"Une intimidation inacceptable" : Une journaliste de "Blast" interpellée puis libérée après 34 heures de garde à vue

Partager l'article
Vous lisez:
"Une intimidation inacceptable" : Une journaliste de "Blast" interpellée puis libérée après 34 heures de garde à vue
Par Laura Bruneau Journaliste
Laura Bruneau se passionne très tôt pour le petit écran et c’est devant Des Chiffres et Des Lettres qu’elle apprend à lire. La fièvre des jeux ne la quitte plus : plus tard elle participe à Slam ou Questions pour un Champion. Elle aime aussi les séries - les franchises de Dick Wolf, voyageant jusqu’à Chicago sur les traces de Chicago Fire.
Edito de Denis Robert, directeur de la rédaction de "Blast", après l'interpellation et le placement en garde à vue d'une journaliste du média © Blast
Le média d'investigation "Blast" a indiqué que l'une de ses journalistes avait été interpellée et placée en garde à vue. Elle est sortie libre et sans poursuite.

Une journaliste du média "Blast", site d'investigation indépendant, a été placée en garde à vue ce mardi 18 juin. Finalement, une journée et demie plus tard, elle a été libérée, sans aucune poursuite, indique l'AFP. Cette journaliste a été interpellée, en même temps que six autres personnes, au motif d'une "intrusion" dans les locaux de l'entreprise Exxelia, dans le XIème arrondissement de Paris. Les manifestants entendaient dénoncer la vente d'armes à Israël. Une manifestation que couvrait la journaliste arrêtée.

À lire aussi
"Marianne" : La piste du rachat par le milliardaire conservateur Pierre-Édouard Stérin écartée après le refus "unanime" des salariés
Presse
"Marianne" : La piste du rachat par le milliardaire conservateur Pierre-Édouard...
"Atteinte à la présomption d'innocence" : "Paris Match" poursuivi en justice par deux médecins mis en cause dans un article du magazine
Presse
"Atteinte à la présomption d'innocence" : "Paris Match" poursuivi en justice par...
Europe 1, "un organe de propagande" : Patrick Cohen, Pascale Clark et des journalistes de la station appellent l'Arcom à "préserver l'indépendance des antennes"
Presse
Europe 1, "un organe de propagande" : Patrick Cohen, Pascale Clark et des...
Fin de "20 Minutes" en version papier : découvrez la dernière Une du quotidien gratuit parue aujourd'hui
Presse
Fin de "20 Minutes" en version papier : découvrez la dernière Une du quotidien...

À LIRE AUSSI : "Un coup de pression sans précédent" : Une journaliste en garde à vue après la révélation d'informations secret défense dans "Complément d'enquête"

Une journaliste arrêtée dans le cadre de l'exercice de ses fonctions

Le parquet de Paris a déclaré à l'AFP : "La procédure a été classée sans suite au motif qu'aucune infraction suffisamment caractérisée ne leur est imputée". Précisant ensuite : "L'exploitation des caméras a permis de confirmer l'intrusion dans le site par quatre individus, dont deux pénétrant dans les locaux [...] et procédant aux dégradations. [...] Aucun ne correspondait aux mis en cause placés en garde à vue [...] Les caméras extérieures filmant l'attroupement d'une vingtaine de personnes devant les lieux ne permettaient pas de distinguer concrètement les agissements ni de reconnaître les personnes interpellées."

À LIRE AUSSI : Accusé de "conflit d'intérêt majeur", un député, proche d'Emmanuel Macron, dépose plainte contre "Blast"

Mardi dernier, "Blast" avait annoncé sur le réseau social X que l'une des ses journalistes avait été interpellée alors qu'elle "couvrait une manifestation menée au siège de l'entreprise" Exxelia. Maître Laurent Pasquet-Marinacce, avocat de la journaliste a déclaré à l'AFP que la garde à vue de sa cliente était "parfaitement abusive", ajoutant qu'"à aucun moment, on ne lui a opposé un seul élément permettant de considérer qu'elle faisait lors de la manifestation autre chose que son métier de journaliste".

"Une tentative de violation du secret des sources"

L'avocat dénonce de l'intimidation : "La priver de liberté pendant 34 heures, la faire dormir dans une cellule puant l'urine et tenter de la contraindre à donner accès aux notes et documents de travail contenus dans son téléphone constituaient donc non seulement une tentative de violation du secret des sources, mais aussi une opération de dissuasion de cette journaliste et, au-delà d'elle, de tous ceux qui s'intéressent aux crimes de guerre commis par Israël, de l'intimidation en d'autres termes".

Quant à "Blast", le média dénonce une "énième tentative de violation du secret professionnel" et "une intimidation inacceptable afin de connaître ses sources". L'ONG Reporters sans frontières (RSF) pointe "un risque d'atteinte au secret des sources" et exigé la libération de la journaliste.

l'info en continu
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et son film "Un p'tit truc en plus"
Cinéma
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et...
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire Natasha St-Pier et Inès Reg "les a aidés" à remporter l'émission de TF1
TV
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire...
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau, Julien Fébreau (Canal+) rejoint le cast du film d'animation
Cinéma
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau,...
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur France 2 et france.tv ?
Audiences
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur...
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans une série de France 2 avec Tomer Sisley
TV
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans...
"J'ai beaucoup de respect pour lui" : Jean-Luc Reichmann donne son avis sur Cyril Féraud qui va animer "Tout le monde veut prendre sa place"
TV
"J'ai beaucoup de respect pour lui" : Jean-Luc Reichmann donne son avis sur Cyril...