Adèle Van Reeth : "Ces audiences montrent que l'identité même de France Inter est plébiscitée"

Partager l'article
Vous lisez:
Adèle Van Reeth : "Ces audiences montrent que l'identité même de France Inter est plébiscitée"
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Le premier billet de Matthieu Noël sur France Inter. © Abaca
La nouvelle directrice de la première radio de France a accordé un entretien à puremedias.com après la publication des audiences radio de la vague septembre-octobre 2022.

Première vague et premier bilan convaincant pour Adèle Van Reeth. La nouvelle patronne de France Inter, qui a officiellement succédé à Laurence Bloch à la rentrée, démarre sur les chapeaux de roues. La station numéro un dans le paysage radiophonique accentue son avance sur la concurrence, avec 260.000 auditeurs supplémentaires par rapport à la même vague l'an passé (13,5% de part d'audience). Sa force ? La puissance de la matinale et de la matinée. La situation est plus contrastée l'après-midi. L'émission de Matthieu Noël, "Zoom Zoom Zen", fait notamment flancher la moyenne de la tranche. Interview.

À lire aussi
Michel Polnareff : "Je préfère faire un plateau télé dans le désert de Californie qu'à la Plaine-Saint-Denis"
Interview
Michel Polnareff : "Je préfère faire un plateau télé dans le désert de Californie...
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
Interview
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Interview
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Jérome Fouqueray (W9) : "Plus de 50% de l'audience de nos émissions de télé-réalité est réalisé sur le digital"
Interview
Jérome Fouqueray (W9) : "Plus de 50% de l'audience de nos émissions de...

Propos recueillis par Ludovic Galtier

Avez-vous sorti le champagne ce matin pour votre première vague à la tête de France Inter ?
Adèle Van Reeth : Pas encore ! On attend de pouvoir réunir les équipes tout à l'heure et trinquer collectivement. Mais on s'est déjà réjoui quand même !

France Inter, première radio de France, gagne 260.000 auditeurs sur un an (6.787.000 auditeurs). Comment expliquez-vous le succès de cette rentrée qui n'est, qui plus est, pas une rentrée d'année électorale ?
Je ne peux pas expliquer le fait que les gens écoutent davantage France Inter quand nous ne sommes pas en année présidentielle. J'interprète en revanche les résultats d'une manière assez simple. C'est l'identité même de France Inter qui est plébiscitée. Les changements qui ont eu lieu en cette rentrée, avec une matinale qui s'agrandit, vont dans le sens de ce qui fait la marque de la chaîne. Nous ne sommes plus un "7/9" mais un "7/9h30" avec dans cette dernière demi-heure un entretien (réalisé par Sonia Devillers, ndlr) sous un angle un peu différent. Les chiffres montrent que l'auditeur reste durant tout cette matinale et même au-delà. C'est-à-dire qu'il y a une espèce de moteur allumé le matin qui fait que l'auditeur reste jusqu'au soir (France Inter est tout de même en baisse tous les quarts d'heure entre 15h et 22h, ndlr)

À quoi est-ce dû selon vous ?
On le doit à la qualité, la précision, la diversité de l'information qui est diffusée. On le doit au ton sur lequel l'information et les programmes sont menés. Il y a un ton France Inter, qui est à la fois exigeant et joyeux, fiable et fantaisiste. C'est une antenne qui est très complémentaire au fond et qui a vocation à s'adresser pas simplement à tout le monde mais à chacun quel que soit l'endroit où il habite, sa profession, son âge etc... Et le fait que France Inter reste leader et surtout gagne des auditeurs fait que la méthode France Inter fonctionne, c'est cela que je retiens.

Ils ont dit
"Agrandir la matinale est un énorme changement"
Adèle Van Reeth

Vous bénéficiez de solides appuis avant votre arrivée. Peu de changements sont intervenus à la rentrée. Où est la patte Adèle Van Reeth ?
Agrandir la matinale n'est pas un petit changement, c'est un énorme changement. Je considère que c'était une prise de risque de toucher à ça, de parier sur le fait que l'auditeur aurait envie de rester jusqu'à 9h30 en compagnie de Nicolas Demorand, qui est là jusqu'au bout, et de Sonia Devillers qui est arrivée à 9h au lieu de 9h30. Prendre le risque de faire évoluer une formule gagnante, c'est peut-être ça que j'ai essayé de faire en cette rentrée.

