la vente papier, est exposé. Comme le rapporte "Les Echos", "Télérama", véritable machine à cash du groupe Le Monde avec près de 500.000 exemplaires vendus, a néanmoins dû augmenter récemment le prix de ses abonnements et tailler dans ses coûts, notamment de fabrication et de distribution, pour compenser la baisse régulière de ses ventes.

l'info en continu
Mort de Jean-Yves Lafesse : Paris Première rend hommage ce soir à l'humoriste
TV
Mort de Jean-Yves Lafesse : Paris Première rend hommage ce soir à l'humoriste
Sean Penn refuse de tourner une série tant que le cast n'a pas été vacciné
Cinéma
Sean Penn refuse de tourner une série tant que le cast n'a pas été vacciné
Sarah-Cheyenne Santoni quitte "Ici tout commence" sur TF1
Séries
Sarah-Cheyenne Santoni quitte "Ici tout commence" sur TF1
Audiences samedi : Les JO boostent les audiences de France Télé, Audrey Crespo-Mara en forme sur TF1
TV
Audiences samedi : Les JO boostent les audiences de France Télé, Audrey...
Audiences : "Mongeville" en tête des audiences devant "Fort Boyard" fort sur cibles, "Les touristes" sous les 2 millions
TV
Audiences : "Mongeville" en tête des audiences devant "Fort Boyard" fort sur...
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la chaîne L'Equipe"
Interview
Jérôme Saporito : "La Ligue 2 est un produit particulièrement attractif pour la...