"Top Chef 2013" épisode 6 : Valentin, "mi-Calimero mi-Grincheux", sauve sa tête, pas Jean-Philippe...

Partager l'article
Vous lisez:
"Top Chef 2013" épisode 6 : Valentin, "mi-Calimero mi-Grincheux", sauve sa tête, pas Jean-Philippe...
"Top Chef" s'invite au Stade de France dans sa saison 4.
"Top Chef" s'invite au Stade de France dans sa saison 4. © Knaub/M6
Après le faux départ de Valentin la semaine dernière, et le vrai départ de Julien, on a eu droit à une émission trop longue (encore) ce soir, marquée par un nouveau coup de mou de Valentin et le départ de l'attachant Belge Jean-Philippe. Résumé.

La semaine dernière, on a failli perdre Valentin, mais c'est finalement Julien qui a pris la porte dans le cinquième épisode de "Top Chef" 2013. Il ne reste donc plus que neuf candidats encore en lice pour devenir le gagnant de cette quatrième édition, et si certains se sont illustrés ces dernières semaines, bien malin celui qui pourra prédire avec certitude l'identité de celui ou celle qui remportera l'aventure. Ce soir, on passera notamment par le Stade de France, et les bandes-annonces nous ont déjà promis un craquage de Yoni et une nouvelle crise de confiance de Valentin. Rendez-vous dès 20h55 pour suivre - et commenter ! - cet épisode en direct sur puremedias.com !

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...

21h03. C'est une épreuve de patisserie qui attend les candidats. En 1h30, ils vont devoir réaliser un gâteau au chocolat pour six personnes ! "Qu'est-ce qu'on peut rater dans un gâteau au chocolat ?", demande Stéphane Rotenberg à Patrick Roger, chocolatier de renom. "Tout", répond-il. Au moins, c'est clair ! Yoaké et Alexandra Rosenfeld aideront le chocolatier à déguster. Le gagnant sera évidemment immunisé, et son gâteau sera vendu pendant trois semaines chez Auchan chut, chut, pas de marque. Virginie va jouer la simplicité avec un gâteau chocolat-orange. Fabien, lui, espère que ses connaissances en pâtisserie l'avantageront tandis que Yoni est en plein doute et opte pour... un "mille-crêpes", une création de sa soeur.

"Il va se foutre de ma gueule !"

21h26. Pour Florent, ce sera une sorte de crumble tandis que Joris avoue ses faiblesses. Il parie sur l'originalité de ses ingrédients. Quentin va faire simple avec chocolat et banane tandis que Jean-Philippe explique que tout ce qu'il a essayé depuis le début de l'épreuve a échoué ! Quant à Valentin, il prend "beaucoup de risques" avec un gâteau très élaboré. Après ce tour de table, on retrouve Yoni, qui "fait de la merde". "Il va se foutre de ma gueule, Patrick Roger", prédit le candidat.

21h34. L'heure de la dégustation sonne. "La partie gâteau est un peu loupée, c'est impossible de le commercialiser", lance le chef Roger à Yoni, malgré la bonne idée des crêpes. Le gâteau de Virginie est "un peu sec", celui de Naoëlle aussi, Joris est piégé par une amande incroquable et "hyper lourd", tandis que Florent propose un plat avec trop de goûts et la forme est impossible à reproduire à grande échelle. "Bah il est moche", lance Patrick Roger quand Fabien sert son gâteau. Cash ! Heureusement, il est bon et "aérien", loin des lourdeurs des précédents. Valentin, lui, reçoit des critiques plutôt positives, et Jean-Philippe provoque le rire dans le jury, car son gâteau est trop alcoolisé. Enfin, Quentin a un petit souci de cuisson... Au final, Virginie termine troisième, derrière Quentin, deuxième, et Fabien, immunisé malgré son gâteau moche !

"C'est très, très, très, très, très malin !"