Ciblez-vous des cases que vous souhaitez encore faire progresser ?
Le travail d'une grille, c'est du long terme. Là on est en novembre. La grille que vous aurez cette année sera celle que vous avez entendue jusqu'à présent. Il n'y aura pas de changements majeurs. On verra l'an prochain.

Des ajustements pourraient-ils être opérés dans le "5/7" par exemple, dont six des huit quarts d'heures sont en baisse ?
C'était déjà très haut. On ne peut tirer aucune conclusion à partir d'une seule vague, sauf quand ce sont vraiment des décrochages majeurs. Sur l'ensemble de la grille, on constate au fond une stabilité, c'est très solide. On verra si au fil des prochains résultats, certaines tendances se démarquent. Il est trop tôt pour en tirer des conclusions.

Ils ont dit
"Il faut laisser le temps à 'Zoom Zoom Zen' de s'installer"
Adèle Van Reeth

Quelle est votre analyse de l'audience de "Zoom Zoom Zen", nouvelle émission de la saison présentée par Matthieu Noël chaque jour entre 16h et 17h ?
"Zoom Zoom Zen" a été très bien accueillie. Elle répond à une demande, celle de nous aider à comprendre l'époque qui est en train de changer. Chaque jour, "Zoom Zoom Zen" s'intéresse à un mot, dans l'ère du temps, et reçoit un spécialiste pour essayer de comprendre ce mot le tout dans une ambiance très joyeuse. Et les chiffres montrent que les auditeurs sont là. Il n'y a pas eu de décrochage par rapport à l'an dernier. Il y a une curiosité pour cette émission à laquelle il faut laisser le temps de s'installer. (Par rapport à "Popopop", "Zoom Zoom Zen" a tout de même égaré en un an 70.000 auditeurs. Matthieu Noël a été écouté en cette vague de rentrée par 391.000 auditeurs en moyenne. Ils étaient 461.000 à la même heure à se divertir avec Antoine de Caunes, ndlr).

Comment percevez-vous, enfin, la stratégie de vos concurrents d'installer des humoristes, la marque de fabrique de Inter, face à vous ?
C'est à eux qu'il faut demander. Nous essayons de toujours avoir un coup d'avance. Si la concurrence décide de s'en inspirer, libre à elle.

La Coupe du monde de football sera-t-elle, selon vous, un événement porteur pour France Inter ?
Je ne suis pas prophète mais j'essaie d'avoir les idées qu'il faut pour emmener la chaîne vers des endroits où on ne l'attend pas forcément. Plutôt que de prédire l'avenir, je préfère le construire.

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth : "Florence Mendez n'est pas persona non grata sur France Inter"
Le confinement vu par... Adèle Van Reeth
Public Sénat : Adèle Van Reeth prend la case de Jean-Pierre Elkabbach dès le 8 janvier
l'info en continu
Pourquoi M6 ne diffusera pas la finale de "La France a un incroyable talent" mardi prochain ?
TV
Pourquoi M6 ne diffusera pas la finale de "La France a un incroyable talent" mardi...
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
"Candice Renoir", "Doctor Who", "Camille & images" : Les temps forts à la télé du 24 au 30 décembre 2022
Programme TV
"Candice Renoir", "Doctor Who", "Camille & images" : Les temps forts à la télé du...
"Je n'en pouvais plus" : Fabienne Carat au bord des larmes sur le plateau de "Ca commence aujourd'hui"
TV
"Je n'en pouvais plus" : Fabienne Carat au bord des larmes sur le plateau de "Ca...
Journée de la laïcité : LCP diffusera demain une reconstitution avec des comédiens des débats de la loi de 1905
TV
Journée de la laïcité : LCP diffusera demain une reconstitution avec des comédiens...
"Je ne fais pas de caprice" : Michel Polnareff réagit aux propos de Laury Thilleman ("La fête de la chanson française")
TV
"Je ne fais pas de caprice" : Michel Polnareff réagit aux propos de Laury...