21h47. Les huit candidats restants vont être divisés en deux groupes : le premier va devoir cuisiner des plats traditionnels français sous une forme très différente, celle d'un hamburger, tandis que le second groupe partira au Stade de France. Ce sont Naoëlle, Yoni, Joris et Valentin qui se retrouvent confrontés à la première épreuve. Yoni devra cuisiner paella sous forme de burger, Joris une choucroute, Naoëlle un poulet basquaise et Valentin une tartiflette. Ils ont une heure !

21h53. Malin, Joris commence son burger-choucroute avec des blinis qui reprennent la pomme de terre et qui feront office de pain. Yoni, lui, va faire ses pains à base du riz de sa paella et pour Naoëlle, ce sera une tempura de poivrons pour le pain... mais la réalisation n'est pas à la hauteur des attentes de la jeune femme. "C'est dégueulasse !", lance-t-elle même ! Mais Naoëlle se reprend : "Faut être culottée ! Je lâche pas !". Quant à Valentin, il est ravi d'être tombé sur la tartiflette et va cuisiner une galette de pommes de terre pour son pain. "C'est très, très, très, très, très malin" selon le chef Marx. "Ca va tabasser grave !", prévient Valentin, visiblement assez content de lui. Et il finit bien avant les autres... Du coup, Naoëlle est agacée ! "Je trouve que ce n'est pas très humble", dit-elle. En même temps, que devrait-il faire s'il a terminé ?

"C'est pas possible ! C'est moitié Calimero, moitié Grincheux !"

22h16. Le compteur arrive à zéro mais l'épreuve reprend de plus belle ! Même thème d'épreuve, forme différente ! Comme la semaine dernière, voilà une épreuve double pour rallonger l'émission. Ca commence à bien faire, sincèrement. Le concept du burger était top mais là on en rajoute encore. Dommage. Cette fois, le même plat doit être reconstitué sous la forme d'une pièce montée. Pendant ce temps, les chefs dégustent les faux burgers. Le burger-tiflette de Valentin est bien apprécié des jurés, le burger-basquaise de Naoëlle moins. Le burger-paella de Yoni fait très fort, tandis que le burger-croute de Joris impression le jury. "Il y a deux ex aeqo" s'enthousiasment les chefs. Ils viennent donc annoncer à Joris et Yoni qu'ils ne doivent pas terminer leur pièce montée et qu'ils sont qualifiés pour la semaine prochaine.

22h25. Un coup dur pour Valentin. "Moral à zéro... Je sais que c'est moi qui pars", se lamente le candidat. "Il va pas recommencer ! C'est pas possible ! C'est moitié Calimero, moitié Grincheux", se plaint Ghislaine Arabian, qui n'a pas tout à fait tort. Naoëlle essaie de le réconforter mais Valentin ne veut rien entendre. "Tu sais pas ce que je vis", lui répond-il. "Ca fait trois semaines que j'ai pas un compliment", regrette le candidat. Mais après la troisième pub, Valentin se remet au travail. Mais au moment de la dégustation, le goût n'est pas là du côté de Valentin... Alors que chez Naoëlle, il y a tout niveau goût, mais la quantité est ridicule... "Il faut éviter les coups de blues, ce qu'on juge, c'est un plat, ce n'est pas un délit de facies", lance Thierry Marx à Valentin, avant que Ghislaine lui annonce qu'il est qualifié. "Je revis, je suis heureux", lance le candidat.

"J'avais un peu les boules"

22h42. On passe (enfin) au deuxième groupe, qui s'affronte au Stade de France et vont devoir cuisiner un cassoulet, pour les spectateurs de Toulouse, et de la blanquette de veau pour les fans du Stade français. Florent fait équipe avec Virginie, Quentin avec Jean-Philippe. Quentin a l'idée d'ajouter du foie gras dans son cassoulet, et voyant l'idée de son concurrent, Florent décide de faire pareil ! "J'avais un peu les boules", avoue Quentin. "Quand on fait un concours, c'est pour gagner", se justifie Florent. L'épreuve se déroule sans trop d'accroc et, étant donné l'heure qui avance, on décroche forcément un peu. Voire beaucoup.

23h07. La dégustation se passe assez mal pour la blanquette de Virginie et Florent, pas vraiment réinventée et qui "manque de personnalité". Et celle de Quentin et Jean-Philippe est trop salée et pas assez cuite, et le manque de sauce n'aide pas. "Ca ressemble plus à une escalope de veau à la normande qu'à une blanquette", lance Jean-François Piège. Le cassoulet, lui, a plus inspiré Quentin et Jean-Philippe, et qui enthousiasme plus les chefs. Celui de Florent et Virginie est également plus réussi, selon les chefs. A l'issue du match de rugby, le Stade français l'emporte et c'est donc uniquement sur la blanquette que les deux équipes sont départagées. "Pour moi, ce n'était vraiment pas du bon travail", note Christian Constant, qui vote pour Quentin et Jean-Philippe. Jean-François Piège, lui, donne son point à Virginie et Florent. Ce sont donc les supporters qui tranchent... en faveur de Virginie et Florent. Jean-Philippe et Quentin partent donc en dernière chance face à Naoëlle.

23h17. Au menu : un panier de fruits, un plat au choix, 45 minutes d'épreuve. Jean-Philippe parie sur un plat très risqué avec gelée de vin rouge pour sa toute première épreuve de la dernière chance. Quentin, lui, est au bout du rouleau et souffre du froid. "J'ai l'impression que j'atteins mes limites", avoue le jeune candidat. Quant à Naoëlle, elle va tenter une rosace de bananes avec espuma d'ananas. L'épreuve est compliquée par le froid intense, et notamment pour Naoëlle, qui se bat avec un siphon. A l'arrivée, le plat de Naoëlle est bon mais un peu trop simple, peut-être, selon le jury. Celui de Jean-Philippe est très travaillé et compliqué. "Il y a plus de visuel que de goût", regrette pourtant Ghislaine Arabian. Enfin, la tartelette de bananes de Quentin, visuellement réussie, est aussi maligne. Quentin est d'ailleurs le premier sauvé par les chefs. En revanche, la déception gustative après le beau travail visuel coûte sa place à Jean-Philippe. Première dernière chance, et voilà le Belge déjà éliminé...

Le débrief de l'épisode 6 de "Top Chef" 2013 :

- Comme la semaine dernière, gros coup de gueule contre la double première épreuve, qui n'a aucun intérêt à part allonger l'émission.

- Et c'est dommage, parce que le concept de l'épreuve était original, intelligent et alléchant ! Cuisiner un plat sous forme de burger, c'était brillant et les résultats étaient d'ailleurs particulièrement appétissants !

- A contrario, réinventer le cassoulet et la blanquette, on a connu les chefs plus inspirés... L'intérêt du Stade de France était minime mais le froid a apporté des contraintes inattendues.

- Le carton rouge de l'émission ira sans doute à Valentin, dont on peut comprendre la lassitude mais qui n'avait sans doute pas à réagir de la sorte face aux difficultés. Florent, qui copie sans honte une idée de Quentin lors de la dernière épreuve, est moins facile à comprendre et plus condamnable.

- Enfin, le départ de Jean-Philippe est une vraie perte pour l'émission. Ce candidat attachant, fair play, (quasiment) toujours de bonne humeur a été exemplaire tout au long de la saison. Dommage, vraiment...

Top Chef - saison 4
Top Chef - saison 4
Révélé dans "Top Chef 2013", Florent Ladeyn décroche sa première étoile au Guide Michelin
Florent, finaliste de "Top Chef" 2013 : "Naoëlle a parfois été protégée"
"Top Chef" 2014 : Les anciens candidats tiendront un rôle important
"Top Chef" 2014 : D'anciens candidats de retour dans la compétition
Voir toute l'actualité sur Top Chef - saison 4
Autour de Top Chef - saison 4
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
Programme TV
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
TV
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
TV
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct sur France 2 ?
TV
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct...
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception pour "Charlie's Angels"
Cinéma
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception...
Audiences dimanche : Record historique pour "20h30, le dimanche", le bloc "66 minutes" au plus haut
Audiences
Audiences dimanche : Record historique pour "20h30, le dimanche", le bloc "66...
Vidéos Puremedias